Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

DBlanc

807 views

Published on

Published in: Technology
  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

DBlanc

  1. 1. 4 mariages et 1 enterrement… …où l’histoire des paris tenus
  2. 2. Premier pari : TIC et insertion Second pari : TIC et SAP PAS DE TIC POUR LES BNQ ! Premier niveau de réflexion : les TIC peuvent elles être « hypo techno logiques » ?
  3. 3. Troisième pari : SAP et maintien à domicile Quatrième pari : SAPIENS <ul><li>Besoins institutionnalisés de la personne âgée (services) versus le quotidien : hyper technologies (domotique, télésurveillance, hyperlien…), ou plus value de l’humain domestique… </li></ul><ul><li>Sécurité ou sentiment de sécurité ? </li></ul><ul><li>Lien social ou sentiment de permanence du lien social ? </li></ul><ul><li>Maîtrise des objets ou sentiment de maîtrise de l’environnement ? </li></ul>SAPIENS Qu’est-ce qu’on demande à un intervenant à domicile (nettoyer, préparer, laver, soigner, …) ou donner sens au quotidien ?
  4. 4. Enterrer les idées préconçues à propos des TIC et SAP La transmission des TIC c’est pour les actifs diplômés : non, Insertion, BNQ, Emplois des SAP peuvent avoir accès aux TIC et être des vecteurs d’appropriation sociale L’ERIC est un lieu immuable : non, un lieu d’accueil numérique peut et doit déplacer son action vers les personnes dans le cadre du maintien à domicile, entre autre. La formation des SAPTIC est une formation hyper technologique : non, on peut centrer une formation sur le projet et les besoins de la personne âgée et non sur l’outil technologique Il faut développer des nouveaux services pour satisfaire les besoins: non, agir pour le maintien à domicile, ce n’est pas obligatoirement proposer encore plus de services mais mettre en place les conditions qui permettent l’émergence de l’intelligence collective

×