Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Crise de l'emploi, de l'entreprise, du travail... la faute aux technologies ?

242 views

Published on

Présentation faite à l'Université Populaire d'Aix-en-Provence le 4 décembre 2017.

Published in: Recruiting & HR
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Crise de l'emploi, de l'entreprise, du travail... la faute aux technologies ?

  1. 1. Crise de l’emploi, de l’entreprise, du travail… la faute aux technologies ? Aurialie Jublin – Responsable programme Digiwork
  2. 2. Les 7 leviers du numérique et leur impact sur les organisations et le travail
  3. 3. L’informatique et son usage gestionnaire au service - de la rationalisation et l’optimisation des processus, - de l’efficience et l’efficacité des organisations.
  4. 4. Mesurer l’activité à mesure qu’elle se produit, produire des alertes et/ou des actions, asseoir les décisions humaines sur des données et des modèles
  5. 5. Mondialisation de la production et des chaînes d’approvisionnement (zéro stock, dématérialisation, délocalisation, offshoring)
  6. 6. Un système ‘smart’ est doté de capacités de mesure et de traitement qui lui permettent de s’autoréguler, d’anticiper les problèmes à venir et d’apprendre du passé, à l’échelle de l’ensemble du système et pas seulement de chacune de ses composantes.
  7. 7. Smart Home/bulding : des bâtiments efficients en énergie, connectés à leur environnement et mis au service des besoins de leurs occupants
  8. 8. ‘‘Smart industry’’ : l’industrie connectée, de la conception à la fabrication.
  9. 9. Le logiciel et les données « dévorent » le monde : qui tient les données et définie les algorithmes, contrôle le secteur d’activité concerné. Le logiciel se substitue même à des appareils physiques : le magnétophone, l’appareil photo, la lampe de poche, la boussole, … sont devenus des apps.
  10. 10. Des secteurs entiers dominés par des entreprises avant tout numériques : les biens culturels (Amazon, Netflix), la publicité (Google), le tourisme (Booking, AirBnB, Expedia, …)
  11. 11. Places de marché et d’intermédiation de type Uber ou 99designs qui restructurent les métiers de chauffeurs et de graphistes.
  12. 12. Un processus par lequel un produit ou un service apparaît tout en bas d’un marché pour satisfaire des besoins simples, avant de monter inlassablement en gamme, jusqu’à remplacer les concurrents établis.
  13. 13. L’appareil photo argentique remplacé par l’appareil photo numérique puis par le téléphone portable.
  14. 14. Les secteurs réglementés « disrupés » par de nouveaux concurrents : hôtels vs AriBnB dans le secteur touristique.
  15. 15. Une valeur devenue centrale et qui recouvre : - la transparence et la responsabilité des décideurs et des institutions - la démocratisation de l’accès aux ressources, services, produits considérés - la caractère participatif des décisions collectives - la diversité et la fluidité des acteurs, des propositions, …
  16. 16. Au delà des logiciels libres, l’« Open » peut s’appliquer à tout un ensemble des composantes.
  17. 17. Dans le secteur automobile : Tesla Motors a placé ses brevets sous licence ouverte; OSVehicle et Local Motors sont 2 constructeurs automobiles open source
  18. 18. Distribution large de l’information et des capacités, voire du pouvoir. Horizontalité des échanges. Collaboration.
  19. 19. La production collective de la multitude et de l’intelligence collective (Wikipedia, Open Street Map, …)
  20. 20. La transformation par les échanges de pair-à-pair : la finance par le crowdfunding, le commerce avec des plateformes de vente d’objets autoproduits comme Etsy.
  21. 21. Des cycles de développement itératifs, incrémentaux et adaptatifs : tout projet se décompose en étapes courtes qui produisent des résultats utilisables, en interactions permanentes avec toutes les parties prenantes.
  22. 22. Méthodes de lean-management
  23. 23. Dans le secteur de santé : prothèse de bras Bionico, développée dans un FabLab.
  24. 24. Quelles conséquences sur le travail et les individus ?
  25. 25. Passage de l’ère de l’emploi à l’ère de l’activité
  26. 26. Acquérir de nouvelles compétences, se valoriser, se faire connaître, étendre son réseau
  27. 27. Individualisation du travail
  28. 28. Vers un processus d’individuation (pour certains)
  29. 29. Vers une autonomie sous contrôle (pour d’autres)
  30. 30. Apparition de nouveaux collectifs de travail
  31. 31. De la production de biens et de valeur au-delà des organisations de travail classiques
  32. 32. De nouvelles formes de lutte collective : être indépendant ne veut pas dire être seul Source image : Humanité
  33. 33. Et si le problème n’était pas le numérique, mais le capitalisme ?
  34. 34. Le néo-stakhanovisme - performant, partout, tout le temps !
  35. 35. Les chauffeurs Uber manipulés au service de la croissance de l’entreprise
  36. 36. Vers des plateformes vraiment collaboratives ?
  37. 37. Pour toute information complémentaire Aurialie Jublin – ajublin@fing.org

×