Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Sfsic17 pierre quettier

2,377 views

Published on

Contribution ethnométhodologique à l’épistémologie des sciences de l’information-communication

  • Be the first to comment

Sfsic17 pierre quettier

  1. 1. Pierre QUETTIER, Hakim HACHOUR & Paul LOUBIERE Laboratoire Paragraphe EA 349, Université Paris 8 Contribution ethnométhodologique à l’épistémologie des sciences de l’information-communication
  2. 2. Les «  multiples réalités  » (Schütz) du phénomène info-communicationnel
  3. 3. Plan de la communication <ul><li>l'approche du terrain comme situation de sens commun constituée in vivo </li></ul><ul><li>la mise en place de dispositifs de captation de données factuelles </li></ul><ul><li>L'émergence/élaboration de modèles </li></ul><ul><li>La mise à distance ou distanciation </li></ul>
  4. 4. Recherche  Action  Recherche Zones d’échange différées Zones d’échange différées Observations altérées ou phénomènes non-observables Observation optimale in vivo (recherche-action-recherche)
  5. 5. Capter le réel ? Ou capter les « faits » ? <ul><li>Influence des approches compréhensives sociologiques et interactionnistes ( le point de vue des acteurs en situation, Weber/Parsons/Schütz) </li></ul><ul><li>Le paradigme de l’action et de la cognition située et ses sources ethnométhodologiques ( accountability, Garfinkel/Suchman/Conein) </li></ul><ul><li>L’hypothèse ethnométhodologique : </li></ul><ul><ul><li>Capter le « faire » en cours d’accomplissement ( réflexivité et indexicalité ) : matière première d’analyse </li></ul></ul><ul><ul><li>Eviter le compte-rendu généralisant d’une réalité exogène </li></ul></ul><ul><ul><li>Expliciter l’organisation émergente des interactions/communications et les savoirs d’arrière-plan par une description adéquate </li></ul></ul><ul><li>Méthodologie ethnographique : analyse des interactions (et des conversations), breaching , ethnographie des usages, … </li></ul>
  6. 6. Capter les « faits » de communication : organisation et savoir d’arrière-plan 1 er exemple de notation en analyse des conversations (interaction multimodale en face à face)
  7. 7. Capter les « faits » de communication : organisation et savoir d’arrière-plan 2 e exemple de notation en analyse des conversations (interactions synchrones et asynchrones médiatisées par ordinateur)
  8. 8. OBSERVER ( pertinence ) COMPRENDRE ( catégorisation ) AGIR ( praxéologisation ) Modéliser  représenter une réalité : travail perpétuel de ‘membre’ et d’expert Expliciter des méthodes d’observation Expliciter des modes de compréhension Rendre-compte explicitement des actions
  9. 9. Hyper-rationalisme Objectivité forte Objectivité faible
  10. 10. Hyper-rationalisme «  Que les énoncés scientifiques soient objectifs est une lapalissade. Mais cette évidence dissimule à beaucoup le fait que la notion même d’objectivité n’a rien d’immédiatement évident et que, même en science, ce mot est utilisé en au moins deux sens différents. » Bernard d’Espagnat 
  11. 11. Hyper-rationalisme Science Objectivité Indexicalité Sens
  12. 12. Merci de votre attention… Des questions ? <ul><li>Pierre QUETTIER, </li></ul><ul><li>Hakim HACHOUR & </li></ul><ul><li>Paul LOUBIERE </li></ul><ul><ul><li>Laboratoire Paragraphe EA 349, Université Paris 8 </li></ul></ul>

×