Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

19èmes journées de la SFNV - Communications paramédicales libres 2 - E. HONARD (Paris)

667 views

Published on

AVC graves, mort encéphalique et prélèvement d'organes : quelle prise en charge pour les soignants en UNV ? - E. HONARD (Paris)

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

19èmes journées de la SFNV - Communications paramédicales libres 2 - E. HONARD (Paris)

  1. 1. AVC graves, mort encéphalique et prélèvements d’organes: Quelle prise en charge pour les soignants en UNV? C.Siniscalco, E.Honart, S.Crozier, F.Toublan, C.Pires, Y.Samson 27 Nov. 2014
  2. 2. o Prise en charge en UNV de patients victimes d’AVC graves: complexe et difficile. o Si pronostic vital engagé: transfert en réa pour PMO ? o AVC: cause principale de décès en mort encéphalique (ME) o Ces malades en ME sont : des donneurs potentiels si PEC adaptée, non opposition, adhésion famille. o Opposition qui progresse en IDF Qui, où, comment et quand aborder la question du PMO avec les proches?
  3. 3. o M.Y, 58 ans, hospitalisé dans notre USINV pour un AIC massif, intubé, ventilé, sédaté avant son arrivée. o Evolution clinique défavorable avec mydriase bilatérale et disparition des réflexes à H36. Décès à J3. o Difficultés rencontrées:  ≠ entretiens  ≠ intervenants  ≠ discours (notamment / diagnostic d’EME)  Conflit familial (compagne et 2 enfants) o Faut-il dissocier l’annonce de ME du PMO? o Qui doit faire cette annonce?
  4. 4. o Enquête basée sur un questionnaire (10 questions) o Lieu: Service des Urgences Cérébro-Vasculaires de la Pitié-Salpêtrière, Paris. o Population: IDE, AS, CCA, PH, internes et cadre. Objectifs: Evaluer les connaissances, les pratiques et les représentations des soignants.
  5. 5. o 36 réponses o Population:  11 IDE, 15 AS, 1 cadre  1 CCA, 4 PH, 4 internes o 29 femmes et 7 hommes o Age moyen: 36 ans (23 à 61 ans)
  6. 6. o Bonne connaissance des aspects législatifs:  procédures à adopter et impératifs (ou pas) pour entamer les démarches d’un PMO Diagnostic de l’EME (médecins > soignants) o Seule une information reste encore méconnue, à savoir que le PMO est possible sans le consentement des proches Pour 67%, il faut leur consentement  6% ne connaissent pas la réponse.
  7. 7. o 60% des personnes interrogées ont déjà au moins une fois été impliquées dans la PEC de patients AVC en vue d’un transfert en réa pour PMO. o C’est le rôle des soignants en UNV de proposer un PMO:  Oui 42% (89% des médecins / 26% des soignants)  Non 36%  NSP 14% o 55% disent ne pas éprouver de difficultés lors de la PEC de ces patients EME  25% éprouvent des difficultés.
  8. 8. o Pour la majorité (92%), la réa d’un patient avec un AVC grave dans le seul but d’un PMO est moralement acceptable. o 81% sont favorables au fait d’aborder avant EME la question d’un éventuel PMO avec les proches. o La majorité est favorable à la présence de l’équipe de PMO:  42% toujours  44% si situation complexe
  9. 9. o Difficultés de la prise en charge AVC graves pour PMO: surtout pour les médecins. o La majorité accepte le transfert en réa des patients AVC graves dans l’attente d’un EME. o Transparence vis-à-vis des proches (transfert réa). o Souhait de travailler avec l’équipe de PMO.
  10. 10. Développer les formations en UNV (médecins/paramédicaux) Procédures PEC/ Protocoles Travail en lien avec les équipes de coordination Entretiens médecin/IDE/AS IDE référents /médecins référents

×