Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

MotionPilot in EPFL Magazine 07-04/2017

112 views

Published on

Etudiants-entrepreneurs: ils s’appuient sur leur formation pour lancer leur start-up. Malgré la diversité de leurs profils, ces étudiants entrepreneurs partagent tous la même détermination à développer leur start-up tout en poursuivant leurs études à l’EPFL.

Lorsqu’ils ne s’adonnent pas au ski hors
piste, Paul Campredon et Nicolas Hilico
passent leur temps libre à travailler
pour Lyf Rescue, la start-up qu’ils ont
lancée il y a un an pour tenter de sauver des
vies en cas d’avalanche.
Si le premier met en application les
concepts abordés dans le cadre de son Bachelor
en mécanique pour concevoir le drone
qui aiguillera les secouristes, son compère,
étudiant en première année de génie civil,
exploite sa fibre entrepreneuriale pour nouer
des partenariats et mener à bien ce projet.
Développement de prototypes fonctionnels,
recherche de financements et participation
à des concours, les défis ne manquent
pas en parallèle de leurs études: «Cela demande
un gros investissement en temps »,
nous explique Nicolas Hilico.
Du temps, Arthur Gay, Timothée Peter
et Thibaut Paschal en ont investi depuis le
lancement de MotionPilot en 2015, alors
qu’ils n’étaient qu’en deuxième année de
Bachelor. C’est notamment grâce à l’appui
du professeur Floreano que les trois étudiants
en microtechnique ont pu développer
un premier prototype de leur contrôleur pour
drone, et ce en utilisant les imprimantes
3D du Laboratory of Intelligent Systems.
«Avoir accès à davantage d’infrastructures
de ce type intéresserait de nombreux étudiants
», nous confie Timothée Peter.
Depuis, des Discovery Learning Labs
ont justement été aménagés dans le bâtiment
MED afin de stimuler l’esprit entrepreneurial
sur le campus et permettre aux étudiants
d’avoir accès à des équipements de pointe
pour mener des projets interdisciplinaires.
Cette interdisciplinarité, les membres
de MotionPilot la pratiquent quotidiennement
puisqu’ils se sont alliés à des étudiants
de l’ECAL et de HEC pour peaufiner leur
prototype. Après avoir remporté les 10’000
francs proposés par VentureKick lors d’une
compétition en décembre dernier, ils espèrent
décrocher les 20'000 francs offerts
par la même organisation lors d’une deuxième
phase organisée le 26 avril prochain.
Quant à l’équipe de Lyf Rescue, aujourd’hui
composée de 7 étudiants, elle espère intégrer
le célèbre incubateur MassChallenge cet été
pour développer son «drone-sauveteur ».
----
Publié dans EPFL Magazine 07 - 04/2017 par Laura Tibourcio de la Corre, Service de promotion des études.
Magazine complet: http://mediacom.epfl.ch/epfl-magazine

Published in: Technology
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

MotionPilot in EPFL Magazine 07-04/2017

  1. 1. 27EPFL MAGAZINE N°07 — AVRIL 2017 CAMPUS EquipeMotionPilotautravail.©DR L orsqu’ils ne s’adonnent pas au ski hors piste, Paul Campredon et Nicolas Hi- lico passent leur temps libre à travail- ler pour Lyf Rescue, la start-up qu’ils ont lancée il y a un an pour tenter de sauver des vies en cas d’avalanche. Si le premier met en application les concepts abordés dans le cadre de son Bache- lor en mécanique pour concevoir le drone qui aiguillera les secouristes, son compère, étudiant en première année de génie civil, exploite sa fibre entrepreneuriale pour nouer des partenariats et mener à bien ce projet. Développement de prototypes fonction- nels, recherche de financements et partici- pation à des concours, les défis ne manquent pas en parallèle de leurs études : « Cela de- mande un gros investissement en temps », nous explique Nicolas Hilico. Du temps, Arthur Gay, Timothée Peter et Thibaut Paschal en ont investi depuis le lancement de MotionPilot en 2015, alors qu’ils n’étaient qu’en deuxième année de Bachelor. C’est notamment grâce à l’appui du professeur Floreano que les trois étu- diants en microtechnique ont pu développer un premier prototype de leur contrôleur pour drone, et ce en utilisant les imprimantes 3D du Laboratory of Intelligent Systems. « Avoir accès à davantage d’infrastructures de ce type intéresserait de nombreux étu- diants », nous confie Timothée Peter. Depuis, des Discovery Learning Labs ont justement été aménagés dans le bâtiment MED afin de stimuler l’esprit entrepreneu- rial sur le campus et permettre aux étudiants d’avoir accès à des équipements de pointe pour mener des projets interdisciplinaires. Cette interdisciplinarité, les membres de MotionPilot la pratiquent quotidienne- ment puisqu’ils se sont alliés à des étudiants de l’ECAL et de HEC pour peaufiner leur prototype. Après avoir remporté les 10’000 francs proposés par VentureKick lors d’une compétition en décembre dernier, ils es- pèrent décrocher les 20'000 francs offerts par la même organisation lors d’une deu- xième phase organisée le 26 avril prochain. Quant à l’équipe de Lyf Rescue, aujourd’hui composée de 7 étudiants, elle espère intégrer le célèbre incubateur MassChallenge cet été pour développer son « drone-sauveteur ». Laura Tibourcio de la Corre, Service de promotion des études ENTREPRENEURIAT Etudiants-entrepreneurs : ils s’appuient sur leur formation pour lancer leur start-up Malgré la diversité de leurs profils, ces étudiants- entrepreneurs partagent tous la même détermination à développer leur start-up tout en poursuivant leurs études à l’EPFL.

×