Communique De Presse Fno Plfss 2010

868 views

Published on

COMMUNIQUE DE PRESSE 13 novembre 2009
FEDERATION NATIONALE DES ORTHOPHONISTES
Plusieurs sénateurs membres de l’Union Centriste, de l’UMP et du groupe Communiste ont
déposé des amendements imposant, aux masseurs kinésithérapeutes et aux orthophonistes,
d’exercer en établissement sanitaire ou médicosocial, préalablement à leur installation en
exercice libéral.
Cet amendement imposerait un exercice en salariat pendant un temps donné aux jeunes
orthophonistes diplômés avant de pouvoir exercer en libéral et ceci, d’après ces
parlementaires, afin de résoudre la pénurie de professionnels dans certains établissements
privés ou publics.
La Fédération Nationale des Orthophonistes a déjà, lors du débat parlementaire sur la loi
HPST, fait connaître son opposition à cette disposition.
La Fédération Nationale des Orthophonistes demeure totalement opposée à l’obligation
d’exercice en établissement avant l’exercice en libéral. Cette disposition déstabiliserait
encore plus la démographie professionnelle et irait à l’encontre du maintien de l’exercice
généraliste de la profession qui est un des éléments majeurs de la qualité des soins en
orthophonie et de l’accès aux soins d’orthophonie sur l’ensemble du territoire.
Cette disposition, si elle était adoptée, orienterait tous les orthophonistes vers une
spécialisation de leur pratique en fonction de l’établissement ou du service hospitalier (poste
en ORL, en neurologie, etc..) où s’effectuerait ce temps de salariat alors qu’à l’issue de sa
formation initiale, un jeune orthophoniste peut exercer une orthophonie généraliste,
répondant à tous les besoins de soins sur tout le territoire.
La Fédération Nationale des Orthophonistes regrette que ces amendements au PLFSS
2010, dont l’adoption aurait de graves conséquences sur l’avenir de la profession
d’orthophoniste, aient été déposés sans aucun contact préalable avec l’organisation
syndicale reconnue représentative de la profession concernée.
La Fédération Nationale des Orthophonistes demande aux parlementaires auteurs de ces
amendements de les retirer.
Si ces amendements, déposés en additionnel à l’article 35 bis, étaient maintenus, la
Fédération Nationale des Orthophonistes demande aux sénateurs et sénatrices de voter
contre.
La Fédération Nationale des Orthophonistes souhaite que Madame la Ministre de la Santé et
des Sports, comme elle a déjà eu l’occasion de le faire, intervienne fermement devant le
Sénat pour s’opposer à l’adoption des ces amendements dont la mise en oeuvre desservirait
la profession d’orthophoniste et irait à l’encontre de l’intérêt des patients en réduisant encore plus l’offre de soins en orthophonie.

Published in: Health & Medicine, Business
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Communique De Presse Fno Plfss 2010

  1. 1. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 COMMUNIQUE DE PRESSE 
 Plusieurs sénateurs membres de l’Union Centriste, de l’UMP et du groupe Communiste ont déposé des amendements imposant, aux masseurs kinésithérapeutes et aux orthophonistes, d’exercer en établissement sanitaire ou médicosocial, préalablement à leur installation en exercice libéral. Cet amendement imposerait un exercice en salariat pendant un temps donné aux jeunes orthophonistes diplômés avant de pouvoir exercer en libéral et ceci, d’après ces parlementaires, afin de résoudre la pénurie de professionnels dans certains établissements privés ou publics. La Fédération Nationale des Orthophonistes a déjà, lors du débat parlementaire sur la loi HPST, fait connaître son opposition à cette disposition. La Fédération Nationale des Orthophonistes demeure totalement opposée à l’obligation d’exercice en établissement avant l’exercice en libéral. Cette disposition déstabiliserait encore plus la démographie professionnelle et irait à l’encontre du maintien de l’exercice généraliste de la profession qui est un des éléments majeurs de la qualité des soins en orthophonie et de l’accès aux soins d’orthophonie sur l’ensemble du territoire. Cette disposition, si elle était adoptée, orienterait tous les orthophonistes vers une spécialisation de leur pratique en fonction de l’établissement ou du service hospitalier (poste en ORL, en neurologie, etc..) où s’effectuerait ce temps de salariat alors qu’à l’issue de sa formation initiale, un jeune orthophoniste peut exercer une orthophonie généraliste, répondant à tous les besoins de soins sur tout le territoire. La Fédération Nationale des Orthophonistes regrette que ces amendements au PLFSS 2010, dont l’adoption aurait de graves conséquences sur l’avenir de la profession d’orthophoniste, aient été déposés sans aucun contact préalable avec l’organisation syndicale reconnue représentative de la profession concernée. La Fédération Nationale des Orthophonistes demande aux parlementaires auteurs de ces amendements de les retirer. Si ces amendements, déposés en additionnel à l’article 35 bis, étaient maintenus, la Fédération Nationale des Orthophonistes demande aux sénateurs et sénatrices de voter contre. La Fédération Nationale des Orthophonistes souhaite que Madame la Ministre de la Santé et des Sports, comme elle a déjà eu l’occasion de le faire, intervienne fermement devant le Sénat pour s’opposer à l’adoption des ces amendements dont la mise en œuvre desservirait la profession d’orthophoniste et irait à l’encontre de l’intérêt des patients en réduisant encore plus l’offre de soins en orthophonie. 145 Bd Magenta -75010 Paris Tél : 01 40 35 63 75 – fax : 01 40 37 41 42 – e.mail : fno@wanadoo.fr – site internet : www.orthophonistes.fr

×