Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Le Sentier : comment permettre aux citoyens de répondre à leurs problématiques de quartier ?

1,705 views

Published on

Nous sommes des entrepreneurs, des urbanistes, des community développeur, des innovateurs, des bidouilleurs, des curieux, rassemblés pour imaginer de nouvelles manières de participer et de construire la ville au 21°siècle.

Nous souhaitons mettre en lumière des visions hétéroclites, valoriser la parole de tous et permettre à ceux qui le souhaitent de faire des propositions d’actions et de les réaliser. Nous pensons qu’il est urgent de faire confiance et de s’appuyer sur les habitants et usagers du quartier pour élaborer des solutions qui répondent à leurs réels besoins.

Pour répondre à cet objectif, le collectif a expérimenté une méthodologie à la croisé de différents secteurs et d’acteurs complémentaires.
Le défi tel qu’il a été construit est un programme hybride entre des acteurs privés et des acteurs publics; entre de la mobilisation citoyenne et de l’entrepreneuriat.

Un défi de 4 mois avec 4 challenges à relever pour découvrir et inventer de nouvelles manières de faire et de vivre ensemble dans nos villes.
Les quatre challenges répondant au besoin de rendre nos quartiers moins énergivores, plus solidaires, où chaque individu pourrait exprimer son point de vue et agir à son échelle.

Published in: News & Politics
  • Be the first to comment

Le Sentier : comment permettre aux citoyens de répondre à leurs problématiques de quartier ?

  1. 1. Programme d’engagement citoyen 2016 Guide méthodologique Sous le Haut-patronage de Madame Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique avec le soutien officiel de la Mairie de Paris avec le soutien officiel de la Mairie de Paris
  2. 2. Nous sommes des entrepreneurs, des urbanistes, des community développeurs, des innovateurs, des bidouilleurs, des curieux, rassemblés pour imaginer de nouvelles manières de participer et de construire la ville au 21e siècle. Nous souhaitons mettre en lumière des visions hété- roclites, valoriser la parole de tous et permettre à ceux qui le souhaitent de faire des propositions d’actions et de les réaliser. Nous pensons qu’il est urgent de faire confiance et de s’appuyer sur les habitants et usagers du quartier pour élaborer des solutions qui répondent à leurs réels besoins. Pour répondre à cet objectif, notre collectif a expéri- menté sur le quartier du Sentier une méthodologie à la croisée de différents secteurs - design, digital, urba- nisme, éducation populaire - et impliquant des acteurs complémentaires. Le défi tel qu’il a été construit est un programme qui hybride acteurs privés et acteurs publics, mobilisation citoyenne et entrepreneuriat. Un défi de 4 mois avec 4 challenges à relever pour découvrir et inventer de nouvelles manières de faire et de vivre ensemble dans nos villes. Avec 4 challenges, tous orientés autour de l’ambition de rendre notre quartier moins énergivore et plus soli- daire et d’en faire un espace où chaque individu pour- rait exprimer son point de vue et agir à son échelle. En 2016, le Défi du Sentier est proposé comme point de départ pour toute personne ou tout territoire qui souhaite imaginer des modèles alternatifs et inno- vants dans la construction de la ville en saisissant nos outils et en s’inspirant de notre expérimentation. manifeste ! le CE MANUEL EST UNE SYNTHÈSE DU DÉFI DU SENTIER AVEC SA MÉTHODOLOGIE, SES ÉVALUATIONS ET LES ENSEIGNEMENTS QUE NOUS AVONS PU EN TIRER.  Pour qui ? Toute personne intéressée pour provoquer de nouvelles dynamiques positives sur un territoire : groupe de citoyens, associations, startups sociales, collectivités locales, etc. Comment utiliser ce guide ? Le collectif autorise l’utilisation de cette méthodologie et de ses enseignements à condition qu’il ne s’agisse pas d’une utilisation commerciale. samuel chabré community sofian meguellati co-fondateur le sentier fabrice tranier co-fondateur le sentier camille duchemin engagement citoyen orianne ledroit pouvoir public Programme d’engagement citoyen 2016 Page 2/14
  3. 3. Faire le pari de l’intelligence de tous le constat > les habitants sont souvent consultés sur des propositions et rarement sur leurs besoins / rêves. L’objectif > révéler les besoins individuels et collectifs pour partir de ces derniers et apporter des réponses adaptées au quartier. La méthode > étudier et recueillir les besoins des usagers et principaux acteurs du territoire. Faire le pari de l’empowerment le constat > la plupart des habitants et usagers se sentent démunis et incompétents voire illégitimes pour répondre aux problématiques de leur quartier. L’objectif > miser sur le pouvoir d’action des acteurs en présence et sur les acteurs en devenir. La méthode > proposer des formats de micro-engagement qui mixent numérique, ateliers et co-construction avec des entrepreneurs. Faire le pari de l’hybridation le constat > une multitude d’acteurs différents existent déjà, des solutions sont là (Civic Tech, entrepreneurs, mairies, associations, citoyens engagés, etc.). L’objectif > créer des liens entre les différents acteurs sans réinventer ce qui existe déjà. La méthode > se mettre en posture de facilitateur et utiliser les processus d’intelligence collective. du défi du sentier la vision « UN PRÉTEXTE POUR PERMETTRE AUX CITOYENS DE RÉPONDRE AUX PROBLÉMATIQUES DE LEUR QUARTIER » Programme d’engagement citoyen 2016 Page 3/14
  4. 4. Établir un diagnostic ※ Observer le terrain et se documenter sur la vie du quartier ※ S’entretenir avec des acteurs-clefs du quartier ※ Comprendre les besoins, problématiques et intérêts de chacun par les consulta- tions de rue Connecter problèmes et solutions ※ Présenter les résultats de la consultation dans l’espace public ※ Interpeller sur les problématiques rencon- trées dans le quartier ※ Proposer un événement de lancement : découvrir des moyens concrets de s’im- pliquer pour son quartier Passer à l’action ※ S’appuyer sur 4 programmes d’actions complémentaires ※ Engager tous les acteurs existants ※ Développer et renforcer les compétences des participants ※ Accompagner les dynamiques collec- tives existantes Partager l’expérience ※ Révéler les potentiels du quartier avec des récits transmédias ※ Permettre des échanges et du débat en ligne via la plateforme Democracy OS ※ Documenter l’expérience en open source adoptée méthodologie Programme d’engagement citoyen 2016 Page 4/14 « OSONS NOUS TROMPER, OSONS EXPLORER DE NOUVEAUX HORIZONS, OSONS CRÉER UN ENVIRONNEMENT OÙ NOUS APPRENONS TRÈS VITE DE NOS ERREURS »
  5. 5. UN DIAGNOSTIC 1/ ÉTABLIR POUR COMPRENDRE LES LOGIQUES ET LES USAGES DANS LE QUARTIER, RÉVÉLER SES POTENTIELS ET NOURRIR LES PROGRAMMES D’ACTIONS. Bilan de l’action les ※ Le temps d’observation, la documentation et les en- tretiens ont permis de mieux percevoir notre terri- toire d’action, de connaître les comportements des usagers sur le quartier. ※ Les actions de consultation dans l’espace public sont été d’excellents supports pour rencontrer, échanger et débattre avec les personnes du quartier. les ※ La capitalisation sur les informations relatives au diagnostic sensible a été insuffisante. ※ Les liens qui ont été créés avec les principaux ac- teurs du quartier n’ont pas toujours abouti sur un passage à l’action. ※ Certains outils de consultation n’étaient pas adap- tés au territoire. Nos conseils Les outils sont un prétexte, n’oubliez pas que l’objectif est avant tout de provoquer des occasions pour échanger et créer des liens de confiance avec les personnes rencontrées. Déroulement Une observation, de la documentation et des ren- contres avec les acteurs du quartier. Une consultation dans l’espace public via diffé- rents outils d’éducation populaire pour permettre à chacun d’exprimer son point de vue, de mieux le faire comprendre, mais aussi de découvrir des visions différentes sur un sujet local. Sources d’inspiration Design thinking ※ Outils d’Éducation populaire ※ Diagnostic sensible urbain Programme d’engagement citoyen 2016 Page 5/14 Inspirées de l’expérience du Neighborland aux États-Unis, ces cartes sur lesquelles nous avons demandé aux passants d’inscrire leurs voeux pour le quartier ont permis d’aller à la rencontre de ceux qui y vivent et de créer des occasions spontanées pour échanger et dé- battre sur leurs envies pour le Sentier. zoom sur... Les wishcards !
  6. 6. problèmes et solutions 2/ connecter POUR INTERPELER SUR CE QUI POSE PROBLÈME DANS LE QUARTIER EN PRÉSENTANT LES PREMIERS RÉSULTATS DE LA CONSULTATION ET IMAGINER DES SOLUTIONS CONCRÈTES POUR FAIRE CHANGER LES CHOSES. Déroulement Une journée participative et ludique pour lancer le défi avec : ※ des balades urbaines pour découvrir des regards multiples sur Le Sentier, ※ des ateliers d’expression pour approfondir la consultation, ※ une mise en lumière des premiers éléments de consultation et des problématiques rencontrées dans le quartier, ※ une connexion entre citoyens et startups sociales. Un atelier avec des étudiants en communication pour restituer les éléments de la consultation et imaginer des pistes de solutions. Bilan de l’action les ※ La journée de lancement a créé un premier senti- ment d’appartenance collective au défi lancé au quartier. ※ Des connexions ont été établies entre les citoyens intéressés et les startups. ※ Le travail des étudiants a permis de nourrir un récit collectif pour que chacun s’identifie au quartier. les ※ Un intérêt pour la démarche mais une frilosité à s’inscrire aux programmes de passage à l’action. ※ Le temps de restitution de la consultation a été trop court pour que les acteurs du quartier se l’appro- prient. ※ Les résultats de la consultation n’ont pas été suffi- samment diffusés dans l’espace public et auraient mérité d’autres événements. ※ Les pistes de solutions proposées par les étudiants ont été sous-exploitées. Nos conseils Partez des résultats de la consultation pour imaginer les pistes d’action. N’hésitez pas à partager un constat collectif et fixer des objectifs communs à l’échelle du quartier. Sources d’inspiration Design thinking ※ Éducation populaire ※ Storyweaving Programme d’engagement citoyen 2016 Page 6/14
  7. 7. à l’action ! 3/ passer POUR PERMETTRE À TOUS D’APPORTER DES SOLUTIONS AUX PROBLÉMATIQUES DE SON QUARTIER SELON SON TEMPS, SA SENSIBILITÉ (ENVIRONNEMENTALE, SOCIALE, DÉMOCRATIQUE OU MÉDIATIQUE) ET SES ENVIES. Déroulement 4 ateliers imaginés et proposés par chacune des startups afin de répondre à des besoins locaux. Une plateforme en ligne permettant le débat et les échanges entre les participants et/ou d’autres acteurs du quartier. Bilan de l’action les ※ Les liens entre les startups ont été renforcés et des pistes de partenariats ont émergé. ※ Des nouveaux formats d’ateliers ont été designés pour le défi. ※ Certains ateliers ont débouché sur des pistes de solutions concrètes. les ※ Les challenges ont été fixés par les startups et le collectif du Sentier, et pas décidés collectivement par les citoyens. ※ Certains formats étaient trop peu adaptés à du “micro-engagement”. ※ Peu de challenges ont été réussis au regard des chiffres qui avaient été annoncés. ※ Le taux de participation aux ateliers a été relative- ment faible. Nos conseils Les actions doivent être mises en place par les citoyens et appuyées par l’expertise des startup et les acteurs du quartier, pas l’inverse. Sources d’inspiration Ateliers créatifs ※ Éducation populaire ※ Serious game ※ Civictech Programme d’engagement citoyen 2016 Page 7/14
  8. 8. avec new citizens 3/ passer à l’action « LA MOBILISATION CITOYENNE EST ICI TESTÉE À UNE ÉCHELLE PERTINENTE : CELLE DU QUARTIER. ELLE A UNE VRAIE VOLONTÉ DE S’ATTAQUER À DES DÉFIS LOCAUX POUR IMPLIQUER LE GRAND PUBLIC ET PAS SEULEMENT LES ADEPTES DE L’ENGAGEMENT CITOYEN). ELLE REND AINSI PLUS SIMPLE ET LUDIQUE L’ENGAGEMENT CITOYEN LOCAL ET LUI DONNE UN ASPECT CONCRET, CRÉANT UNE BONNE DYNAMIQUE COLLECTIVE. » Déroulement L’expérimentation New CITYzens a consisté en la mobilisation des habitants du quartier pour qu’ils de- viennent des reporters citoyens à l’échelle locale. En les formant à l’image et au reportage, nous avons proposé aux participants de devenir des ambassa- deurs de leur quartier et d’aller à la rencontre d’ac- teurs locaux positifs (associations, simples citoyens, etc.) qui font bouger le Sentier. Il s’agissait d’offrir une nouvelle vision du quartier pour mieux valoriser ses forces vives mais aussi don- ner envie à d’autres citoyens - grâce aux différentes histoires - de s’engager à leur tour et de lancer des initiatives locales. Bilan de l’action les ※ Nous avons identifié des défis locaux sur le terrain. ※ Nous avons établis des liens avec un collectif de jeunes déjà constitué les ※ On a trop pensé que le concept « sexy » du repor- tage allait naturellement mobiliser les habitants, ce n’était pas le cas. . ※ Les participants n’avaient pas d’enjeux personnels pour aller au bout de la démarche et ont donc été difficilement mobilisables sur les ateliers. Nos conseils Les notions de « reportages » ou « d’histoires positives » peuvent vite paraître déconnectées des vrais besoins du territoire. Il faut donc réussir à rattacher ce travail de « communication » à des enjeux locaux très concrets pour les habitants. Programme d’engagement citoyen 2016 Page 8/14 Programme d’engagement citoyen 2016
  9. 9. Programme d’engagement citoyen 2016 Page 9/14 avec e-green 3/ passer à l’action « CE DÉFI EST L’OPPORTUNITÉ D’EXPÉRIMENTER DE NOUVELLES SOLUTIONS D’ENGAGEMENT ET DE SUSCITER DES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENTS. LA GRANDE VARIÉTÉ DES THÉMATIQUES TRAITÉES PAR LES AUTRES PARTENAIRES ET LES MEMBRES DU SENTIER ENRICHISSENT D’AUTANT PLUS L’INITIATIVE, ASSURANT UNE BELLE EXPÉRIENCE. » Déroulement Comment engager des occupants d’immeubles de bureaux ou d’espaces de co-working à réduire leurs consommations d’énergie ? Nous avons souhaité expérimenter une approche centrée sur l’engagement et le changement de com- portement au travers d’un Défi Énergie. Concrètement, des capteurs sont installés dans un bâtiment pour mesurer les consommations d’élec- tricité et les occupants doivent réduire au maximum leurs usages énergétiques pendant le challenge. Des “Green commandements” leur sont proposés chaque jour. Par exemple “Des éclairages inutiles à l’affût tu seras”. Ils peuvent également consulter leurs résultats en temps réel sur la plateforme web et mieux com- prendre leurs consommations d’électricité. Bilan de l’action les ※ Nous avons bénéficié d’un cadre stimulant pour tester et expérimenter. ※ Nous avons pu sensibiliser aux économies d’éner- gie des publics variés et non sensibilisés. ※ Nous avons partagé avec les autres expérimenta- tions et nous nous sommes mutuellement enrichis. les ※ Les biais induits par l’engagement autour d’une expérimentation “gratuite”. ※ Les délais serrés qui n’ont pas permis de travailler sur les synergies entre les défis proposés. Nos conseils Créer une communauté d’ambassadeurs pour porter le challenge et participer à la diffusion de l’information. Programme d’engagement citoyen 2016
  10. 10. avec voxe 3/ passer à l’action « APRÈS AVOIR DÉFENDU L’ENGAGEMENT CITOYEN AVEC NOTRE COMPARATEUR PRÉSENT DANS 17 PAYS, IL NOUS TENAIT À CŒUR DE NOUS IMPLIQUER À L’ÉCHELLE DE NOTRE QUARTIER. EXPÉRIMENTER DE NOUVEAUX OUTILS D’ENGAGEMENT DES CITOYENS À L’ÉCHELLE LOCALE POUR MIEUX IMPLIQUER LES HABITANTS DANS LA FABRIQUE DES POLITIQUES PUBLIQUES LOCALES. » Déroulement Le projet Voxe dans le Sentier avait pour ambition d’accompagner des habitants volontaires pour qu’ils puissent construire ensemble des projets pour le budget participatif de la Ville de Paris. Nos ateliers devaient permettre d’accompagner les habitants du quartier dans le passage de la feuille blanche au pro- jet prêt à être défendu. En 4 ateliers, nous avons ac- cueilli une dizaine d’habitants pour : ※ se projeter dans le quartier à horizon 2060, ※ passer de l’utopie au projet concret, ※ approfondir ensemble les deux projets ayant émergé, ※ et construire la stratégie de mobilisation autour du projet. Bilan de l’action les ※ Les ateliers ont été agréables, conviviaux et constructifs. ※ Les outils d’éducation populaire sont vraiment effi- caces pour animer des ateliers participatifs. ※ Des projets originaux et portés par plusieurs habi- tants du quartier ont été construits. les ※ Difficulté de mobiliser les participants en amont et tout au long du programme. ※ On partait dans l’idée de faire un seul groupe pour les 4 ateliers, ce qui était trop ambitieux. On a du assouplir le format pour s’adapter aux disponibili- tés de chacun. ※ Difficulté de rester inclusif avec tous, notamment dans le vocabulaire, l’horaire, le lieu choisi... L’entre- soi arrive vite. Nos conseils Les ateliers doivent rester des espaces de convivialité et d’échanges où chacun peut se sentir à l’aise et légitime pour exprimer son point de vue. La participation ne va pas de soi : il faut accompagner ce processus et relancer les participants régulièrement Programme d’engagement citoyen 2016 Page 10/14 Programme d’engagement citoyen 2016
  11. 11. avec le carillon 3/ passer à l’action « LE DÉFI DU SENTIER, TOUT COMME LE CARILLON, VISE À RECRÉER DU LIEN SOCIAL ET À MOBILISER À L’ÉCHELLE DU QUARTIER : IL NOUS SEMBLAIT DONC ÉVIDENT D’Y PARTICIPER. CE PROJET EST PAR AILLEURS L’OCCASION DE SENSIBILISER LES HABITANTS AU SANS-ABRISME ET À LA PRÉCARITÉ, TOUT EN AYANT L’OCCASION DE RENCONTRER ET DE TRAVAILLER AVEC DES ASSOCIATIONS QUI PARTAGENT NOS VALEURS. » Déroulement Le Carillon porte le volet social du défi du Sentier. L’expérimentation consistait à: ※ recréer du lien social entre les habitants du quartier, les commerçants, les travailleurs et les sans-abri, ※ changer les regards que l’on porte sur les sans- abri et que les sans-abris portent sur eux même. L’objectif était de mobiliser les commerçants du Sen- tier sur la question du sans-abrisme en leur proposant de rendre des services gratuits (accéder aux toilettes, charger son téléphone, passer un coup de fil, etc.) ou non (bons pour des livres, repas, boissons chaudes) aux personnes à la rue. Ces services sont avant tout des prétextes au lien social. Parallèlement, les habitants sont invités à agir en dis- tribuant ces bons, en sensibilisant les commerçants au projet ou à assister à des visites du quartier faites par des sans-abri “Le Sentier vue par un sans-abri”. Bilan de l’action les ※ La rencontre avec d’autres associations dont l’ac- tion est complémentaire de celle du Carillon. ※ Une visibilité accrue auprès, notamment, des par- tenaires sociaux et des partenaires institutionnels. les ※ La mobilisation auprès des habitants du quartier a été difficile. ※ Les personnes mobilisées étaient déjà sensibles à la question de l’engagement. Nos conseils Réaliser des actions de sensibilisation dans l’espace public pour encourager les habitants et usagers à se mobiliser à leur tour. Programme d’engagement citoyen 2016 Page 11/14 Programme d’engagement citoyen 2016
  12. 12. l’expÉrience 4/ restituer POUR FAIRE UN BILAN SUR LE PROGRAMME, NOURRIR LES DYNAMIQUES CITOYENNES ET DONNER LA POSSIBILITÉ À TOUS DE S’INSPIRER DE CETTE EXPÉRIENCE. Déroulement La rédaction d’une documentation transmédias sur l’expérimentation du Sentier. Une capitalisation sur l’expérience qui vient d’être vécue en deux temps : ※ la mise en ligne sur DemocracyOS des projets ci- toyens issus des programmes d’actions et la créa- tion de débats autour de ces projets, ※ la création d’un manuel en open source, une boîte à outils permettant à d’autres de se saisir de la mé- thodologie et rebondir sur l’expérimentation. Bilan de l’action les ※ L’identification de la plateforme DemocracyOS comme un potentiel « cahier de doléances interac- tif » auprès de pouvoir public ou d’autres citoyens. ※ L’enrichissement de la méthodologie mise en place avec le recul. les ※ La rédaction d’articles documentant l’expérience a été difficile à concilier avec le travail quotidien sur le programme ※ Les participants aux ateliers ont été difficiles à mo- biliser sur la plateforme DemocracyOS, qui était complexe à prendre en main seul. ※ Peu de répondants des citoyens une fois les pro- grammes de passage à l’action terminés. Nos conseils Vous pouvez déposer les idées proposées par les citoyens dès le début du programme sur la plateforme DemocracyOS. Elle peut être un lieu de mise en débat et d’enrichissement de la consultation. Sources d’inspiration Design thinking ※ Story telling ※ Civictech Programme d’engagement citoyen 2016 Page 12/14
  13. 13. du défi du sentier 4/ les enseignements Programme d’engagement citoyen 2016 Page 13/14 POSTULAT N°1 : Les habitants se sentent seuls et démunis face aux problématiques de leur quartier. Ils pensent qu’ils n’ont ni les capacités ni la légitimité de faire changer les choses. VRAI ! Nous avons perdu la plupart des participants suite à la consultation. Ces derniers ne se sont pas sentis concer- nés par les ateliers proposés. Autre constat, une grande difficulté à passer de la posture de commentateur à acteur. Enseignement n°1 Passer du je au nous, la nécessité de faire collectif pour lutter contre le sentiment d’isolement et le manque de légitimité, la création d’un récit commun permet de créer un collectif fort. Comprendre ce qui nous relie facilite le passage à l’action. POSTULAT N°2 : Les habitants et usagers du Sentier n’ont ni le temps, ni l’envie de s’engager dans la vie de leur quartier. FAUX ! Nous avons fait le constat que si nous nous donnions les moyens de demander aux habitants et usagers du quar- tier leurs avis, leurs regards, leurs points de vue, ils avaient des choses à nous apprendre et l’envie de prendre part à l’évolution du Sentier. Enseignement n°2 Le Défi ne doit pas être proposé mais co-construit collectivement. Les challenges doivent être imaginés par les habitants et à partir de leurs besoins réels. Les startups doivent co-créer à partir de ce processus et non pas proposer des ateliers en amont. POSTULAT N°3 : Une multitude d’acteurs différents existent déjà, des solutions sont là (Civic Tech, entrepreneurs, mairies, associations, citoyens, etc.) mais peu de liens existent. VRAI ! Alors qu’il y a urgence à créer de nouveaux modes de fonctionnement pour imaginer la ville, les différents acteurs ont souvent des difficultés à mutualiser leurs compétences et leurs efforts : startups VS collectivités ; startups VS associations ; élus VS citoyens. Enseignement n°3 Plus de transversalité pour résoudre des problématiques communes. L’équipe de coordinateurs du défi doit se placer dans une posture de facilitateur, pour créer un cadre et des formats propices à la rencontre.
  14. 14. samuel@lesentier.paris camille@lesentier.paris @LeSentierParis contactez-nous ! samuel chabré camille duchemin

×