Chevalier _guide_du_technicien_en_productique

31,002 views

Published on

guide_du_technicien_en_productique

Published in: Technology

Chevalier _guide_du_technicien_en_productique

  1. 1. I ÎECHNICIDNEN'
  2. 2. Tabledesmatières Etude delapièce 1 Préparationd'uneproduction :.,, ... 2 Prisesdepièces 3 Symbolisationgéométrique 4 5 6 7 B I 10 11 12 13 t4 15 16 17 1B 19 2A 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 6 7 I t c 20 ô i L I 22 24 26 Symbolisationtechnologique,",,,.... Symbolisationd'unpalpage Aménagementdelapièce Dispersionsdimensionnelles Cotesderéglage. Transfertdecotes Transfertsgéométriques Cotesettolérancesdesbruts Choixdessurfacesdedépart Méthodesdefabrications Étudedefabrication Processusparticuliers Contraintesd'usinage llntoc {ahrinrréoc Contratdephaseprévisionnel,...,, rruOe0epnase.. 31 35 39 42 43 45 4B 52 60 63 70 77 7B BO B1 87 89 90 93 94 97 98 101 109 1 1 1 1 1 5 Etude du porte-pièce Elémentsdemiseenposition. Prônncitinnnomoni Centreursfixes,.. Montagesentre-pointes Serragesconcentriques, Répartiteurs Extracteurs Visetécrousdemaintien Etaux Bridespivotantes Maintienparcoins Systèmemodulaire Senagessimultanés Vérins-Poussoirs [/aintienmagnétique Photographie de couverture : Ligne de production de cûrter moteur (Citroën). Les photographies non référencéessont des clichés Hachette-Photo Landin. ' i 36 Limiteursdeserrage ,, 117 37 Entraîneurs .. 118 38Appuissecondaires 120 39 Guidesdeperçageetd'alésage 122 40Cônes-RainuresàT.... 124 4l Indexage 126 Moyens defabrication 42 43 44 GéométriedeI'outil Axesnormalisés Tournage 45 Perçage 16Alésage 47 Fraisage 4BFiletage 49 Rectification 50 Rodage-Superfinition 51 Brunissage 52 Brochage - ^ i , 5J ileorro-eroslon..,. 54 Lubrification Vérification 55 Dureté ,,,,. 202 56 Référencessimulées .. 203 57 Mesureencoordonnées 205 58 Vérificationdimensionnelle 215 59 Vérificationsgéoméiriques 222 Productique 60 Méthodedesdispersions 230 61 Commandenumérique 240 62 Programmationgéométriquedeprofil. 260 63 Systèmesflexiblesd'usinage,,... 262 64 Démarcheproductique 264 65 Technologiedegroupe 265 66 P.E.R.T, 268 67 Gantt 270 68 Lotéconomique... ,, 271 69 Rugositédessurfaces 272 127 130 131 '149 158 167 180 '187 '191 193 195 199 201
  3. 3. Indexalphabétique Alustements......... 220 Alésage. 158 Alésoirscylindriques,.,.,...... 160 Alésoirscylindriquescreux..... 161 Aménagementdelapièce..,,., 2i Anglesdesoutils.., 121-191 Appuis Appuissecondaires..,,....,., 120 Aptituded'unprocédé,.....,,. 22 Arbreporte-alésoir.,,..,......161 Arrosage 201 Avant-projetd'étude defabrication 44 Axesnormalisés igO Barred'alésage (outilmicrométrique),,.......,165 Becd'unoutil,,, 13i Boulonsàæil,,.. 92 Brides,. 94-97-108 Brochage tgs Brunissage ,. 193 Calculdescotesfabriquées C a l c u l d e s t e m p s ,. . . . . . , Calesderéglage. Cames. Canonsdeperçage, Canonsvissés Carbure(nuances)..,,.,...,.. Cartouchesdalésage Centerless Centresd'usinage..,..,....,. Centreurs Chaînedecotes,. Cinqzéros Clédynamométrique...,...... CodeslS0etEIA.. CodificationCETII/-PMG,.....266 Coinsdebridage. 98 Commandenumérique., 184-200.240 52 64 24 99 122 B8 145 t 0 0 190 80 7B 26 264 117 244 Conditionsd'usinage: -Alésage(àl'alésoir),..,.,.., 159 - Alésage(outild'enveloppe).. 162 - Brochage ..,,...,, 1gB - Brunissage 199 - Électro-érosion..,......,.. 199 - Filetage i84 - Fraisage ,....., 178-1Zg -Galetage ,, 194 - Perçage .. tS5 - Rectification 1Bg - Rodage 19i - S u p e r f i n i t i o n. . . , , . . . . . . . : . .1 9 2 - Taraudage 185 - T o u r n a g e , , . . . , , .142-145 Cônesd'emmanchement..,,,.. 124 Contraintesdefabrication....,. 48 Contraintesd'usinage.,....,,, 48 Contratdephase,, 60 Contrôledimensionnel.....,.., 21b Copeauminimal 52 Cotationdesbruts 3b Cote-condition 26.28 Cotedebrut 35-52 Cotedeliaisonaubrut...., 35-39 Cotederéglage 24 Cotedirecte ,,....,,. 26 Cotefabriquée 52 CourbeABC... Cramponsplaqueurs,....., , 267 98-10B Crochets 97 Cyclependulaire 69 Démarcheproductique Delta| . Désignationd'unemeule.,,.... Désignationdesoutils àplaquette DroitedeTaylor. Dessindephase.. Détrompeur 264 230 187 135 t48 60 77 Diamètrenominal(filetage)...,. DispersionsAl..,, Dispersionsdimensionnelles,... Douilledeperçage. Duréedevied'unoutil Dureté. É c a r t sn o r m a l i s é s. , , . . . . , . . . . . Écrousdemaintien Êflortsdecoupe: - Fraisage - Perçage - Tournage Ejecteurs Électro-érosion Élémentsmodulaires Engagements Entraîneurs Étatsdesurface. TIAUX.. ÉtudedeTabrication Étudedephase. Étudedetemps. Excentriques Expansibles Extracteurs 180 230 22 122 148 202 177 156 220 90 146 B9 199 101 77 1 1 8 272 93 43 63 64 99 82 B9 Familledepièces, 265 Filetage. 180 FonctionsGetM. 246 Forets. 150 Formesobtenuesenalésage... 1SB Fraisage 167 Gammesdefabrication Gammesd'usinage Gammestypes,. .,. Gantt.. Géométriedesoutils Graphe. Guidedeperçage. 43 43 /,R 270 127 57 122
  4. 4. NorA cÉNÉnel t L'abréviation G.D. suivie d'un numéro signale le chapitre du Guide du dessinateurindustriel qui traite de cettequestion. llotdeproduction deserrage Longueurd'arêteplaquette.,... Lotéconomique Lubrification Lunette Machinesàcommande numérique .. 200-260262 Machinesàmesurer 205 N4agnétique(maintien)......,,. 115 Maintienenposition 7 lVanettes 91 l/esureencoordonnées.,..... 205 l/éthodesdefabrication..,.... 42 Méthodesdesdispersions,,... . 230 l/éthodevectorielle 29 Métrologietridimensionnelle.... 210 Meulesderectification......... 1BB Miseenposition 7-9 [/iseenposition(éléments)...,,70 Normalesderepérage Nuancesdecarbure Organisationd'uneentreprise..,6 0rientation(arêted'outil)......, 128 14-18 Outilsàaléser(choix).,163 Outilsdefiletage. 181-182 Outilsdeforme(alésage)......, 159 Outilsd'enveloppe(alésage).,.. 162 0utilsdetournage Incidentsd'usinage In0exage Limiteurs Locattng Palonniers Palpage. Pareto,. P.E,R,T,. Perçage Perceuse P,G.P.. Piges(mesuresu|.... Pinces. PlansdeIoutilenmain,...,.... Plansdel'outilentravail..,.... Plaquettescarbure: - Choix - Désignation - Longueurd'arête, Poignées P o i n t e sdu s i n a g e. . , . . . . . . . , , , Porte-outilàaléser, PnrTo-nlanrrotto narhrrro Poussoirs Précentrage..,.....,. Préparationd'uneproduction... Prépositionnement.,......,,.. Processusd'industrialisation.... Profilmétrique1S0,... Programmationgéométrique,,,. Programmationparamétrée..,.. Puissanceabsorbée: - Fraisage - Perçage - Tournage B a i n u r e s à T . . , . B a y o n s d e b e c , , . . Bectification Référencessimulées Répartiteurs Rodage. RondellesRingspann Rugosité Senage. Rorranocqimrrllrnéc Simogramme 265 147 126 117 70 140 271 208 120 268 149 157 258 217 B l 127 128 139 138 140 91 BO 164 136 1 1 4 t t T 77 6 77 6 180 258 252 177 156 146 125 141 187 203 87 191 B4 272 1 1 137 0rienteur 132 74-109 20 267 180 8 109 6BPas(filetage) Simulationd'usinage Sous-programmes,......,.... Stock.. Superfinition Surépaisseursd'usinage,....,, Surépaisseurspourbruts....... Surfacesdedépart Surlongueur....,, Symbolisationd'unpalpage. SymbolisationgOomOtrique..... Symbolisationtechnologique,... Systèmesflexiblesd'usinage..., Systèmemodulaire Tamponstangents Tarauds Taylor(droitede).,.. Tonhnnlnniodo nrnrrno Tomnc do {qhrinrtinn, w , , , y v v w Tempsmanuels Tempstechno-manuels...,.,,. T . G A O Tolérancesdesalésoirs Tolérancesdesbruts Toléranceséconomiques....... Tolérancesfondamentales.,.... Touches Tournage Toursemi-automatique,,,, Transfertdecotes Transfertsgéométriques.,..... Tvnoc da fchrinclinn' r y w w v w Vérification Vérification dimensionnelle.,.,. g é o m é t r i q u e . , , , , , , 53 251 271 192 45 35 39 L I 20 I I C 262 101 99 '185 148 265 64 64 64 265 159 35 52 220 70 131 6B 26 J I 42 Unitésd'usinage 157 215 222 '111Vérins Vérinsd'appui 120 Vés,.... 79-87-10 Visdemaintien 90
  5. 5. I Préparationd'une production Lesservicesdepréparationassurentlesliaisonsnécessaires entrelesservicesdeconceptionetlesservicesdefabrication llsontpourrôleessentield'établirunprocessusdefabrication enutilisantaumieuxlesmoyensdeI'entreprise. Leprocessusdefabricationdoitrespecternotamment: r laqualitéprescritepourlesproduits, r unprixderevientminima. r ledélaidemandé, r lesconditionsdetravailaussibonnesoueoossible. PROCESSUSD'INDUSTRIALISATION B,Ê. B,M.usinage Atelierusinage 8.M.brut Atellerbrut . Dessind'ensomble l{omenclature r Ptoietdedessin deôéfinltion Form$fonctlonnelles Cobsetspéclllcâtions irstédaur T r -. Dessindedélinition deprodult Avant.prolel d'éludedubrut (plandeiolnt..) Desslndubrul noncoté Cholxdecertalnos colesd€brul ûessindubrutcapsble Étudeduprocersus d'élaborationdubrut Dessinduhutfinl Étuded$ outlllages L- -__-I o Réalisation desoulillages < Obbntiondubrut < Confiôle ---r- I . Expérlmentation elessals Yr Réalisatlon desoutillages e Présérie Ess,is Misesaupoinl Slâbilbation despostes _t___ I . Production desérie IV V Avantproleld'étude defabdcelion Choixtechnologlqueg etéconomiqucs Feuilledeconlrôle elchoir ùI r Projetd'élude I delabilcalion I Calculdescotes j labdquées | (urln6eselbrutesl I Contratsdephases I préylslonnels I (symboleschap.3) I Dessindesoutillages< I Fichesderéolaoe I I II I-----l r Contratsdephases (symhleschap.4) ' D'aprèslesrecommandationsdel'lnspecliongénérale
  6. 6. I 2 Prisesde pièces 2.1 Généralités Lemontagereprésentéestdestinéautournagedelasurface cylindriqueS. Lafotmedecettesurfaceestdonnéeparlemouvement relatifpièce'outil LapositiondelasurÏaceSdépenddessurfacesdelapièce encontaclaveclemontage, LapositiondelasurfaceSeslcorreclesisonaxeestcompris àl'intérleurd'uncylindredeA 0,06dontl'axeestdéfinipar lessurfacesderéférenceApelBpdelapièce. REMAROUE: LessurfacesApetBpconstrtuentunsystèmederéférences ordonnées': r Apestlaréférenceprimaireetdonnel'orientationde I'axe(laxeestperpendiculaireauplanAp), r Bpestlaréférencesecondaireetdéfinitlapositionde l'axe(l'axepasseparlecentreducentragecourtBp). 2.2 Surfacesen contact Lessurfacesdelapièceenconlactaveclemontagesont ApBpetFp. r ApetBpassurentlamiseenpositiondelapièce r Fpreçoitleffortdemaintienenposition. UneprisedepièceestdéfiniesiI'onconnail: r lessurfacesquiassurentlamiseenposition, r lessurfacesquireçoiventleseffoilsdemaintien enposition. 2.3 Mise en position LapièceencontactaveclessurfacesAmetBrndumontage, conserveundegrédelibertéenrotationautourdeIaxe0Z Lamiseenpositionadoncéliminé5degrésdeliberté: r 3sontéliminésparlaportiondeplanAm r 2sontéliminésparlaportiondesphèreBm Lamiseenpositiond'unepièceestcaractériséepar lesdegrésdelibertéqu'elleélimine, MONTAGEDETOURNAGE Montagem liéà la broche(défautde coaxralité SURFACESDEMISEENPOSITIONDUMONTAGE Surfacesphérique maxrmumcylrndnque VoirG.D.17.3
  7. 7. I 2.4 Maintienen position 2.41 Qualités recherchées Ledispositifdemaintiendoitassurer,enpermanence,le contactdelapièceaveclessurfacesdumontageassuranl samiseenposition,cecimalgrélesactionsduesauxelforts decoupe. Enaucuncasil nedoitengendrerà la piècedes défomationssupûieuresà 0,5foisla toléranceà lespeclel. REMAROUE: Lesdéformationsdelapièceparlesactionsdemaintiense traduisent,essentiellement,aprèsdessenage,pardesdéfauts deforme. 2.42 Emplacement du serrage LorsduchoixdeI'emplacementdeszonesdesenageon s'efforcederespecteraumieuxlesprincipessuivants: Afind'éviterdesdéformationsexcessives: r lesforcesdeseragedoivents'exercelaudroit dechaquecontactdemiseenposition, r I'intensitédusenagedoitêtreaussifaibleque possible. Afinderéduirelesvibrationspendantl'usinage: r lesforcesdeseragedoivents'exelceldans unezoneaussiprochequepossibledelasurface àusiner, r leseffortsdecoupedoiventappliquerlapièce sutsesappuis, r lesdélomationsdumonlage,souslesefforts demaintienetsouslesefforlsdecoupedoivent êtrenégligeables, REMAROUES: r Pourdesraisonstechnico-économiouesetoourdes piècesrigides,onpeutremplacerlessenagesséparéspar unserrageuniquedontl'actionestsensiblementégaleàla résultantedesactionsdesenageséparées(fig,3). r Dansd'autrescas,lecontactdelapiècesurunepartie desesappuispeutêtreassurée,soilmanuellementau momentduserragemécaniquedelapièce,soitàI'aidede poussoirs($34.3). I L'inclinaisonmaximaledel'actiondesenageestégaleà l'angled'adhérence(fig.4)Pratiquementamax= 100. @ evrer-IcEMENTDUsERRAGE $ $ a : réduirelesdéformations b : réduirelesvibrations a max = angle d'adhérence
  8. 8. 3 Symbolisationt t l o geometnque Cettesymbolisationestutiliséepourl'établissementdes projetsd'étudesdeJabrication.Elledéfinitlamiseenposition géométriqued'unepièceà partirdesdegrésdeliberté éliminés, @ EXEMPLE i I I tt I -l I I O Ér-rr'ril.rAÏOND'UN I I -i I 6) svtrleolrsATroND'uNENoRMALEDEnepÉnlee s/ NFEo4{1g3tl Degréde liberté Aundegrédelibertéconespondlapossibilitéd'unmou- vementrelatilderotationoudetranslationentredeuxsolides M e t P . Unsolidequin'aaucuneliaisonpossède6degrésdeliberté: 3enrotationet3entranslation(G.0.25). Théoriquement,undegrédeliberléestéliminéparun contactponctuel(1i9.1). 3r2 Normale de repérage @ PosrroNDUsYMBoLE 0nschématisechaquecontactponctuelthéoriqueparun vecteurnormalàlasurfaceconsidérée. Cevecleurestappelénormalederepérage, Lareprésenlationnormaliséed'unenormalederepérageest donnéefigure2a.Sinécessaire,onpeuteffectuerune représentationprojetée(lig.2b). [esymboleeslloujoursplacéducôtélihedematière àl'emplacementchoisi(fig.3a). Quandonmanquedeplaceets'iln'yapasambiguTté,le symbolepeutêtreplacésuruneligned'attache(fiq.3b). 3r3 Principed'utilisation 0nalfecteàchaquesurlaceautantdenormalede repéragequ'elledoitéliminerdedegrésdelibedé. r Dessinerlessymbolesdanslesvuesoùleurspositions sontlesplusexplicites. r Repérer,danschaquevue,lessymbolesparunchiffre d e 1 à 6 . r llestrecommandédelimiterleurnombreenfonctiondes cotesdefabricationàréaliserdanslaphase r Coteréventuellementleurposition. qAcceptable@ o " SUTILISATION oecnÉoe LreeRtÉ @
  9. 9. 10 3.4 Miseen position lsostatlque 3'41 Mise en position par une référence Siunemiseenpositionestassuréeparuneseulesurface deréférence,lenombredesnormalesaffectéesàcette référencenepeutêtresupérieurauxdegrésdelibertéque lasurfacepeutéliminer. q) NoMBREMAXTMALD ELIMINES I ffiPLAN 3.42 Mise en position par un système de références Unsystèmederéférencesestcomposéparplusieurssurfaces deréférences. Sisurchaquesurfaceonplacele nombremaximalde normalesderepérage,onanivefréquemmentàunchiffre supérieuraunombrededegrésdelibertéàéliminer.Une tellemiseenpositionesthyperstatiqueetilestprati. quemenlimpossibled'avoir,sansdéformations,une podéesurtouslescontactsspéciliés(fig.2). EXEMPTESSIMPIIS: Figure3a Appui:3degrésdelibertééliminésàpartirduplanA. Orientation:2degrésdelibertééliminésàpartirdu olanB. Butée: 1degrédelibertéétiminéàpartirduplanC. Figure3b Appui:3degrésdelibertéétiminésàpartirduptanA. Centragecourl:2degrésdelibertééliminésàpartirde l'alésageB. Butée: 1degrédelibertéétiminéàpartirduplanC. MISEENPOSITIONHYPERSTATIQUE MISESEN MAxTMALoe oeonÉsDELTBERTÉ NoMBREMAxIMAL oB ogcRÉs oBr-rnsnrÉÉlrnarNÉs Plan I Q[ndrol'COnr I 8phàn J 4 I J POSITIONISOSTATIQUES PRINCIPE FONDAMENTAL Unemiseenposilionestisostatique: r silenombredesnormalesderepérageestégal aunombrededegrésdelibertéàéliminer, r sichacunedesnormalesderepéragecontlibue àéliminerundegrédeliberté.
  10. 10. 1 1 3.43 Règles de disposition des normales Afindevérifiersichacunedesnormalesderepéragecontribue àéliminerundegrédeliberté,ilestutiledeconnaîtrequelques règlesusuelles'. L'emplacementd'unenomalede repérageest déterminédefaçonqueledegrédelibertéqu'elle supprimenesoitpasdéiàinterditparuneautrc nomale(fig.1). l{ejamaisplacerplusdetroisnormalesparallèles, et damcecas,lespoinlsdeæntactnedoivent pasêtreenlignedroite(fig.2). Nelamaisplacerplusdetroisnomalescoplanaires (fi9.3). l{elamalsplacerplusdetrolsnormalesnoncopla. naircs,concoulantesaumêmepoint(fig.4), Unemiseenpositlonsansdegrédelibertéimpse quelessirnormalessoienlrelafivesàtroisplans aumoins(fig.5). REITIARQUES: 1oAfind'augmenterlaqualitédelamiseenposition: I lesnormalesderepéragedoiventêtreaussidistantesque possiblelesunesdesautres, r chaquenormaledoitêtreconfondueouaussivoisineque possibleavecladirectiondumouvementqu'elleélimine. 20LesnormalesderepéragedéJinissentleszonespréféren- tiellesdecontactdelapiècesursesappuis.Sinécessaire, leurspositionspeuventêtrecotées, 3oLenombreetlespositionsdesnormalesderepéragese déduisentdessurfacesdusystèmederéférence(g3.44). * D'aprèsC.Aubert,
  11. 11. 12 3.44 Choix des surfaces de miseen position Lessurlacesquiassurentlamiseenpositiond'une piècesonl,enprincipe,cellesdusystèmederéfé. rencesquidéfinitlapositiondessurfacesàusiner. Danscecas,ilyaidentitéenlrelescotesfonctionnelleset lescotesdefabrication.0néviteainsitouttransfertetle resserrementdestolérancesquienrésulte(chapitre9) REMAROUE: S'ilnyapastransfertdecotes,ontraduitl'égalitéentrela cotefonctionnelleetlacotedefabricationendisantouel'on travailleenocotedirecte,. 3r441Déterminationdesnormales Lesnormalessontdéterminéessil'onconnaît: r leurnombre, r leurspositions. Lenombreetlespositionsdesnormalessedéduisentdes surfacesdusystèmederéférencesetdescotesquiluisont liées;ellesdoiventrespecterenoutrelesrèglesdeI'isosta- tisme. EXEMPLE: Soitlapièceci-contredanslaquelleondoitréaliseruntrou cylindriqueavecsonlamage.Surledessindedéfinition,on distingue: r lescotesdeformedesusinages(a,b,c); r lescotesdeposition(e,fetlatolérancedelocalisationh), Lescotesdepositiondesusrnagespartentdessurfacesde référenceA,BetC. L'ordredeprioritégéométriquedessurfacesA,BetCest spécifiéparI'ordredonnédanslestroisdernièrescasesdu cadredelatolérancedelocalisation*.0n ditqueles référencessontordonnées. Comptetenudesécartsdeperpendicularitéentrelessurfaces BetC,latolérancedepositionseule,sansIindrcationdu systèmederéférence,estambiguë(fig3). DEssrNoeoÉrrrumoru Cotationfonctionnelle DESSINDEPHASE Cotationde fabrication t tr trB c @ 1 + + @ 3 I q It @ tr tr c B svsrÈuBnp RÉr'ÉRBNces (référencesordonnées) Rdftroicol où@retÉud A Rélérencepdmahe 3nomales B Référencesecondahe 2normales c Référenceteiliaire I nomale . voirG.D.17.3.
  12. 12. EXEMPLES D'APPLICATIONS - l A 1 N01A: Pourunebornequalilédelorientationlanormaederepérage6 dortêtreperpendicularreà a iqnedescenlres
  13. 13. 14 3.5 Liaison d'orientation Cetteliaisonpermetderespeclerdirectementunecote angulaireou unespécificationgéométriqued'orientation (inclinaison,parallélisme,perpendicularité). Aelleseuleelleélimineundegrédelibertéenrotation. Lesymbolereprésentéfigure1exprimecetteliaison.llse place,ducôtélibredematière,surlasurfacespécifiéeou éventuellementsuruneligned'attache. RËMAROUES: a Pouri'orientationdunplan,onpeutindiquer,surle mêmesymbole,l'éliminationdesdeuxrotationsorthogonales (tis,2). I Uneprisedepiècesnepeutéliminerplusdetrois degrésdelibertéenrotation. I Lasymbolisationtechnologiqueconespondanleestun -orienteur,($427) ( 1 ) syMBoLtsATtoNoe l'Ér_ltr,ttueÏoNDtREcrE- D'UNDEGREDELIBERTEENROTATION syMBoLtsATtoNDEr_'Ér_rulrunrroru DEDEUXDEGRÉSoe LIaTRTÉENRoTATIoN ORTHOGONAUX EXEMPLE D'APPLICATION Exemplede solutiontechnologique
  14. 14. 4 Symbolisation technologique xFEo€,3 4tl Objet Cettesymbolisationestdestinéeàdéfinirlestypesdessolutions technologiquesàutiliserpourmetlreenpositionetmainteniren positionunepièceaucoursdesafabrication. 4t2 Compositiondu symbole l{aûroduconlNctryælagudaceoulelypod'appul l{alurodolasudacedelaplàce 4.2 | svMeoLIsATIoNDELA Nerune DUcoNTAcr AVEcLA suRFAcEou LETypED'APPUI ( * ( 4.22 syMBoLrsATroNDEsFoNcrroNsoe L'Ér-ÉrvrsNTTEcHNoLoGreuE Repréænler,danslam$uredu posslble,leconlouroxacldê lazonedgconlacl. Col61collerone.enfomeelen poslllonsurlosplansd'ensemble dermonlâges. & ffi waultefome. Canlrago Symbolbeuncsnlreurcylinddque, ouclnlquesimple. Conlroul Pieddocentlrgo Eroche læaling Symboliseuncenfeurdégagé. Veillezàodentercorroc{emenl labanenohe.
  15. 15. 16 z F ch ô È z z F z Ë e $ Ea € d E = . EE O E o c â E € i E Ë 5 Tdangleéquilatéral Bride Clame Védn ouéventuellement Détrompeur Antiviheur Prélæalisaûon Leconloureracldelazone desêragepsuléyentuellement êlredessinéetcoté3wles plansd'ensembledesmontages. a 4.23 syMBoLrsATroNDELA NATUREDELA suRFAcEoe r-RprÈcn Sudaceusinéo(unsoulkalt) --+ Sudacebrute(deuxtralts) 4.24 syMBoLtsATroNDu TypEDETEcHNoLocrE Appullixe Pièced'appui Dragsoh Touche Dégauchbseur Touchedeprélocallsallon Délrompour Centagelixe Cenlreur Plod Broche Localing Pécenheur Syetèmeàsenage Engénéral, dlsposilifdemise enp$itioneldesenage syméûiques. Edde claine came saulorollo tr Système àserage concsntiquo Mandrln Plnces Expanslbles Entalnour(syrtèmoà 80r1ag0conconlrlquo llolhnl) Syslàme àréglage irévefsible Appuiréglable Vérinulngersoll" {demiseon posilion) Appuiréglable VédnqIngersoll, (oppo3lfonaur défomallons) Système àtéglage révercible Visd'appuiréglable Védnarile Anllvlbroul Cenlragerévelslble Piedconhue Brocheconioue Plodconhue Brocheconhue I
  16. 16. 4 . 2 5 INSCRIPTIONSCOMPLÉMENTAIRES Danscenainscas,alind'évitertouteambiguité,il peutêtrenécessaire: ! decompléterlesymboleparuneindicationécilte, r decolerlapositiondusymbole. SystèmedEbridageparpalonniercomportantunearliculationàrotule. Leconiactaveclasuilaceusinéedelapièces'effectuepardeuxtouches plates. Lasurfaceusinéede la pièceesten appuifixesur3 touchesplates disposéessurunecirconlérenceetà 1200lesunesdesautres. Lapièceunefoismiseenposition,le dlspositildecentragedoitpouvoil s'éclioser. Lapièceestorientéeparuneloucheplaleencontactsurunefacebrute. AlindepemettreI'usinagedecetleface,l'élémentdemiseenposition angulahecomponeundispositilà ressonpermettantdel'éclipser. Levépeutpiyolerautourdel'axey'y. LevépeutpivoterautourdeI'axez'2. Lecontacldel'élémentde seilageavecla surlacebrutede lâ pièce s'eltectueparI'intemédiaited'unappuienvémonlésurunearticulation à rotule. 4.26 POSTTTONDU SYMBOLE Lesymboleeslplacéducôtélibredematière,sadirectionestnormaleàla surlace. ll peutêlreplacédirectementsurlasurfaceconcenéeousuruneligne d'attache.
  17. 17. 1 8 4.21 EXEMPLES DE SYMBOLES COMPOSÉS Signification Symbole oegrésde liberté éliminés Signification Symbole Degrésde libeilé éliminés Contactsurtaciquefixede miseenpositionsutune surfaceusinée. Fonclion dela surface Indexlixed'orientation ou(LocatingDencontacl, avecunesurlaceusinée. ,l Morsstriésàserrage concenlriqueenconlact avecunesurfacebrute. Fonclion dela surlace Centreurlixecouil demiseenpositionen contactavecunesurlace usinée. Centrage Contactponctuelfixede miseenpositionsurune surfacebrute. Cenlreurfixelong demiseenposilionen contactavecunesudace usinée. Contactdégagétixedemise enposilionsurunesurface usinée, Palonnierdemiseen positionencontactavec unesudacebrutepar deuxtouchesbombées. Cuvettedemiseenposition encontaclavecunesurface usinée. I odenteurdemiseen posilionangulaheàcontacts ponctuelssutunesudace usinée(rrdroitecoulissanle,). Vélixecoundemise enpositionencontact avecunesurface usinée. Dispositildemainlien enpositionàcontacl poncluelsurunesurface brule. Véfixelongde miseenpositionen conlaclavecunesurface usinée. Palonnierdemaintien enconlactavEcunesurface usinéepardeuxtouches bombées. Vécourtdemiseenpositlon à réglageréversibleencontacl avecunesurlacebrute. 1 Ptécentragesur unesurfaceusinée parunalésagecylindrique. Poinletixedemise enposilionencontacl avecunesurlaceusinée. Entraîneurflottanià seilageconcenldquesut unesurfacebrute. Poinletournanledemise enpositionencontact avecunesuttaceusinée à réglageskréversibles, Appuidesouiienà réglageirréversible
  18. 18. 4.28 Exemplesd'applications E)(EMPLE1: r Appuisurunesurfaceusinéeparuncontaclplanfixe (cotea). r Orienlationsurunesurfaceusinéeparunetouchefixe dégagée(coteb) r Butéesurunesurfaceusinéeparunetouchefixe ponctuelle. r SenagesurunesurfacebruteparundispositiTàcontact p0ncïuer, EXEMPLE2: r Appuisurunefacebrutepartroistouchesbombéesfixes (coteaettolérancedeperpendicularitéb). r CenlragecourtetentraînementsurunesurTacebrutepar undispositifàserrageconcenlriqueelàcontactsstriés(laible longueurrelativedesmors), EXEMPLE3: r Cenlragelongetenlrainemenlsurunesurfaceusinée parundispositi{àpince(tolérancedecoaxialitéa) r Butéesurunesurïaceusinéeoarunetoucheàcontact poncluel(coteb) EXEMPLE4: r Centragelongsurunesurfacebrule(tolérancede coaxialitéa). r Butéesurunesurfacebruleparunetouchefixeàcontact ponctuel(coteb) r OrientationsurunesurJacebruteparunetouchefixeà contactponctuel, r Senages'exerçantsurdeuxsurlacesbrutespardeux dispositifsàcontactsponctuels. rLr t-+-+v ?-r b (! a 3 r 1t Y ;t / T t t '
  19. 19. 5 Symbolisation d'un palpage Cettesymbolisationpermetdedéfinirundépartdecote résultantd'unpalpage,etceciquellequesoitlatechnologie utilisée. Sinécessaire,lesymbolepeutêtreprojeté. r Lazonedepalpageestindiquéeparlapositiondela sphère. r Ladirectiondelamesureestdonnéeoarladirection delaoortiondedroite. SYMBOLISATIOND'UNPALPAGE NOTA.:L'€mploide ce symboleestcompatible Ëff i,He$: de la svmbolisationséométrique EXEMPLES D'APPLICATIONS Lepalpageasrureleraspsc,tdo18cotoCt. Loplanponmtderæpec.têllasgôdflcailondeparallélhme. Lapoolllonduplan.médlanAêrtdétsmlnéoprrcalculenloncÙonder rolsyésdupalpagedamdeuxplansdontlospo3ltlonssonlcol6es. h positonduplanmédianAsstd6teminéeparcalculentonc{londeg televérdupalpage. Lesbutéæ4et5nesenenlqu,àunepfélocâlisation. [e r$pecldelaspéclflcationdeparall6llsmeesla3suréparpalpagedans deuxplansdonllesposltionssonlcoté$.
  20. 20. 21 6 Aménagementde la pièce Porrrceriairesfn,mesde nrecesla nisp c'r nncitinnpctt,èS dilficilevoireimpossibleDanscecasonprévoitsurlapieceun Élémpnid'edrntrtinn Engénéralsi cetélémentnemodifiepaslesconditions fonctionnelles,ileslconservésurlapièce,danslecascontraire, ilestsupprimé Pouréviterlesvibralionspendantlefraisage,onaétéamenéàeflecluer uncenked'usinagepourunsoulienparcontrepointe.Lasuilongueurest coupéeaprèslelraisage. Lebossagesupplémentaireaméliorelaqualitédelamiseenpositionde lapièce.llserameuléaprèsfraisage. @ @ de pièce Lecentred'usinageesllonclionnellementadmissible.llseraconservé surlapièce.0néviteainsiunesuilongueurdelapièceetuneopéralion delronçonnage. L'adjoncliond'unsimplebossagecylindriquepeulsimplifiergrandement lamiseenposiliond'unepiècedelormecompliquée, @ Lefaiblediamèlredelapiècen'autorisepasI'exéculiond'uncentre suflisant.0naprévuunesurlongueurquiseratronçonnéeenfinde l0urnage. Pourdespiècesdefonderielourdesetrelativementcompliquées, I'adjonctiondebossagessupplémentakespeutsimpliliergrandementla miseenoosilion.
  21. 21. 7 7 . Pendantladuréedeviepratiqued'unoutildecoupe*,si l'onusine,ensérie,lalongueurLdunepièceparexemple, onconstate,pourunréglagedonné,unevariationdimension- nelledespiècessuccessivementusinées**. Sil'onreprésentegraphiquementlesdiTïérenteslongueurs Lr,Lz, L"despiècesdansI'ordredeleurusinage,on remarquequelavariattondeslongueursestinclusedansune zoneABCDCettezoneestappeléezonededispersiondes longueurs. 7t2 ApLituded'un procédé Pourqu'unprocédésoitstatistiquementapteilfautqu'il satisfassenotammentauxdeuxconditionssuivantes: r réaliserdespiècesconformesauxspécifications, r êtrestabledansletemps. Éruoecnlprnue: Sileprocédédefabricationestapte,lareprésentationgra- phiquedesvaleursdesdimensionsobtenuesestconforme àlafigure2.Lacourbeestenformedeclocheetelleest nomméercourbenormaletouacourbedeGaussn. Sommet Classededimensionsquipossèdeleplusdepièces. Médiane Axedesymétriepassantparlesommet. Moyenne Abscissedelamédianeouvaleurmovennedesdimen- sions. Pointd'inflexion Lieuoùlacourbechangedeconcavité. Écailtype Distance,parrapportàlamédianedeI'unquelconquedes deuxpointsd'inflexion. Ladésignatlonnormaliséedel'écarttypeesto***.L'écart typepermetdedéterminerladispersiondesdimensions autourdelamoyenneetd'estimersileprocédéestapte, ' Laduréedeviepratiqued'unoutilestcelleoùl'usuredeI'arêtetranchanteest pratiquementproportionnelleà la longueurdéveloppéede métalcoupé.0n estimequ'avantusinagel'arêteasubiunrodageetquel'ons'arrêteavantune délaillancebrutale. '- 0nsupposequelesdéformationsthermiquesdel'ensemblemachine.pièce. outilsontstabilisées, *" Prononcer(sioma). DISPERSIONPOURUNE DURÉEDE VIE PRATIOUE D'UNOUTIL Pièce no CONFORMITÉAUX SPÉCIFICATIONS Nombrede oièces NONCONFORMITÉAUX SPÉCIFICATIONS Nombrede pièces Dispersions dimensionnelles I Généralités Médiane
  22. 22. 23 7t3 Etudedesdispersions Soitl'étuderelaliveàuneduréedeviepratiqued'unoutil. r DispersionglobaleD,. Cestladifférenceentrelavaleurdeladimensionlaplus grandeLnetlavaleurdeladimensionlaplusfaibleL, D t = L n - L r ' 0npeutl'estimeràpartirdespropriétésdelaloideLaplace- Gauss. o,=écarltypedesvaleursdesdimensions, L,=valeursindividuellesdesdimensions. rn=moyennedesvaleursdesdimensions, n=nombredepièces. r DispersionsystématiqueD. C'estunedispersionessentiellemenldueàI'usuredel'outrt entrelapremièreetladernièrepièceproduite.Elleapour effetd'induireunedérivedelamoyenne(gZ2)quipeutêtre estiméeparunerégressionlinéaire. D'=â'N' a=coeïTicientdirecleurde la droilederégressiondes résultatsordonnés(dérivedelamoyenne), N=numérod'ordredeproductiondespièces r DispersionaléatoireDa Cettedrspersionenglobedesphénomènesrelativement nombreux,notammeni: - lesécartsdemisesenpositionsuccessivesdespièces dansleurmontage, - lesdéformationsde la pièceduesaudispositifde maintien, - lemanquederigiditédumontage, - lafidélitédesbutéesdefindecourse, - lesdéformationsdelapiècelorsdesonusinage,en fonctiondelavariationdeseTTortsdecoupe(parexempledu faitdesvariationsdelasurépaisseurd'unepièceàI'autre) D , = D . + D r . Ecantype Pourcentagededimensionsconlormes t 1c. 68,35o/o Enfahication I'intervallea36i estleplusutilisé t2a, 95,55% t 3c. 99,73% t 40, 99,997o REPRESENTATIONGRAPHIOUEDES DISPERSIONS D,=6o,(voirtableau) c .o I)ISPERSIONSDUES A I,'USUREDE L'OUTII ValeursvariablessuivantnotammentlanaturedeI'outil,lanaturedelaDièce.les conditionsdecoupe,letempsdecoupe, DrspERSroNSDUESAUX pRISESog prÈcps Sur{ace d'appui dela plèce brute mouléeausable 0.4 mouléeencoquille 0,2 scree 0,1à 0,4 ustnee 0,02a0,1 DISPERSIONSDUES AUX BUTÉESDE COURSES Typedebutée Ébauche Finilion Fixe 0,04à 0,08 0,02à0,04 Débrayablemécanique 0,1à0,2 0,05à0,1 Débrayableélectrique 0,05à0,1 0,03à 0,05 DISPERSIONSDUES AUX PORTE-PIÈCES Mandrin3morsdurs Dispersion de coaxialilé 0,1à0,2 Mandrin3 morsdoux 0,02à0,04 Cenlreurcylindrique Foncliondujeu Cenlreurconique 0,02 RondellesRingspann 0,01à0,02 Expansible 0,01à0,02 Valeurscourantesdonnéesàtlredepremèreestimation
  23. 23. 8 Cotes de réglage Entravaildesérielapositiond'unoutil,parrapportausupport depièce,estdé{inieparunecotederéglageCrcalculée pourobtenirIeplusgrandnombrepossibledepiècesbonnes pendantladuréedeviepratiqued'unoutil. Afindefaciliterleréglage,latolérancesurlacotederégtage doitêtrelaplusgrandepossible 8rl Calculd'unecote de réglage 8.1 I Exemple Calculdelacotederéglagepourunoutilàdresser, Lesdimensionsobtenuessurlespiècessuccessivesd,une sériedépendentessentiellement: r d'unedispersionaléatoireDa,fonctiondumatérielutilisé, r d'unedispersionsystématiqueDs,fonctiondel,usurede I'outil(voirchapitre7), r desdéfautsgéométriquesDgdeIamachine. Efletdeladispersionaléatoire(Ds- o Dg=o) Mêmesil'usuredel'outilestnégligeable(casdunefaible longueurdecoupe),ladispersionaléatoirefaitquepourun réglagedonné,lesdimensionsobtenuessurlespiècesvarient dansunintervalleDacentréparrapportàlacotethéorique deréglage llenrésultequeIacoteminimalederéglagedoitêtreégale àlacoteminimaledelapièceCpminpluslamoitiédela dispersionaléatoire: Crmin=Cpmin Effetdeladispersionsystématique(Da- o,Dg=o) Pourlecasétudié,l'usuredel'outilaugmentelesdimensions despiècesd'unevaleurmaximaleDs.llenrésultequela cotemaximalederéglagedoitêtreégaleàlacotemaximale delapièceCpmaxmoinsladispersionsystématique: Crmax=Cp.max- Ds. nÉeueeD'uNoulL Àonessen EFFETDELADlSPERStOtrtltÉRtOtRe(Ds- 0 D g = o ) EFFETDEtA DtSpERStOtrSvsrÉuartoue ( D a = 0 D s = 0 ) Da 1 n ' max *_1_ Pièce Cr max J NoTA: Lrropréronhliondoszonêrdedbporslon$l foilomontoragéréo.
  24. 24. 25 Effetdesdéfautsgéométriquesdelamachine Lamachine-outilaundéfautgéométriquequis'exprimepar unetoléranceDg,àIintérieurdelaquelleleseneursgéomé- triquesquel'onobtientsurlapiècerestentcontenues. llenrésulteuneréductiondelatolérancedefabricationTl parrapportàcelledelapièceTp: T f = T p - 2 0 9 . Elfetcumulé 0nobliendraleplusgrandnombredepiècesbonnesen ayantunecotederéglageaussiprèsquepossibledelacote minimaledelapièce: n C r m i n = C p m i n + O o + T ' 2 L'usuredeI'outiletladispersionaléatoirefontquelacote deréglagenepourraêtresupérieureà: crmax=cpmax- (on* Dr+T), REi|AROUE: r SiI'usuredel'outildiminuelesdimensionsdespièces, parexempledanslecasdudressagedelafaceFdelapièce ci-dessous,ona: C r m i n = C p m i n + D g + D s , f , crmax=cpmax-(on-T) EFFETDES oÉrlurs eÉouÉrRroues DE LA MACHINE L'USUREDE L'OUTILAUGMENTELESDIMENSIONS L'USUREDEL'OUTILDIMINUELESDIMENSIONS I *i
  25. 25. 9 Transferta , oe cotes r LebureaudesméthodesétablitI'avant-projetd,étudede fabrication,savérificationetlecalculdescotesfabriquéesà partirdesspécifications(cotesfonctionnelles,tolérances géométriques,étatsdesurface,etc.)dudessindedéfinition elfectuéaubureaud'études. r Lesmoyensdefabricationprévusdansl,avanfprojet d'étudedefabricationpermettentparfoisderéaliserdirec- temenlcertainescotesfonctionnelles.Cescotessontappe- lées: ncotesdirectes,.Lesautrescotesréaliséesindirec- tementnécessitentuncalculappelé: ntransfertdecotes,. DÉFIHITIoN: Lelransfertdecotesestunmoyendecalculpermettant ladéteminationdescotesutilesàlafabrication. EXEMPLE: Soitàréaliserunaxeépaulé,lescotesfonctionnellesdu dessinde définitionà respectersuivantI'axeû sonlA=60t 0,15etB=35t 0,2. LacoteA estréaliséedirectementà l'aidedelacote fabriquéeCf2. LacoteBestréaliséeindirectementà l'aidedelacote fabriquéeCf1;unlransfertdecoteestdoncnécessaire. 9tl Chaînede cotes Dansunlranslertdecotes,onremplace,pourlacommodité duraisonnement,descotespardesvecteurs.Onapplique ensuitelesrèglesrelativesàunesommevectorielle: = E + % + % + t + V=vecteurrésultant. q U,V;Û =vecteurscomoosants. Levecteurconditionestlacotequiesttransférée. Ellen'apparaîtpasdanslescotesdefabrication. REMARQUES: I lln'yaqu'uneseuleconditionparchaîne. r llnedoityavoirqu'uneseuleinconnueparchaîne. cotes fonctionnelles cotes de fabrication cnllrueDEcoTES v'=Vi+Ë +Vi+% Vmax=(V2max+V,max)- (V.,min+Vomin) Vmin= (V2min+ V3min)- (V1max+ Vomax) Latolérancesurlacoteconditionestégaleàlasommedes lolérancesdescotescomposantes. VoirG.D.chapitres19.4
  26. 26. 27 9t2 Etude du transfert de cotes 9.21 Exemples ReprenonslecasdeI'axeéoaulé: LacoteàtransférerestlacoteB= 35t 0.2. BestIacotecondition. Cf1etCl2sontlescolescomposantes. 0nconnaîtCf2= AetI'ondoitcalculerCf1. CALCULDECIl: LesrelationssuivantessontàrcsnprJpr' Bmax=Amax- Cf1min. Bmin=Amin- Cflmax. Tolélancedelacotecondition= sommedes tolérancesdescotescomposanles. r LacoteconditionBpeutêtrepriseindifféremmentau maximum(applicationdelarelation(1))ouauminimum (applicationdelarelation(2)) r LatolérancedeCf1estdéterminéeà l'aidedela relation(3). CALCULDECmlÀt'meoesRELAT|oNS(1)ET(3): Voirlachaînedecotesfigure2 (1) Bmax= Amax-Cllmin 35,2= ô0,15- Cf1min Cf1min= 60,15- 35,2 Cf1min= 24,95 lS) Tolérancecondition= Sommedestolérances ToléranceB = ToléranceA+ToléranceCfl 0,4= 0,3+ToléranceCfl = 60+0,15 (1) (3) ,^ Ol.9 I'I EË 6 Q o , ^ . ! a r O F ù 6 @ cnntr.reDEcorEsNo2 ïoléranceCfl= 01 ctt=24,95+3'1, cAr.culDEcr1AUATDEDESREtAT|ONS(2)ET(3): Voirlachaînedecotesfiqure3 B m i n= A m i n - C I 1m u 34,8= 59,85-Cfl max cf1mu = 59,85- 34,8 Cflmax= 25,05 ToléranceCf1= 0,1 ctl=25,05_3,1, ( 3 ) CHAINEDE COTESNO3 (2) (3) B = 35t0,2
  27. 27. 28 9.22 Conditionspour qu'un transfertde cotessoit possible r Larelationconcernantlestolérancesdoitêtresatisfaite Tolélancedelacotecondition= sommedes tolérancesdescotescomposantes. r Latolérancedelacotecalculéedoitêtrecompatibleavec leprocédéd'usinageenvisagé. C'estlecasdel'exempleprécédemmentétudié0npeut rencontrerégalementdeuxautrescasqueI'onvaétudier. PREMIERCAS: Latolérancedelacoteconditionestinférieureà la sommedestolélancesdescolescomposanles.Le transfertestthéoriquementimpossible.0npeut: r soitconsulterlebureaud'étudeafind'augmenterla tolérancedelacondition r soitdiminuerlatoléranced'uneoudeplusreurscomoo- santes, EXEMPLE1: SiA=60t0,25etB=35t0,1S,latolérancedeCflest négativeetletransfertestthéoriquementimpossible. oeuxÊurcls: Larelalion3 estsatisfaitemaislatolérancedela cotedefabricationesttropfaiblepourlaréatiserà l'aidedesmoyensprévus, Lasolutionestidentiqueàcelledupremiercas EXEMPLE2: SiA=60r0,15etB=35r0,17,latolérancedeCT1=0,04: celtevaleuresttrop{aible,carlacoteestréaliséeentournage ébaucheetladispersionsurlabutéeestplusgrandequeIa tolérance. REMAROUES: r Danslecasoulamodificationdestolérancesn'estoas possibleoun'estpasacceptéeparlebureaud'étude,ilfaut changerleréférentieletréaliserlacotedirectement. EXEMPLE3: LescotesAetBsontréaliséesdirectementsuruntoursemi. automatique. r Letransfertdecotesréduitlatolérancedelacoteusinée, etentraîneuneaugmentationducoûtdelafabrication.Chaque foisquecelaestpossible,ildoitêtreévité. REMAROUE: Quellequesoitlacotationdelabrication,lecontrôledéfinitif devrasefairesurlescotesfonctronnellesdonnéesoarle dessindeproduitfini. ts) EXEMPLE2 ToléranceB 0,34 = toléranceA + = 0 , 3 + EXEMPLE3 EXEMPLE1
  28. 28. 9r3 Méthodevectorielle simplifiée llexisteplusieursméthodesdetransfertdecotes;ellessont toutesbaséessurlecalculvectoriel Cetteméthodeestsurtoutintéressantelorsqu'ily aungrand nombredechaînesouunnombreimportantdecomposantesdans unemêmechaîne.C'estlecasnotammenlensimulationd'usr- nage(chapitre17). Cetteméthodeévitedeposerleséquations(1)ou(2)(g92); lescalculsétantméthodiquemenleffectuésàI'aideduntableau. 9.31 Étude de la méthode ReprenonslecasdeI'axeépaulé: r LacoteconditionestlacolelonctionnelleB I LacotecherchéeestlacolemachineCf1. r Lacoleconditionpeutêtreprrsemaximale(applicationdela règle(1))ouminimale(applicationdelarègle(2)). DéteminationdeCl1enprenantla coteconditionB minimale. (2) Bmin= Amin-Cf1max (2')Bmin+Cf1max= Amin DeI'examendel'égalité(2),ontirelarèglesuivante: Silacoleconditionestminimale,lescomposantesde mêmesensquelaconditionsontminimalesetlescotes composantesdesensopposésontmaximales. EnefJet,lachaînedecotesmontrequeAalemêmesensque lacoteconditionBetlarelation(2)montrequecesdeuxcores sontminimales.DemêmelacoteCflalesensooposéàcelui delacoteconditionBetelleestmaximale. Exploitaliondutableau Lasommedechaquecolonneétantégale,onobtientpar soustractionlacoteCf1maxcherchée: C f 1m a x= A m i n - B m i n . LecalculdelatolérancedeCfls'eflectueenappliquantla règle(3): . ToléranceB=toléranceCf1+toléranceA. Del'examendel'égalité(2),ontirelesrèglessuivantes Lavaleurdelacoteconditionminimaledoitêtreinscrite dansla mêmecolonnequelescotescomposanles maximales. Eneffetonremarquedanscelteégalité(2') Bmin+Cf1max=Amin quelaconditionBminestplacéeaveclacomposanteCm1max, Lasommedescotesinscritesdanslacolonnedescotes minimalesestégaleà lasommedescotesinscdtes danslacolonnedescotesmaximales(cotecondition minimaleincluse), Eneffet,l'égalilé(2')montreque,lacoteconditionmrnimaleB minétantplacéeaveclacotecomposanteCf1mu,ilyaégalité aveclacotecomposanteAmin, ,onotlronmtr c+ Cotes mtn--.1> màx<<- Tolérances Condition B B min lolerance B Composante cherchée Cfl Cf1 max Tolérance c t 1 : 2 Composante connue A A man Tolérance A A m i n = A m i n
  29. 29. 30 9.32 Exemple 91321CalculdeCfl enprenant la conditionauminimum r LacoteconditionBestpriseauminimumsoit34,8et elleestplacéedanslacolonnemax. r LacotefabriquéeCf1estlacotecherchée;ellealesens inversedelacotecondition,elleestdoncmuimdeetelle estolacéedanslacolonnemax. r LacotelabriquéeCl2=Aalemêmesensquelacote condition,elleestdoncminrmalesoit59,85etelleestplacée danslacolonnemin. r Lasommedesdeuxcolonnesétantidentique,onobtient lavaleurmaxrmaledeCf1parsoustraction: Cf1mu = 59,85- 34,8 Cf1mu = 25,05 Appliquonslarègle(3): Tolérancecotecondition=Sommedestolérancesdescotes composantes. ToléranceB = toléranceCf1+ toléranceA. 0,4= toléranceCf1+0,3 ToléranceCf1= 0,1. 9r122 CalculdeCfl enprenant la conditionau maximum r LacoteconditronBestpriseaumaximumsoit35,2et elleestplacéedanslacolonnemin, r LacotefabriquéeCf2=Aalemêmesensquelacote conditionestdoncmaximalesoit60,15etelleestolacée danslacolonnemu. r LacotefabrrquéeCf1estlacotecherchée;ellealesens inversedelacotecondition,elleestdoncminimaleetelle estplacéedanslacolonnemin. I Lasommedesdeuxcolonnesétantidentioue,onobtient lavaleurminimaledeCf1parsoustraclion: cf1min= 60.15- 35.2 Cl1min= 24.95. Appliquonslarègle(3): ToléranceCfl = 0,4- 0,3 = 0,1, Cfl=25,05_f,.'. cf1=24,95+3'1 Çond.min - Cotes min-----> max <_ Tolérances B = 35+0,2 34,8 0,4 c f 1= ? / ? / ? A = 60t0.15 59,85 0,3 Somme 59,85 59,85 uond. max - Cotes min--'---> max <_ Tolérancer B = 35t 0,2 35,2 0,4 A = 6 0 + 0 , 1 5 60,15 0,3 C t 1= ? / ? i ? Somme 60,15 60,15
  30. 30. -(, ljos't'- 10 Transferts2 t / ' geomernques Lestransfertsgéométriquesconcernentdestransfertsfaisanl inlervenirdestolérancesgéométriquesdeposition*. Laméthodegénéraleestlamêmequepourlestrans. feilsdecotes, REiIAROUE: Larésolutronseprésentesousdeuxformesgénérales: r I'unevalablepourlestolérancesdelocalisation,de coaxialitéetdesymétrie; r I'autreconvenanlauxtolérancesd'inclinaison,deoarallé. lismeetdeperpendicularité. l0r I Transfert d'unecoaxialité 31 l)'U]{ECOTEDEBRUT: coteXminserlnotammentaucalculdelacotedubrut (onajouteàlavaleurXmin,ainsicalculée,lavaleurducooeau Voirchapitre17). lachainedecotes,ona = R m a x - ( X m i n + r m i n ) s'imposeuneépaisseurminimaledematièreEmin=g,5 derésistance) àcalculerlatolérancedecoaxialitéquioermettrade cetteconditionsachantquelamiseenposition uialeestréaliséeparunvéà90o. Emin= Rmin- (rmax+X/2max) 9,5= 29,6 - (20,02+Xt2nax) x/2max= 29,6 - (20,02+9,5) Xl2nax= 0,08 TRANSFERTo'urueconxtRlmÉ Dessinde définition oÉteRurNRroND'uNEcoRxtRlrrÉ Dessinde phase 9'"0,5 30- (Xmin+20) I-xrir--rÂl Dessinde phase VoirG.D.chapitre17. Chaîne de cotes
  31. 31. 32 10.2 Transfert d'unelocalisation Ledessindephasemontrequeleprocédédeïabrication donne,pourl'axedutrou,unezonedetoléranceparallélépi- pédiqueàseclioncarréedecôtét'. CettezonedetolérancedoitresterinscriteàI'intérieurdu cylindredeZ t imposéparledessindedéfinition Soit: ., t,8 ,. . I lZr = -' ô a a a l PourI'exempledonné,ona: 10.3 Transfert d'unesymétrie Ledessindephasemontrequelapositiondelarainureesl donnéeparlacoteXaulieudelatolérancedesymétrie Lacoteconditionestlatolérancedesymétrie(t=0,08). 0npeutécrirecellecotecondition:t = 010,04. Lescotesetlestolérancesquiinterviennentdanslachaîne sontlesdemi-cotesaffectéesdelademilolérance D'aprèslachaînedecotes.ona: Amax- (Xmin+ Bmin) 0,04= 20- (Xmin+6) Xmin= 13,96. TRANSFERTDE POSITION Dessinde définition r nxî , - 4 t , m a x = Détailde la zone de tolérance TRANSFERTD'UNESYMÉTRIE Dessinde définition Chaînede cotes t t mtn= A m i n - ( X m a x + B m a x ) = 19,98- (Xmax+6,02) = 14. I z A : t s : 0,04 ,o-3,0, 6+0,02 - 0,04 Xmax X=13,9810.02. Dessinde ohase 'Voir G.D.173 Dessinde phase
  32. 32. 10.4 Transfert d'uneinclinaison Ledessrndephasemontrequela{aceinclinéeestusinée enayantlapièceenappuiplansursafacehorizontale.L'angle obtenuestX. CalculdelavaleurXtolérée: 1oÉcrirelatolérancedeperpendiculailtéenvaleur angulaire. ' 0 2 tano= î=0,00588J4 a = 20'. 2oChoisirunsystèmed'axes. Apartird'unpoint0 quelconque,tracertroisaxesparallèles auxcôtésdesanglesa,betx Lesensdechaqueaxeestindiflérent. 3oTtacerlachaînedecotesangulaires. Cettechaînedecotesestconstituéed'arcsdecercles orientés. 0nappliqueàlachaînelarèglegénérale.Soit: b m a x= a m a x - X m i n 510= 90020'-Xmin x min= 39020'. b m i n= a m i n - X m a x 490= 89040'-Xmax Xmax= 40040'. Tolérancedeb = tolérancedea+ tolérancedeX t lo = (r 20,)+ (r 40,). Cetteméthodenes'appliquêquesilesaxesA1,A2et sonlcoolanaires. Sil'inclinaisonàtransférerestobliqueparrapportauplan prolection,oneffecluedeuxtransfertsparrapportàdeux TRANSFERTD'UNE INCLINAISON Dessinde définition ,/ xv 7 ôl o o o I s(D {rfoT------- Positionslimites de la faceverticale ffiffi Dessinde ohase Chaînes de cotes angulaires X = (4', A2) a : (41,) b = (42,A3) çroo t 1ô r ( c o c rû ç) *l ^ i 32 deprojection.
  33. 33. 34 10.5 Transfert d'un parallélisme LedessindephasemontrequelesalésagesA 40H7el A 30H7sontusinés,lapièceétantenappuiplansurla surfaceA. 0nobtient,pourI'axedeI'alésageA30H7,uneperpendicu- laritéparrapportà lasurfaceA aulieuduparallélisme demandéentrelesaxes. CalculdelavaleurXtolérée: 1oEcdrelestolérancesdeperpendiculadtéet de parallélismeenvaleursangulaires. 0 n Ë =S'zt'to-o + 2 , S=r,rn.ro-' + Â ' TRANSFERTD'UN PARALLÉuIsIT,IE Dessinde définition tanc 0 tanB 0 2oChoisirunsystèmed'axes. Lesystèmed'axesestchoisicommeprécédemment(g10,4) maispourunemeilleureclartédelafigureonaévitéde prendredeuxaxesdemêmedirectionetdemêmesens, 30Tlacellachaînedecotes. Cettechainedecotesestcomposéed'arcsdecercles orientés. 0npeutappliquerlarelalion: Tolérancedeb = lolérancedea+tolérancedeX + { t = + l t 1 y x = +2'. Enconvertissanlcettetoléranceangulaireentolérancede peroendicularité: REMAROUEGENERALE: DanslecasoùlatolérancesurlacoletransTérée(cote condition)estinférieureàlasommedestolérancessurles cotescomposantes,ilestnécessairederéduirelestolérances surlescotesrestanles. Chaînede cotes angulaires X=tan2'x35 FG-qoz1 a : (4,, A2) b = (4,, A.) x': tai,ait o Dessinde phase Positionslimitespourlesaxesdesalésages
  34. 34. I 1 Cotes tolérances s bruts Unepiècebruteestdéfinieenajoutantàlaformedu"brul minimalthéorique,lesimpératifsparticuliersauprocédé d'élaboration: r dépouille r arrondisderaccordemenl, r tolérancesd'obtention Lescotesdubrutminimalthéoriquesontdéfinieslorsdela simulationd'usinage(chapitre17). 11.I Cotesdu brut 0nindiquesurleplandepiècebrute: 1oLesfacesdedépartdusinageà|aidedessymbolesde miseenpositiongéométrique 2oLescotesdepositiondessurfacesparrapportaux surTacesdedépartdusinage(colesy). 3oLescotesdesdimensionsdesélémentstelsque bossages,épaisseursdeparois,diamètresdesnoyauxet toutesformesparticulières(cotese) 4"Lesdépouilles(cotesd) REIIIAROUE: SeulunaccordaveclefabricantpermetdeTixerlestolérances despiècesbrutes.Aceteffetlesvaleursindiquéesdansles tableauxdecechapitredolventêtreconsidéréescommeune premièreapproximation PrÈcEsn,toulÉes Brut minimalthéorioue et de Procédéd obtention la Dartieinférieure lllustrationdes tolérances Cotesdu brut Axe éléments 4 Q eo max p eomin
  35. 35. 36 ll.2 PIÈCESMOULÉES 1 1 " 2 1 PROCÉDÉSDE MOULAGE Procédé Fonlos Eises Fontes malléables Fonlesà Eaphilesphér. Aciers demoulâge Alliages cuivteur Alllages d'aluminlum Alllâgss dêrinc Ensâble + + + + + Encarapace"Croning, + + + + Encoquillepargravilé + + + Encoquillesouspression + + A lacireperdue + + + 11.22 DÉPoUILLESNoRMALES Ensâble 20hà 50h Encoquillepargravilé 2ohà 3 olo Encoquillesouspression 0,750/oà1oh A lacheperdue 0,757o Lâdepourllesaloulealacolemaxlmale0uDlu{oepoullleenplus,.Èllepeul répailiepourlesbossagesellesnervures(dépouillecompensée). I y max : Cote maximaledu brut --l | 1.23 ToLÉRANCESD'INCLINAISoN T a < 2 5 1030' 25à100 10 100à250 45' > 250 30' I1.24 TOLÉRANCES DIMENSIONNELLES POURMOULAGES EN SABLE NFA32.O11 Fontesgrises nonalliées Tolérâncosdeposition(colesy) Tol, élémenh {cotese) Plusgrandedimenriondolapièce < 100 rmàfio 160à250 250à630 cotenominale t A B L A I t A B L A B P < 1 6 I I a 1 1 I 1 1 16à25 1 1 I 1 2 1 a 25à40 1 2 1 1 2 I 40à63 2 J 5 ô3à100 t00à160 2 I I 160à250 o o J I 250à4{t0 I 4 400à630 I o cHolxDEsloLÉRANcEs I TolérancesL: Elless'appliquentpourdespiècesacceptantdesloléranceslatges. I lolérancesA: Ellescorrespondentà I'utilisationdemodèlesenboislixéssurplaques. r lolérancesB: Ellesnécessilentdesmodèlesmétalliques,plaquesmodèles,etc. I lolérancesP: Ellesconcernenllescotesindépendantesdessurlacesdedéparld'usinage.
  36. 36. 37 Fontesmalléables. Fontesà graphitesphéroidal- Aciers NF432.012 r lolérancesL,A, B : Mêmessignilicationsqu'autableauprécédent {fontesgrisesnonalliées}. r lolérancesPg P1,Ps I Tolétân.ê( crrr lcc Él.imônlê ,{ô ^lâÊêô t ^ ^,, o Cote nominale Tolérancesdeposition(cotesy) lolérances d'éléments (cotese) Plusgrandedimensiondelapièce < 250 250à1000 Tolérances L E L A B PL PA PB < 1 6 1 6 à 4 0 a 0 o 4 0 à 6 5 4 12 I o 65à 100 4 6 12 ô o 100à160 o o 4 14 t0 8 160à250 I 4 ô 6 16 12 10 250à400 10 o Alliagesdecuivreetalliagesd'aluminium Cote nomlnal0 Plusgrandedimenslondelapièce Cole nominale Plusgrandedimensiondelapièce < 100 100 a 160 160 à 250 250 à 400 400 à 630 100 â tm 160 à 250 250 à 400 400 à 630 630 â 10m =<25 I 1 'I 'I 1 100à160 I 2 5 à O I 1 1 ,| 2 160à250 ? 40à63 I 25{'à4t}0 o 63à100 I I 400à630 D I I .2-5 TOLERANCESDIMENSIONNELLESDES MOULACESDE PRÉCISION Præédés Tolérancesen%pourdimensionsinféileuresà250mm Ausableaulo.siccatit I 70avecuneloléranceminimalede1mm. Encarapace*Croning, 0,60/oavêcunetoléranceminimalede0.4mm. Encoquillepargravité 10/oavecunetoléranceminimalede0,4mm. Encoquillesouspression 0,60/oâvecuneloléranceminimalede0,2mm Alacireperdue 0,47oavecunetoléranceninimalede0,1mm. | 1 . 2 6 DIAMETRESMINIMAUX DESTROUSVENANT DE FONDERIE Moulageensable:15mmenviton I Encoquillepargravité:5mmenviron| ,ncoquillesouspression:Immenviron 11 . 2 7 DEPORTENTRE DEUX PARTIESDE MOULE m Sable I m = 1,6+ 2,50/1000 D : plusgrandedimensionconcemée. CoquilleI m= 0,6+2Dl1000 Ledélautdecoaxialitéoudesymétdeestledoubledeceluidudépon. I l . J PIECESFORGÉESET ESTAMPÉES Brut minimalthéorique Procédéd'obtention
  37. 37. Axe élémentsmatricei Axe élémentsmatrice PIÈCEBRUTE par l l . 3 l Machine DEPOUILLESNORM-f *étt.*, -_I_:L l 3 o--f- 1. Pilon Pressevenicale A"r rfrt.- COTE Surfa, crt lllustr LES lntérieures rtiondes tolérances coaxialité: 2 m g0 l i./. art]j]_-z 1/2 tolérancè,'/,,--------la4 70 3, PressehorizontaleI ro I trro 11.32 ARR6NDTSDE RACC6RDEMENT TOLERANCESPOURPIECESEN ACIER* Rayon Acier All.d'alum. All.decuivre Tolérancessurlesenlrares. QualitéF R1min 0,013a 0,018a 0,011a L0ngueur < 100 100 À '160 '160 À 200 200 250 250 a 315 315 400 R, min 0,018a 0,025a 0,015a Rmin Aussigrandquepossible Tolérance 0,6 0,8 1,2 1,6 Cotesaetdéportm. OualitéF Épaisseurse(coteslraverséesparlasurf.dei0int) Masse enkg Plusgrandedimension Déport m Masse enkg Plusgrândodimension < 3 2 32 à 100 100 a 1ô0 1m à 250 250 à 400 < 1 6 16 à 40 40 à OJ 63 à 100 100 à 160 160 à 250 < 0,4 1,1 1,2 1,4 1,6 1,8 0,4 < 0,4 I 1,1 1,4 1,6 1,8 0 , 4 à 1 1,2 1,4 1,6 t n 0,4à1,2 1,1 1,2 1,4 t,6 1,8 | à 1 , 8 1,4 t,6 1,8 2,2 0,6 t,2à2,s 1,2 1,4 t,6 1,8 I'l 1,8à3,2 1,6 1,8 0,7 2 ,5 à 5 1,4 1,6 1,8 2,5 3,2à5,6 1,8 2,5 2,8 0,8 5 à 8 t,0 1,8 2,2 l.J 2,8 5,6à 10 2,5 2,8 1 8 à 1 2 1,8 2,2 2,5 2,8 3,2 r0à20 2,5 2,8 3,2 3,6 1,2 t2à20 l'3 2,8 J,' J'0 20à50 2,5 2,8 3,2 J,0 t,4 20 à 3 6 2,2 2,5 2,8 3,2 3,6 4 50à120 2,8 o,a 3,6 4 {,t a 1 36 à 6 3 2,8 1 t 3,6 4 4,5 11.34 Tor-ÉRANCESusugr-r-EspouRALLTAcESD,Ar_uMrNruM Cotesa etdéoortm Épaisseurse (cotestnveiséesperlâsud.deioint) Masse(kg) < 100 100à250 250à500 Déportm ïolérance e n m m 3 2,5 z 1 , 5 1 < 0,5 1,2 1,7 2,7 0,8 0,5à2,5 1,3 '1,8 2,5à10 '1,4 1,9 3 I ' l 10à25 1,8 , , 3,4 1,8 2sà50 2,1 a 1 4,4 2 * Surlacedeloinlplaneetacersàmons -w';,e de06596decarbone, DaprèsE02.500etdocumenlsSNEFADETTEF
  38. 38. 12Choix des surfacesde départ l2tl Généralités Lepremierdocumentréaliséparlebureaudesméthodesesr l'avantprojetd'étudedetabrication,c'estunesuitelogiquedes phases. L'établissementdelapremièrephasedépenddesspécilications (parexempledimensions,tolérancesdeposition...)dudessinde délinition,liantlessurfacesusinéesauxsurfacesbrutes. Uneanalyseméthodiquedudessindedéfinitionestnécessaire afinderespectercesspécifications, Lerésumédecetteanalyseeffectuésousformedetableau conduitauchoixdessurfacesdedépart(référentieldelapremière phase). 12.2Analysedu dessin de définition !| 0npeutprocéderdansl'ordresuivant: 1oNombredepiècesàréaliser. 2oCadence. 30Matière. 4oÉtudedesformesdelapièce. 5oÉtablissementd'unrepèreR(0,ïyt), lesaxesfigurantdans chaquevue. 6oTraçageenrougeetrepéragedessurfacesusinées. 70Traçageenvertetrepéragedessurfacesbrutes. 80Analysedesspécificationssuivantlestroisaxesetpourtoutes lesvues: r dimensionsetleurstolérances, r formesetleurstolérances, r posrlionsetleurstolérances, r étatsdesurface, r spécilicationsparticulières(parexemples:usinagesparticu- lierscommelerodage,orientationdesstriesd'usinage,etc.). Rechercheetchoixdescotesdeliaisonaubrut: S'ilv a ouplusieurscotesdeliaisonaubrutsurunmêmeaxe,une doitêtreretenue. Entredeuxcotesdontl'uneestunilimite(1min)etl,autre (1910,3),ilfautdepréiérencechoisirlacotebitimite. Entredeuxcotesbilimites,ilfautchoisircelleouialaolus 12.3 Choixdessurfaces de départ 0npeuteffectuercechoixenutilisantuntableauàdeuxentrées. Cetableaurésumelesspécificationsliantlessurfacesusinées auxsurfacesbrutes,suivantlestroisaxes. L'examendesformesetdel'étenduedessurfacesbrutespermet dedéfinirlesdegrésdelibertépouvantêtreconectementéliminés parcessurfacesetd'affecterlesnormalesderepéragequien résulte. Lechoixdéfinitifdessixnormalesderepéragedonneleréférentiel demiseenpositionpourlapremièrephase 12.4 Exemple Soitàdéterminerleréférentieldedépartpourlachapedejoint decardandéfiniepageci-contre. 12.41 Analyse du dessin de définition 1oNombredepièces:5000. Repèiosd$ surlacesbrutes Repèresdessurlaceouslnées Spéclllcatlonsliantle3surlacesbrules elleggudacesusinées Interyallesdetolérances(diménsions,positions) Nombrededegrésdellberté pouvanléùeéliminéssurlessurfacesbrules Sudacedubrut(étatdesurlace,plandeioin!etc.) Nodesnomalesdefepétagedembeenposillon Colesdedéfiniliondubrul 2oCadence 30Matière :100pièces/mois. :E23-45-M. tolérance. 4oÉtudedesformes: ,,,
  39. 39. 40 ô{ o ( +ro(o Y A 2't+9'21 5oÉtablissementdurepèreR(0,Ï,V,7) 6oTraçageenrougeetrepéragedessurfacesusinées. 7oTraçageenvertetrepéragedessurfacesbrutes. 8oAnalysedesspécificationssutvantlestroisaxes. 12.42 Choix des surfaces de départ Étatsdesurfacest ^^V R" 1 .6 / saufalésages, - V M a t i è r e : E 2 3 - 4 5 - M Quantité: 100piècespar mois pendant5 ans. x 45ot5o 9oRecherchedescotesdeliaisonaubrut: r coaxialitéA 1entre@@ etbsZO * @ r coaxialitéQ 1,5entre@E etEA @. x È Y 'A d lsr o A N d --{ lo o- o tll . l B /,;, l t / o) a o t f z jil € s tzz I t_ 1 2 '+=--'1' I l ^ wtÀ By . | * h 39,! r-0,1 n
  40. 40. L'examendutableaumontrequelanatureetl'étendueoes surfacesbrutespermetd'installer: r deuxnormalesderepéragesurBx, r unenormalederepéragesurBy, r deuxnormalesderepéragesurBz1, r unenormalederepéragesurBz2. Soituncentragelong1,2et3,4etuncentragecourt5,6. 41 12.43 Cotes de définition du brut Leréférentieldemiseenpositiondelapiècepourlapremière phased'usinagepermetdedéfinirles"cotesdebrut,*. Lescotesdebrutserventàdéfinirlapiècebrute.Ellesonttoutes pourorigineleréférentieldedépart. EXEIIIPIE: CotesdebrutsuivantI'axeox: 81,82,83 oy: Ba,85,Bu. SCHÉMADE MISEENPOSITIONDE LA PIÈCEAVECINDICATIONDESCOTESDE BRUT * Voirégalementlechapitre17: Calculdesætesfabriquées,
  41. 41. 42 13 Méthodesde fabrications 0ncherche,enfonctiondudélaidemandéoudelacadencede Letableauci-dessousdonne,enpremièreapproximation,les production,àobteniruncoûtminimalpourlafabrication méthodes .genérales defabricationenfonctiondunombrede precesarealrser. Typedelabrication 0rganisation Machines 0ulillages Unilake ouquelquespièces. Pourunemêmeoièceetunemême machine.outil,touteslesopéralions sonleltectuéessuccessivemenl, Machinesuniversellesclassiques(toufs parallèles,fraiseuses, perceuses,aléseuses,rectilieuses,etc.). Machinesàcommandenumérioue. 0utilsnormalisés. Pone.piècesstandards(mandrins,étaux, diviseurs,brides,elc.). Pelitesérie iusqu'à100 piècesenviron. Pourunemêmepièceetunemême machine.oulil,touleslesopérations sontetfectuéessuccessivement, Pourconserverlesréglages: I lesoutilssontmontésdansdes porte.oulilsamovibles, r onlimitelesdéplacementspardes butées. Machinesuniversellesclassiquesavec butéesetdisposilifsdechangement rapidedesoutils, Machinesspéciales,tourssemi. aulomatiques.toursparallèlesàcopier. ftaiseusesàcycles,machinesàfileter, perceusesmultibroches,elc. Machinesàcommande numérique. outilsnormalisésetspéciauxsimples. Porle.oiècesstandards. Montagesd'usinagerudimenlaires. Moyennesérie iusqu'à1000 piècesenviron. Comparableà lapetitesérieavec ptéréglagedesoulils. Mêmesmachinesquelapetitesérie, Machinesautomatioues. Machinesàcommandenumérioue.etc. outilsnomalisésetspéciaux. Porle-piècesstandards. Montagesd'usinagesimples. Grandesérie. Travailparlots. Chaouelotsubitleslranslormations phaseparphase. Machinesclassiquesdeproduction (traiseusesverticales,lraiseuses horizontales,toursàcopier, loursautomaliques.toursmuliibroches), Machinesà commandenumédque avecchangementaulomatiquedes outils.etc. oulilsnormalisésetspéciaux. Porte.piècesstandards. Montagesd'usinageavecéventuellemenl uneaulomatisationsimDle. Travailencontinu 100piècesparjour auminimum. Lespostesdetravailsontimplantés dansl'ordreimposéparlesphases delagamme.0ncherche: r à réduirelesmanutenlions, r àoblenirdesphasesdeduréeégale. Lesmachinessontconçuesenfonction despiècesàlabdquer(têtesd'usinage. transfertsrectiligneoucirculaire), Toursautomatiques. Toursmultibroches. Presses,elc. outilsnomalisésetspéciaux. Montagesd'usinageauiomatisés.
  42. 42. 43 14 Étude de fabrication Uneétudedefabricationapourobjetd'élablirunesuite logiquedesdifférentesétapesderéalisationd'uneprèce Elledoit,comptetenudesmoyensdisponibles: r respecterlaqualitéimposéeparledessindedéfinition deproduit, r rendrelescoûtsdelabricationminimaux. 14tl Définitions* Phase UnephaseestI'ensembledesopérationsélémentairesellec- tuéesàunmêmepostedetravailpour(ousur)unemême unitédeproduction. 0pération Uneopérationesttoutensembledetravail,mettanten æuvreunseuldesmoyensdontestdotélepostede travail,quiapourbulderapprocherleproduitdesonétat final. EXEMPLES: r Plusieurspassesd'usinage,siellesnesontpaseffec- tuéespardesoutilsassociés,constituentdesopérations dilférentes. r Unmêmeoutilpeutréaliserplusieursopérationsdiffé. rentess'ily a unchangementdepositionentrechaque opération. r Unmêmeoutilpeutréaliserplusieurssurfacesdansla mêmeopération(foretétagé). l4t2 Documentsde base Lesprincipauxélémentsdebaseàposséderpourétablirune étudedefabricationsont: r ledessindedéfinitiondeproduit, r lenombredepiècesàfabriquer, r lacadencedemandée, r lamain-d'æuvredisponible r ladispositiondesateliers, r lesdossiersdesmachines, r lestandarddesoulillages, r lachargedesmachines. ' D'aprèslesrecommandationsdel'lnspectiongénérale, PHASETOURNAGE Phase10 DEsstNoe oÉrtrutloNDEpRoDUtr Dresserà 18 Phase20 CharioterébaucheZ 31- CharioterfinitionA 32 I B Dresserà 16
  43. 43. 44 l4r3 Avant-projetd'étude de fabrication* L'avanhproietd'étudedefabricationestunesuiteordon. néepossibledesdifférentesphasesintervenanldansun processusd'exécutiond'unepièce, ll sertà effectuer,notamment,leschorxtechnologiqueset économiquespourl'établissementdesdessinsdedéfinition(voir s 1 3 ) . Exécutionmatérielle r Repérerlesphasespardesdizaines(10,20,30,...)et numéroterIesopérationsdansl'ordrechronologrque. r Déflnirletvoedemachineutilisée. r PréciserlesoutilsetvériJrcateursutilisés. r Dessinerlapièceenpositiond'usrnageenchoisissanlun nombredevuessulfisantpourindiquer,sanséquivoque,toutes lesspécificationsnécessaires. r Représenterlessurïacesusinéesparuntraillorldelargeur double r Indiquerlamiseenpositiongéométriqueà I'aidedes symbolesdebase(chapitre3) r lVettrelescotesfabriquées(chapitre6) REMAROUE: Enprincipe,lapremièrephaseestunephasedecontrôledubrut etladernièrephaseunephasedecontrôlefinal. PHASENO20 AVANT-pRoJEro'ÉruoeDEFABRtcATtoN Ensemble: Programmede fabrication Matière: A-U5GT Elément: Brut: Y 34.. Machine-outil: Fraiseuseverticale Désignation: Fraisage ^+ F1 ( , 4 , 5 +t3 r 1 , D I I+ I Désignationdes opérations Outils Vérificateurs DresserF1et F2 C t 1= - c t z : _ Fraisecylindrique 2larlles A 100 Calibremin-max Calibremin-max ' O'aprèslesrecommandalionsde 'lnspecl 0ngénérae " VoirG.D.56.6
  44. 44. 45 l 5 Processusparticuliers EXEMPLES APPLICATIONS Piècesilgides Lapièceétantsutfisâmmentdgideon peutfahesuivreà une passed'ébauchedirectementlaoulespassesdelinition. lo Ébauchesuiviedelafinitionpourtouteslessurfaces. 20Terminerparlessurfaceslragiles(filetages). Piècesàfoilessurépaisseurs L'enlèvemenlde lodessurépaisseursmodiliel'équilibredes lensionsinternesd'unepièce.ll enrésulle,aprèsusinage,une délormationdelapièce. l" Ébaucher(2mmenvkondesurépaisseur). 20Effeclueruntraitementdestabilisation. 30Finilion. Piècessemi.rigides LaditficultéessentielleesldenepasdéfomerlapiècesousI'action desellortsdemainlienoudesellortsdecouoe. lo Choisiriudicieusêmenlleszonesd'appui. 20Serragedhectementopposéauxzonesd'app!i. 30LimiterI'intensitédusenage. 40RéduhelesetforlsdecouDe. Piècesdéfomables SousI'acliondesetlorlsdecoupe,lapièceàtendanceàvibrer. lo lmmobiliserlapanieflexible. 20Utiliserunouplusieursappuiscomplémentaires. 30RéduirelesetforlsdecouDe. SUREPAISSEURS D'USINACE POURPIÈCESPRISES ,,DANS LA MASSE" Elatavantfaçonnage Façonnage Sutépaisseur Piècebrulede laminageouforgeage A l'outildecoupe 2 à 3 m m Lasurépaisseuraugmente aveclesdimensionsdesoièces. Surfaceusinée à I'outildecoupe A I'outildecoupe 0,5envrron Reclilicationordinaire prane 0,3(constante) Cetableaudonneunordrede grandeurdessurépaisseurs d'usinagepourdespiècesde cylindrique 0,2à0,5 Surlaceusinée à I'outildecoupe ouparrectification A I'outildecoupe carbure 0,2à0,5 diamant 0,02environ Voirégalementg 17.3 z5u Rectificationfine 0,1à0,3 Brunissage.Galetage 0,01à0,0s
  45. 45. 46 EXEMPLES APPLICATIONS PiècesliempéesR<t00daN/mm2 Ebauche- Tremge- Finition Apanitd'unerésistanceà laruptureparexlensionde80daN/mm2, ilestpréférabled'utiliserdesoutilsencarbure. lo Ébauchedessurlacesprécises(surépaisseur. 2),et linition éventuelledessurlacespeuprédses. 20Trempeel revenu. 30Demi-finitionetliniiionpossiblesavecdesoutilsencarbure. Piècestrempéês R> 100daN/mmz 1/2 finition- Tremoe- Finition Completenude la résistanceà la ruptureparexlensionil est préférabled'etfectuerlafinitiondessurfacesprécisesparrectification. lo Ébauchedessurlacesprécisesetfinitionéventuelledessurfaces peuprécises(lT> 9). 20Trempeetrevenu, 30Finitionoarrectilication. Piècescémenléesavecréservesparsurépeigseul Avant cémentation Après cémentation et avant trempe Aprèstrempe et finitions Surlessurlacesnonlraitées,onlaissedessurépaisseursplusfo.tes quel'épaisseurdecémenlation. lo Ébauchedessurlacesnontraitées,ébaucheeldemi.finitiondes surlacestraitées. 2oCémenlation. 30 Demi.finiliondessurlacesnontraitéesoréciseset finitiondes surfaceslraitéespeuprécises(lT> 9). 40TremDeelrevenu. 5oFinition,à I'outildecoupe,dessurlacesnontraitéespréciseset eréculiondesliletages. 60Rectilicationdesslrlacestraitéeseldessurlacesirèslrécises. Piècescémentéesavecréservespardépôts Avant protection Protection Lessudacesnonlraitéessontcouverlespardépôtprotecteur. lo Êbauchedessurfacesnonlrâilées,demi.finiliondessurfaces précisesettiniliondessurlacespeuprécises(lT> 9). 20ProlectiondessurfacesnontraitéesparcuivragedanslQcasd,une cémenlationsolideouparchromagedanslecasd'unecémenlation liquide. 3oCémenlation. 40Trempeetrevenu. 50Finition,à I'outildecoupe,dessurfacesnontraitéespréciseset erécutiondesliletages. 6oReclilicationdessurfacestrailéesetdessurfacestrès0récises.
  46. 46. 47 EXEMPLES APPLICATIONS 1/2finition,ètFinition Trempe Finition Lapièceestchaufléepuisretroidiedansunlempstrèscoun.Les défomalionssonttrèsfaibles. lo Ébaucheetlinitiondessudacesdequalité> lT6,ébaucheeldemi. liniliondessurlacesplusprécises. {o Tlempeelrevenu. 30Finitionparreclificationoulodagedessurlacesdequelilé< lT6. Avant carbonitruration Après carbonitruration trempe et finitions Gammeanalogueàcelledelacémenlation. ProfondeuldelacouchecaÉurée:0,2max. Résewesdeprotectionpaldépôtdecuivre. Surépabseuravanlrectlllcatlon:0,1env. Finl{lonpos3ible,avantcaÈonitruraliondessurtacesdeoualité>lTg. Ganmeanalogueàcelledelacémontalion. R&eryesdep.otoctionpardépôtdechrome. Avant sullinization Après sulfinization lrallenentpourplàcer|ravaillantaulroilement.ll neprovoque praliquemonlqu'unlég€rgonllêmsntdespiàces. t Silasudacerælebruledelraitament,onprévoitdanslecalcul d$ cotesdefabricationungonflemenlde0,01envhon. I S'lle3tnéce$ahed'effæ,tuorunerætiflcationaprèslraitemenl. 0npfévoilunesurépaisseurde0,03. r L'épaisseurdelacouchesullinuséeeslde0,3env. Avant nitruration Après nitruration etfinitions Celrailementpemetdedurcirlossuilacesd,unepiècesanspræéder aunelremDe, Lesdélomallonssonttrèsfaibles. Réseryesdeprotoclionéyentuellepardépôtd'étain. loEbaucheetfiniliondessurfacesdequalité>lT7,ébaùcheetdemi. liniliondessurlacesplusprécises. 20Nilruretion. 3oFinllionparrec,tificationourodagedessurtacesdequalilé< lT7.
  47. 47. 48 1 6 Lorsde|établissementdeIanalysedeIabricationdunepièce uncertainnombredecontraintesimposentunordrechronologique pourlesopérationsd'usinage,0ndistingue: r Lescontraintesgéométriquesetdimensionnellesdon- néesparlerespectdesformesetdesposrtionsprescritesparle dessindedéJinition r lescontraintestechnologiquesimposéesparlesmoyens de{abricalion, r lesconfainteséconomiquesliéesàlaréductiondescoûts delafabrication. Lestableauxsuivantsdonnent,pourlescontrainteslesplus {réquemmentrencontrées,I'ordresuccessifdesopérationsd'usi- naqe. Contraintesd'usinage CONTRAINTESGEOMETRIQUESET DIMENSIONNELLES Conlrainle 0rdredesopérations Dessindedéfinilion Parallélisme LessurfacesAetBdoivenlêlre parallèlesà0,05près. LasurfaceBétantlaplusptécise, c'eslellequidonneral'âppuiplande meilleurequalité,0nendéduit: lo UsinerlasurfaceB. 20UsinerlasurfaceA, Coaxialité LescenlresdescirconlérencesA etBmalérialisentl'axede rélérence. LessurlacesAelBélantunemême rélérencedoiventêtreusinéessansdémontaoe delapièce.ll enrésulleunmonlage entrepointesdelapièce,d'oir: lo Centrage. 20UsinerlessurfacesAetB. Planéité LasurfaceAdoitêtrecomprise entredeuxplansdislantsde0,04, AprèsI'usinagedelarainurelapièce auratendenceà s'ouvrir.ll lautprévoir: lo Uneébauchegénérale. 20Unefinitiondessurlacesprécises. NoTA: L'usinagedelarainuremodifiantles tensionsinternes,il estconseilléd'effectuerun lraitemenldeslabilisalionaorèsl'ébauche. Perpendicularilé Lasurfacelolérancéedoitêtre compdseenkedeuxplans parallèlesdistantsde0,05 etperpendiculairesà la surfacederéférenceA. Atindelaisserà lalabricationune tolérancedeperpendiculadtéaussigrande quepossible,oneflectue: lo L'usinagedelasurfaceA, 20L'usinagedelasurlaceverlicale.
  48. 48. 49 )yens coÛts ptus { ' , ' a i I U J t - CONTRAINTES TECHNOLOGIQUES Conlrainles Ordredesopéralions Dessindedéfinition Atlaiblissementdû à I'usinage Alind'évilerunallaiblissement prématurédelapièce,ontemine l'exlrémité1avantdecommencer l'usinagedelagorge2. Flexibilitépârusinage Lapièceassurelemaintien d'unarbreparpincement. Lalentedelargeur2 rendlapièce parliculièrementflexible;l'usinage decettefenteestellectuéà ladernière ooération. Déviationduforet Afind'éviterunedéviationduforet lorsdeI'atlâqueduperçageinférieur, ontermineleperçageavantd'etfectuel lerainurage,ouonutiliseun monlagespécialguidanllelorellors dupetçageinlérieur, Matière : 2017 (A - U4G) Délérioration dessurfacesfragiles Lorsdesmanipulationssuccessives,la pailieliletéepeutrecevoirdeschocs. ll estconseillédeterminerparl'opération defiletage.Encasd'impossibilité, protégerlaparliefileléeparune bagueenmalièreplastiqueparexemple. Utilisationd'untype d'oulillage 0nprévoitd'utiliserunelraiseà lamer avecpilote.Danscecas,il estnécessaire: - deperceravantdelamer, - delamerâvantdelarâuder pournepasdéiériorerlapanie liletée. Protectiondessurlaces Leslrailementsdeprolectiondessurlaces sonlgénéralementetfecluésaprèsla finitioncomplètedesusinages. Chromé e > 0,007
  49. 49. 50 CONTRAINTESTECHNOLOGIQUES(suite) Contraintes 0rdredesopérations Dessindedéfinition Alésagessécants ! D l ' D 2 0nréalised'abordl'alésageleplusprécisoule pluslong.l'aulrealésageeslterminé: - soità I'alésoir,avecunguidagedeI'alé. soirdechaquecôlédelapièce; - soità I'oulilàalésersil'alésageestdegrand diamètre(outilàuneseulearêtedecoupe). d Dl netlementplusgrandqueD2 0ncommenceparl'alésagequia leplus oetitdiamètre. Rainuresseclionnanl unalésage Atind'évilerI'interruptiondeI'usinâgede I'alésageparlesrainures,ontermine l'alésageavantlaréalisationdesrainures. Précisiondesalésages Z D Tolémnce lT< 6 Tolénnce 7<lT<8 Fabdcalionunilaire Fabdcationensérie Fabricationunltaire Fabdcationensérie d e 6 à 1 0 Centrage PetçageA D-0,7 AlésageO 0.0,2 RectilicalionZ 0 PerçageguidéZ D-0,7 AlésageguidéZ 0.0,2 RectificalionZ D Cenlrage PerçageZ D-0,5 AlésageO D PerçageguidéO D.1 AlésageguidéZ D-0,3 AlésageZ D de10 à20 Centrage PeryageA ù-1 AlésageZ D-0,3 RectilicationZ D PerçageguidéO D.1 AlésageguidéZ 0.0,3 ReclilicationU D Centrage PerçageQ D-l AlésageZ D.0,3 AlésageZ D PerçageguidéZ 0.1 AlésageguidéZ D-0,3 AlésageZ D de20 à 100 Cenlrage PeqdgeQ Dl4 PetçageA 0.1 AlésageZ D-0,4 RectificationZ D PerçageguidéO D/4 PerçageguidéO 0.1 AlésageguidéZ D-0,4 RectificationZ D Centrage PerçageA Dl4 PeryageA D-1 AlésageZ 0.0,4 AlésageO D PerçageguidéZ D/4 PerçageguidéZ 0.1 AlésageguidéO 0.0,4 AlésageZ D Silelrouvientdefonderie,leperçageaudiâmètreD/4et,éventuellement,lecentragesontsupprimés Renseignemenlsdonnésàtitredepremèreestmalontvorégalementchapitre45poureperçageetchapitre46pourl'aésage . t
  50. 50. Conlraintes Ordredesopéralions Supprimerlesbavures duesaumoletage Etfecluerleschanlreinsaprèsle noletage. Pasdebavuredans I'alésagedediamètreD Afindesuppdmerlabavuredueaufraisurage, onDrocèdedelamanièresuivante: lo Ébaucheeidemi.finilionéventuelle deI'alésage. 20Fraisuragê. 30FinitiondeI'alésâge. Finilionsprécises Rectificalion,rôdage,elc. Unefinilionprécisenedoitpasêtreentrepilsetantquelapiècerisque desubitdesdélomaiionsparlasuitedesopérationsdelabrication. Cequinécessited'elteclueraupréalable: - louslesusinagessuscepliblesdeprovoquerdesdéformations, - touslestraitemenlslhemiques. REMARoUE: Silapiècea subidesdéfomalions,il estsouvenlnécessaire d'elfeclueravantlafinilionuntrailementdestabilisation. CONTRAINTESECONOMIQUES Conltalntes Ordredesopératlons Deisindedéfinition Réduiteladurée deI'usinage a)Organiserlespassesd'usinage. b)Associerlesoulils. LasolutionBprésenleuntempsd'usinage pluslaiblequelasolulionA. L'associaliondedeuxoulils,ouhelerespecl en(coledhecle,delacotedudessindê définition,permeidegâgneruntemps apptéciableparrapporlà I'utilisaliond'un seuloulil. RéduireI'usuredesouiils L'outildefinilionattaouesulunesurlacebrute. pourleproléger,onpeul: - soildressefI'exlrémitédelaoièce. - soilellecluerunchanfrein. REMARoUÊ: Mêmes'ilnes'agitpasd'unefinilion, I'atlaquesurunesurlacebruleet calaminéeréduilladuréedevied'un outil.ll eslconseilléd'etfeclueraupréalableungrenaillage.
  51. 51. 17 Cotesfabriquées Unecotefabriquée(Cf)appafiientàunepiècefahiquéeet intervientàdifférentsstadesdelafabrication,directement (cotedirecte)ouindirectement(cotetransférée),dans I'obtentiond'unecoteconditiondubureaud'étudesoudu bureaudesméthodes. Lecalculdescotesfahiquéesestencoreappelé,dans I'industrie,r<simulationd'usinager,. Àpartirdudessindedéflnilion,surlequelfigurentlescotes fonctionnelles,lebureaudesméthodesétablilleprojetd'étude defabricationcomportantlasuitelogiquedesphasesetdes opérations REMAROUE: Leprojetd'étudedefabricationestledocumentdebase permettantd'effectuerlecalculdescotesfabriquées.Deux conditionsométhodes,sontàresoecter: r lecopeauminimum, r latoléranceéconomiqued'usinage. 17.l Cotesfonctionnelles Surledessindedéfinition,élabliparlebureaud'étudesfigurent descoleslonctionnelles.Cescotesdoiventêtreimpérativement respectéesencoursd'usinage.Ellessontdoncprisescomme cotesconditronslorsdeladéterminationdescotesdebrutetdes cotesdefabricationlorsdelasimulationd'usinage. ll.2 Cotesde brut LapièceprêleàI'usinageestappelée"piècebrute,;lescotes servantàladéterminaliondecettepiècebrutesonldites"cotes dubrut,, Lescotesdubrutneïigurantpassurledessindedéfinitionsont déterminéesparlasimulationd'usinageenprenantcomme conditionsoituncopeauminimum,soitunecotefonctionnelle imposéeparlebureaud'études. ll.3 Copeauminimum SilasurépaisseurprévuepourI'usinageesttropfaibleI'outilne coupepasetlemétalestécroui.llestdoncnécessairedeprévoir unesurépaisseurégaleousupérieureaucopeauminimum, Lecopeauminimumestfonctiondela naturedumatériau constituantI'outil,delafinessedeI'arêtetranchante,del'arrosage, etc.Lecopeauminimumintervientcommecolecondrtiondans lecalculdescotes. ll t4 Toléranceséconomiques Lescolesdelabricationsonlassortiesd'unetolérance.Pour chaqueprocédédeTabrication,suivantIopérationeffectuée (ébauche,demi-finition,finition),ilexisleuneloléranceécono- miquequipermetlaréalisationdelacotedefabricationdansun intervallesatislaisant,comptetenudelaprécisiondelamachine etduorixderevient. VALEURS USUELLES DES COPEAUX MINIMA Modee d'usinage 0pérallons Copeaur mlnima Tournage Ftaisage Rabolage Éaoutage 1 , 5 à 3 Ebauchesansécroutage 1 Ebaucheaprèsécroutage 0,5 Demi.finition 0,5 Finition 0,2 Reclilicalion Finition 0,05 Rodage Finilion 0,03 Blochage Finition 0,05 VALEURS USUELLES DES TOLERANCES ÉcoNorr,rrQuss Modes d'uslnage Ebauche 1/2finition Finition Sciage 2 Toumage-llaisage 0,5 0,25 0,05 Rabolage 0,5 0,25 0,1 Perçage 0,3 0,1 0,1 Alésage(0.d'enveloppe) 0,3 0,15 0,03 Alésage(0.deforme) 0,2 0,1 0,03 Rectilicalion 0,2 0,05 0,01 Brochage 0,1 0,03 0,01 Rodage 0,00s
  52. 52. ll $ Établissement d'unesimulationd'usinage 17.51 Généralités llestnécessairedesimulerl'usinagesuivantchaqueaxe, ainsrlasimulationcomporteaumaximumtroisparties;c'est lecasdespiècesusinéessuivantlestroisaxesX,Y,Z(pièces defraisage). Lasimulationcomportedeuxpartiespourlespiècesusinées suivantdeuxaxesX,Z(piècesdetournage) Pourlespiècesdetournage,lesécartsdereprise(défauts deæaxialité),dusauxsystèmesdeprisedepièce,inter- viennentdansl'établissementdeschaînesdecotes(voirla valeurdesdispersions,chapitre7), l'1.52 Méthode 0npeututiliserlaméthodesuivante: IoEffectuerlecroquisencoupedelapièce.pourétablir ultérieurement,avecclartéleschaînesdecoteslessurfaces cotéesnedoiventpasêtresituéesdansunmêmeplan,si celaseprésenteilfautlesdécalerarbitrairementd'uneligne, afinqueleslignesderappelnesoientpasconfondues. f Dessinerlessurépaisseursd'usinageencommençant parladernièrephase.Tracerleslignesderappel. 3oPorterlescotesfonctionnellesdudessindedéfinitionau- dessusducroquisdelapièce. foTracerlescopeauxminimasurlecroquisetrepérerles lignesderappel. 5oTracerlescotesdebrut Lescotesdebrutsontreprésentéessousformedevecteurs ayanipouroriginelasurfacebrutechoisiecommesurfacede départ. 60Tracerlescotesd'usinagedansI'ordredelagamme. Lescotesd'usinagesontreprésentéessousformede /ecteursayanlpouroriginelafaced'appuietpourextrémité lafaceusinée. Chaquecotereprésenteuneopération. 7oTraduirelescotesfonctionnellesencotesminimaleset maximalesetportercesvaleursdanslescolonnescorresoon- dantes. 8oChoisirlavaleurdescopeauxminimaàpartirdutableaude lapageprécédente.Inscrirecesvaleursdanslacolonnemin. O cnoours oeu nÈce @cores @core. DEBRUT @cores FABRIQUÉES (cD
  53. 53. 54 9oRepérerlescotesfonctionnelles(exemple: 1à7). Repérerlescopeauxminima(exemple: 8àl0) Repérerlescotesdebrut(exemple: CfB2-11àCfB2-t). Repérerlescotesfabriquées(exemple: Cf2-10àCf9-6). 10oTracerlegraphepermettantiadéterminationdescompo- crntêe rla nhenrronhlîno 11oTracerlapremiàrechaîneenprenantcommecotecondition lapremièrecotefonctionnelle 12oTracerlesautreschaînesdansl'ordredescotesfonction- nelleseldescopeauxminima. llyaautantdechaînesquedecotes{onclronnellesetdecopeaux minima. 13oCalculerleschaînesdansl'ordredescondilions Sily adeuxcolesinconnuesdansunemêmechaîne,il faut passeràlasuivante Porterlesvaleursminrmalesetmaximalesdechaquecotecalculée enindiquantlenumérodechaîneayantpermisdeladéterminer Cmin . - ( 7 )COTESMINIMALES ET MAXIMALES (9 GRAPHE(pagesuivante @ enennrÈnEcHAîNE @ oeuxrÈrtrEcHAîNE (g) VALEURDESCOPEAUX @ neeÉnece (13)CALCULDESCHAÎNES REMAROUES: r Lestolérancesdescotesdebrutetd'usinagemanquantdans leschaînesdoiventôtrechoisiesdanslestableaux(chapitrell) pourlescotesdebrutetdansletableaudecemêmechapitre pourlescotesdusinage r Danslecasoùlacoteusinéeestlamêmequelacote fonctionnelle,lacoteestdite"direcle,carellenenécessitepas dechaîne(cestlecasdelacote-machinebquiestégaleàla cotefonctionnellereoère1) -ifzlr*16.r
  54. 54. 4 0 l 0 ô Â Â Ra R " 3 1 A 34* ci 1 l (Y) z _ f x a s . r s . u) o t + N o K C! o o +tO- (r) N tc Irô- | P O I1 F I 1 1 . 5m i n (! E o (r R"6,3,/ 1R"3,2/_ V _ V / H7 H 8 +0,021 0 +0,O22 0 Quantité: 100pièces/mois pendant5 ans. Matière: CuSn12Zn1 P FOURCHETTED'EMBRAYAGE (boltede vltesses)
  55. 55. Phase10 56 17.6 Exemple Soitlasimulationsutvantl'axeô7del'usinagedelafourchette d'embrayage. LedessindedéTinitionetlagammesontdonnésafinde faciliterlacompréhensiondecetexemple. Gammedelafourchetted'embrayage IOTOURNAGE Référentieldemiseenposition: r appuiplansurBz1(3normales1,2,3), r centragecourtsurBy1(2normales4,5), r orientationsurBy2(1normale6). oresser@ Cf2-9(Ébaucheetfinition). Aléser@ Cf3(Ébaucheetfinition). Chanfreiner@ Cn-e, 20TOURNAGE Référentieldemiseenposition: r appuiplansurF,(3normales1,2,3), r cenrragecourtdans@(2normales4,5), r orientationsurBy3(1normale6). AÉær@ cf6etdresser@ cts-+(2passes). Chanfreiner@ Cfs-s. 30PERçAGE 4OALËSAGE 50FRAISAGE 60PERçAGE 70sclAGE 80CONTRôLE REMAROUES: r Seuleslesdeuxpremièresphasesdelagammesont détaillées.Lasimulationsuivantl'axeô7delalourchettene concernequelesphases10,20et60. r LescotesfabriquéesCl2-8,Cf2-9,Cf9-5,Cf9-4sont calculéesdansI'exempledesimulationd'usinage, -t
  56. 56. 57 17.61GraphedescotesCf Legraphepermetladéterminationrapidedescomposantes dechaquechaîne, 3oTracerlegraphedescotesd'usinage,encommençant parlapremièrecoteusinéeCf2-10. 1716lI Tracédu graphe 1oRepérerleslignesderappeluliliséespourlacotation fonctionnelle,lescopeauxminima,lescotesdebrut,dans I'ordrecroissantenpartantdelagaucheversladroite(par e x e m p l e : 1 à 1 1 ) . 2oTracerlegraphedescotesdebrutencommençantpar lapremièrecoteCfB2-11. LacoteCfB2-11estcompriseentreleslignes2et11.Tracer unvecteurayantpourorigine@ etpourextrémité@ : @-@ LacoteCfB2-7estcompriseentreleslignes2et7.Tracer unvecteurayantpourorigine@et pourextrémitéO ; re LacoteCfB2-1estcompriseentreleslignes2et1.Tracer unrtecleurayantpourorigine@ etpourextrémilé@ : (J{f carCfB2-1eslorientédanslesensinversede CfB2-11etCfB2-7(voirletracédescotesdebrut) DoNNÉEsruÉcrssnrResnurnncÉDUGRApHE r Cf210estcompriseentreleslignes2 et10,soit o@r C2-1estcompnseentreleslignes2 et 9,soit oor Ct9-0estcompriseentreleslignesg et 6,soit a/$, l7r6ll Exploitationdu graphe Soitlachaînenuméro1: (voirpagesuivante) Lacotecondition1estcompriseentreleslignes2etg.Elle estdirectecarlegraphen'indiquequ'uneseulecoteCl2-9 enr'e@et@ Sottlechaînenuméro3: Lacotecondition3estcompriseentreleslignesderappel 8et9.L'examendugraphemontrequ'ilfautpasserpar@ Rep. () o (D o () o o o .c o.(! o Cotes de brut Cotes usinées etutiliserlescomposantesCf2-BetCf2-9.
  57. 57. Cotes de fabrication
  58. 58. 5' chaîne o 7 I t0 1 3 1 1,f' clB2-7 17,7 0.5' o cf2-9 18,7 0.6 18,7 18,7 6" chaîne 6 33,5 1 ctB2-1 16.3 0,5 @ ct82-7 17.2 0.5 't,c tt.C 7'chaîne 7 1 5 2 ct9-6 17.'l 0.9 a) cf2-9 19,3 0,6 ct2-7 17.2 0.5 34,3 34,3 8" chalne 8 0.2 1 . 1 cf2-9 19.3 0,6 cf2-10 19,s 0,5" (s) 19,5 19,5 9t chaine v 0,7 1 ,5 cf2-10 20 0,5 c1211 20,7 1 ' (t NÎ 20.7 10 0,2 0,5 cf2.9 16,1 0,3" (D cf9-4 15.9 0,2 10"chaîne ' Lacinquièmechaînecomportedeuxcotes(Cf2-getCfB2-7) ;dontlestolérancessontinconnues.llfautchoisirlatolérancesur :lacotedebrutCfB2-7,cettetolérancedoitêtrecompatibleavec'le moyend'obtentiondubrut(moulage)soit0,5(voircha- pitre11). I' Lahuitièmechaînecomportedeuxcotes(Cf2-getCf2-10) lestolérancessontinconnues.llfautchoisirlatolérancesur coteusinéeCf2-10;c'estunetoléranceéconomiqued'une coteobtenueentournageébauche:letableauparagraphe.17.4 donnelavaleur0,5. *** Cepointillé;/ indiquequelavaleurnumériquedeladonnée (cotemin,cotemaxoutolérance)eslinconnue. REMAROUES: Établissementdesuchaînesdeætes, r Chaquechaînedecotesnedoitcompoilelqu'uneseule cotecondition(cotefonctionnelle0ucopeauminimal), r Chaquechaînedecotesdoitcomporterleminimumde vecteurscomposants(cetteconditionestfacilementvérifiée grâceaugraphepermettantladéterminationdescotesc0mposant lachaîne). r Siunemêmecotecomposanteinteruienldansplusieurs chaînes,ilestparloisutilederédukesalolérance. 0nrésoudlachaînedontlacoteconditionestaffectéedelaplus faibletolérance0néviteainsitoutcalculinutile.
  59. 59. 18 Contratde phaseprévisionnel* Lecontratdephaseprévisionnelestundocumentétabli parlebureaudesméthodes.llsertàvérifierleprocessus opérationneldelaphaseconsidérée,Cedocumentest évolutif, Lorsqueleposted'usinageeststabilisé,onétablitlecontratde phasetenantcomptedesrésultatsdesessais(lessymbolesde prisesdepiècesà utilisersontceuxduchapitre4).Voir paragraphe1.3. l8' I Contenud'un contrat de phaseprévisionnel 1oInformationslelativesàlaphase: r Moded'usinage(tournage,fraisage,etc) r Numérodephase. r Typedemachineutilisée. r Natureduoorte-oièce 2oInformationsrelativesàlapièce: r NomdeI'ensembleauquelappartientlapièce. r Nomdelaoièce. r Nombredepiècesfabriquéeselcadence, r Matière. r Étatdubrut(coulé,laminé,étiré,etc.). r Dessindelapiècedansl'étatoùellesetrouveàlafindela phase Cedessincomportelesrenseignementssuivants: I Surfacesàusinerreprésentéesentraitfort. r Normalesderepérage(chapitre3). r Référentieldecotation:0,X,Zpourlespiècesdetournage et0,X,Y,Zpourlespiècesusinéesdanslestroisdimensions. r Cotesfabriquées(Cf). r Tolérancesgéométriquesetétatsdesurface. REMAROUE: Ledessindephasecomporteégalementdesinformations relativesàI'outil: r dessindeI'outil, r cycled'usinage. 3olnformationsrelativesauxopérationsàeflectuer: r Naturedel'opération. r Cotesfabriquées. ' D'aprèslesrecommandallonsdel'lnspecliongénérale. r Lestolérancesgéométriquesetlesétatsdesurface. 4oÉlémentsdecoupe: V:vitessedecoupeenm/mn. n:fréquencederotationentr/mn. | :avancepartourenmm/tr(tournage), atlancepardentenmm(fraisage). A:atlanceenmm/mn. p:profondeurdepasseenmm. 5oOutillagedecoupe: r Outil(type,nature,rayondebec,nombrededents). r Porte-outil. 6oOutillagedecontrôle: r Nomsetcaractéristiquesdesinstrumentsutilisés. l8r 2 Exemplesdecontrats de phaseprévisionnels EXEMPLES: 1oContratdephasedelournage Cecontratdonnetouteslesinformationsrelativesàlademijinition ducône7124no40d'unporte.fraise. r Lescotes-appareillagedonnéesparlegabaritnesontpas toutesindiquées. r Seulestroiscotesinterviennentdansleréglage: - lacotefabriquéesuivant0Z: Cf1, - lacotefabriquéesuivant0X: cettedernièreesttransférée etdevientunecotedepositionduplandejauge(Cf2), - laconicité7124quiestunecote-appareillagedonnéeparle gabarit(àconditionquecederniersoitbienorienté,d'oula nécessitédeconnaîtrecettevaleur). 2oContratdephasedefraisage CecontratdonnetouteslesinTormationsutilesàlaréalisation duneentaillecirculaireobtenueàl'aided'unefraisetroistailles ,"t.'n+0,1or1..{,rn 0 rr"' '" 0 vr v' av_0.5i. LamiseenpositiondeiapiècesurlemontagedansleplanX, Yestréaliséeàl'aided'uncentreur(4,5)etd'unlocating(6). LamiseenpositiondeI'outildansleréférentieldumontaoeest realrsee: r suivant0XaveclacoteCf37t 0.1: r suivant0YaveclacoteCf20t 0.1: r suivant0ZaveclacoteCf3r 0,15.
  60. 60. PHASETOURNAGÊCN40 Machine: TOURC.N.HES300* Établissement Ens.: Barre d'alésaoe Désignation:Axe Porte-pièce: Mandrin 3 mors doux + oointe tournante Page No M a t i è r e : 1 6 N C 6 - L a m i n é ,Date : Nombre: 2slmois Dessiné: Opérationsd'usinaqe Elémentsde couoe Outillaqes No ReD Désignation V n f A P Fabrication Contrôle 1 Ébauche a 1/2 finitionb C f O : 1 2 + 0 , 1 c f 1 : 1 0 + ? U C J 2 = 1 0 , 4 + 0 , 1 û 3 = 4 2 5 ! O , O 5 C f 4 : 1 1 0 , 1 m/mm 100 120 trlmin mm/tr 0,3 0,15 mm/mnmm PCLN I Sandwick PCLN I Coromant Montage de contrôle -1 I i t * L--_ o) d C t4 : 1 + 0 , 1x 4 5 o C f0 : 1 2 I 0 , 1 b : cycle d'ébauche : cycle de finition C f 2 : 1 0 4 t 0 . 1 Ra3,2/ V * VoirSô1.16.
  61. 61. Machine : Fraiseuseà cycle Ernault 21 Nb.de oièces: 50 Fraiserla rainure circulaire /Cf1 3t0.1t ot {"t, to*g't t ox 1cr33h0,1 Icf440_ô,s t OYCfS=20:0,1 Étatde surface Ra6,3 FraisetroistaillesARS 280 éoaisseur10 Montagede contrôle .A r Ra6,3/ V _ g, Cyclede l'outil cf2= 1o+9'1
  62. 62. 19 E,tude 1 l oe pnase L'étudedephaseestuneétudedétailiéequiconsisteàdéfinir avecprécisionlesmoyenstechniquesetéconomiquesàmettre enæuvreenfonctiondesrésultatsàobtenir. REMAROUES: r L'étudedephasecomplèteestrelativementlongueàétablir etnesejustifiequepourdesJabricationssériellesimportantes. Lesentreprisesétablissent,enTonctiondeleursbesoinsdes éludesdephasesplusoumoinssimpliliées.C'estcequiexplique, notamment,ladiversitématérielledesprésentationsetmêmeles appellationsdonnéesàcesdocuments. r Afindedéterminerletempsd'exécutionleplusfaibleentre diversprocédésd'usinage,desprojetsd'étudesdephasesont parfoisréalisés. l9r I Etablissement d'uneétudede phase Ledocumentcomporteessentiellement: r ladésignationdessous-phases, r lesopérationsetlesélémentsdetravailsuccessils, r ladésignationdesoutillagesetdesmontagesemployés, r lesvérificateursàutiliser, r lesélémentsdecoupeetlesélémentsdepasse, r lestempsdefabrication, r lecroquisdephase. lldoitindiquerenoutre: r lesréférencesdelapièce(nometnuméro) r lamatièreutilisée, n lenombredepiècesàusiner, I ladésignationdelaphaseetsonnuméro, s lamachineutilisée. Conseils préalables 1oPrendreconnaissancedesdocumentsdudossier(dessinde définition,gammed'usinage,simulationd'usinage,dossier machine). 2oHéaliseràpartirdelagammeetdelasrmulationd'usinage uncroquispréparatoire(numéroterlessurfacesàusiner,lracer lesdifférentespassesel définirleurslongueurset leurs profondeurs). 3"Étudrerle dossiermachineetimaginerlesgestesde l'opéraleur. 4"Rédigeraucrayon,enlaissantquelqueslignespourles opérationsdusinage,lesopératronsélémentaireseffectuéespar Iopérateur 5oChoisirpourchaqueopérationd'usinage,lesélémentsde coupeetlesélémentsdepasse: w vitessedecoupeVenmètreparminute(m/min), n avancepartourI enmillimètrepartour(mm/tr), r fréquencederotationnentoursparminute(t/min), r profondeurdepassepenmillimètre(mm) fl nombredepassesN, r vitessed'avanceAenmillimètreparminute(mm/min), n longueurdepasseLenmillimètre(mm) 6oDéterminerlestempsdeTabrication($19.16) Pièce: Malière Nombre Phase: Numéro: Machine: Éruop DE pHASE N o : Feuilleno: |. Désignationdessous.phases 0pérationsetélémentsdetravail 0ulillaoes llonlaàes d'usinàge Vérificateurg Ëléments decoupe Elémentg depasse Temps en:- V I n p l'l A L Tt TtmTm fz
  63. 63. 64 19.2 TEMPS DE FABRICATION 19.21 TEMPS MANUELS Tm* C'estladuréed'unhavailphysiqueoumentaldépendantuniquemenldel'opéraleur FraiseusesErnaulhsomua Type Tourssemi-automatiquesErnault-Somua Type z1 z3 N 2 B lN 3 N5 0rganes Mouvemenl Tmencmn 0rganes Mouvement Tmencmn Broche Embrayeroudébrayerlabroche 2 Sere.bare Avancotlabane,methelaoièce enbutéeetselrer 8 12 14 Changerlréquencedelabroche (1levier) 6 10 Poupée Embtayerlamalcheavant 1 2 4 Changerlréquencedelabroche (2leviers) 15 Débrayer a 2 a InverserlesensdemarcheAVelAR 1 z Changerfréquencedelabroche (3leviers) 16 20 Changetlafréquencedebroche 1 I Toulelle hexagonale Evoluerlatourelle(1face) surunelongueurde100mm 6 7 lnverserlesensderolation Table (avance) Embrayeroudébrayeravancelenle EYoluerlalourelle(2frces) surunelongueurde100mm 5 7 1 1 Embrayeroudébrayeravancerapide Changetd'avance(I levier) Evoluer16tourelle(6faces) enrotationlibre o 8 12 Changerd'avance(2leviers) 10 10 Tableetchariot trânsversâl (déplacement etimmobilisâtiô Déplacemenllransversalde30mm 10 14 Approcherl'oulilelembrayerI'avence 2 J 4 Déplacemenllransversalde60mm 15 20 Bloqueroudébloquerlacoulirse Déplacemenltransversalde90mm 20 28 Changerlavilessed'avance 4 z Bloqueroudébloquerlatable (2levieis) b 0 Chafiot longitudinal Embrayer 3 Débrayer(déclenchemenlaulomalique) 2 a Bloqueroudébloquerlechadot (1levier) Changerlemouvementd'avance 2 Bloquerlechariot Amenerlevernieraureoère (lableouchadottransversal) 10 10 Changerbuléelongitudinale(1cran) 4 Chariot transversal Embrayer ilonlant Bloqueroudébloquer(2leviers) 10 16 0ébrayermanuellement 2 Descendrelemonlantde30mm 14 32 Changerlemouvementd'avance 2 Descendrelemontantde60mm 21 co Eloquerlacoulisse Descendrelemontanlde90mm 30 86 manæuvterlacoulissede50mm 4 4 4 Monterlemonlanlde30mm lt Manæuvlerlacoulissede .|00mm 6 o ù Monterlemontanlde60mm 60 Mancuvrerlacoulissede150mm I 0 Monterlemonlanlde90mm J ' 92 Veilouillerlebadlletdebutée Amenerlevernieraurepère t a t5 Amenerlevetnietaureoère I 10 10 19.22 TEMPSTECHNO-MANUELTtm Tourelle carrée Ëvoluer1face 4 Evoluel4laces I I simultanéesdel'oDéraleuretdelamachine. TEMPLE:VOirQ 19.31. ExEirPtE:VOirS19.31. REMAROUE: Cetempsn'intervientqu'uneseulefoispourl'exécutiondelaséde. lL).'23 TEMPSMASQUETz C'estladuréed'untravailhumainoumachineaccomplipendantl'exécution d'untravailprédominant. ÊxEirPE:VoirI 19.31. I 9.2.5 TEMPSFRÉQUENTIELTf C'.cl d'rrna dlrn ]r9.24 TEMPSsÉRIETs périodiquemenlledérculementducycle. Tl :Tempslréquentiel(Cmin/cycle) Tft :Tempslréquentieltotal(Cmin) n : Nombredecyclesprévus. C'estladuréedesopéralionsnécessakespouléquiperleposte(miseenplace dumontâgeporte.pièce,monlageetléglagedesouiils),ainsiquecelles inleryenantlorcdudémontageduposte. * Tempsencentièmedeminute(cmn)
  64. 64. 65 19.26 TEMPS TECHNOLOGIQUES Tt C'eslladuréependanllaquelleletrayailetfectuédépenduniquementdesmoyensmatédels Tournage(chadotage) Tournage(Dressage) :Fréquencederotalion(t/mln)i __J Ilonpstechnologique(mln) L A Tt = l l e = f.n = L I A :Courssaxialedel'oulil(mm)l :Vltersed'avance(mm/mln)-- :Avancopartow(mm/tr) | L :CourseradlaledeI'outil(mm) P :Largeulducopeau(mm) A :Vlle$ed'avance(mm/mln) | :Avancopallou(mm/lr) n : Fréquencederolallon(lr/mln) Tl':Tempslechnologlque(mln) 11 * l L = l + e + e ' + x - P/tgXr = f,n = L I A x A TI Ftaisagedeface(Ébauche) Fraisagedeface(Flnition) n IFréquonæderotatlon(lr/mln) :Coursedelatable(mm) Tt':Temp3lechnologlque(mln) :Rayondelaftaise(mm) L = R+ e+l- x+e' :Vllessed'ayance(mm/min) 1 =1f,u-Jâ :Avancepardent(mm/dent) A =f,Z.n :l{ombrededentsdelafralse Tt =L/A L :Courcedelatablo(mm) | n : Fréquencederotallon(lrlmln) R :Rayondelalralse(mm) j Tt'ITempstæhnologlque(mln) A :Vlleroed'avance(mm/min)i t =2R+e'+l+e | :AYanæpârdent(mm/dent) ' A =f.Z.n Z : Nombrededenbdèlafraise Tt=t/A Fralsagedeprolil Perçage :Counedelatable(mm) Tt':Tenpstechnologl$e(min) :Rayondelaftaise(mm) L = x+ e+l+ e' :Vitessed'avance(mm/min) I =/RZl-lp :Avancepardent(mm/denl) = V'p(2R- p) :Nomblededenbdelalraise A =l.Zn :Féquencederotation(ù/min) Tt= L/A L R A I CoulsearialedeI'outil(mm) Rayonduloret(mm) Vitessed'avanæ(mm/min) Avancepartour(mm/lr) Fréquenæderolalion(t/min) 1l':Tempslæhnologlque(min) L = x + e + l + e ' x =R/tgx, A = [ n Tl= L/A SiI'ondésireTlencentièmesdeminute,ilfautmultiplierlerésultatpar100
  65. 65. 66 Rabotage(Sudacage) r Aller | Retour I 'ib l k l e ? H e r F J S C :Couruearlaledel'outll(mm) C =0r+lr +e2 Vm:Vlte*emoyenne(mm/mln) Vm=2C/I T :Duréeducycle'(mln) ll:1{ombredocyclo, ff =l pr nlnute(dyclea/mln) T 'Unrycle=lâller+l retour vm=2Cl{ L :CoursendlalodeI'outl(mm) p : Profondeurdepasre(mm) lilc: ilomhetoteldocyclo! | :Avancelransvenale onflndêcycle(mm) Lt :longuourlolaloparcourue(mm) Tt': Tempstochnologlque(min) L = x + e + l + e ' x =P/tgXr Nc=Uf tl =2C.llc 1t= tt Vm Rectilicationplane(Àl'âided'unemeuleplrto) T WI F I F Vm c :Coursearlale(rnrn) s ;Dégagement(mm) l{p: ilombrodop.s!03 p : Prolondeudepasro(mm) V :Vlbssedslatrblo(mm/mli) REIIAROUE: Loclhuld.tomprcl-controlmpllquounipd!3dop|rsoàl'âlloret8uretoùr. Silapdædeparaer'offooùtssoulomentpouunallorotlolour(uneseulefobpar cycle),illautmulûpllorlolomp!Ttpar2, i l l-l -lfl -i c = l l + 2 s t r = * t ; * il=+ L = 2 e r + l + s N c = U l I t{cr=+,l{p I Ll =l{cl.C Tt =tt v L :Coureeradlale(mm) l{cl Nombrodecoune!pourunepasse t i AvsncgtranSvonrlo enllndecourrearlale(mm) Nc{:l{omblototaldocoursog Np:l{ombodeparæs Lt :Longuourlolaleparcourue(mm) Tt':Tempstæhnologlque(mn) V :Vltessedelatrblo(mm/mln) Reclilicalioncylindrique(Charlotage) Rectificationcylindrlque(Plongée) L = e + l + U 3 - E = e ' + l - 2 l 3 , E R . - R N = -j- P A u ! :Coursearlale(nm) N :ilombredeparees p :Profondeurdepasse(mn) A :Vllessed'avanæ(mm/min) | :Avancepaltourdelapiàce(mn/tl) n :Fréquenædemtatondelaplèce(t/min) Ll :Longusùrlolaleparcourue{mm} Tl':Temgstechnologique(min) t n LN LI A t A R t - R + e l.n ! A L :Coulsoradlale{mm) A :Vlbssed'avance(mm/min) | :Avanæparlourdelapièce(nm/tr) n : Fréquencedetotaliondelapièce(ù/min) Tl': Tempstechnologique(min) ' SiI'ondésireTtencentièmesdeminute,ilfautmultrplier
  66. 66. 67 19.3 Exemplesd'application 19.31 Tournage d'un axe fileté CCCCCettepièceestréaliséeenacierdedécolletage10t2 éfiéA 16.Laquantitéprévueestde500pièces.Cettesérien'estpas renouvelable, Lagammeprévoitdeuxphases: r 10tournage, r 20fraisage(poureffectuerlafentedemanæuvre). Lamachinesélectionnéepourlapremièrephaseestuntoursemi- automatiqueErnaulttypeN28. r Usinage:l'ordredesopérationsd'usinageesllesuivant: 1oMiseenbutée. 2oChariotageZ 10,longueur18. 3oChariotageZ 6,longueur13. 4oChanfreinage0,8x 45". 5oFiletageM6,longueur10. 6oTronçonnage. fiEI|AROUE: Lescinqpremiersoutilssontmontéssurlatourellehexagonale, lesixièmeoutilestmontésurlatourellearrière. r Dessindephase: ledessindephasecomportetousles renseignementsutilesàl'usinage(voircontratdephaseg1B). Pourcetexemplesimple,uncroquispréparatoiren'estpas nécessairecariln'yaqu'uneseulepasseprévueenchariotage comptetenudestolérancesdimensionnellesetdesétatsde surfacedemandés. r Tempsmànuels: lestempsmanuelssontdéterminésà laidedutableau(S19161) r Vitessedecoupe: lavitesseVchoisieeçtde50m/min (s4412) r Fréquencederotation: Calculdelafréquencederotationpourcharioteiledia. mètre1: - V.103 50-i^3 r------=+=994tr/min. 1 I U Î X I O L'examendudossiermachinemontrequelafréquence1000 existe;elleestdoncretenue.CependantI'opérateurn'aquedeux vitessesdebrocheàsadispositionpourréalisertouslesusinages. llfautquelecoupledefréquenceschoisipermettelaréalisation dufiletage. Matière: 10F2 Quantité: 500 a^s,z/ V CalculdelafréquencederolalionpourfileterleO il6: Pourcettenuanced'acier,lavitessedecoupedefilelageàl'arde d'unefilièreàdéclanchementestde5à12m/min. n= u t!' - 5x1!3= 26strlmin. nD nx6 Lafréquencederotationlaplusprocheluedansledossier machineestde250t/min,Lecoupledefréquencesderotation retenueest: 1000et250trlmin. r Avance:ledossiermachinemontrequeseulesdeuxavances sontdisponibles: 0,08et0,16Afind'obtenirl'étatdesurface Ra<32,l'avanceretenueestlaplusfaiblesoit0,08. r Tempstechnologique: calculdutempsd'exécutionduchariolage1 : Voir$19.162. A=f,n=0,08x 1000= 80mm/min Tt=f =4 =0,25mn= 25cmn.' A 8 0 r Simogramme: cettereprésentationgraphiquepermetla visualisationfu cycle.Enabscissesporterlestempseten ordonnéeslesdifférentstypesdetemps: manuel,techno- manuel,etc,Laduréeducycleestde104cmin. REMAROUE: Letempsdecontrôle160cminnepeutêtremasquéetêtre considérécommeuntempsTzcarilesttroplong. lln'apparaitpasdanslesimogrammeetilestinclusdansletemps série: S, rOO=4000cmin Soir;0,66h. 2 0 ' - - r Calculdelaproductionhoraire: productionhorairethéorique= # = 57,6pièces czÂv zc productionhoraireà75% =# = 43pièces. REMAR0UE. Iuu Laproductionhoraireestminoréede250/oafinqu-elacadence soitacceotable.
  67. 67. 68 I I Pièce: ,ùEFll-ETÉ llatière: 10F2(6tvéA$l Nombre: 5oo Phase: TOURNAGE Numéro: 10 Machine: T.S,A.Ernaull lypotl2B llollreonbuléeollerror Approcheroutll2etEmbrayerta oufil3otomôrayerlla 0.CouteouA.R,S, otéYoluortourello(2tacer) ConlÉler:ftéquêncet/20(i60.20cninl' Ech.: 1 mm représente1 cmn. Tt Ttm Tm 0 Tm:Tempsmanuel Tlmi Temps techno.manuel Tz : Tempsmasqué (pourusinage) W-cf 10- R"3.2/. V . VoirremarqueS19.31.
  68. 68. 69 19.32Fraisaged'un support Phase: no30,fraisagedubras. li|achine: Z3Chorizontale(cyclespécial), Pièce: Supportdroitetgauche. ilatière: AcierRr= 90à105daN/mm2. illontage Deuxmontagesenvis-à-visàsenagerapide(unmontagepièce droite,unmontagepiècegauche); decoupe r Vitessedecoupe:80,38m/min; r lréquencederotation: 160trlmin; r avancepardenl:0,1mm; r attanceaffichée:315mm/min; r avancetravailenvertical: 157,5mm/min: r profondeurdepasse: - 2,5mm. Accessoheshorssérie Visàbillessurlemouvementlonoitudinal: r boîtede18avancesde12,5à1000mm/min r Départdecycle; r avancerapide(longitudinal); r Letempsdecoupeaétécalculécommesuit: t R l ) Tl=I= I +3 = nn25+0,208=0,25min($19.162)." A 315 157,5 r Letempstotald'usinagepourunepièceestégalà0,51min soiti-= 117,6piècesàl'heure(productionthéoriqueà100%). u,3| Laproductionhoraireà75%estégaleà,# r* =88pièces. U,3I IUU I T I I I avancelente(longitudinal); avancerapide(vertical); avancetravail(vertical); retourrapide(vertical); retourrapide(longitudinal), Cycle TenprdecouDe:32/157,5+8/815 : 132/1500+O8/3000 Tm:Temlrmlnuelencmin DESSINDE PHASE
  69. 69. en position 20.1 Appuisponctuels 20.11 Touches ponctuelles axiales Sudacesbrutes Lestouchesd'appuissont,enprincipe,sphériques.Lapièce, lorsdusenage,prendsaplaceaveclaformationdepetites empreintessphériques, Sudacesusinées Lestouchesd'appuissont,enprincipe,planes.0néviteainsi demarquerlapiècelorsdusenage.llfauttoulefoisveillerà cequelapressiondecontactsoitnettementinférieureàla limiteélastiquedumatériaudelapièce. REMAROUES r SiI'airedelasurfacedecontactestrelativement importante(toucheplanelarge),sonactionn'estplus comparableàcelled'unenormalederepérageetlamiseen positiondelapiècedevientaléatoire.0nremédieàcet inconvénientenprécisantqueseuleunesurfacenon concaveesiadmise, r Voirégalementauchapitre32(systèmemodulaire)la partietraitantdestêtesd'appui. 20. 12 Touches ponctuelles radiales Cestouchessontencontactaveclapièceparunedeleurs génératrices(fig.a4.Commeprécédemment,s'ilestnéces- saired'éviterdemarquerlessurfacesusinées,onutilisedes touchesplatesdontI'aireestfonctiondelapressionadmis- sible(lig.4b). Pourdesraisonsdemontageonutilise,danscertainscas, unebutéedégagéeounlocating,.Laqualitédecettemise enpositionn'estobtenuequepourdespressionsnégli- geables. Nousétudierons,pagessuivantesdesexemplesdecalcul delocating. 20 Eléments de mise ffimH @ roucHeaoireÉe TOUCHEPLANE @ roucxe PLANELARGE @ aurÉes

×