Direction Financière 2.0 : concept à la mode ou mutation?

2,293 views

Published on

Presentation sur le théme "Direction Financière 2.0 : concept à la mode ou mutation?" faite à l'occasion de l'Oracle Hyperion Day par Richard Collin, Professeur, Directeur de l'Institut de L'Entreprise 2.0 Grenoble Ecole de Management

Published in: Business
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,293
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
115
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Direction Financière 2.0 : concept à la mode ou mutation?

  1. 1. Direction Financière 2.0 :concept à la mode ou mutation? Richard Collin Twitt : richardcollin
  2. 2. Un réseau de conversation puissant etplanétaire s’est ouvert
  3. 3. En face d’un problème complexe, l’essentieln’est pas d’ériger une vérité…..mais d’animer unprocessus de construction collective d’unedémarche efficiente. Cultiver la connaissance partagée c’estpermettre d’envisager collectivement l’avenir . Hubert Saint Onge
  4. 4. La finance est elle sociale?• Finance comportementale• Economie expérimentale• Neuroéconomie• …..
  5. 5. CFO 2.0: do you have what it takes ?…Not just a matter of keeping the organization fullycompliant with the regulations - it’s about ensuringthe survival of the business.Are you a communicator?Can you see big picture?Are you comfortable with techonology? . john marshall BusinessFinanceMag.com March 2011
  6. 6. Vous Dow JonesInformations Marchandises Nord Territoire
  7. 7. Technologies:nous n’avonsencore rien vu…Technologies del’espritTechnologies de larelation…les NBIC sont là!
  8. 8. Changing Composition of Output100%80%60%40%20% 0% 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2020 2025 2030 2035 2040 Time Industrial products Innovation (S&T/R&D) Personal products Creativity (Refinement of taste)
  9. 9. Vers une economie de la création Unpredictable Artisttasks - creativity Future consumer/ producer - cyber creator Empowered team-worker, informed shopper Mass-era worker Predictable and consumer tasks - repetition Imposed Freedom to Authority initiate
  10. 10. Quand la copie se généralise, vous avez besoinde vendre des choses qui ne peuvent pas êtrecopiées ….Kevin Kelly….vers les valeurs génératives oConfiance oImmédiateté oPersonnalisation oSignification oAuthenticité oAccessibilité oIncarnation oTrouvabilité o…….
  11. 11. L’entreprise ?
  12. 12. Dans la vision et la pratique héritée du monde industriel,le processus est la plupart du temps perçu comme une suited’étapes nécessaires à la production de biens et de services quidéfinissent et précisent, et souvent subordonnent le rôle et lesmissions des collaborateurs de l’entreprise dans l’exécution dece processus. Dans le même temps, nous devons resterattentifs à ce que la connexion entre les personnes impliquéesdans ce processus puisse primer sur l’efficacité mesurée, enparticulier là où cette efficacité se fait au détriment du client. Leprocessus devient alors secondaire . Stowe Boyd The rise of networks, the end of process
  13. 13. The future of workfuture of work map
  14. 14. Quelques constatss’imposentLes technologies et les outils sont au coeur de latransformationLa transformation de la création de valeur s’accélére dans uneéconomie dématérialiséeLe travail est de moins en moins individualisable, mesurable etprédictibleModéle économique,Citoyenneté, démocratie, territoire,Medias, Politique, se transforment
  15. 15. l’essentiel du travail devient de lacommunicationOr la communication émerge de lacirculation des messages et des modèles.Communiquer c’est construire ensembleun monde virtuel de significationspartagées ou en débat
  16. 16. Types dactivités et modes de management Créativité, artiste Travail en réseau, autonomie, production dinformations Travail en équipe, Etude McKinsey prescription faible, accès à linformation Travail prescrit, répétitif 15% 15 % 35 %35 % 50 % % 50transformation transaction interaction et tacite
  17. 17. Institution commefacilitateur ou obstacle?Cout de coordination vs cout institutionnel Self organization Pratiques manageriales
  18. 18. Les plannings au-delà de 6 mois sontfantaisistes,Pour résoudre un problème le plussimple n’est pas de rajouter desressources mais d’en retirerLes documents abstraits (cahier descharges, spécifications…) créent uneillusion d’accord mais qui repose surune interprétation,Ne cherchez pas à faire un produitparfait dès son lancementAssez bien peut être suffisant
  19. 19. Recognition & Reaction vs. Control-CommandConséquences sur l’entreprise du 21e siècle:• Plus réactive : décisions « sur le terrain »• Plus riche: besoin des talents de tous pour résoudre des problèmes complexes• Moins de coordination et plus de coopération (paradoxe )• Stratégie plus « chinoise » et moins « grecque » (F. Jullien) : construire et exploiter son potentiel de situation, plutôt que des plans stratégiques qui deviennent obsolètes
  20. 20. Value chain 2.0
  21. 21. Ive never seen a document describing the ROI of restrooms and urinals JP Rangaswami
  22. 22. Dessiner des process qui tirent profit du chaos ?
  23. 23. Le 2.0, çà signifie quoi ?Le 2.0 part de la base Le 2.0 est un connecteur social Le 2.0 est un accumulateur
  24. 24. Le 2.0, çà signifie quoi ? Le 2.0 est imparfait et . . . . Le 2.0 imprévisible bouleverse les hiérarchies
  25. 25. Le 2.0, çà signifie quoi ? Le 2.0 morcelle les contenus Le 2.0 mélange tout
  26. 26. Le 2.0, çà signifie quoi ?Le 2.0 est un levierde création de valeur Le 2.0 est un nouveau modèle économique
  27. 27. Qu’est ce que le 2.0 peut faire pour nous? ouQu’est ce que le 2.0 va faire de nous?
  28. 28. NBICEconomie 2.0DemographieDéveloppement durable
  29. 29. Un monde complexeNous avons besoin d’expertises "La capacité à percevoir ou à de plus en plus pointues… penser différemment est plus importante que la connaissance acquise." David Bohm MAIS Il nous faut être assez "Certains problèmes sont si intelligents pour pouvoir complexes que vous devez être résoudre des problèmes très intelligents et bien informés complexes… pour être indécis en face deux." Dave Snowden
  30. 30. Complexe: ce qui est tissé ensembleParler de complexe signifie que nous devons toujours considérer les données particulières en relation avec l’ensemble dont elles font partie et, et de même considérer l’ensemble en relation avec les parties. Il faut décompartimenter les expertises et toujours situer l’objet d’examen dans son contexte et son complexe Edgar Morin La Voie 2011
  31. 31. Chacun devient unentrepreneur de laconnaissance,un cultivateur de confiance etun cueilleur de compétences….et un bricoleur
  32. 32. Bricoleur? Faire avec les moyens du bordManière de voir le monde système complexe- Tout vaut Eternité/ImmédiatetéManière de connaitre le monde Familiarité/Connectivité PolyvalenceManière d’agir sur le monde Collecter/Assembler/Substituer detourner/Utiliser/maintenir
  33. 33. A leader can be defined by an ability to get others to be connected willinglyPeople are replacing their trust in traditional authorities withtrust in each other
  34. 34. La Fin du Management…Turns out that in an age ofwrenching change, the mostvaluable human capabiltiiesare precisely those that areleastManage-able.Nerve. Artistry.Elan.Orginality.Grit. Non-conformity.Valor. These are the qualitiesthat create value in the 21 stcentury..
  35. 35. You never change things by fighting the existingreality. To change something, build a new model thatmakes the existing model obsolete Buckminster Fuller , The Foundation for P2P Alternatives www.p2pfoundation.net
  36. 36. INCARNER
  37. 37. CONNECTER
  38. 38. s’approprierles usages
  39. 39. Faire confiance Avoir confianceDonner confiance
  40. 40. Etre transparent & Dire la vérité
  41. 41. Oser
  42. 42. Imaginer
  43. 43. Savoir reconnaître
  44. 44. Stimuler
  45. 45. “Theonly way to meet the continuouslyunpredictable challenges ahead of us is to match them with continuously unpredictable changes of our own
  46. 46. Merci Richard.collin@grenoble-em.com

×