Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Malasssezioses cryptococcose

2,637 views

Published on

  • Be the first to comment

Malasssezioses cryptococcose

  1. 1. LES MALASSEZIOSES
  2. 2. DEFINITION Affections dues à des levures du genre Malassezia anciennement appelée Pityrosporum Très fréquentes mais sans caractère de gravité Récidives fréquentes
  3. 3. AGENTS PATHOGENESGenre MalasseziaM.furfur: représentative du genreRécemment: 11 espèces M.furfur; M.globosa; M.sympodialis; M.slooffiae; M.restricta; M.obtusa; M.pachydermatis; M.dermatis…..
  4. 4. Levures lipophilesCommensales de la peau(zones riches en glandessébacées)Type de bourgeonnement:unipolaire à base large
  5. 5. CLINIQUEPityriasis versicolorDermite séborrhéiquePityriasis capitisAutres formes cliniques: Blépharite Septicémie à Malassezia
  6. 6. Pityriasis versicolor:Facteurs favorisants:- Age: adolescents et adultes jeunes- Les conditions climatiques- L’hypersudation- Utilisation des huiles corporelles- Prédisposition génétique
  7. 7. Formes cliniques multiples:- Lésion élémentaire: macules brun chamois,recouvertes de squames, confluentes- Forme hypochromique- Forme achromique- Forme érythémateuseSièges: Tronc, cou, membres supérieurs
  8. 8. Pityriasis versicolor étendu: forme hyperchromique
  9. 9. Pityriasis versicolor:Pityriasis versicolor: forme érythémateuse forme achromique
  10. 10. Dermite séborrhéique
  11. 11. Pityriasis capitis
  12. 12. Blépharite à Malassezia
  13. 13. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUELumière de wood: fluorescence jauneverdâtrePrélèvementMicroscopieCulture
  14. 14. Prélèvement: Scotch test
  15. 15. Microscopie: association de levuresrondes en amas( en grappes de raisin)+ des filaments courts
  16. 16. Culture:Non indispensable pour le diagnosticIntérêt: identification des espècesMilieux: milieu Dixon milieu de Sabouraud + Huile
  17. 17. TRAITEMENTTraitement de PV localisé: Pevaryl® en spray Kétoderme® gel moussant monodose avec 2ème application une semaine aprèsTraitement de PV étendues:Kétoconazole per os (Nizoral® ): 200mg/j pendant 10 j
  18. 18. TRAITEMENTTraitement de Pityriasis capitis:Shampoings contenant des antifongiques
  19. 19. La cryptococcose
  20. 20. DEFINITION– Mycose opportuniste– Due à une levure encapsulée : Cryptococcus neoformans– 1980 : recrudescence liée à la pandémie du SIDA
  21. 21. Agent pathogèneCryptococcus neoformans : 2 variétés    Variété neoformans :            Sérotypes A et D            Formes sexuées : Filobasidiella neoformans            Habitat: sol, fruits, fientes de pigeon  Variété gattii :           Sérotypes B et C      Formes sexuées : Filobasidiella bacillospora                Limitée aux régions subtropicales
  22. 22. Mode de contamination   Inhalation   Quelques cas de contamination après       Inhalation Quelques cas de contamination après traumatisme cutané    traumatisme cutané
  23. 23. . Facteurs favorisantsImmunodépression  Infection par le VIH : +++      Stade de SIDA : taux de CD4< 200 éléments/mm3 Autres facteurs :      Corticothérapie, immunosuppresseurs     Greffe d’organe      Lymphome
  24. 24. A- Méningo-encéphalite cryptococcique :•Céphalées•Vertiges, nausées, somnolence, fièvre•Troubles de caractères•Signes d’hypertension intracrânienne Pronostic gravissime                Urgence diagnostique et thérapeutique  Risques de rechutes
  25. 25.  Prélèvement: LCR Liquide hypertendu,  clair lymphocytaire avec  hyperalbuminorachie et  hypoglycorachie Levures encapsulées
  26. 26. B- Atteinte pulmonaire:Bien que l’arbre pulmonaire soit la porte d’entré Souvent asymptomatique Rarement au premier plan
  27. 27. C- Lésions cutanées : Fréquence : 10 % Papules ou papulo-pustules ombiliquées,  ulcérations Biopsie systématique Rechercher une localisation méningée
  28. 28. Cryptococcose cutanée:  Cryptococcose cutanéelésions ombiliquées chez un sidéen:ulcération étendue
  29. 29. Diagnostic biologiqueA- Diagnostic mycologique: Examen direct (LCR, urines, LBA, pus…) Examen à l’encre de chine  Culture :   Milieu Sabouraud sans actidione    Température : 30° C et 37°C    Incubation 2 à 5 jours    Colonies très muqueuses
  30. 30. Examen à l’encre de chine :Levures entourées d’halos clairs
  31. 31. Culture de C. neoformans:colonies beiges très muqueuses
  32. 32. Identification: Levures uréases positives Assimilation des sucres Absence de fermentation des hydrocarbones
  33. 33. Diagnostic biologiqueB- Diagnostic sérologique: Recherche d’antigène capsulaire LCR, sérum, urines, LBA Technique : agglutination de particules de latex sensibilisées aux anticorps spécifiques
  34. 34. Technique : agglutination departicules de latex sensibilisées auxanticorps spécifiques
  35. 35. C- Anatomopathologie :Les biopsies (peau, organes) serontcolorées par PAS pour révéler des levures encapsulées dans les tissus.
  36. 36. TraitementC’est une urgence thérapeutique Traitement d’attaque : Amphotéricine B (0,5 mg/kg/j) + flurocytosine Durée 15 J Relais: Fluconazole : 400 mg/j 10 semaines
  37. 37. Traitement d’entretien à vie :pour éviter les rechutesFluconazole : 200 mg/j (SIDA)

×