Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Plénière 2 La communication multicanal - Florence Crouzet et Nicolas Sosnowiez

1,036 views

Published on

Présentation faire par Florence Crouzet et Nicolas Sosnowiez lors de la plénière du 23/11/2011 des 6èmes Rencontres du Tourisme de Brive sur la communication multicanal avec des exemples de campagnes dans le tourisme et la grande consommation.

Published in: Business
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Plénière 2 La communication multicanal - Florence Crouzet et Nicolas Sosnowiez

  1. 1. Bienvenus aux 6èmes Rencontres duTourisme et du Développement Local
  2. 2. Bienvenus aux 6èmes Rencontres duTourisme et du Développement Local
  3. 3. Séance plénière La communication multicanalFlorence CROUZET, Agence Nomad and CoNicolas SOSNOWIEZ, Atafoto Studio
  4. 4. La Communication Multicanal IntroductionStéphane CANARIASDirecteur de l’Office de Tourisme deBrive et son pays
  5. 5. La Communication Multicanal IntroductionLe multicanal c’est quoi ?Un exemple avec un produit deconsommation: Tipp Ex Shoot the Bear
  6. 6. La Communication Multicanal IntroductionLe multicanal c’est quoi ?Un exemple avec un produit deconsommation: Tipp Ex Shoot the Bearhttp://vimeo.com/19653398
  7. 7. La Communication Multicanal IntroductionLe multicanal c’est quoi ?Un exemple dans le secteur tourisme :Opération Moustache Gaillarde
  8. 8. La Communication Multicanal Introduction
  9. 9. Suivre les Rencontres et interagirSur la Page Facebook Rencontres Brive Sur TwitterCompte : @RencontresBrive Hastag : #brive11 Par SMS 06 81 74 06 49
  10. 10. Séance plénière La communication intégréeFlorence CROUZET, Agence Nomad and CoNicolas SOSNOWIEZ, Atafoto Studio
  11. 11. Qu’est ce qui a changé?C’est quoi une campagne intégrée?Comment réussir sa campagne?Alors on fait quoi ? 


  12. 12. Brave new world
  13. 13. Au début c’était ça :
  14. 14. Puis la technologie s’est invitée
  15. 15. L’audience est néePour les marques,l’audiencesegmentée regroupedes consommateurset des prospects.L’audience a alorsune valeur financière
  16. 16. Et les points de contact se sont multipliés• Télévision• Affichage• Presse• Radio• Ordinateur• Téléphone mobile• Tablettes• Etc…
  17. 17. Avec des conséquencesHIER AUJOURD’HUI PUBLICITE MEDIAS ATTENTION
  18. 18. Quelque chose d’essentiel a changé
  19. 19. Les gens….
  20. 20. Les gens …et leurs comportements…PratiqueGratuitéAccessibilitéA domicileTout, tout de suite, chez moiLa radio ? Deezer ?Telewebbing ? http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3848-c- bref.html?vid=520692
  21. 21. Les gens …et leur rapport au temps…
  22. 22. Les gens….et leur rapport aux marques
  23. 23. Les gens….et leur rapport aux marques 1/4 de la population européenne fait confiance aux blogs dans leur décision d’achat 68% des consommateurs font confiance à leurs pairs (vs. 22% à des sites de marque)+ 76% des consommateurs pensent que les marques ne disent pas la vérité
  24. 24. Les gens….et leur utilisation des médias Kevin, 18 ans Nicolas, 33 ans Génération Y Génération X Suzanne et Jacques Senior Connectés Lena, 5 ans Josiane Baby Boomeuse Over digitally native
  25. 25. Kevin Il a 17 ans Il n’a pas connu de monde sans internet Il consomme l’information différemment Il utilise surtout sa mémoire paradoxale La pub, c’est pas son truc
  26. 26. KevinFait partie de cette génération…
  27. 27. Kevin est connectéKevin envoie des textos quand il n’est pas chezlui Il a des profils sur desIl discute avec environs 50 amis via une réseaux sociaux :messagerie instantanée quand il est chez luiIl a un ordinateur (parfois partagé) Facebook pour faire comme les grands Myspace pour avoir l’air cool Il a un Skyblog où ses amis lui lâche des com’s Il a un tumblr ou il reposte tout ce qu’il voit qu’il pense cool
  28. 28. Oui, Kevin existe, ce n’est pas un montage photoshop…
  29. 29. Kevin a un autre rapport au mondeN’a jamais payé pour écouter de la Son argent de poche :musique Il le dépense avec ses amisN’a jamais rien payé de ce qui peut être Il le dépense pour acheter despiraté ou trouvé gratuitement produits (hitech, vêtements,N’a jamais eu de Discman baskets, cordes de guitare etc.)Télécharge des Divx Il le dépense pour payer son téléphone portableOffre des virtual goods à ses amis Pour lui la culture sur web, c’est GRATUIT
  30. 30. Kevin ne cherche pasIl demande !
  31. 31. IL A SES PASSIONS… Kevin a des passions … et ses stars
  32. 32. … Il les imite sur Internet
  33. 33. Il a un certain style…Mais il est force de recommandation Mais on s’en fout qu’il sache écrire
  34. 34. LUI, C’EST NICOLAS Nicolas Il a 33 ans (merci pour ceux qui viennent de penser que je fais moins) Il a connu le 33T, le 45T, la cassette, le CD et le MP3 Il a un iPhone, un notebook. Il achète de la music sur iTunes Il télécharge des Divx mais continue d’aller au cinéma
  35. 35. Nicolas consomme des médiasIl a un blog Il a 400 amis Facebook, dont 25Il a un profil Facebook où il croit qu’il n’étale pas sa qu’il connait ET fréquentevie (mais qui sont les 375 autres ?!Il a un compte Myspace qui ne lui sert à rien Facebook est une de ses sourcesIl a investi dans mymajorcompany sur Grégoire d’informationIl utilise Skype car il ne supporte plus les Il lit un quotidien gratuit le matinémoticones envahissants Il enregistre la télé pour voir ceIl avait un compte meetic ☺ qu’il veut quand il veut sans subir les coupures pub
  36. 36. Nicolas essaye de contrôler son identiténumérique
  37. 37. Nicolas paie…Il paie en ligne pour des services webIl paie pour avoir sa webradioIl ne se déplace en magasin que s’il estobligéIl paie pour avoir son blogIl paie pour avoir son emailIl paie pour télécharger des contenus pirates(bah oui…)Nicolas paie,Pas parce qu’il est outrageusement bien payé (patron si tu meregardes…)Il paie parce qu’il a été éduqué comme ça !
  38. 38. Et quand il ne trouve pas..…il demande
  39. 39. IL ÉCHANGE EN LIGNE Il échange en ligne…et il est force de recommandation
  40. 40. Josiane Elle a connu toutes les phases del’évolution des moyens decommunication Elle a eu tous les supports Elle a un iPod et un téléphoneportable
  41. 41. Josiane est connectée……à sa façon Elle a un email Elle utilise iTunes mais a besoin de ses enfants pour lui montrer comment ça marche. Elle a avant tout une utilisation pratique d’internet (banque en ligne, avis consommateurs, réservation de voyage, e-commerce).
  42. 42. Isabelle est connectée… Josiane est sensible à la publicité… A la radio A la Télé En affichage Sur le webMais avec toutes les histoires d’arnaques sur internet qu’elle entend sur TF1 et lis dans le Figaro Elle ne clique que lorsqu’elle a confiance
  43. 43. Quand elle ne trouve pas…Elle appelle ses enfants…Qui lui trouvent la réponse dans Google…
  44. 44. Et quand elle trouve un truc bien…Elle le fait savoir, sur InternetEt auprès de ses ami(e)s
  45. 45. Suzanne et Jacques
  46. 46. Lena , 5 ansElle ne sait pas lire mais sait charger un jeu vidéoElle ne sait pas écrire mais tape son nom sur unclavierElle ne marche pas, elle rouleEt quand elle ne trouve pas… elle pleure… Suivez la bien, le futur, c’est elle!
  47. 47. Le Guépard disait donc vrai …« If you want things to stay as they are, things will have to change » Giuseppe Tomasi di Lampedosa
  48. 48. Alors pour être encore là demain… Il va falloir penser communication intégrée…• Un concept de communication central décliné sur tous les supports disponibles et en adéquation avec la cible• Recherche des messages et des points de contact «coordonnés », interactions entre les supports pour une meilleure mémorisation et impact.• Un meilleur ROI : architecture de canaux fonctionnant en synergie et véhiculant des messages cohérents.
  49. 49. Ça peut paraître évident…Mais certaines campagnes ne sont pas déclinables Marche moins bien en radio…
  50. 50. Un canal, des canaux…Identité visuelleAffichagePresseRadioTélévisionInternetInternet mobileRéseaux sociauxMarketing directEditionsStreet marketingPackagingPLVRelations presseÉvènementiel, etc..
  51. 51. Un canal, des canaux…Twitter, Facebook, follower, retwitter, telewebbing,comportement d’achat, f-commerce, e-commerce, m-commerce, géolocalisation, SOLOMO, paypal, leetchi,crédits Facebook Et du Jargon !
  52. 52. Les prémices…Créer des ponts pour augmenter la répétition du message 1998 : Aucland
  53. 53. Le cas AXE AngelsLier la tv et les réseaux sociaux, avec un film fort et une opérationengageantehttp://www.youtube.com/watch?v=MesmdLbVz30 http://vimeo.com/19121097
  54. 54. Le cas AXE AngelsBuzzer sur le web
  55. 55. Le cas AXE AngelsDe la réalité augmentée pour des vidéos « flash mob » http://www.youtube.com/watch?v=rFuUFeQIdpk
  56. 56. Le cas AXE AngelsDu print et des stands
  57. 57. Le cas AXE AngelsUn événement physique pour renforcer la communauté
  58. 58. Le cas OBAMA
  59. 59. Le cas OBAMA
  60. 60. Le cas OBAMA
  61. 61. Le cas OBAMA
  62. 62. Le cas OBAMA
  63. 63. Le cas OBAMA ROI = Success
  64. 64. Le cas DORITOSDoritos et la Co-création
  65. 65. Le cas DORITOSGagnant 2009 : http://www.youtube.com/watch?v=9AGaKKIo9FY&feature=player_embeddedFinaliste 2011 : http://www.youtube.com/watch?src_vid=h5YrxeskZt0&v=KGItok_D6FI&feature=iv&annotation_id=annotation_467011
  66. 66. Le cas DORITOS
  67. 67. Le cas de l’EGYPTE Le cas de l’EGYPTE
  68. 68. Le cas de l’EGYPTEIls sont habituellement concurrents.Mais, le 27 septembre 2011,ils étaient tous unis.
  69. 69. Le cas de l’EGYPTELe 27, les principaux Tour Opérateursfrançais ont lancé un appel dans la pressequotidienne nationale et dans la presseprofessionnelle.
  70. 70. Illustration
  71. 71. Egypt smiles at you, smile back!www.facebook.com/sourires.egypte
  72. 72. Le cas de l’EGYPTE
  73. 73. Le cas de l’EGYPTE
  74. 74. Le cas de l’EGYPTECet appel fut prolongé, dans les jours quiont suivi, dans de nombreux medias, pardes sourires Egyptiens…
  75. 75. Le cas de l’EGYPTE
  76. 76. Le cas de l’EGYPTE
  77. 77. Le cas de l’EGYPTE
  78. 78. Le cas de l’EGYPTE
  79. 79. Le cas de l’EGYPTE
  80. 80. Le cas de l’EGYPTE
  81. 81. Le cas de l’EGYPTESimultanément,cette campagneannonce et lance l’opération« Sourires d’Egypte » sur Facebook
  82. 82. Le cas de l’EGYPTESouriresd’Égyptiens,de grands témoins,de simples touristes...
  83. 83. Le cas de l’EGYPTE… collectés ou diffusés chaque jourpendant 6 mois, sur la pagewww.facebook.com/sourires.egypteEt sur d’autres réseaux sociaux (Twitter,Youtube, …).
  84. 84. Campagne Le cas de l’EGYPTE Presse87
  85. 85. Le cas de l’EGYPTE 2818 Likes 10.019 fans 175.000 pages vues516 comments 500 shares
  86. 86. Le cas de l’EGYPTETaux d’engagement1,81 %#2 en France
  87. 87. Les QR COWS bretonnesDe la vache auconsommateurDes vachescodées tellesPLV vivantes,pour attirerjusqu’aumagasin oùsont vendusles produits http://www.youtube.com/watch?feature=player_embeddlaitiers de ed&v=3QgFAWFFZqAl’exploitation,en direct au
  88. 88. Alors, comment réussir sa campagne?
  89. 89. Il suffit d’ajouter des facteurs clé de succès!?
  90. 90. Non….Ajouter ces facteurs ça ne fait pas une campagne, ça fait une EnquêteExclusive
  91. 91. #1. D’abord, il faut une (BONNE) idée
  92. 92. Une idée forte, en adéquation avec l’ADNde la marque
  93. 93. Une idée potentiellement déclinable
  94. 94. Une idée capable de séduire http://www.youtube.com/watch?v=94MvHBmlEHI&feature=player_embedded
  95. 95. Et qui respectera votre relationhttp://www.lepost.fr/article/2011/09/05/2582627_ados-en-crise-et-publicite.html
  96. 96. Sans nuire à votre marque
  97. 97. Ou alors, volontairement
  98. 98. #2. Se poser les bonnes vieillesquestions Quels sont vos objectifs ?
  99. 99. #2. Se poser les bonnes vieilles questions Qui sont vos clients? Quels sont leurs comportements?Quels média s’adressent le mieux à votre audience, à quel moment ?
  100. 100. #2. Se poser les bonnes vieillesquestions Quel est le chemin d’achat…?
  101. 101. #2. Se poser les bonnes vieilles questionsQue pouvez vous leur promettre de nouveau, de différent, de valorisant…?
  102. 102. #2. Se poser les bonnes vieillesquestionsQuel ton, style vont être les plus efficaces?
  103. 103. #2. Se poser les bonnes vieilles questionsQuels sont les indicateurs de performance? Comment faire évoluer les dispositifs?
  104. 104. Alors on fait quoi ?
  105. 105. Peut-on encore faire comme si cela n’existait pas?QR CodeRéalité AugmentéeMobile,…
  106. 106. Du cross media au transmedia Le Transmedia storytelling, ou l’art de fragmenter une narration sur divers médias et proposer ainsi une multiplicité de contenuhttp://www.transmedialab.org/etudes-de-cas/etude-de-cas-dexter-version-transmedia/http://lecollectif.orange.fr/la-vie-plus-fun/quand-dexter-sort-de-la-telehttp://www.e-vision.fr/2011/02/19/le-transmedia/
  107. 107. Mais l’information devient trop dense Ainsi est née la curation : quelqu’un doit faire le tri
  108. 108. Le consommateur trouve son media et brise les frontièresVoir la télé sur internetCatchup / ReplayPodcastVcastOn demandAvant premièreMobileRNT, TNT
  109. 109. Le futur sera « SOLOMO »
  110. 110. Vous pouvez toujours essayer derattraper le temps perdu
  111. 111. Ou anticiper demain
  112. 112. Le média importe peu.Ce qui compte, c’est qu’on voussuive et qu’on vous écoute aumoment où vous en avez besoin
  113. 113. En conclusionUN SEUL MESSAGE DES CANAUX QUI EVOLUENT
  114. 114. On ne rattrape pas le passé on prépare l’avenir
  115. 115. On surfe sur les tendances
  116. 116. Et on adopte le bon ton, à chaque support
  117. 117. Innoverest la clef
  118. 118. Merci de votre attention http://www.nomadandco.com/ http://www.leontraveltourism.com/http://www.facebook.com/atafoto.studio www.facebook.com/sosnowiez

×