Barack Obama et le socialmedia

1,656 views

Published on

Une présentation claire de l'utilisation des réseaux sociaux par Barack Obama

Published in: News & Politics, Business
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,656
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
19
Actions
Shares
0
Downloads
114
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Barack Obama et le socialmedia

  1. 1. La plus grande campagne guerrilla Un travail de fond pour un résultat juste et engageant Raphaël Briner, groupement des jeunes dirigeants, Genève, 21 janvier 2009 (J+1) présentation réalisée avec la documentation de TerraNova, thinktank français, http://tinyurl.com/a5a348
  2. 2. Mobilisation • Mobilisation électorale. Le vote populaire a atteint un record absolu de 131 millions. Le taux de participation atteint 63%, contre 55% en 2004. • Mobilisation militante. 10 millions de personnes ont participé à la campagne Obama. 3 millions ont fait des donations. • 1.2 millions ont milité sur le terrain. Cinq à dix fois supérieurs à toutes les campagnes antérieures.
  3. 3. Les trois piliers de sa campagne • le message • les nouvelles technologies • l’organisation de terrain.
  4. 4. “Le changement” • Un message de grande cause • Son originalité fondamentale, c’est d’avoir quitté la sphère stricte du politique, rationnelle, et d’avoir suscité la mobilisation d’une «communauté Obama », fondée sur l’émotion.
  5. 5. le style “Téléthon” • Barack Obama innove en important dans le monde politique le modèle des campagnes de cause caritative. • C’est la première campagne politique de type téléthon, générant un mouvement militant unique permettant le retour aux urnes de 15 millions d’électeurs qui ne votaient pas ou plus.
  6. 6. du “Je” au “Nous” • Communication, le “We” et “Us” sont partout • Internet, épine dorsale du “We” (collectif) , de la mobilisation et de l’organisation « on » et « off line » de la campagne
  7. 7. • La stratégie de la campagne Obama renverse la logique des campagnes traditionnelles : il ne faut pas attendre que les supporters viennent à la campagne, il faut aller aux supporters. « Go where the people are ». • Le don en ligne constitue le premier niveau d’implication dans la campagne, appuyé par le participatif • 750 M$ (350 M$ pour John McCain) dont 500 M$ proviennent du financement populaire, soit des petits dons de moins de 200$.
  8. 8. Le participatif, une idée de 2004 • Le premier à profiter de l’effet web est Howard Dean, via Meetup. • Il obtiendra un soutien unique de 180’000 participants • Il découvrira la force de l’outil pour organiser des meetings • Son expérience découlera sur la mise en chantier d’un développement d’un site: le party builder
  9. 9. • MyBO 2mio de profils • circulation des infos (200'000 meetings) • organisation des équipes de militants (35'000 groups) • diffusion des kits de formation, package, programme, listes de téléphone • délégation des responsabilités avec mise à disposition d'un tableau de bord (dashboard) • récolte de 6.5 mio de dons dont 6 mio étaient inférieur à 100$ (empowerment)
  10. 10. l'électeur devient le héros du changement • Utilisation de la plus grande panoplie des outils sociaux, avec comme axe la traduction offline de cet engagement et mobilisation
  11. 11. 5mio de mise en relation et soutien (fans)
  12. 12. Côté business
  13. 13. Côté Black
  14. 14. Côté Gay
  15. 15. Engageant et engagé
  16. 16. Direct marketing • 1,3 million de téléphones mobiles • 13 millions d'emails (avec envoi de plus de 1mia de messages) • Création d'une base de données unique: Catalist soit 200 mio d'individus fichés et renseignés jusqu'à 600 meta-données ! (Coût 20mio)
  17. 17. Catalist • Activation du micro-targeting avec messages sur-mesures pour le porte-à-porte. • Outil essentiel pour mettre en place des sondages à large échelle • Mise en place d'une armée militante de 1'2 mio d'américains contactant 68 mio de citoyens, soit la plus grande campagne jusqu'à aujourd'hui. • Communication peer to peer, effectuée par un membre de sa communauté, son voisin, son copain sur Facebook...
  18. 18. Contournement de la communication communautaire (one-to-few) • permet de segmenter les messages en fonction des préoccupations spécifiques des communautés ethniques, religieuses, thématiques • Obama court-circuite les leaders de ces communautés en contactant directement ses membres pour garder le contrôle sur le message.
  19. 19. Une communication totale • Saturation des médias, monopolisation • 2 mia de minutes en télé (à un coût suisse de 30.- le CPM)
  20. 20. Pour Mc Cain
  21. 21. Stabilité du message face à l'autre camp • le message d'espoir et de changement reste constant • McCain s'empêtre dans des messages agressifs et creux. • Son charisme est son atout, le storytelling sa berçeuse
  22. 22. Des enjeux à l’agenda
  23. 23. Promesse tenue Site de campagne Site du gouvernement
  24. 24. Chanceux face aux innovations technologiques ? • La plupart des outils sociaux n'étaient pas aussi répandus ou acceptés en 2004 tout comme l'acceptation de payer en ligne pour soutenir un candidat. • 20 janvier 2009: Obama devient président en inaugurant le plus formidable partenariat media/ socialmedia
  25. 25. CNN + FACEBOOK • Le futur de la télévision • Un live + un vrai échange communautaire en parallèle
  26. 26. Le participatif au niveau gouvernemental
  27. 27. Chercher l’intru © www.wordle.com

×