Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Page 31 bd

268 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Page 31 bd

  1. 1. Je m’appelle Julien, j’ai 22 ans. J’ai été en seconde gé- nérale aux Francs-Bourgeois et je me suis orienté en STI Génie Electrotechnique en première par curiosité. Après le bac obtenu en 2010 mention très bien, j’ai intégré un DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII) dans l’école dans laquelle je suis toujours : le Conserva- toire national des arts et métiers (Cnam). J’ai réussi mon DUT en 2012 en faisant une alternance chez Orange puis j’ai continué en école d’ingénieur en changeant d’entreprise (Nexter Systems). J’ai connu mon école (CNAM) sur un salon de l’étu- diant, pendant mon année de terminale. Je l’ai choisie parce qu’elle était réputée pour ses cours du soir. Elle m’offrait, en plus, l’opportunité d’entrer en école d’ingé- nieur assez facilement à la suite de mon DUT. Ce que je fais (et ai fait) à l’école était intéressant. Au début, nous étudions essentiellement les mathématiques appliquées de physique fondamentale. Nous révisions les bases de l’électricité (aussi bien pour le DUT que pour l’école d’ingénieur) afin de permettre à tous les élèves de partir avec la même base. Je recommande cette formation à un élève très intéressé par le technique, et en particulier le technique spécialité électricité. Je fais partie de la première promotion et nous avons eu des problèmes dans l’organisation des cours. Cependant, en fin d’année, nous avons finalement eu certains cours très spécifiques qui se rattachaient vraiment à ce que l’on peut faire en entreprise Ce que je trouve surtout attrayant dans la formation, c’est la possibilité de transposer facilement les lois et connaissances en électricité à d’autres domaines. Le secteur où je travaille a du budget et des moyens. Des postes sont régulièrement ouverts, et c’est plutôt bien payé. L’entreprise dans laquelle je fais mon alternance est Nexter Systems. Elle produit des systèmes complexes pour l’armée de terre comme : Char Leclerc, VBCI (véhi- cule blindé de combat d’infanterie). Je n’ai pas eu de mal à décrocher ce poste. J’ai fait ap- pel à mes connaissances pour transmettre mon CV. Ma mention TB au bac m’a ouvert la porte de l’entreprise. J’ai signé un contrat d’apprentissage de 3 ans (durée de la formation en école d’ingénieur). Au sein de l’école, le rythme de l’alternance varie en fonction de l’année : 1ere année : 1mois/1mois, 1 mois/1mois, 2 mois/2mois, 2 mois/2mois 2eme année : 3mois/3mois, 3mois/3mois 3eme année : 6mois/6mois Pour ce qui est de mon nombre d’heure de cours, j’ai 2 cours par jours de 3h45 chacun. Lors de travaux pra- tique, la durée du cours est rallongée à 4h15. En entre- prise, je suis en horaire cadre déclaré à 37h. Pour les rythmes d’alternance, ils commencent à être intéressants à partir de 3mois/3mois selon moi. Les pé- riodes trop courtes ne permettent pas de se «mettre dans le bain», aussi bien pour les cours que pour l’entreprise. Pour ce qui est du 6 mois/6 mois, tout ce que je peux dire à ce sujet c’est que 6 mois de cours de suite, c’est dur, et le retour en entreprise, c’est comme une re-décou- verte. J’ai du mal à me remettre sur mes dossiers. Ce qui me plait dans le métier est de travailler pour l’armement et ainsi utiliser de la technologie de pointe. De ce fait, les dossiers sur lesquels je travaille sont plus ou moins confidentiels. Je suis en bureau d’étude dans un service en charge du développement de réseau électrique de bord. J’étais en charge des essais lors des années précédentes. La prin- cipale contrainte est comme toujours les délais à tenir. J’ai appris l’approche système liée au fait qu’en étant architecte réseau électrique, on est amené à travailler avec tous les cœurs de métiers présents sur un projet et à prendre en compte les différents processus mis en place afin de mener à bien un projet. J’ai pu aussi com- prendre que la plupart des notions vues en cours sont importantes, mais juste «conceptuellement» parlant, les calculs ne sont pas utiles par exemple. J’ai appris à gérer mon temps par rapport à des contraintes de temps aussi (chose qu’on ne voit pas en cours, même lors des «projets» que l’on peut avoir). Je suis revenu en entreprise en mars 2015, et je sais enfin ce que je vais faire cette année. J’ai deux missions qui vont m’occuper les 6 mois  : la première est une mission de simulation/mise à jour de modèles représentants des composants électriques sur le logiciel de calcul scientifique matlab que j’ai appris à utiliser en cours d’ailleurs. La seconde est une mission de suivi et de gestion d’essais sur un banc d’intégration. MON STAGE EN ALTERNANCE

×