Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Pres mouvements littéraires 2016

735 views

Published on

Cours sur quelques grands mouvements littéraires

Published in: Education
  • Be the first to comment

Pres mouvements littéraires 2016

  1. 1. Qu’est-ce qu’un mouvement littéraire ? Comment peut-on essayer de définir quelques-uns des grands mouvements qui ont marqué la littérature française ? Philippe Campet /Lycée Louise Michel /Bobigny
  2. 2. Qu’est-ce qu’un mouvement littéraire ?
  3. 3. Nos goûts et nos manières de penser sont influencés par la société dans laquelle nous vivons et notamment par les événements politiques, économiques, sociaux ou culturels qui l’agitent. Les grandes figures d’une société (hommes et femmes politiques, acteurs sociaux, intellectuels, artistes) donnent un écho à ce mouvement collectif des idées et de la sensibilité auquel ils n’échappent pas ; mais ils contribuent aussi à le façonner et à l’orienter car, par leur aura ou par leur pouvoir, ils ont eux-mêmes une influence sur les événements et sur les mentalités.
  4. 4. Dans le domaine des idées, de la culture et de l’art, on observe donc à toutes les époques ce que l’on appelle des mouvements culturels ou artistique ou littéraires (selon qu’on les a observés dans toutes les disciplines de l’esprit, dans toutes les disciplines artistiques ou seulement dans le domaine de la littérature), c’est-à-dire des périodes au cours desquelles un grand nombre d’écrivains, d’artistes et de penseurs ont exprimé des émotions et des idées convergentes sous des formes présentant des traits communs. Certains de ces mouvements idéologiques et esthétiques sont revendiqués et théorisés dans la période même au cours de laquelle ils se déploient ; d’autres sont repérés et nommés a posteriori.
  5. 5. Bien entendu, ces mouvements collectifs de l’esprit et de la sensibilité ne conditionnent pas totalement les créateurs : tous les artistes s’y inscrivent de manière originale ; il y a toujours quelque chose d’absolument inédit et unique dans une œuvre d’art. Certains artistes se démarquent d’ailleurs de leur époque, et, ce faisant, ils sont souvent les initiateurs ou les oracles du mouvement qui suivra. D’ailleurs toute tentative de définir et de dater ces mouvements étant par nature réductrice, on se gardera bien d’enfermer de manière trop rigide les auteurs dans tel ou tel courant.
  6. 6. 16ème L'Humanisme 17ème Le Baroque Le Classicisme 18ème Les Lumières 19ème Le Romantisme Le Réalisme Le Symbolisme 20ème Le Surréalisme Principaux mouvements culturels et littéraires
  7. 7. Qu’est-ce que l’Humanisme ?
  8. 8. L’Humanisme de la Renaissance est un mouvement de pensée européen qui se développe au 16ème siècle dans toute l’Europe. Un humaniste est d’abord un savant qui s’intéresse aux langues et à la littérature c’est à dire à tout ce qui fonde la culture humaine (les latins appelaient ce domaine du savoir les « humanités »).
  9. 9. Or, au 16ème siècle, à la faveur d’événements historiques et de progrès techniques (chute de Constantinople, invention de l’imprimerie, grandes découvertes), les savants redécouvrent les langues et les cultures de l’Antiquité, ainsi que les textes religieux fondateurs et exercent leur esprit critique à l’égard de la conception médiévale du monde et de la religion, encadrée jusqu’alors par l’Eglise catholique et par sa hiérarchie. Ils expriment une certaine confiance dans l’esprit humain, espèrent un progrès intellectuel, moral et politique, et repensent enfin le rapport de l’homme avec Dieu.
  10. 10. L’Humanisme de la Renaissance est donc un mouvement de pensée qui consiste en une très grande curiosité pour les textes anciens et pour les textes religieux des origines, et par le souci de donner à l’homme toute sa mesure, toute sa place dans le monde. Un humaniste, Pic de la Mirandole a bien résumé les choses : « On ne peut rien voir de plus admirable dans le monde que l’homme ».
  11. 11. Erasme Thomas More Michel de Montaigne Quelques Humanistes François Rabelais
  12. 12. Masaccio : Adam et Eve chassés du paradis Raphaël : La déposition de croixLéonard de Vinci : La Joconde Michel Ange : David Quelques œuvres de la Renaissance
  13. 13. Qu’est-ce que le baroque ?
  14. 14. Le baroque est un courant qui se développe à la fin du XVIème siècle et au début du XVIIème siècle. Après la période humaniste caractérisée par une certaine ferveur intellectuelle, et alors que sévissent désormais les guerres de religion, le baroque exprime une inquiétude, un conscience de la fragilité de la vie, de l’inconstance de toute chose, du caractère trompeur des apparences et de la versatilité des êtres humains.
  15. 15. Cette sensibilité se manifeste par le choix de formes tourmentées, irrégulières, et courbes, par le goût des images et des jeux d’illusion. Le terme vient d’ailleurs du mot portugais « barroco » qui désignait une pierre taillée de manière irrégulière. Les thèmes privilégiés par les artistes baroques sont ceux de la mort, de l’inconstance des choses et du caractère souvent trompeur des apparences.
  16. 16. Dans le domaine de l’art religieux catholique, ce goût pour les formes complexes et chargées d’ornements permet aussi de favoriser chez les fidèles des élans spirituels et de s’opposer aux protestants, partisans d’une certaine austérité. Notons enfin que l’esthétique baroque se manifestera parfois jusqu’au 18ème siècle dans certains domaines artistiques et dans certains pays.
  17. 17. William ShakespeareAgrippa d’Aubigné Pierre Corneille Quelques écrivains baroques
  18. 18. Francesco Borromini : église Sant'ivo alla Sapienza Georges de la Tour : La Madeleine aux deux flammes Le Bernin : L'Extase de Sainte Thérèse Jacques de Geyn le jeune, Vanité́ Quelques œuvres baroques
  19. 19. Qu’est-ce que le classicisme ?
  20. 20. Le classicisme est un mouvement qui se développe principalement en France dans la 2ème moitié du XVIIème siècle, à une période ou Louis XIV instaure son pouvoir absolu et installe la cour à Versailles. Le goût classique valorise l’ordre, l’équilibre, la clarté, l’élégance.
  21. 21. Il se manifeste par le choix de formes à la fois majestueuses et très équilibrées, par le goût des symétries et de la clarté. Des règles et des codes encadrent la création artistique : les œuvres classiques doivent présenter une grande unité, respecter une certaine bienséance et une certaine vraisemblance.
  22. 22. Jean de La Fontaine Jean Racine Molière Quelques écrivains classiques Nicolas Boileau
  23. 23. Claude Gellée, dit Le Lorrain : Ulysse remet Chryséis à son père Château de Vaux-le-Vicomte Nicolas Poussin : Les Bergers d’Arcadie Quelques œuvres classiques
  24. 24. Qu’est-ce que Les Lumières ?
  25. 25. Le mouvement des Lumières est un mouvement intellectuel et artistique européen du 18ème siècle. Il puise ses racines dans la l’Humanisme du 16ème siècle et dans les progrès intellectuels et scientifiques du 17ème siècle. Les intellectuels des Lumières affirment avec audace la liberté d’exercer leur jugement, leur raison, leur esprit critique dans tous les domaines, en particulier contre les religions instituées et leur obscurantisme, mais aussi contre les pouvoirs tyranniques. Ils tracent l’idéal d’une société plus heureuse, plus libre, plus juste, plus tolérante et plus savante.
  26. 26. En littérature, cela se traduit par le goût pour les genres argumentatifs (dialogues, essais, contes), ainsi que par la place accordée à l’humour, à l’esprit et aussi à la sensualité. Dans l’ensemble des arts, la quête du savoir, du bonheur et des plaisirs se manifeste par le choix des thèmes et par des formes souvent ornementées, légères et lumineuses.
  27. 27. Voltaire Jean-Jacques Rousseau Denis Diderot Quelques écrivains du siècle des Lumières Montesquieu BeaumarchaisMarivaux
  28. 28. Fragonard : La Liseuse Château de Pouchkine, près de Saint-Pétersbourg François Boucher : Portrait de Marie 0’Murphy Quelques œuvres du siècle des Lumières
  29. 29. Qu’est-ce que le romantisme ?
  30. 30. Le romantisme émerge à la fin du 18ème siècle et influence toute la première moitié du 19ème siècle. Il exprime une certaine désillusion après les espérances des Lumières et de la Révolution qui n’ont pas toujours abouti, ainsi qu’une prise de distance à l’égard des valeurs qui étaient celles du 17ème et du 18ème siècle comme la rationalité, la foi dans le progrès, le respect des codes sociaux ou esthétiques.
  31. 31. Les romantiques réhabilitent l’imagination, le merveilleux. Ils expriment souvent une désillusion et une inquiétude face à l’avenir, et une difficulté pour l’individu à trouver sa place dans la société. Leur esprit de révolte est souvent teinté d’un certain désenchantement. La nature captive les romantiques : sa beauté les exalte ; les forces obscures qui la parcourent nourrissent leur sentiment de fragilité. Dans leurs œuvres, les artistes romantiques se libèrent des carcans classiques, des règles trop rigides. Ils libèrent l’expression des sentiments et de la part d’irrationnel qui nous habite.
  32. 32. Musset peint par Charles Landelle Alfred de Vigny photographié par Nadar Chateaubriand peint par Girodet Quelques écrivains romantiques Victor Hugo photpgraphié par Nadar
  33. 33. Caspard David Friedrich : Voyageur contemplant une mer de nuages Géricault : Le Radeau de la méduse Girodet : Les funérailles d’Atala. Johan Heinrich Füssli : Le Cauchemar Quelques tableaux romantiques
  34. 34. Chopin (peint par Delacroix) A écouter : un de ses « Nocturnes » Schubert A écouter : son « Ave Maria » chanté par Jessye Norman Quelques musiciens romantiques
  35. 35. Qu’est-ce que le réalisme ?
  36. 36. Le réalisme est un courant qui se développe dans la deuxième moitié du 19ème siècle, dans une période où, en raison de la révolution industrielle, les villes et la société se transforment. Les artistes s’intéressent à cette transformation des paysages et des société. Ils s’efforcent de la comprendre en la retranscrivant.
  37. 37. Ils privilégient donc un retour au réel, une volonté d’observer le monde extérieur, de le décrire minutieusement dans sa banalité et dans sa trivialité, avec l’idée d’ailleurs que ce n’est pas le beau sujet qui fait la belle œuvre, et avec l’idée que cette description objective servira l’expression d’une sensibilité et d’une vision du monde.
  38. 38. Le réalisme trouve une prolongation dans le naturalisme : Les artistes naturalistes se donnent pour objectif, à travers leurs œuvres, d’analyser la réalité, de la « disséquer » à la manière de l’anatomiste, du scientifique (c’est à dire du naturaliste au sens du 18ème siècle). Le romancier naturaliste se donne d’ailleurs pour but d’expliquer les comportements humains à l’instar des autres phénomènes physiques et chimiques, par une chaine de causes et d’effets (en l’occurrence l’influence du milieu ou de l’hérédité). L’art devient « expérimental ».
  39. 39. Quelques écrivains réalistes Honoré de Balzac Guy de MaupassantGustave Flaubert Emile Zola
  40. 40. Quelques tableaux réalistes Gustave Courbet : Un Enterrement à Ornans Gustave Caillebotte : Les Raboteurs de parquet Edgard Degas : L’Absinthe
  41. 41. Qu’est-ce que le symbolisme ?
  42. 42. Le symbolisme émerge dans la 2ème moitié du 19ème siècle dans une certaine continuité avec le Romantisme et en réaction contre une société qui valorise de plus en plus l’esprit scientifique et un certain matérialisme.
  43. 43. Les symbolistes affirment que le monde ne se réduit pas à ses apparences, à sa surface. Derrière les apparences, se cachent des secrets, des mystères que l’on ne peut approcher qu’en faisant jouer les correspondances entre les mots, les images, en revisitant les mythes et les légendes, c’est-à-dire en utilisant un langage chargé de symboles, à rebours du langage scientifique purement descriptif. Les symbolistes expriment une certaine défiance à l’égard du progrès scientifique et du développement économique auxquels croit la bourgeoisie de la 2de moitié du 19ème siècle.
  44. 44. Quelques écrivains symbolistes (ou proches du symbolisme) Charles Baudelaire photographié par Nadar Stéphane MallarméPaul Verlaine Emile Verhaeren
  45. 45. Quelques tableaux symbolistes Gustave Moreau : Œdipe et le sphinx Odilon Redon : Le Cyclope
  46. 46. Qu’est-ce que le surréalisme ?
  47. 47. Le surréalisme nait dans la première moitié du 20ème siècle. Dans la continuité avec les mouvements précédents, il se positionne contre la rationalité et contre les illusions du progrès. Mais sa radicalité est sans doute plus forte.
  48. 48. Les surréalistes, influencés par les travaux de Freud, affirment que l’inconscient (cette forme de pensée sauvage, irrationnelle, imperméable à tous les codes et à toutes les morales) constitue la part essentielle de notre être même s’il est refoulé. La critique de la société prend elle aussi des formes radicales : les surréalistes ne veulent rien garder d’une société dont les « progrès » ont eu comme débouché la 1ère guerre mondiale et ses 10 millions de mort.
  49. 49. La tâche de l’artiste est alors de faire émerger l’inconscient, le rêve, l’irrationnel, le hasard, et de de laisser libre cours à ses fantaisies et à ses folies.
  50. 50. André Breton Paul EluardRené Char Quelques écrivains surréalistes
  51. 51. Max Ernst : Vive l’amourSalvador Dali : Rêve causé par le vol d’une abeille Quelques tableaux surréalistes

×