Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Fiche méthode : le commentaire littéraire
(ou commentaire composé)
Le commentaire composé est un texte organisé et entièrement rédigé à travers lequel on
rend compte des principales richess...
1ère étape du travail : la lecture analytique du texte et l’élaboration du plan(voir
fiche sur la lecture analytique)
La r...
2ème étape du travail : la rédaction du commentaire.
L’introduction
On commence par présenter rapidement l’auteur, puis pa...
Le développement
On veille à sauter deux lignes entre l’introduction et le développement, une ligne entre les
deux parties...
La conclusion
Il s’agit d’apporter une réponse synthétique à la problématique en retraçant rapidement les
étapes du raison...
Pres fiche méthode commentaire
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Pres fiche méthode commentaire

339 views

Published on

Méthode du commentaire littéraire

Published in: Education
  • Be the first to comment

Pres fiche méthode commentaire

  1. 1. Fiche méthode : le commentaire littéraire (ou commentaire composé)
  2. 2. Le commentaire composé est un texte organisé et entièrement rédigé à travers lequel on rend compte des principales richesses d’un texte. C’est un des exercices d’écriture proposés au bac de français.
  3. 3. 1ère étape du travail : la lecture analytique du texte et l’élaboration du plan(voir fiche sur la lecture analytique) La rédaction d’un commentaire implique un travail préalable d’analyse du texte que l’on mène au brouillon et auquel on peut consacrer environ 1 heure). L’explication terminée, on essaye de dégager la problématique, c’est à dire la question qui va servir de fil directeur au devoir, au raisonnement. Dans le cas d’un commentaire de texte, il s’agit souvent de se demander comment, par quel travail sur la langue et sur le texte, l’écrivain réussit à provoquer l’effet ou l’émotion ou la réflexion que l’on aura identifié comme étant l’enjeu majeur du texte. On choisit les deux axes qui répondent à la question et qui permettent de rendre compte de l’essentiel. Puis très rapidement, au brouillon, éventuellement sous la forme de deux colonnes, on sélectionne et on regroupe les observations faites au cours de l’analyse de texte dans les deux axes qui constitueront les grandes parties du commentaire. On essaye d’avoir dans chaque colonne 2 à 4 grandes observations et interprétations qui constitueront les paragraphes.
  4. 4. 2ème étape du travail : la rédaction du commentaire. L’introduction On commence par présenter rapidement l’auteur, puis par mentionner et caractériser l’œuvre dans laquelle est situé l’extrait qu’on se propose de commenter. On présente rapidement le texte lui-même : son thème principal, son genre, sa situation dans l’œuvre intégrale (si on la connaît). On énonce la problématique retenue. On annonce les deux axes du commentaire. Dans un souci de clarté, on peut utiliser les formules du type « nous montrerons d’abord comment… puis nous étudierons la manière dont… »
  5. 5. Le développement On veille à sauter deux lignes entre l’introduction et le développement, une ligne entre les deux parties du développement (correspondant aux deux axes), et deux lignes à nouveau entre le développement et la conclusion. Chaque partie est constituée idéalement de trois paragraphes (éventuellement 2 ou 4), signalés par un alinéa. Chacun défend une grande idée ou une interprétation. Dans chaque paragraphe, on s’efforce de suivre le mouvement suivant : on développe l’idée ou l’interprétation en faisant sentir pourquoi elle a sa place dans l’axe qu’on développe, puis on mentionne les procédés d’écriture qui justifient l’interprétation et on cite un ou des extraits du texte. Eventuellement, on rappelle ce qu’on voulait prouver dans ce paragraphe. A la fin de la 1ère partie, on fait un court paragraphe de transition : on rappelle ce qu’on vient de montrer, on l’articule à ce qu’on va explorer dans la deuxième partie (Là encore on peut utiliser les formules du type « nous avons montré comment… mais il convient aussi d’étudier ») Attention : on ne doit pas consacrer plus d’une heure à la rédaction du brouillon. On s’interrompt donc s’il n’est pas fini et l’on entreprend calmement la rédaction au propre, suffisamment calmement pour pouvoir justement améliorer la première version du commentaire ; le devoir étant bien avancé on n’aura pas de difficulté à écrire directement au propre la fin du développement.
  6. 6. La conclusion Il s’agit d’apporter une réponse synthétique à la problématique en retraçant rapidement les étapes du raisonnement. On s’efforce de trouver quelques formulations que l’on n’a pas encore utilisées et qui peuvent être percutantes. On essaye enfin d’ouvrir l’esprit du lecteur sur un rapprochement possible avec une autre œuvre, littéraire ou artistique, ou avec une question plus large.

×