Successfully reported this slideshow.

Méthodologie de l'enquête

13,843 views

Published on

Les bases de la démarche scientifique dans le contexte de la masso-kinésithérapie - 16 oct.2012

Published in: Health & Medicine

Méthodologie de l'enquête

  1. 1. Méthodologie  de  l’enquête   Les bases de la démarche scientifique Paul  LYONNAZ   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   1  
  2. 2. MÉTHODOLOGIE  DE  L’ENQUÊTE  PRÉAMBULE   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   2  
  3. 3. Démarche  d’interven?on  Finalité   Buts  •  Faciliter  votre   •  Vous (re)situer dans « l’univers » appren?ssage  de  la   des méthodologies de la recherche méthodologie  de  la   •  Faire des apports spécifiques sur recherche  «  chemin   la méthodologie de l’enquête faisant  »  dans  le   (Sciences humaines) développement  de  votre   •  Vous orienter vers des ressources TFE   bibliographiques de référence •  Vous proposer un atelier libre dédié à la Méthodologie de l’Enquête (Ply/YLL) K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   3  
  4. 4. Démarche  d’interven?on  Objec?fs  de  compréhension  •  démarche globale d’évaluation-recherche et spécifique de l’enquête•  les notions de paradigme, méthodologie, méthode, outils d’investigation ou de collecte de données, outils de traitement des données•  les concepts de système compliqué et système complexe•  le continuum méthodologique « sciences dures » <> « sciences humaines » (épistémologie)•  les deux grands modes de raisonnement scientifique (empirico-inductif / hypothéco-déductif)•  Les étapes, méthodes et outils de l’enquête•  Quelques exemples d’enquêtes   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   4  
  5. 5. MÉTHODOLOGIE  DE  L’ENQUÊTE  ÊTRE  EN  QUÊTE   Source : http://www.everlong.org/blog/public/chine/escalier_inconnu.jpg K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   5  
  6. 6. Cheminer  avec  rigueur…  MÉTHODE   MÉTHODOLOGIE  •  du  grec  méthodos     •  -­‐logos   (« discours », étude) µέθ- , méth- (« après, qui suit ») et de ὁδός, hodós (« chemin, voie ») «La méthodologie de recherche est « La méthode est donc le chemin donc une argumentation tenue à choisi pour aller vers un but. » propos d’un ensemble d’opérations (Abernot, Ravestein, 2009, p13) enchaînées (…) » (Abernot, Ravestein, 2009, p13) Une  manière  de  faire   Organisa?on  des  manières  de  faire   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   6  
  7. 7. …  pour  accéder  à  l’intelligible   INTELLIGIBLE  =  «  qui  peut-­‐être  facilement  compris  »   (Pe[t  Larousse  2004)  Système  COMPLIQUÉ   Système  COMPLEXE  MONTRE   Source : revuedesmontres.com Source : medecindirect.fr Interrela[ons   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   7  
  8. 8. …  pour  accéder  à  l’intelligible   INTELLIGIBLE  =  «  qui  peut-­‐être  facilement  compris  »   (Pe[t  Larousse  2004)  Système  COMPLIQUÉ   Système  COMPLEXE  CRÂNE   Source : somso.de Source : futura-sciences.com Interrela[ons   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   8  
  9. 9. …  pour  accéder  à  l’intelligible   INTELLIGIBLE  =  «  qui  peut-­‐être  facilement  compris  »   (Pe[t  Larousse  2004)  Système  COMPLIQUÉ   Système  COMPLEXE  LA  MARCHE   Source : ucamm-boislarris.megrot.com Interrela[ons   Source : dansearts.fr K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   9  
  10. 10. …  pour  donner  du  sens   PARADIGME  =  «  grande  manière  de  considérer  le  réel  »   (Abernot,  Ravestein,  2009,  p208)  Analyser   Relier  •  Décomposer   •  Concevoir  •  Simplifier   •  Modéliser  •  Réduire  l’incer[tude   •  Intégrer  l’incer[tude   Expliquer  ce  qui  est   Comprendre  ce  qui  est   COMPLIQUÉ   COMPLEXE   « En simplifiant (= mutilant) un système complexe, on détruit a priori son intelligibilité. » (Le Moigne, 1999, p11) K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   10  
  11. 11. Paradigmes  &  Méthodologies  « Chaque méthodologie relève d’un paradigme, c’est-à-dire,d’un ensemble rassemblant des notions, des modèles, desauteurs, des manières de faire et de considérer les objets derecherche, voire, des visions du monde. » (Abernot, Ravestein, 2009, p65)« Les paradigmes, ce sont les principes des principes, lesquelques notions maîtresses, qui contrôlent les esprits, quicommandent les théories, sans qu’on en soit conscient nous-même . » (Morin, 1999, p40)•  Le  paradigme  scien[fique  ou  «  univers  de  la   science  »  correspond  à  une  grande  manière   d’appréhender  le  monde.     K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   11  
  12. 12. ? Existe-­‐t-­‐il  un  paradigme   masso-­‐kinésithérapique  ?   Peut-­‐il  se  confondre  avec  le   paradigme  scien[fique  ?  QUESTIONS  TROUBLANTES  INTERLUDE   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   12  
  13. 13. La recherche qualitative est un moded’investigation unique. M.Vaillancourt MÉTHODOLOGIE  DE  L’ENQUÊTE  &   MÉTHODOLOGIES  DE  RECHERCHE   Source : http://farm6.staticflickr.com/5217/5451154207_c8014909bc_m.jpg K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   13  
  14. 14. Epistémologie   Du  grec  Epistêmê,  science,  -­‐logos,  étude  (Pe[t  Larousse  2004)   (Abernot,  Ravestein,  2009,  p65-­‐87)   EXPÉRIMENTATION Con?nuum  des  méthodologies  de  recherche   ENQUÊTE M.expérimentale M.différentielle M.systémique M.historique M.ethnologique M.clinique «  Sciences  dures  »   ……………   «  Sciences  humaines  »   Paradigmes  scien?fiques  RECHERCHE  QUANTITATIVE   RECHERCHE  QUALITATIVE   Nombre   Temps   PHÉNOMÈNE   Centre  d’intérêt   PERSONNE   VERIFICATION   Inves?ga?on   OBSERVATION   CONTRÔLE   QUESTIONNEMENT   Objec[vité   Posture  d’évalua?on-­‐recherche   Subjec[vité   ra[onnelle   intégrée   Causalité  linéaire   Causalité  circulaire   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   14  
  15. 15. Démarches  de  recherche   (Roue  de  la  science  -­‐  d’ap.Wallace,  cité  par  V.Schoeb,  2012)  Approche INDUCTIVE Théorie   Approche DEDUCTIVE Revue  de  lisérature   Généralisa?on   Hypothèse   empirique   Observa?on   Raisonnement directe  ou  indirecte   empirico-inductif Terrain   Raisonnement hypothético-déductif K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   15  
  16. 16. MÉTHODOLOGIE  DE  L’ENQUÊTE    LES  ETAPES  DE  LA  DÉMARCHE   Source : http://www.comeplan.be/images/Archit23.gif K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   16  
  17. 17. Etape  7  –  Conclusions   Etape  6  –  Analyse  des  informa?ons   Etape  5  –  Observa?on   Etape  4  –  Construc?on  du  modèle  d’analyse   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   17  
  18. 18. 1  –  Une  bonne  ques?on  de  départ  ?   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011,  p35)  •  CLARTÉ   –  Précision,  concision,  univoque  •  FAISABILITÉ   –  Réaliste  •  PERTINENCE   –  Une  vraie  ques[on   –  Une  approche  singulière   –  Une  inten[on  de  compréhension   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   18  
  19. 19. (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   19  
  20. 20. 2  –  Explorer  =  se  référer  à…   POUR CLARIFIER SA QUESTION DE DÉPART… (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011,  p35)  •  la  liaérature  professionnelle/scien?fique   –  [  REVUE  DE  QUESTION  /  mise  au  point]  •  des  personnes-­‐ressources   –  [  ENTRETIENS  EXPLORATOIRES  ]   •  Experts,  témoins,  acteurs  privilégiés,     •  Mode  non  direc[f,  pas  de  ques[onnaire,  pas  de  guide   d’entre[en  :   –  Limiter  le  nombre  de  ques[ons   –  Intervenir  pour  recentrer  l’interviewé  sur  le  sujet  de  façon   ouverte   –  S’abstenir  de  s’impliquer  dans  l’entre[en  pour  «  laisser  place  »   –  Enregistrer  si  possible   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   20  
  21. 21. (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   21  
  22. 22. 2  –  Explorer  =  se  référer  à…   … ET TESTER LA PERTINENCE DE SA DÉMARCHE (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011,  p72)  •  ENTRETIEN  EXPLORATOIRE   a)  Prépara?on   •  Définir  les  objec[fs  d’entre[en   •  Mesre  au  point  les  aspects  pra[ques  :  condi[ons,  matériel,  lieu,   RDV,  nombre  de  personnes  etc.   •  Préparer  le  contenu  :  thèmes  principaux  etc.   b)  Réalisa?on   •  Bon  enregistrement  +  Prises  notes  complémentaires  fraîchement   après   c)  Exploita?on   •  Ecouter  et  réécouter  avec  prises  de  notes   •  Faire  écouter  et  réagir  un  collègue   •  Etudier  la  possibilité  de  mesre  en  œuvre  une  analyse  de  contenu*   •  Dégager  et  regrouper  les  idées  principales   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   22  
  23. 23. (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   23  
  24. 24. 3  –  Dégager-­‐concevoir  une  probléma?que •  PROBLEMATISER  =  « transformer une question, une constatation ou une intuition (…)» en une problématique. Comment… alors que… ? En quoi…. ? (Inspiré  de  Gaso,  Ravestein,  2008,  p21)   •  FAIRE  EMERGER  LA  QUESTION  CENTRALE  =     une  ques[on  départ  qui  s’est  transformée  et  se  stabilise  au  fil  de   l’explora[on  et  de  la  probléma[sa[on     =  l’objet  d’évalua?on-­‐recherche   +  ques[ons  de  recherche  secondaires  éventuelles   •  FORMULER  UNE  (OU  DES)  HYPOTHÈSE(S)  =     affirma[on(s)  à  éprouver  par  l’observa[on  et  l’analyse  pour   confirmer  ou  infirmer  à  terme.   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   24  
  25. 25. (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   25  
  26. 26. Etape  4  –  Construc?on  du  modèle  d’analyse   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   26  
  27. 27. 4  -­‐  LES  OBJECTIFS   •  Tester une hypothèseD’UNE  ENQUÊTE   •  Séparer le générique du spécifique •  Savoir ce que les gens impliqués pensent d’un fait •  Savoir ce que les gens impliqués pensent de leur situation •  Mieux comprendre un phénomène compliqué ou complexe •  Mieux savoir d’où vient un phénomène (Gaso,  Ravestein,  2008,  p16-­‐8)   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   27  
  28. 28. 4  –  Construire  le  modèle  d’analyse (Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011,  p110-­‐138)  •  CONCEPTUALISER  =     Iden[fier  les  thèmes  ou  concepts-­‐clés  de  votre   probléma[que  et  sélec[onner  les  indicateurs   correspondants  •  FORMULER  UNE  (OU  DES)  HYPOTHÈSE(S)  =     affirma[on(s)  à  éprouver  par  l’observa[on  et   l’analyse  pour  confirmer  ou  infirmer  à  terme.  •  AJUSTER  =  cohérence,  clarté,  simplicité,  modes[e   (qualité  >  quan[té)  –  Ne  pas  démul[plier  les  ques[ons,  hypothèses   ou  concepts-­‐clés/indicateurs.   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   28  
  29. 29. Etape  5  –  Observa?on  /  collecte  des  données   Etape  4  –  Construc?on  du  modèle  d’analyse   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   29  
  30. 30. 5  –  Recueillir  des  données  ou  informa?ons METHODES  D’INVESTIGATION   M.  ouvertes   M.  fermées   METHODES   Observa?on   Libre   «  armée  »   par[cipante  ou  non   Entre?en  ou   Non  direc[f     Semi-­‐direc[f  ou   Direc[f  ouvert   Interview   ou  libre   «  clinique  »  ou   Ques[onnaire  en   (individu/groupe)   «  structuré   tête  à  tête   Ques?onnaire   Ouvert   Semi-­‐ouvert   Fermé   Expérience   «  expérien[el  »   Expérimenta[ons   (avec contrôle des variables) (adapté  d’Abernot,  Ravestein,  2009,  p21   &  Gaso,  Ravestein,  2008,  p65-­‐73)   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   30  
  31. 31. RechercheQualitative Con?nuum  scien?fique Enquête   Sciences     exploratoire   humaines   Sciences   expérimentales   dites  «  dures  »   Recherche K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   Quantitative 31  
  32. 32. RechercheQualitative Con?nuum  en  MK  /  P (d’après  Vaillancourt,  1997,  p36)  Enquête   Sciences    exploratoire   humaines   Etude  de  cas   Comparaison   Expérimenta?on   Simula?on   (échan[llon)   (terrain/laboratoire)   (modèle)   Réel   Ar[ficiel   Ouvert   Fermé   Incontrôlé   Contrôlé   Sciences   expérimentales   dites  «  dures  »   Recherche K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   Quantitative 32  
  33. 33. Approches  de  la  recherche  qualita?ve   LIRE  :  (Schoeb,  2012,  p87-­‐93)  •  Approche  subjec?ve  -­‐  Methd.Phénoménologique   –  Comprendre  le  vécu  d’une  personne  par  rapport  à  une   situa[on  par[culière   [Entretien individuel ou en groupe]  •  Analyse  des  interac?ons  –  Methd.    «  Ethnos  »   –  Comprendre  les  interac[ons  entre  différentes  personnes     [Observations, Enregistrements audio/vidéo, Analyse du discours, analyse conversationnelle, l’analyse de l’interaction entre patient et MK/P autour de l’élaboration des objectifs thérapeutiques]  •  Analyse  des  structures  profondes  -­‐  M.HerméneuGque   –  Analyse  des  effets  de  l’expérience  sur  la  prise  de  décision   de  MK  dans  un  contexte  par[culier   [Observations, Entretiens, analyse de documents]   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   33  
  34. 34. «  Technologie  qualita?ve  »  en  MK  /  P  selon  M.Vaillancourt  Sens  u?lisés  par   Méthode   Types  &  Modalités   Foyer  d’aaen?on   Eléments  l’inves?gateur   décisionnels  Voir, écouter, Entretien Non directif, semi-directif, directif - Faits observés/ Informateursparler = Interview = Non structuré, semi-structuré, structuré opinions sur : Echantillon (d’après  Vaillancourt,  1997,  p38)   = Entrevue . actions (Patient – Etude de cas) ? En profondeur . soi . évolution/changements Centré sur un thème spécifique ou - Significations des sur un thème général réponses / contenu Face à Face latent ou manifeste TéléphoniqueLire, écrire Questionnaire Autoadministré ou non Faits et opinions Idem Postal ou non A réponses fermées ou ouvertesVoir, écouter, Observation Observateur connu ou caché Les faits tels quels Le partage des faits telsparler, lire, écrire, participante qu’ils sont pour lesagir Observation directe ou indirecte Les phénomènes acteurs observés, (entremetteurs, informateurs) latents ou échappant Le détachement et aux sujets mais non à l’implication de l’observateur l’observateurVoir, écouter, Observation Observateur extérieur Faits récurrents Observateur étranger etécrire Observation directe Distribution et fréquence extérieur des évènementsLire, écrire Analyse Sources officielles (archives, Faits attributs, Analyse qualitative et documentaire rapports, statistiques dossiers comportements, états, quantitative du contenu scolaires ou médicaux) ou privées évolution manifeste ou latent. (journaux intimes, journaux de santé, 34   etc.)
  35. 35. Etape  6  –  Analyse  des  informa?ons  Etape  5  –  Observa?on  /  collecte  des  données   Etape  4  –  Construc?on  du  modèle  d’analyse   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   35  
  36. 36. 6  –  Démarche  d’analyse  les  données (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011,  p197-­‐218)  1.  Préparer  les  données  et  informa?ons  en  référence  aux   hypothèses  et  concepts  ou  thèmes-­‐clés  :   –  Analyse  quan[ta[ve  :  Décrire  et  agréger,  catégoriser   –  Analyse  qualita[ve  :  Retranscrire  et  organiser  2.   Meare  en  rela?on  des  données  ou  informa?ons   –  Analyse  quan[ta[ve  :  Analyse  des  relaGons  entre  variables   –  Analyse  qualita[ve  :  Comparaisons  et  typologies  (Grille   d’analyse)  3.  Comparaison  des  résultats  observés  avec  les  résultats   aaendus  et  l’interpréta?on  des  écarts     –  Confirma[on  ou  infirma[on  de  la  ou  des  hypothèse(s)   –  Nécessité  ou  non  de  compléter  l’observa[on   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   36  
  37. 37. Etape  6  –  Analyse  des  informa?ons  Etape  5  –  Observa?on  /  collecte  des  données   Etape  4  –  Construc?on  du  modèle  d’analyse   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   37  
  38. 38. 6  –  Principales  méthodes  d’analyse (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011,  p197-­‐218)  •  ANALYSE  STATISTIQUE   –  Analyse  descrip[ve   –  Exemple  :  Résultats  d’un  ques[onnaire  •  ANALYSE  DE  CONTENU   –  Analyses  théma[ques   •  Analyse catégorielle : fréquence des thèmes les plus fréquemment évoqués ; •  Analyse de l’évaluation : fréquence, direction et intensité des différents jugements du locuteur   –  Analyses  formelles   •  Analyse  de  l’expression  :  vocabulaire, longueur de phrases, ordre des mots, hésitations, etc. •  Analyse  de  l’énoncia[on  :  développement, ordre du discours –  ETC. K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   38  
  39. 39. Etape  7  –  Conclusions   Etape  6  –  Analyse  des  informa?ons   Etape  5  –  Observa?on   Etape  4  –  Construc?on  du  modèle  d’analyse   (d’ap.Van  Campenhoudt,  Quivy,  2011)   Etape  3  –  Probléma?que   Etape  2  –  Explora?on   Lectures + Entretiens exploratoiresEtape  1  –  Interpella?on  /  Ques?on  de  départ     Quest.ini[ale,    P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   (ex:  stage)   K3  -­‐ provisoire,  défini[ve   39  
  40. 40. 7  -­‐  Conclusions  •  Les  grandes  lignes  de  la  démarche  •  De  nouvelles  connaissances  rela[ves  au   sujet  ?  •  Confirma[on,  infirma[on  hypothèses  •  De  nouvelles  connaissances  théoriques  ?  •  Perspec[ves  (prolongement  de  l’étude  ?,  etc.)  •  …   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   40  
  41. 41. Evaluer  la  recherche   (d’après  Vaillancourt,  1997,  p4)  Rech.QUANTITATIVE   Rech.QUALITATIVE  •  Procédure   •  Réflexivité  •  Analyse   •  Transparence  •  Fiabilité   •  Rigueur  •  Validité  interne   •  Stabilité  •  Validité  externe   •  Crédibilité  •  Objec[vité   •  Transmissibilité  /   Tranférabilité   •  Confirma[on/Infirma[on   (Hypothèse)   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   41  
  42. 42. MÉTHODOLOGIE  DE  L’ENQUÊTE    &  TFE  MK  ?   Source : http://www.comeplan.be/images/Archit23.gif K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   42  
  43. 43. Discernement  •  « A chaque question de recherche, sa méthodologie » (Abernot, Ravestein, 2009, p65) K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   43  
  44. 44. Aaentes  et  niveau  d’exigence  Aaendu   Non  exigible  voire  impossible  •  Prendre et tenir la posture de MK évaluateur-chercheur •  Découvrir  un  nouveau  •  Une question centrale de recherche claire, précise, concise phénomène  •  Une problématique bien construite et intelligible •  Créer  et  évaluer  une  •  Si adéquat, des hypothèses affirmées et confrontées à nouvelle  technique   l’analyse (infirmées/confirmées)•  Une démarche rigoureuse de préparation, de recueil et d’analyse des données (objectif : des données « propres »)•  Une revue de littérature approfondie et méthodique (traçabilité, stratégie) Démarche  TFE  =    •  Une discussion critique, argumentée et référencée de votre méthodologie (toute erreur est acceptable à condition de se  professionnaliser   les identifier notamment en termes méthodologiques ou par  l’ini?a?on  à  la   techniques mais vous avez le devoir de les identifier et surtout de les critiquer en profondeur (discussion, soutenance, etc.) recherche  •  Si possible et même si le sujet a déjà été traité, « Apporter un angle nouveau ou une nouvelle manière de considérer le sujet en lien avec votre projet professionnel » - PRINCIPE DE SINGULARITÉ   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   44  
  45. 45. Ressources  bibliographiques  OUVRAGES   ARTICLES  1.  ABERNOT Y, RAVESTEIN J. Réussir son master en sciences 15.  COTE L, TURGEON. Comment lire de façon critique les articles de humaines et sociales. Paris: Dunod; 2009 recherche qualitative en médecine. Pédagogie Médicale, 2003; 32.  ARBORIO AM, FOURNIER P. L’observation directe. 3ème Ed. Paris: (2) : 81-90 Armand Colin; 2005 16.  SCHOEB V. La recherche qualitative en physiothérapie : quelle3.  BARDIN L. L’analyse de contenu. Paris: PUF/Quadrige; 2007 place mérite-t-elle ? Kinesither Rev 2012; 12(127):85-934.  BLANCHET A, GHIGLIONE R, MASSONNAT J, TROGNON A. Les 17.  VAILLANCOURT M. Recherche qualitative : Fondements et techniques d’enquête en sciences sociales. Paris: Dunod; 2005 pratiques de cueillette de données en Physiothérapie. Cah. Kinésithér. 1997; 184 (2): 34-555.  BLANCHET A, GOTMAN A. L’entretien. 2ème Ed. Paris: Armand Colin; 2007 18.  VAILLANCOURT M. Recherche qualitative : Un courant alternatif en Physiothérapie. Cah. Kinésithér. 1997; 186 (4): 1-126.  EYMARD C. Initiation à la recherche en soins et santé. Paris: Lamarre; 2003 19.  VAILLANCOURT M. Recherche qualitative : Stratégies et méthodes7.  GATTO F, RAVESTEIN J. Le mémoire : penser, écrire, soutenir, d’analyse de données en Physiothérapie : Partie I. Cah. Kinésithér. 1998; 190 (2): 22-46 réussir. Montpellier: Sauramps Médical; 20088.  KAUFMANN JC. L’entretien compréhensif. 3ème Ed. Paris: Armand 20.  VAILLANCOURT M. Recherche qualitative : Stratégies et méthodes Colin; 2011 d’analyse de données en Physiothérapie : Partie II. Cah. Kinésithér. 1998; 191 (3): 13-279.  LE MOIGNE JL. La modélisation des systèmes complexes. Paris: Dunod; 199910.  MARTIN O. L’analyse quantitative des données. 3ème Ed. Paris: Armand Colin; 201211.  MORIN E. Science et conscience de la complexité. Dans : MORIN E., LE MOIGNE JL. L’intelligence de la complexité. Paris: L’harmattan; 1999. p. 20-41.12.  ROBERTON G.Mémoire de fin d’études. Initiation à la démarche de recherche. Issy-les-moulineaux: Elsevier Masson: 201213.  SINGLY (DE) F. Le questionnaire. 3ème ed, Paris: Armand Colin; 201214.  VAN CAMPENHOUDT L, QUIVY R. Manuel de recherche en sciences sociales. 4ème ed. Paris: Dunod; 2011 (méthodologie  OU  méthode)  ET  enquête   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   45  
  46. 46. Accéder  à  des  exemples  d’enquête  •  KINEDOC  (Moteur  de  recherche  avancée)   1.  Type  de  document  =  Ar?cle   2.  Type  d’ar[cle  =  Enquête,  ques?onnaire  ET/OU  Entre?en,   Interview   Vous  pouvez  sélec[onner  et  filtrer  sur  les  deux  types  en   même  temps  en  u[lisant  Ctrl  +  Clic  Gauche  souris   3.  Ajouter  votre  équa[on  de  recherche  en  zone  1  pour  cibler  sur   votre  sujet   Ou  aussi  :  faire  une  requête  simple  en  ajoutant  un  segment   méthodologique  dans  votre  équa[on  de  recherche  -­‐  Exemple  :   (enquête  OU  entreGen  OU  interview  OU  entrevue  SAUF   quesGonnaire)  +  …   CeXe  diaposiGve  a  été  ajoutée  après  l’intervenGon  en  cours   K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   46  
  47. 47. MERCI  DE  VOTRE  ATTENTION  !!!!!!!!!  « Le réel nest jamais "ce quon pourrait croire" » G.Bachelard La formation de l’esprit scientifique. Ed.Vrin.1938 K3  -­‐  P.Lyonnaz  -­‐  16  oct.  2012   47  

×