Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
ÉLECTIONS MUNICIPALES DU 23 MARS 2014
l'Humain d'abord
Béthisy Saint PierreBéthisy Saint PierreBéthisy Saint PierreBéthisy...
Ce n’est certes pas une tâche facile tant les habitants de Béthisy Saint Pierre ont l’habitude de subir
sans pouvoir décid...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Lettre pd c

384 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Lettre pd c

  1. 1. ÉLECTIONS MUNICIPALES DU 23 MARS 2014 l'Humain d'abord Béthisy Saint PierreBéthisy Saint PierreBéthisy Saint PierreBéthisy Saint Pierre Monsieur le Président Pas de centrale en basse-automne 7 rue de Blois 60410 Saint Vaast de Longmont Monsieur le Président, Vous nous avez posé quelques questions concernant notamment l’écologie et l’environnement. Nous sommes un groupe de personnes de gauche, attachés à l’humain et donc à la sauvegarde de l’environnement, condition de la survie de l’Humanité. Je vous joins une copie de notre programme qui, comme vous le verrez donne une place très importante à l’information et à la consultation des citoyens. Ce n’est pas une question d’opportunité, c’est pour nous, une question essentielle. Parceque nous l’avons vécu, nous avons été profondément choqués que des élus municipaux puissent volontairement et avec préméditation masquer à leurs mandants qu’ils venaient de voter un premier pas vers la construction de cette centrale à gaz. Pour nous à Béthisy Saint Pierre, M. Migliorini représentait le Conseil municipal qui se réunissait en même temps que la CCBA. La décision qu’il a prise ce jour là n’a été communiquée qu’aux élus sortants de la liste qu’il constituait avec M. Jumeaucourt. Même les nouveaux entrants de sa liste n’ont pas été mis au courant. C’est bien ce que M. Floury, président de la CCBA leur avait demandé de faire : ne pas communiquer leur décision. Nous, nous disons ce que nous ferons, nous ferons ce que nous disons. En parcourant notre programme, vous constaterez que nous demandons l’étude de la construction d’une piscine auprès du collège de Verberie. A Béthisy Saint Pierre, nos priorités vont à la santé, au logement et à la sécurité (écoles, circulation). Ce sont des préoccupations importantes de nos concitoyens. Nous voulons redonner à la commune son rôle de solidarité. Ceci apparait bien en rupture avec les décisions prises par le gouvernement actuel qui tend à vider les communes de leur substence et les asphyxie financièrement. Ainsi la suppression de la taxe professionnelle, la réforme des collectivités locales telle qu’elle et engagée actuellement, ne vont pas dans le bons sens. Le PLU de Béthisy Saint Pierre a été voté par le Conseil municipal. Aucun des élu actuels n’a alerté la population sur les insuffisances manifestes de ce document. Seule l’association liée à la vôtre a mené campagne lors de l’enquête publique. Elle a d’ailleurs été suivie par l’enquêtrice sur deux des trois points importants soulevés par l’association. Ses conclusions valent d’ailleurs d’être relues : le PLU de Béthisy devrait être revu sur deux points importants, et cette fois ci avec la participation des habitants.
  2. 2. Ce n’est certes pas une tâche facile tant les habitants de Béthisy Saint Pierre ont l’habitude de subir sans pouvoir décider. Nous oeuvrerons pour que celà change, pour que monte l’exigeance de transparence des décisions prises. Concernant la protection de l’environnement, nous sommes les seuls à Béthisy Saint Pierre, dans ce débat électoral à proposer des mesures concrêtes pour lutter contre les effets des pollutions actuelles de notre village et éviter que d’autres viennent les aggraver. Nous avons, concernant la particiation de notre commune au PNR 2016 un point important à débattre et des solutions à trouver. En effet, l’habitat des gens du voyage, depuis des générations, s’est constitué à la limite de Saint Sauveur, sur une zone qui, semble-t-il, jouxte une trame verte. Nous devrons donc permettre la pérénisation de cet habitat et son inscription dans le PLU, et réglementer suffisamment cette zone pour ne pas perturber, plus qu’aujourd’hui, le couloir de migration “grande faune”. Cette zone serait par ailleurs fortement mise à mal par le tracé de la future voie dite “de désenclavement” soutenu par ma majorité des membres du Conseil municipal d’aujourd’hui et approuvé par les deux autres listes qui se présentent comme “apolitiques”. Nous ne sommes par persuadés de la nécessité de faire ainsi passer par notre basse vallée de l’automne une voie dite de désenclavement qui outre les nuisances liées à la circulation routière, suivrait le tracé des bio-corridors et couperait carrément en deux le couloir de migration grande faune entre les forêts de Halatte et de Compiègne. L’étude devrait être revue en privilégiant les intérêts économiques des communes et écologiques plutôt que des intérêts industriels privés et à court terme. Notre commune n’est pas enclavée, la circulation locale y est correcte. Située à moins de 10 km et 15 minutes de l’échangeur de l’autoroute A1 et de la RD200, axe majeur de la vallée de l’Oise, le pôle de Roissy est accessible en moins de 35 minutes. De même, Crépy en Valois et la RN2 sont accessibles facilement à partir de Béthisy Saint Pierre. Par exemple, aujourd’hui et notamment à cause des difficultés créées à la traversée des village, le trafic des Béthisiens allant à Crépy en Valois passe essentiellement par la D25, malgré la traversée de Rocquemont rendue délicate. Aucune amélioration de cet axe n’est prévu. Le point noir important consiste dans le passage du trafic routier de transit des poids lourds dans l’artère unique et principale du centre ville, notamment la rue Albert Bocqué, mais aucune amélioration du réseau n’est programmé. Pour nous, le volume de ce trafic local pourrait être nettement amélioré avec la création de transports collectifs réellement adaptés aux besoins et aux habitudes des habitants de nos villages. Je vous en remercie de votre attention et vous prie de croire, Monsieur le Président, en mes meilleurs sentiments. Le responsable de la liste “ l’Humain d’abord ” présentée par le Front de Gauche. Jean-Claude Bergès,

×