Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Web 2.0 et bibliothèques

8,473 views

Published on

Support d'une intervention dans le cadre des Mardis de la BPI.

Published in: Technology
  • Be the first to comment

Web 2.0 et bibliothèques

  1. 1. Web 2.0 Les mardis de l’info. BPI. Paris. 4 Décembre 2007 Ertzscheid Olivier / McF Infocom Labo Ursidoc (Lyon) Université de Nantes . IUT La Roche sur Yon [email_address] http://www.Affordance.info
  2. 2. <ul><li>QUOI ?? </li></ul><ul><li>présentation générale de la logique du web 2.0 : coopération, « sagesse des foules » … </li></ul><ul><li>Définir la bibliothèque 2.0 </li></ul><ul><li>COMMENT ?? </li></ul><ul><li>la place et le rôle des nouveaux outils coopératifs dans les bibliothèques (blogs, wikis, rss) </li></ul><ul><li>Zoom sur la notion d'indexation sociale et de folksonomies </li></ul><ul><li>&quot;bibliothèque numérique&quot; dans un contexte « 2.0 » : ouvrir le catalogue ? </li></ul><ul><li>POURQUOI ?? </li></ul>Le Pitch
  3. 3. //: Web 2.0 :// Anthropologie digitale (Michael Wesh) <ul><li>http://youtube.com/watch?v=6gmP4nk0EOE </li></ul>
  4. 4. « 2.0 ? Vous avez dit 2.0 ? » <ul><li>Un rapport modifié à l’écriture, à la lecture, au partage, au signalement, à la description de ressources (documentaires ou non) </li></ul><ul><li>Temporalité numérique particulière </li></ul><ul><ul><li>World Wide => World Live Web (blogs & blogosphère, syndication RSS) </li></ul></ul><ul><ul><li>Synchronicités nouvelles (Wikis, Collaboratoires) </li></ul></ul><ul><li>Communautés nouvelles </li></ul><ul><ul><li>de pratique, d’intér êt, de partage : social bookmarking (del.icio.us) </li></ul></ul><ul><ul><li>d’usages : Réseaux sociaux (Facebook, MySpace) </li></ul></ul><ul><li>De nouveaux Usagers : </li></ul><ul><ul><li>« digital natives » + les autres </li></ul></ul><ul><li>De nouveaux documents </li></ul><ul><ul><li>fragmentation, redocumentarisation, tout « est » et « fait » trace, tout « est » ou « fait » document. </li></ul></ul><ul><ul><li>2.0 = hypertexte + dimension palimsestique </li></ul></ul><ul><ul><li>Archéologie numérique => « Patrimoine du temporaire » (BPI 2001) </li></ul></ul><ul><ul><li>Génétique textuelle => génétique documentaire </li></ul></ul>
  5. 5. De nouvelles hybridations entre … <ul><li>savoir-faire professionnels ET intér êts personnels </li></ul><ul><ul><li>Folksonomies, indexation sociale </li></ul></ul><ul><li>dynamiques d’usages collectifs ET logiques d’appropriations individuelles </li></ul><ul><li>Outils ET interfaces technologiques </li></ul><ul><ul><li>Mashups (=mixage d’outils et de services) </li></ul></ul><ul><ul><li>Chercher les références d’un livre => naviguer dans son contenu => afficher les libraires le possédant => localiser sur une carte la plus proche de chez soi. </li></ul></ul>
  6. 6. Donc ??
  7. 7. Des outils, des services
  8. 8. Des Hommes, des usagers, des anciens, des modernes (digital natives)
  9. 9. Des « tour-operator » numériques ? Bibliothécaires 2.0 ?
  10. 10. Web 2.0 c’est aussi … <ul><li>Des illusions (désillusions ?) </li></ul><ul><ul><li>Participation (règles des 80/20) </li></ul></ul><ul><ul><li>Difficulté de l’amorçage comme dans tout projet </li></ul></ul><ul><li>Des enjeux … </li></ul><ul><ul><li>Nécessité de : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Proposer des alternatives </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Déniaiser les usagers </li></ul></ul></ul>
  11. 11. La bibliothèque 2.0 en 5 leçons <ul><li>(Source : http://biblio.wikia.com/wiki/Biblioth%C3%A8que_2.0 ) </li></ul><ul><ul><li>Se promouvoir </li></ul></ul><ul><ul><li>(le marketing pour aller (re)conquérir son/le public) </li></ul></ul><ul><ul><li>S'ouvrir à l’usager </li></ul></ul><ul><ul><li>(qu’il devienne « contributeur ») </li></ul></ul><ul><ul><li>Améliorer les outils existants </li></ul></ul><ul><ul><li>(Il s’agit d’un approfondissement des missions traditionnelles) </li></ul></ul><ul><ul><li>Délivrer de nouveaux services </li></ul></ul><ul><ul><li>(Il s’agit d’une diversification des missions traditionnelles) </li></ul></ul><ul><ul><li>Se poser en forum social </li></ul></ul><ul><ul><li>(se positionner comme lieu central pour la communauté) </li></ul></ul>
  12. 12. Quels nouveaux outils ? <ul><li>Blogs : </li></ul><ul><ul><li>Web 2.0 : un format éditorial </li></ul></ul><ul><ul><li>Bib 2.0 : « Catalogablog » … </li></ul></ul><ul><li>Wikis : </li></ul><ul><ul><li>Web 2.0 : un espace de co-écritures </li></ul></ul><ul><ul><li>Bib 2.0 : Ateliers d’écriture … </li></ul></ul><ul><li>RSS : </li></ul><ul><ul><li>Web 2.0 : le sacre du « push » </li></ul></ul><ul><ul><li>Bib 2.0 : Services personnalisés à l’usager … </li></ul></ul><ul><li>Réseaux sociaux & « mondes virtuels » : </li></ul><ul><ul><li>Web 2.0 : un lieu de co-existences </li></ul></ul><ul><ul><li>Bib 2.0 : Débats virtuels dans Second Life … </li></ul></ul>
  13. 14. Blogs de bib : repérages <ul><li>Bibliothèques qui blogguent </li></ul><ul><ul><li>http://www.blogwithoutalibrary.net/links/index.php?title=Welcome_to_the_Blogging_Libraries_Wiki </li></ul></ul><ul><li>http://biblio.wikia.com </li></ul><ul><ul><li>(partie Sites Web) </li></ul></ul>
  14. 15. Zoom sur … La communauté comme indexeur Indexation sociale et Folksonomies
  15. 16. Définition <ul><li>«  Folksonomies désignent </li></ul><ul><ul><li>un processus de classification collaborative </li></ul></ul><ul><ul><li>par des mots-clés librement choisis </li></ul></ul><ul><ul><li>Ou le résultat de cette classification.  » (Wikipédia) </li></ul></ul>
  16. 17. ≠ thesaurus <ul><li>« vocabulaire normalisé sur la base de termes génériques et de termes spécifiques à un domaine » </li></ul>
  17. 18. ≠ ontologie <ul><li>« ensemble structuré de concepts. (…) </li></ul><ul><li>organisés dans un graphe (…) </li></ul><ul><li>relations sémantiques et de composition ou d'héritage. » </li></ul>
  18. 19. Folksonomie ≠ thesaurus ≠ ontologie <ul><li>«  Folksonomies désignent </li></ul><ul><ul><li>un processus de classification collaborative </li></ul></ul><ul><ul><li>par des mots-clés librement choisis </li></ul></ul><ul><ul><li>Ou le résultat de cette classification.  » </li></ul></ul><ul><li>Vocabulaire non-normalisé, </li></ul><ul><li>non-structuré, </li></ul><ul><li>non-spécifique à un domaine, </li></ul><ul><li>sans relations sémantiques ou hiérarchiques. </li></ul>
  19. 21. 3 étapes d’indexation Web <META> Communauté de pratique FOLKSONOMIES Communauté D’usage DUBLIN-CORE OAI-PMH Communauté Métier / Ressources ? <ul><li>Ontologies </li></ul><ul><li>web sémantique </li></ul>Web 1.0 : Usagers Web 1.0 : Professionnels Web 2.0 : Usagers Web 2.0 : Professionnels
  20. 22. Qui indexe ? <ul><li>Usagers, </li></ul><ul><li>Consommateurs, </li></ul><ul><li>Producteurs, </li></ul><ul><li>Auteurs, </li></ul><ul><li>Novices, </li></ul><ul><li>Experts. </li></ul>Textes Docs de travail Articles scientifiques Billets de blogs Photos Vidéos A moi Aux autres A la volée En surface En profondeur (deep tagging) En connaissance de cause Au hasard Pour moi (tags privés) Pour les autres (tags publics) Organiser, Partager, Chercher, Retrouver Associer, « Participer » Quoi ? Pourquoi ? Comment ?
  21. 23. ? Avantages = Inconvénients ? <ul><li>Indexation humaine, à la volée, instantanée, cumulative, simple, rapide, gratuite </li></ul><ul><li>Intérêt d’un filtrage collaboratif </li></ul><ul><li>gain de temps, gain d’échelle, économie d’expertise (masse critique des indexeurs) … </li></ul><ul><li>Couverture documentaire totale (documents, livres, photos, couriels, cartes géographiques …) </li></ul><ul><li>Conforme aux usages (onebox, oneword) </li></ul><ul><li>Trop simple, trop peu d’expertise, trop d’hétérogénéité </li></ul><ul><li>Confusion entretenue entre pertinence (autorité) et popularité (photos les plus vues les plus tagguées et réciproquement) </li></ul><ul><li>polysémie, synonymie, lemmatisation, orthographe, langue, redondance, univers de référence (« peinture » et/ou « louvre », etc.) </li></ul><ul><li>= Méta-bruit </li></ul>
  22. 24. ? Avantages = Inconvénients ? <ul><li>« Folksonomist are confusing cataloging structure with personal opinions (…). These are not the same thing and they need to be separated. » </li></ul><ul><li>Non. Ils se servent (à dessein) de leurs opinions personnels comme d’une structure d’indexation. </li></ul><ul><li>Sur le processus de classification : oui, sont plus floues, plus polysémiques, plus imprécises. </li></ul><ul><li>Mais sur les objets ? </li></ul><ul><ul><li>Qui va se lancer dans une entreprise de classification aristotélicienne des photos de vacances de 100 000 personnes sur FlickR ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Doit-on décider qu’elles sont inclassables ?? </li></ul></ul>
  23. 25. Les raisons du succès <ul><li>Temporalité réunifiée entre interface et indexation </li></ul><ul><li>La fonction symbolique plutôt que la vocation analytique. </li></ul><ul><li>Sagesse des foules </li></ul><ul><li>Auto-régulation </li></ul><ul><li>Faible coût cognitif </li></ul><ul><li>(enfin une) Indexation orientée-tâche </li></ul>1 2 3 4 5 6
  24. 26. Le meilleur des 2 mondes …
  25. 27. Folksonomies & Bibliothèques <ul><li>http://www. librarything . com </li></ul><ul><ul><li>Indexation « standard » : notice au format MARC, indexation DEWEY, LC « subjects headings », </li></ul></ul><ul><ul><li>+ indexation sociale : des tags associés, des fiches de lecture et revues de la communauté, système de recommandation </li></ul></ul><ul><li>Bibliothèque & Catalogue http://tags. library . upenn . edu/ </li></ul><ul><li>Intégration dans SIGB </li></ul><ul><ul><li>(open source ou propriétaires) </li></ul></ul>
  26. 28. Folksonomies & Bases de données <ul><li>Meilleur des deux mondes ? </li></ul>
  27. 29. Folksonomies & communautés scientifiques <ul><li>Postgenomic.com </li></ul><ul><li>Repérage de signets IST (CiteUlike) </li></ul><ul><li>Folksonomies présentes partout </li></ul><ul><ul><li>(accès, repérage, commentaire des ressources IST) </li></ul></ul>
  28. 30. Mettre en adéquation des contenus et des modes d’accès <ul><li>Expérience menée au Metropolitan Museum of Art : </li></ul><ul><li>«  sur 30 oeuvres d'art indexées par les usagers, plus de 80% des tags ne figuraient pas dans le vocabulaire documentaire utilisé par le musée.  » </li></ul><ul><li>Dialectique du « label » : choix Cornélien ou nœud Gordien ? </li></ul><ul><ul><li>« To label » = étiquetter </li></ul></ul><ul><ul><li>Labelliser : certifer. </li></ul></ul>
  29. 31. Folksonomies, Catalogues & OPACs <ul><li>=> Le mot plut ôt que l’absence du mot <= </li></ul><ul><li>Pour palier l’absence de besoin documentaire formalisé/exprimé </li></ul>
  30. 32. Folksonomies, Catalogues & OPACs <ul><li>Catalogue 2.0 </li></ul><ul><li>ouvert aux utilisateurs, et pas seulement « en lecture » mais aussi « en écriture » : catalogablogs, catalogues commentés </li></ul><ul><li>donne des extraits et non simplement des notices </li></ul><ul><li>Fait communauté autour des services mis en place  réseaux sociaux, partage de documents, d’applications … </li></ul><ul><li>Systématise les logiques d’accès : </li></ul><ul><ul><li>Par proximité (le livre dans la bibliothèque, la librairie près de chez vous = géolocalisation amont et non aval comme dans le sudoc par exemple) </li></ul></ul><ul><ul><li>Par affinités (logiques de recommandation) </li></ul></ul><ul><ul><li>Par remontée d’expertise (Folksonomies et indexation sociale) </li></ul></ul><ul><li>Bref … ira à la rencontre non plus simplement des usagers mais des USAGES </li></ul>
  31. 33. Vers des modèles hybrides <ul><li>FlickR (& bientôt) Del.icio.us : « Machine Tags » </li></ul><ul><li>flickr:user=straup </li></ul><ul><li>flora:tree=coniferous </li></ul><ul><li>medium:paint=oil </li></ul><ul><li>geo:cartier=&quot;plateau mont royal&quot; </li></ul><ul><li>geo:neighbourhood=geo:cartier </li></ul><ul><li>Nom : attribut = valeur. </li></ul>
  32. 34. Intérêt « fusionnel » <ul><li>Exporter … </li></ul><ul><li>Vers un site collaboratif communautaire (del.icio.us) </li></ul><ul><li>Des (méta)données documentaires (HubMed) </li></ul>http://hublog.hubmed.org/
  33. 35. Problématique ouverte : Bibliothéconomie de masse ? <ul><li>« indexabilité » de l’actuelle masse documentaire (dans laquelle tout fragment, toute trace, « fait » document m ême … nous ) </li></ul><ul><li>(nouveaux) Horizons de l’indexation : </li></ul><ul><ul><li>Question n’est plus celle de l’autorité (qui a autorité pour indexer) </li></ul></ul><ul><ul><li>ni même de l’expertise (qui a compétence pour indexer), </li></ul></ul><ul><ul><li>mais celle de l’usage (qui a besoin d’indexer). </li></ul></ul>
  34. 36. Feuille de route … <ul><li>Tout change … </li></ul><ul><ul><li>(continuer de) conseiller les usagers </li></ul></ul><ul><ul><li>(réussir à) concilier les usages et les demandes </li></ul></ul><ul><ul><li>(essayer de) réconcilier les pratiques (amateurs et professionnels) </li></ul></ul><ul><li>Rien ne bouge … </li></ul><ul><ul><li>Accompagnement, Médiation, Conseil, Acculturation aux outils, (re)devenir prescripteur </li></ul></ul><ul><li>Dit autrement … </li></ul><ul><ul><li>Être convaincu … pour être convainquant :-) </li></ul></ul>
  35. 37. On a le lieu … <ul><li>Il ne reste qu’à trouver la place … </li></ul>
  36. 38. Suivez le lien … <ul><li>Feuille de route pour une bibliothèque « 2.0 » </li></ul><ul><ul><li>http://liblogs.albany.edu/library20/2007/03/action_plan_for_a_20_library.html </li></ul></ul><ul><li>Nicolas Morin : RSS : quels usages dans les bibliothèques </li></ul><ul><ul><li>http://www.nicolasmorin.com/formations/rss_talk.ppt (support de formation) </li></ul></ul><ul><li>Bibliobsession : Exemples de mise en place de services web 2.0 dans les bibliothèques </li></ul><ul><ul><li>http://www.slideshare.net/bibliobsession/services-20-dans-les-bibliothques-vers-des-bibliothques-20 (support de formation) </li></ul></ul><ul><li>Bibliopedia : http://biblio.wikia.com (site ressource) </li></ul><ul><li>Olivier Ertzscheid : Affordance.info </li></ul><ul><ul><li>http://www.Affordance.info (blog/ carnet de recherche) </li></ul></ul><ul><ul><li>Voir notamment les rubriques « Web 2.0 » et « BiblioTech » </li></ul></ul><ul><li>Dominique Lahary : « Un nouveau paradigme ? » in: Bibliothèques numériques : où en sommes-nous? / Journée d’étude de l’ABF, BnF, 10 octobre 2005 : http://www.abf.asso.fr/IMG/ppt/lahary.ppt (support de formation) </li></ul>
  37. 39. … MeRci … ? QuEsTioNs ? ? QuEsTioNs ?

×