Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Montaigu web-ouvert-def

16,094 views

Published on

Du web ouvert aux jardins fermés
Conférence pour "Le Forum des médias", Montaigu (Vendée)

Published in: Education
  • Be the first to comment

Montaigu web-ouvert-def

  1. 1. ERTZSCHEID Olivier Maître de conférences. Université de Nantes. IUT de La Roche sur Yon. www.Affordance.info Montaigu. 30 mars 2015 1
  2. 2. Du web ouvert aux jardins fermés (ou l’histoire des 10 algorithmes qui dominent le monde) 2
  3. 3. Petite mise en bouche pour commencer … 3
  4. 4. 4 J’ai demandé à mes étudiants ce qui les angoissait le plus dans le futur d’internet et du web. Voici ce qu’ils m’ont tous répondu.
  5. 5. 5
  6. 6. Je leur ai alors demandé ce qu’ils faisaient pour se débarrasser de cette angoisse. Voici ce qu’ils m’ont presque tous répondu. 6
  7. 7. 7
  8. 8. Alors j’ai voulu leur expliquer : • Comment on en était arrivé là. • Pourquoi on vivait avec cette angoisse. • Et ce qu’on pouvait faire pour s’en débarrasser. 8
  9. 9. Version courte : comment est-on passé 9 de là … à là … Changement de dispositif d’accès Changement de nature d’usages Changement d’environnements de navigation
  10. 10. Version courte 10 Et qu’est-ce que ça change ? Panoptique ?
  11. 11. Vous avez à peine moins. Il (le web) a à peine plus. 11
  12. 12. 3 grandes questions • « Comment faisons-nous pour connecter les 2/3 de la planète qui ne  le sont pas encore ? » • « Qui a le droit de collecter et d’utiliser nos données personnelles,  dans quel but et avec quelles règles ? » • « Comment arriver à créer une architecture / un réseau ouvert(e), qui  fonctionnera sur n’importe quel terminal, plutôt que de revenir en  arrière vers des environnements propriétaires ? » • http://www.webat25.org/news/tbl-web25-welcome 12
  13. 13. Des réponses qui seront très différentes selon nos usages et nos choix 13 Comment est-on passé de là … à là …
  14. 14. Du web ouvert au web fermé ?? • Si c’est vraiment ouvert : c’est l’anarchie (personne ne contrôle rien). • Si c’est vraiment fermé : c’est une dictature (il existe des lois liberticides) • Si ce n’est plus vraiment ouvert et pas vraiment fermé, alors c’est … compliqué • Aujourd’hui l’essentiel des sites que nous utilisons sont « fermés » mais proposent une « entrée libre ». 14
  15. 15. Le web média • Le web est un « média » parmi d’autres. • Il y a les médias ouverts, les médias « libres », les médias « alternatifs », et les médias « classiques » ou « fermés ». • 1 des caractéristiques des médias « fermés » : un tout petit nombre de personnes contrôlent ce qui s’y dit et essaient de nous influencer dans nos choix, nos habitudes de consommations (publicité) 15
  16. 16. (presque) Tout est contrôlé par quelques grands groupes 16
  17. 17. Sur le web aussi 17
  18. 18. Ces groupes médias ont de l’influence 18
  19. 19. Difficile d’y voir clair dans leurs alliances / préférences 19
  20. 20. Sur le web aussi 20
  21. 21. Ces médias tirent leurs revenus de la pub. 21
  22. 22. Les grands acteurs du web aussi 22
  23. 23. Les médias ont une grande influence. Un grand pouvoir. 23
  24. 24. 24
  25. 25. Sur le web média quel est le périmètre des industries de l’influence ? 25
  26. 26. Influence sur l’opinion (2005) « Publicité politique » 26
  27. 27. RÉVOLUTION : LES MOTS AVAIENT UN SENS. ILS ONT DÉSORMAIS UN PRIX CAPITALISME LINGUISTIQUE** 27 ttp://fr.slideshare.net/frederickaplan/kaplan-enmi12 Google : 1.accumule et exploite du capital linguistique (direct : ses services, ou dérivé : son moteur) 2.confie à un algorithme le soin d’organiser la spéculation 3.Crée, contrôle et profite du 1er marché linguistique
  28. 28. Influence sur le politique (2012) Du politique => médias 28
  29. 29. Influence sur … le vote !! (2014) Médias => politique 29
  30. 30. Influence sur … le vote !! (2014) • « Lorsque vous faites défiler votre flux Facebook, vous ne voyez pas tous les articles de chacun de vos amis. Ce que vous voyez a été sélectionné par un algorithme automatisé qui n'est pas rendu public. Mais quelqu'un peut payer pour augmenter la probabilité que ses amis ou fans voient ses messages. (…) » • « Le potentiel de manipulation, ici, est énorme », explique Schneier avant de prendre un exemple parlant. • « Lors de l'élection américaine de 2012, les utilisateurs de Facebook ont eu l'occasion d'afficher une icône “J'ai voté”, un peu comme les vrais autocollants que beaucoup d'entre nous obtiennent sur les lieux de vote après avoir voté. Ce badge produit un effet d'entraînement à voter plutôt documenté : vous êtes plus susceptibles de voter si vous pensez que vos amis votent aussi. Cette manipulation a eu pour effet d'augmenter le taux de participation de 0,4% au niveau national. » Un résultat qui est loin d'être anodin. « Mais maintenant, imaginez que Facebook ait manipulé la visibilité du badge “J'ai voté” sur la base soit de votre appartenance à un parti politique, soit sur celle d'un critères proche de celui-ci, comme votre code postal, les blogs que vous lisez, les liens que vous appréciez… Il ne l'a pas fait, mais s'il l'avait fait, cela aurait eu pour effet d'augmenter le taux de participation dans une direction », pouvant conduire à faire plus voter certains que d'autres… Si Facebook l'avait fait, cela serait difficile à détecter, mais cela ne serait pas illégal, assène Schneier. « Facebook pourrait facilement faire basculer une élection serrée en manipulant sélectivement les messages que ses utilisateurs voient. Google pourrait faire quelque chose de similaire depuis ses résultats de recherche. » http://internetactu.blog.lemonde.fr/2015/03/20/demain-comment-saurons-nous-comment-on-nous-manip 30
  31. 31. Influence sur sujets de société 31
  32. 32. Influence sur sujets de société Publicité => avortement 32
  33. 33. Influence sur « l’humeur » 33
  34. 34. Quel est leur secret ? • Ils sont les seuls à avoir une vue d’ensemble • Ils sont les seuls à avoir la formule (secrète) • Ils sont les seuls à disposer d’un tel public « captif » 34 • Et surtout, ils sont les seuls à connaître précisément nos intentions
  35. 35. DATA REVOLUTION > ALGORITHMES PRÉDICTIFS** BIG DATA 35 p://www.internetactu.net/2011/09/19/la-police-predictive-lalgorithme-du-crime/
  36. 36. 36 *Google suggest > suggestions de recherche *Google Instant Search > auto- complétion + affichage de résultats en cours de frappe LA RÉPONSE AVANT LA QUESTION Ils les connaissent tellement bien qu’ils nous proposent les réponses avant que nous posions les questions
  37. 37. Orwell / Fiction 37
  38. 38. Minority Report / Science Fiction 38
  39. 39. Réalité 39
  40. 40. Aujourd’hui pour presque ¼ de l’humanité, pour la moitié (1,5 M) de la population connectée (3 M), ce sont des plateformes privées (FB, Twt, Google, etc.) qui décident de « qui peut voir quoi », de « ce qui est choquant » et de « ce qui ne l’est pas », de ce qui peut être vu ou lu, et dans quel ordre. Et c’était pas du tout prévu comme ça … 40
  41. 41. CHAPITRE 1 Petits rappels historiques 41
  42. 42. LES FONDATIONS DU WEB 7 Conditions nécessaires • Un réseau de réseaux • Non propriétaire et sans droits d’accès • Sans filtrage (éditorial) • Des contenus indépendants des tuyaux (principe neutralité du net) • Un système d’adressage universel (URL) • Un langage commun (HTML) • Tous les parcours possibles via un simple navigateur 42
  43. 43. Mars 1989 Le web : un projet « vague mais excitant » 43
  44. 44. 30 avril 1993 : le web entre dans le domaine public 44
  45. 45. « Son histoire est un accident fortuit résultant d’un désintérêt commercial initial, d’une négligence gouvernementale et militaire et de l’inclinaison des ingénieurs à construire des systèmes ouverts simples et faciles. » Bruce Schneier 45
  46. 46. 46
  47. 47. 47 DOMAINE PUBLIC DOMAINE PUBLIC SYSTÈMES OUVERTS SIMPLES FACILES SYSTÈMES OUVERTS SIMPLES FACILES GRATUIT ET / OU OPEN SOURCE GRATUIT ET / OU OPEN SOURCE
  48. 48. 48 L’histoire peut commencer …
  49. 49. 1 homme 1 page 1 adresse Le cœur de l’écosystème : le lien 49
  50. 50. Il y a 20 ans « Vos lois ne s’appliquent pas ici » • 1996. John Perry Barlow rédige la « déclaration d’indépendance du cyberespace. » • CYBER-UTOPIE • « Nous sommes en train de créer un monde où tous peuvent entrer sans privilège et sans être victimes de préjugés découlant de la race, du pouvoir économique, de la force militaire ou de la naissance. • Nous sommes en train de créer un monde où n’importe qui, n’importe où, peut exprimer ses croyances, aussi singulières qu’elles soient, sans peur d’être réduit au silence ou à la conformité. • Vos concepts légaux de propriété, d’expression, d’identité, de mouvement, de contexte, ne s’appliquent pas à nous. Ils sont basés sur la matière, et il n’y a pas ici de matière. » • http://w2.eff.org/Censorship/Internet_censorship_bills/barlow_0296.d50
  51. 51. Ce n’est ni la jungle ni le « far-west » 51 C’est le web à « l’état de nature »
  52. 52. 1998 : Google. 1 moteur. 1 formule 52
  53. 53. 1ère RÉVOLUTION : DÉRIVE DES CONTINENTS DOCUMENTAIRES INDEXABILITÉ WEB PUBLIC WEB PRIVÉ DOC. PERSONNELS INFOS INTIMES 1990 2000 2010 : CLOUD COMPUTING 53 Web des documents. Web des « externalités »
  54. 54. 4 février 2004 : création de Facebook 54
  55. 55. Jardin à la française 55
  56. 56. Un jardin « fermé » 56 Entrée libre mais propriété privée. CGU
  57. 57. 2ème RÉVOLUTION > CHANGEMENT D’AXE DE ROTATION DU WEB > DOCUMENTS > HOMMES • L’essentiel du web n’a plus pour fonction principale de permettre à des hommes de relier des documents, mais de permettre à quelques multinationales de collecter de l’information sur l’activité de chacun d’entre nous. • L’HOMME DEVIENT UN DOCUMENT COMME LES AUTRES (indexable, monétisable, « partageable ») DOCUMENTATION DE SOI 57 Web des profils
  58. 58. Février 2009 : lancement du « like » Avril 2010 : Le pouce bleu partout 58 « Externalités » deviennent « internalités » Tout ce qui est signalé, commenté, partagé « à l’extérieur » de la plateforme est simultanément ramené à l’intérieur de la plateforme.
  59. 59. 2007 : lancement de l’iPhone 59 Smartphone devient « la télécommande de nos vies ».
  60. 60. 60
  61. 61. 16 mars 2015. 1er blocage administratif de site. 61
  62. 62. Des Etats qui « bloquent » des sites (sans passer par la justice) et qui demandent aussi le retrait de sites (souvent – mais pas toujours – en application de la loi) 62http://www.google.com/transparencyreport/?hl=fr
  63. 63. Main invisible de l’algorithme Peau de chagrin 63 Chaque année des millions de sites et de pages sont délibérément supprimées au nom du DMCA (Digital Millenium Copyright Act)
  64. 64. Main invisible de l’algorithme Peau de chagrin 64 Des « robots » mènent l’enquête et identifient les contenus. D’autres « robots » les suppriment. Aucune décision « humaine ». Aucun recours.
  65. 65. Disparition invisible. On ne peut plus « vérifier ». Personnalisation systématique. Pour une même recherche, plus personne n’affiche des résultats identiques. 65
  66. 66. 66
  67. 67. 67
  68. 68. CHAPITRE 2 Des chiffres et des usages 68
  69. 69. Internet aujourd’hui c’est quoi ? 69
  70. 70. Internet combien sommes-nous ? • 3 milliards d’internautes • 1,5 milliard sur Facebook. 70
  71. 71. Internet combien serons-nous ? 71
  72. 72. Comment nous connectons-nous ? • 1 milliard de smartphones vendus en 2013 • Les terminaux mobiles vont être l'accès privilégié de 2,6 milliards des 2,9 milliards de personnes connectées sur Internet 72
  73. 73. Pour faire quoi ? 73
  74. 74. Pour faire quoi ? 74
  75. 75. Nouveau village global ? http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202480707577-google-investit-la-silicon-prairie-525638.php 75
  76. 76. 76 CE QUI A CHANGÉ CE QUI A CHANGÉ
  77. 77. 77
  78. 78. 78 CE QUI A CHANGÉ CE QUI A CHANGÉ
  79. 79. 79 ApplicationsApplications Délaissés / liés (moteurs)Délaissés / liés (moteurs) Partialité / vue biaiséePartialité / vue biaisée Derrière des mursDerrière des murs FB NET (internet.org)FB NET (internet.org) PropriétairesPropriétaires SmartphonesSmartphones CE QUI A CHANGÉ CE QUI A CHANGÉ
  80. 80. Enjeu ? Entretenir l’attention (économie de l’attention). « temps de cerveau disponible ». Stratégies d’addiction 80
  81. 81. Au risque de la pathologie 81
  82. 82. Le web social ? 82 Comme j’ai toujours peur de manquer quelque chose … Comme j’ai toujours peur de manquer quelque chose … Notifications …Notifications … Web « éphémère »Web « éphémère »
  83. 83. CHAPITRE 3 : quelques problèmes concrets et d’actualité. Ouvert ou fermé : le choix entre le code et la loi. 83
  84. 84. Discours de la haine ? OUI C’est compliqué C’est compliqué 84
  85. 85. Qui décide ? De diffuser ou de bloquer cette vidéo ? Qu’il s’agit de tweets antisémites ou d’humour ? Qu’il s’agit de blasphème ou de droit à la caricature ? 85
  86. 86. Qui décide ?? La justice ? Mais laquelle ? Française ? Européenne ? Saoudienne ? Israëlienne ? Palestinienne ? … Nous ? Mais nous sommes capables du meilleurs, comme du pire … Un algorithme ? Sur quels critères ? Avec quel risque d’erreur ? Une multinationale ? Mais sur quels critères ? De quel(s) droit(s) ? A quelle échelle ? 86
  87. 87. Qui décide ? Une real-géo- politique du business ? 87
  88. 88. Mais on pourrait prendre d’autres exemples. Plein d’autres exemples. 88
  89. 89. Qui décide si c’est de l’art ou de la pornographie ? 89
  90. 90. Qui décide de différence entre nudité et pornographie ? AUTORISÉ INTERDIT INTERDIT INTERDIT AUTORISÉ Apple nipples*** Puritanisme anglo-saxon ? Hygiènisme boutiquier ? MAIS : le Store : 400 millions de comptes bancaires actifs* ebook : 1 milliard d’utilisateurs actifs** *http://belgium-iphone.lesoir.be/2012/06/11/apple-communique-des-chiffres-impressionnants-a-la-wwdc **http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2012/10/facebook-1-milliard.html ***http://www.france24.com/fr/20100223-apple-veut-pas-seins-son-iphone 90 AUTORISÉ
  91. 91. 91
  92. 92. Mais finalement, qui décide VRAIMENT de tout ça ??? Apple ? Steve Jobs ? Facebook ? Mark Zuckergerg ? Leurs avocats ? Les ligues de morale américaines ? Non. 92
  93. 93. Des algorithmes. 93
  94. 94. 10 algorithmes qui dominent le monde. http://io9.com/the-10-algorithms-that-dominate-our-world-1580110464 1. capables de trouver (Google PageRank), 2. de faire connaissance (Facebook Edgerank), 3. d'aimer (Meetic et consorts), 4. de surveiller (NSA), 5. de choisir et de prescrire (Amazon), 6. d'acheter des mots aux enchères (Adwords), 7. jouer avec les cours de la bourse (High Frequency Trading), 8. de prédire le crime (IBM / analyse prédictive) 9. d'écouter de la musique (MP3 Compression). 94
  95. 95. RAPPEL : Il y a 20 ans « Vos lois ne s’appliquent pas ici » • 1996. John Perry Barlow rédige la « déclaration d’indépendance du cyberespace. » • « Nous sommes en train de créer un monde où tous peuvent entrer sans privilège et sans être victimes de préjugés découlant de la race, du pouvoir économique, de la force militaire ou de la naissance. • Nous sommes en train de créer un monde où n’importe qui, n’importe où, peut exprimer ses croyances, aussi singulières qu’elles soient, sans peur d’être réduit au silence ou à la conformité. • Vos concepts légaux de propriété, d’expression, d’identité, de mouvement, de contexte, ne s’appliquent pas à nous. Ils sont basés sur la matière, et il n’y a pas ici de matière. » 95
  96. 96. Il y a 15 ans « Code is Law » • 2000. Lawrence Lessig publie l’article « Code is Law. » • « Des gens choisissent la manière dont le code effectue tout cela. Des gens  écrivent ce code. Dès lors le choix n'est pas de savoir si les gens pourront  choisir la manière de réguler le cyberespace. D'autres gens - les codeurs -  le feront. Le seul choix est de savoir si nous jouerons collectivement un rôle dans leurs choix - et si nous pourrons alors déterminer la manière  dont ces valeurs se régulent - ou si nous autoriserons collectivement ces codeurs à décider de ces valeurs à notre place. » 96
  97. 97. Il y a 1 mois. « Nous sommes au-dessus des lois ? » • 9 Janvier 2015. • 2 jours après les attentats, Mark Zuckerberg écrit sur son mur « Nous suivons les lois de chaque pays, mais nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de gens dicter ce que les gens peuvent partager à travers le monde. » 97
  98. 98. Je résume 1996. « Il n’y a pas de lois ici » 2000. « le code c’est la loi » 9 Janvier 2015. « certaines plateformes sont au-dessus de certaines lois. » 98
  99. 99. Pourquoi est-ce si compliqué, CONFUS, PAS CLAIR, PAS TRANSPARENT ??! 99
  100. 100. 100
  101. 101. 3 moyens de lutte contre la haine • La loi – principe de territorialité – Nul n’est censé l’ignorer. – Mais tout le monde à le droit à un avocat. • Les règlements (CGU) – principe de viabilité commerciale. – Nul n’est censé les lire – mais tout le monde est considéré comme les ayant accepté. • Le code – principe d’invisibilité. – Nul n’est (plus) censé le maîtriser, – mais tout le monde quotidiennement s’y soumet. – Y compris … le législateur ? • What Else ? • Principes ? Morale ? Ethique ? Valeurs ? 101
  102. 102. 102 Lutter contre la haine • La loi • Les règlements (CGU) • Le code • Qu’est-ce qui est le plus important ? LE CODE. • Qu’est-ce qui décide ? LE CODE. • Que doit connaître la loi ? LE CODE. Océan / plage (espace public) CIRCULAIRE n° 86-204 du 19 juin 1986. Surveillance des plages et lieux de baignade d'accès non payant. Piscine (espace privé) Dans quoi je me baigne ?? Dans de l’eau ou dans de l’acide chlorydrique ? 102
  103. 103. « Nul n’est censé ignorer la loi » « Nulle loi ne peut plus se permettre d’ignorer le code. » Devient … « Code is Law » 103
  104. 104. Résultat ? • 9 Janvier 2015. • 2 jours après les attentats, Mark Zuckerberg écrit sur son mur « Nous suivons les lois de  chaque pays, mais nous ne laissons jamais un pays ou un groupe de gens dicter ce que les  gens peuvent partager à travers le monde. » Il a le code. Nous avons signé son règlement. IL EST LA LOI. SA LOI. 104
  105. 105. Ce n’est pas la taille qui compte … mais quand même ça compte un peu. Barak O. Président of USA. 320 millions d’habitants. Mark Z. CEO of Facebook. 1,5 milliard d’utilisateurs. 105
  106. 106. CHAPITRE 5 ON FAIT QUOI ??? 106
  107. 107. 107 http://degooglisons-internet.org/
  108. 108. On fait quoi ? • Niveau individuel : – Choix open source (dégooglisons internet) – Cryptage (PGP) / VPN – Confidentialité (paramètres) – Et au quotidien : http://www.politis.fr/Petit-guide-de-la-vie-privee,30517.html • Niveau collectif – Soutien associations libertés individuelles (quadrature net) • Niveau politique – OUVRIR ET METTRE EN DÉLIBÉRÉ LA PARTIE DU CODE QUI RELÈVE DE CETTE ÉDITORIALISATION – OU ALORS : CRÉER UN INDEX INDÉPENDANT DU WEB. 108
  109. 109. Merci  QUESTIONS ? 109

×