Successfully reported this slideshow.

2011 - Les nouveaux modèles

3,802 views

Published on

Résumé de la 21e Journée de rencontre de l’Observatoire technologique

  • Be the first to comment

2011 - Les nouveaux modèles

  1. 1. Novembre 201121E JOURNEE DE RENCONTRE DE LOBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUELes nouveaux modèlesLes technologies de l’information et de la communication se retrouvent au cœur dun nombre croissant des activités quirégissent lévolution de notre société, tant au niveau des individus que des organisations. La rupture à laquelle elles nousconfrontent est avant tout liée aux usages induits par les technologies numériques ubiquitaires et les réseaux sociaux. Ceux-cinous renvoient à un monde en perpétuelle évolution où les approches traditionnelles ont dû céder la place à de nouveauxmodèles mieux à même de prendre en compte cette réalité.Ce sont de ces nouveaux modèles dont de nouveaux. Mais au-delà, il y auraon a parlé le 25 novembre 2011 lors de également de nouvelles postures à LOBSERVATOIRE TECHNOLOGIQUEla 21e Journée de rencontre organisée adopter.par lObservatoire technologique: L’Observatoire technologique (OT) anouveaux modèles économiques ou Catherine Monfort est experte dans pour principal mandat daider le secteurdinnovation, nouveaux modes de la gestion des portefeuilles de brevets public genevois à intégrer une visiongestion et dorganisation, nouvelles d’invention depuis plus de 20 ans. Elle sociétale et prospective dans sesmanières de gouverner et de réguler. est fondatrice et directrice dune société réflexions liées aux technologies de spécialisée dans la gestion de la linformation et de la communication.Entre concepts généraux, démarches propriété intellectuelle. Cela passe par une veille stratégiquepersonnelles et exemples concrets, cette et technologique, à l’intersection de laJournée de rencontre a illustré quelques Jean-Michel Cornu est consultant recherche, des technologies de pointeunes des nombreuses formes que international depuis 25 ans. Il est et de la société. De larges domainespeuvent prendre ces nouveaux modèles. également directeur scientifique de la sont ainsi explorés, au-delà des seulesCertaines des conditions qui ont favorisé Fondation Internet Nouvelle Génération questions technologiques et tout en (FING) et Chief Visionary Officer du replaçant l’individu et la société auleur émergence ont également été centre de la réflexion.abordées: passage à une économie de projet Imagination for People. Il estlabondance, influence des réseaux spécialiste des sujets traitant de limpact Dans cet esprit, l’OT aide les entités des technologies émergentes sur la publiques du canton à appréhendersociaux dans les processus de limpact du numérique en identifiant, encollaboration et de cocréation ou plus société et sur lintelligence collective. analysant et en mettant en perspectivedirectement prise de conscience des Jean-Marie Leclerc est directeur les facteurs d’évolution technologiquelimites rencontrées par les modèles général des systèmes dinformation du correspondants. Il accompagne aussitraditionnels. ladministration et ses métiers dans canton de Genève. Depuis son arrivée à leur transformation en lien avec cesAu final, les orateurs ont adressé un Genève en 2001, il a constamment évolutions.message unanime  aux 300 personnes défendu la nécessité dappréhender les technologies dans une perspective Une conception sociétale desprésentes: si elles désirent répondre aux technologies de linformation et de ladéfis qui les attendent, les organisations, sociétale ainsi que celle de considérer communication doit privilégier lesquelles soient publiques ou privées, linformation comme une ressource échanges pluridisciplinaires. Lesdevront sinspirer de ces modèles qui stratégique pour les administrations membres de lOT veillent ainsi àsont souvent en rupture avec le courant publiques. cultiver un réseau de contacts dans des domaines variés, hors de leurdominant. Elles risquent sinon de Serge Soudoplatoff est entrepreneur, champ de compétence, tels que laconnaître des difficultés grandissantes, à enseignant, chercheur et conférencier sociologie, le droit, léthique ou lalimage des industries du cinéma ou de sur les ruptures induites par Internet. Il a pédagogie.la musique qui nont pas su se réinventer fondé récemment les start-ups La confrontation de ces visionsdans ce nouveau paradigme. commonbox, sooyoos, et familiagames. plurielles enrichit le débat et permetIl sagira alors pour elles den prendre la Il enseigne également à lHetic, une déviter lécueil dune approche techno-mesure et de repenser certains des école jeune et prometteuse qui forme les centrique.modèles existants, voire den imaginer élèves au monde de demain.de
  2. 2. LES INTERVENTIONS EN BREFCette 21e Journée de rencontre a permis de découvrir des facettes parfois inattendues du changement de paradigme induit par Internet. Mais au-delà des nouveaux modèles évoqués par les orateurs, ce sont surtout leurs messages convergents que nous retiendrons. Tous ont témoigné dela nécessité de sortir de notre cadre de pensée habituel pour mieux profiter de la richesse des réseaux et de lintelligence collective. Cest cetterichesse encore largement sous-estimée qui nous permettra de répondre aux défis complexes qui attendent notre société. Robert Monin Jean-Marie Leclerc Secrétaire Général du Département des constructions et des Directeur général des systèmes dinformation technologies de l’information de la République et canton de Genève de la République et canton de GenèveLorsquil évoque les nouveaux modèles, Robert Monin insiste tout En se penchant sur un parcours professionnel de plus de 40 ans,dabord sur le besoin et lobligation de transparence des institutions Jean-Marie Leclerc affirme que la seule véritable rupture quil constatepubliques qui sont devenus, selon lui, une nécessité. Mais dans le nest pour lheure que technologique. Selon lui, les changementsmême temps, la confidentialité des données doit être prise en compte importants qui auraient dû naturellement y être associés, à savoir lescorrectement. ruptures organisationnelles et méthodologiques, nont pour pasCes deux aspects sinscrivent dans les demandes exprimées par les réellement suivi.citoyens pour un accès en tout temps et en tout lieu aux données Mais les réseaux sociaux sont les facteurs déterminants qui sont engérées par notre administration. Cest une réalité à laquelle nous train de changer la donne. Ils sappuient sur des valeurs beaucoupdevrons savoir mieux répondre à lavenir : «Nous navons pas dautre plus proches de nos émotions, amènent de nouveaux modèleschoix que de nous adapter à cette nouvelle donne liée au numérique». dorganisation de type ADN et nous incitent à envisager des méthodesEnfin, Robert Monin note que les modèles dorganisation qui sachent prendre en compte limprévisible.hiérarchiques montrent leurs limites. Nous devons aujourdhui savoir Jean-Marie Leclerc termine en encourageant chacun à sortir du cadremieux fonctionner en réseau ou par projets. Mais il faudra pour cela afin de mieux saisir les potentiels en jachère offerts par cechanger notre culture dentreprise, ce qui constituera un défi quotidien. changement de paradigme que nous sommes en train de vivre. Cette 21e Journée de rencontre était la dixième, et dans le même temps la dernière, organisée sous la direction de Jean-Marie Leclerc. Serge Soudoplatoff Dix conférences marquées de son empreinte et qui ont Entrepreneur, enseignant, chercheur et conférencier abordé des sujets variés, en prise directe avec les tendances émergentes du moment, ceci toujours avec leSerge Soudoplatoff nous fait redécouvrir le changement de paradigme credo dune approche sociétale des technologies deamené par Internet avec des exemples imagés, toujours percutants et linformation et de la communication.souvent teintés dhumour. Jean-Marie Leclerc a su très tôt comprendre et nous faireFaisant une analogie avec les modèles véhiculés par lalphabet, il partager limportance des enjeux liés au changement denous interpelle : « Vis-à-vis dInternet, va-t-on savoir se comporter paradigme amené par le numérique, pour la société encomme les grecs qui se sont fait violence pour baser leur alphabet sur général et pour les administrations publiques en particulier.des symboles abstraits et faire ainsi progresser lhumanité ? » Lapproche holistique privilégiée nous permet denvisager les opportunités offertes avec la certitude de ne pasPour Serge Soudoplatoff, Internet est loutil de linteraction et de la passer à côté de lessentiel.réflexivité qui permet comme nul autre de transformer une sommedintelligences individuelles en intelligence collective. Mais le fait Une page se tourne pour lObservatoire technologique, mais il en reste encore de passionnantes à écrire enquInternet soit loutil de la communauté se révèle souvent bien sinspirant de celles que nous venons de rédiger avecdisruptif pour les organisations en mode hiérarchique. Et seules celles Jean-Marie Leclerc.qui passeront par de profondes mutations internes sinscriront dans lemonde de demain. Catherine Monfort Jean-Michel Cornu Directrice de la société UniConcept IP Solutions Chief Visionary Officer du projet Imagination for PeopleRiche de son expérience dans la gestion de la propriété intellectuelle, Pour Jean-Michel Cornu, deux changements majeurs conditionnentCatherine Monfort rappelle que les pratiques dans ce domaine et le lémergence de nouveaux modèles en lien avec le monde dInternet: lemodèle d’affaires qui en découle sont les mêmes depuis des passage de la rareté à labondance et celui du prévisible àdécennies. Si ce modèle a bien intégré quelques nouvelles limprévisible.technologies, le paradigme qui sous-tend lactivité a pour sa part peu Ces deux tendances fortes permettent daller au-delà de la «simple»évolué. innovation technologique pour se diriger vers une innovation desCette inertie dans létat desprit et la prise de conscience de services et in fine des usages.lémergence dun nouvel ordre sociétal fait obstacle à l’introduction de Jean-Michel Cornu la illustré avec la plateforme Imagination fornouvelles solutions créatives mieux adaptées aux besoins. People, ce Wikipedia des idées au service de linnovation sociale, quilPour Catherine Monfort, un modèle performant doit savoir intégrer un a contribué à lancer cet été. Quil sagisse de monnaies, darchitectureaccès aux informations en tout temps et en toute transparence, ou de musique, les exemples percutants proposés nous démontrentproposer des services pour simplifier la gestion des dossiers et les potentialités de lintelligence collective au service de linnovationfaciliter le partage dans une démarche de cocréation qui sait laisser ouverte et nous rappellent qu’il faut savoir constamment sortir de notrelibre cours à une dynamique innovante. cadre de pensée habituel et faire parfois confiance au hasard. Département des constructions et des technologies de linformation Centre des technologies de linformation Observatoire technologique Rédaction: Patrick Genoud Tél: +41 (22) 388 13 50 • Fax: +41 (22) 388 13 57 • ot@etat.ge.ch • www.ge.ch/ot

×