Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Etudiants Patrons : même combat pour l'emploi

689 views

Published on

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Etudiants Patrons : même combat pour l'emploi

  1. 1. ETUDIANTS PA TRONS ME ME P OUR COMBAT L’E MPLOI ! Universités et entreprises : partenaires, pas adversaires !L’Université française est reconnue pour ses qualités académiques Le MET, créé par l’UNI (Union Nationale Inter-universitaire, uneet sa recherche. Pour autant, les étudiants issus des grandes organisation qui réunit lycéens, étudiants, enseignants et socio-formations universitaires se retrouvent encore trop souvent à la pro) en janvier 2010, réunit des étudiants désireux d’en finir avectraîne en terme d’emploi, notamment en comparaison avec leurs la mauvaise image de nos universités, et souhaite promouvoir unecondisciples issus des écoles de commerce, des IUT et des autres nouvelle relation entre étudiants et patrons afin d’améliorerformations très professionnalisantes. l’emploi des jeunes.Cette situation n’est pas une fatalité ! Les Grandes Ecoles et les grandes universités étrangères travaillent main dans la main avec les entreprises. Pourquoi pas les universitésL’Université française doit réussir à allier formation théorique françaises ?pointue, recherche et insertion professionnelle de ses étudiants.Pour cela, de nombreux tabous doivent être brisés. Ainsi, cette Certaines universités ont engagé récemment des politiquesopposition stérile entre universités et entreprises doit être innovantes pour améliorer l’insertion professionnelle des étudiants.définitivement levée. Mais nombreuses sont celles qui sont encore à la traîne, quand elles ne refusent pas tout bonnement d’engager la moindre politique quiIl est urgent d’en finir avec le folklore estudiantin de gauche qui permettrait une meilleure collaboration avec le bassin d’emploiconsiste à bloquer régulièrement nos campus. Les grèves à local.répétition donnent une image pitoyable de nos universités.Comment alors espérer que les entrepreneurs puissent avoir envie A un an de la Présidentielle, il est temps de donner de la voix, etd’embaucher ensuite des diplômés d’université ?! de ne pas laisser ceux qui ont un discours négatif et anti-patrons prendre la parole à notre place.Si les dernières réformes universitaires (notamment la loid’autonomie des universités de 2007) ont permis de briser certains Si pour toi aussi, les universités et les entreprises sont partenaires,tabous et d’engager le développement de liens entre universités et et non pas adversaires, alors dis le haut et fort, avec le MET !entreprises, de nombreux progrès restent encore à faire… Toute l’actu étudiante sur www.mouvementdesetudiants.fr Les étudiants libres et responsables
  2. 2. Nos propositions pour l’emploi des jeunes Améliorer l’orientation : Trop d’étudiants quittent les Faciliter les stages : L’interdiction des stages hors cursus 1 études supérieures sans diplôme, et ont du mal à trouver un emploi, car ils ont été mal orientés. Pour mieux s’orienter, il est 5 partait d’une intention louable : elle a pour objectif de mieux encadrer les stages, et d’éviter les abus. Mais cette règle a eu pour nécessaire de connaître les débouchés de chaque diplôme. C’est conséquence immédiate de réduire l’offre et le conventionnement pourquoi le MET exige la publication des taux de débouchés de de stages. Le MET propose d’assouplir la politique des stages, chaque diplôme, y compris les grilles de salaire, avec la création pour les faciliter, car ils sont un apprentissage indispensable. d’un indicateur national transparent, comparable entre établissements et filières. Valoriser les jobs étudiants : l’expérience professionnelle Des passerelles entre diplômes en licence : Valérie 6 et les jobs étudiants doivent être valorisés et l’emploi salarié facilité, en créant des jobs étudiants adaptés sur les campus, et2 Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, vient de lancer la deuxième étape du Plan Réussite en Licence. Il en reconnaissant les expériences professionnelles dans les cursus. Les jobs étudiants effectués pendant les études pourraient, à est important de permettre de meilleures passerelles entre les l’appui de la remise d’un rapport et d’une soutenance, être établissements (universités, IUT, BTS, prepa…) en premier cycle, considéré comme un stage. pour pouvoir se réorienter sans perdre d’année. Promouvoir l’entrepreneuriat étudiant, notamment 3 Pour une plus grande professionnalisation des cursus dès la licence : il est nécessaire de professionnaliser tous 7 par la création de fonds d’amorçage, le développement de chaires dédiées à la création d’entreprise, et la création de concours inter- les cursus, afin d’avoir un bagage nécessaire pour mieux connaître universitaires de l’entrepreuneuriat. Comme pour les jobs le monde professionnel et son langage. Le MET propose : étudiants, une expérience entrepreneuriale pourrait être - la mise en place de modules « connaissance de l’entreprise », considérée comme un stage. L’Université française sait aujourd’hui afin de mieux comprendre leur fonctionnement. mettre en avant la performance de sa recherche (colloques, remise - de faciliter le recours aux enseignants associés, venant du de prix, ...), pourquoi ne pourrait-elle pas faire de même pour les monde de l’entreprise, par les universités. initiatives entrepreunariales de ses étudiants ? -de multiplier les rencontres avec les chefs d’entreprise sur les campus, et les visites de leurs entreprises. Créer de meilleures conditions pour l’entrée sur le Développer l’alternance : Il est nécessaire de développer 8 marché de l’emploi. Le MET est favorable au lancement d’un grand débat sur une réforme du droit du travail, et souhaite4 ce dispositif, de la licence au doctorat, car l’alternance est une véritable garantie pour son insertion professionnelle. étudier la piste du contrat unique, comme il existe dans de nombreux pays européens.Moi aussi, je me bats pour l’emploi, je rejoins le META renvoyer à : MET - 34 rue Emile Landrin - 92100 Boulogne Pourquoi adhérer au MET ?Nom : ................................................................................ Prénom : ....................................................................... Le MET a été créé en janvier 2010 par l’UNIAdresse : ...................................................................................................................................................................... et 25 associations étudiantes. Nous revendiquons un engagement étudiantCP : ........................................ Ville : .......................................................................................................................... constructif et entreprenant, face à ceux qui n’agissent que par la contestation, lesEmail : ............................................................................................................. Tél : .................................................. manifestations et les blocages des facs.Etablissement : ..........................................................................Filière / Année : ............................................... Adhérer au MET, c’est défendre les valeurs de liberté, de responsabilité, d’égalité desDésire chances, de mérite et d’excellence.r Adhérer au MET : joindre un chèque de 20 euros à l’ordre du MET Adhérer au MET, c’est rejoindre un réseau L’adhésion au MET permet aussi d’adhérer à l’UNI : d’étudiants, fort déjà de plus de 300 élus Je souhaite adhérer gratuitement à l’UNI, et en recevoir les publications : r dans les instances nationales et localesr Etre contacté par un responsable (conseils d’universités, d’ufr, d’écoles, crous,r Recevoir des informations sur le MET cneser...), et présent dans toute la France. Tel : 01.78.16.40.30 www.mouvementdesetudiants.fr Fax : 01.78.16.40.31

×