Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Jd 35 coordinations

257 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Jd 35 coordinations

  1. 1. Rencontre Départementale Carrefour 18 Rennes« Dispositifs de coordination en santé mentale? » Le 6 septembre 2012 14h30 à 17h
  2. 2. DéroulementIntroductionQui est là ?Ateliers / questionsRestitutionÉchanges
  3. 3. « DISPOSITIFS DE COORDINATION EN SANTE MENTALE ?»Selon vous, pourquoi les coordinations en santé mentale deviennent-elles une priorité actuellement? Quels sont les espaces de coordination que vous mobilisez dans vos pratiques? Pourquoi, pour quoi faire? Quels sont les facteurs de fonctionnements et/ou disfonctionnements?
  4. 4. Pourquoi les coordinations deviennent-elles une priorité actuellement ? Circulation, Accompagner Multiplicité deséchanges, points de les espaces, complexité des vue changements de systèmes : rationalités complémentaires, regards diverses (économiques) regards croisés. citoyens, déstig matisation Parcours Nécessité de complexes, besoin collaboration, répo Pluralité des approches validée, d’identification, et nse/prévention à Respect des professions. interconnaissance l’isolement des des acteurs professionnels: Impact place de l’usager dans les multiples sur un changement de textes. territoire. Besoin de pratiques – acquiscohérence, fluidité, o de l’échangerientation, sécurisati on Limites de la coordination : Optimisation des ressources pour qui et par qui? Définir les rôles, missions, limites acteurs et institutions
  5. 5. Quels sont les espaces de coordination que vous mobilisez dans vos pratiques ? Acceptions Coordination larges ou étroites Instances de concertation/espaces omniprésente dans des de coordination/ coopération les pratiques « coordinations » Evolution des freins à Multiplicité des la coordination : ex : dispositifs vers le partage du Intra / extra secret Amont /aval Nécessité de supports synthétiques matériels au niveau du département, et pas limités à la dimension ville 3 types : Fonction de coordination et animation (AS)Espaces d’appui aux professionnels (CDAS, centre hospitalier Guillaume Régnier) -Instance politique : identifier procédures, besoins, situations non résolues
  6. 6. Pourquoi, pour quoi faire ? Limiter la souffrance en limitant Améliorer la qualité: l’exclusion Pour les professionnels : pour avoir plus de ressources, ouvrir sur d’autres Pour moins s’ennuyer coopérations, destigmatisation entre professionnels, donner du sens à son action Insertion professionnelle reste « le mur le plus haut » Pour les personnes : sens, lisibilité, approche globale, cohérence – plus de choix, acteur du parcours Recherche de synergie : ouvre vers idées, solutions nouvelles, créateur d’innovationsIdentifier et porter collectivement l’expression d’un besoin . Accompagnement des usagers: Mobilisation des ressources Tenant compte de la variabilité psychiquePrise en compte des difficultés spécifiques au handicap psychique
  7. 7. Facteurs de fonctionnements et/ou disfonctionnements ? Climat de confiance, non-jugement, accepter Culture partagée et culture du partage : les conflits, la confrontation Minimum essentiel Moyens financiers et resocialisation? Un porteur Se donner des Question : quelle pertinence desVolonté d’institution: règles (mais pas rapprochements? De structures, de -Moyens trop) territoires… - permanence Humour Sens et éthique Places, Dignité et liberté des personnes? pouvoirs, Outils de coordination : Responsabilité partagée maitrise Répertoire Légitimité des uns et des autres Temps de réunion… Ouverture à d’autres types de réponses (associations)Nécessité d’une volonté politique : à quel niveau? Qui impulse? Taille : plus on est nombreux, plus c’est difficile, Superposition des niveaux? problème de lisibilité Temps : besoin de temps pour sortir du « perso- dépendant », par une structuration
  8. 8. Echanges• Actualités locales : échanges, mises en perspective• Infos régionales : 25 octobre et 4 décembre• Groupe de travail « milieu rural »

×