Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Polluants d'intérieur: diversité et sources - Catherine Tomicic

216 views

Published on

Présentation de Mme Catherine Tomicic, hygiéniste du travail, lors du séminaire Minergie Qualité de l'air intérieur à Fribourg le 8 novembre 2016

Published in: Real Estate
  • Be the first to comment

Polluants d'intérieur: diversité et sources - Catherine Tomicic

  1. 1. Institut universitaire romand de Santé au Travail Polluants d’intérieur : diversités et sources Catherine Tomicic Hygiéniste du travail
  2. 2. Sommaire  Qualité de l'air  Sources de problèmes  Effets sur la santé  Moyens d'investigation  Moyens d'action
  3. 3. Les frontières floues de "l'intérieur" ILOEncyclop.2000
  4. 4. 1. Qualité de l’air  Zone d'exclusion • Dépassement de valeurs limites  Zone d'insatisfaction • Plus de 20% d'usagers insatisfaits  Définition positive • Quels déterminants? • Eau potable: "goût agréable"… et alors?
  5. 5. 2. Sources de problèmes  Matériaux, réactions chimiques  Installations  Occupants et activités  Bioaérosols  Microclimat, inconfort  Autres • Environnement sonore • Facteurs psychosociaux.
  6. 6. Matériaux et installations  Construction • Les affreux: amiante, PCB... • Les tenaces: colles, résines... • Les (±) fugaces: solvants  Aménagement • Mobilier • Machines et ustensiles (p.ex. imprimantes, …)  Consommables • Produits d'entretien • Biocides.
  7. 7. Occupants: Bioeffluents Activité physique Métabolisme [W] CO2 [L/h/pers.] vapeur d'eau [g/h/pers.] Sédentaire 100-120 19 50 Légère 300 50 200 Moyenne 600 100 430 Intense (athlètes) 1000 170 750
  8. 8. Bioaérosols  Microorganismes: • Moisissures, spores • Bactéries, virus, amibes • Algues, pollens  "Cadavres" et endotoxines  Allergènes • végétaux • insectes, acariens • tous les animaux à plume et à fourrure • particules fines: longue persistance.
  9. 9. Particules dans l'air Grains de pollens 10-100 µm Allergènes d'acariens 10-40 µm Spores de moisissures 2-8 µm Allergènes du chat 1-10 µm Bactéries 0.5-5 µm Virus < 0.5 µm Fumée de tabac 0.01-0.1 µm
  10. 10. Qualité... de l'air ?  Même effet obtenu • en abaissant la température opérative de 1° • en diminuant la vitesse d'air de 1 cm/s • en réduisant le bruit de 7 dB  L'environnement sonore est un paramètre crucial de satisfaction.
  11. 11. 3. Effets sur la santé  Maladies liées au bâtiment  Symptômes liés au bâtiment (SBS = sick building syndrome)  Hypersensibilité chimique multiple  Composantes psychogènes.
  12. 12. SBS: Symptômes  Non spécifiques: • Irritations, sécheresse, démangeaisons • Troubles voies respiratoires sup. • Maux de tête • Troubles digestifs • Lassitude, abattement • …  Homogènes  Affectant une fraction d'un collectif (>20%).
  13. 13. SBS: Prévalence  Suède:  >30% Hommes, >50% Femmes présentent > 1 symptôme de SBS chaque semaine au travail  2/3 de ces symptômes sont en relation avec un environnement intérieur.
  14. 14. 4. Moyens d’investigation  Réception de la demande  Analyses physico-chimiques  Bioaérosols  Odeurs  Questionnaires.
  15. 15. Réception de la demande  Quelle demande?  Stade projet  Vérification de conformité  Recherche de défaillance  Plainte d'usagers • la relation source-plainte n'est pas une équation simple et rigoureuse!!!
  16. 16. Indicateurs physico-chimiques  Amiante  Composés organiques volatils (VOC) • TVOC sans lien actuellement établi avec la santé ou le SBS • formaldéhyde  Monoxyde et dioxyde de carbone (CO et CO2)  Température  Humidité relative • trop sec, trop chaud, poussières, irritants  Champs électromagnétiques (rayonnement ionisant)  Renouvellement d'air.
  17. 17. Indicateurs physico-chimiques  Confort thermique • Température opérative • Courants d'air • PMV (vote moyenne prévisible) • PPD (pourcentage prévisible d’insatisfaction)  Bruit • continu vs. intermittent • neutre vs. signifiant (ce n'est plus de la physique!) • év. infrasons (ventilation)  Lumière • Intensité de l'éclairage • Fréquence de répétition de l´image • Clarté maximale de l´écran • Contraste de densité de luminance noire/blanc sur l'écran • Contraste de densité de luminance entre écran et l'environnement.
  18. 18. Bioaérosols: métrologie  Mesurer quoi • particules viables, odeurs, spores, endotoxines  Collecte et culture • comment? quels substrats? • spéciation?  Signification des résultats • relation avec la santé? • domaine des variations normales.
  19. 19. Odeurs : mesurables?  Le nez • Si imparfait: aucune machine n'est aussi fantaisiste et peu reproductible • Si performant: aucune machine ne mesure le plaisir ou la gêne causés par une odeur  Olfactométrie • Les "olf" et les "décipol": nez "standardisés" • Olfactométrie par dilution: recherche de seuils  Capteurs "intelligents"?
  20. 20. Questionnaires: Pourquoi?  C'est l'avis des gens exposés qui compte, leur perception de leur environnement  Identifier le problème, les symptômes, les plaintes  Localiser le problème (temps, espace, sexe, groupes professionnels, etc.)  Gagner du temps, rassurer  Associer ceux qui vivent le problème et ceux qui cherchent à le résoudre.
  21. 21. Questionnaires: Comment?  Sur mesure selon vos besoins  Court, simple, logique, facile à lire  Construit et codé pour faciliter le dépouillement  Bonnes questions = OUI ou NON  Poser les autres questions de façon précise, susciter des réponses brèves  Essayer le questionnaire "à blanc" avant de l'engager dans un vrai problème.
  22. 22. Questionnaire: les pièges  Garantir la confidentialité  Où est la ligne de base?  La question centrale: obtiendrez-vous les informations dont vous avez besoin?  Et le gag qui tue: UN QUESTIONNAIRE NE REMPLACE JAMAIS DES INTERVIEWS !
  23. 23. 5. Moyens d’action  Sélection des matériaux  Conception générale  Ventiler plus… ou ventiler MIEUX ?
  24. 24. Traitement d'air: défaillances  Débit et circulation de l'air • air frais insuffisant, recyclage excessif • distribution, mélange mal réalisés • courants d'air, gradients de pression  Réglages • température, humidité inconfortables • "réglages" personnels pulsion/aspiration  Qualité de l'air distribué • polluants extérieurs (épuration, prise d'air) • entretien insuffisant, eau, moisissures.
  25. 25. Normes  Article 16 et 18, OLT 3  OFSP  Richtwerte für die Innenraumluft, Umweltbundesamt (DE)  Ergonomie des ambiances thermiques. Détermination analytique et interprétation du confort thermique, Norme ISO 7730  Qualité de l’air dans les locaux non industriels, AFNOR (France)  Guidelines for ventilation requirements in buildings, Commission européenne  Air Quality Guidelines (OMS).
  26. 26. Institut universitaire romand de Santé au Travail Merci pour votre attention Pour toute information complémentaire: Catherine.Tomicic@hospvd.ch www.i-s-t.ch

×