Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Le numérique dans l’école : enjeux, perspectives, controverses…

928 views

Published on

État des lieux, le numérique éducatif et ses enjeux.
Présentation en appui d'une conférence sur le sujet à l'ICP de Paris le 16 janvier 2018.

Published in: Education

Le numérique dans l’école : enjeux, perspectives, controverses…

  1. 1. Le numérique dans l’école : enjeux, perspectives, controverses… Michel Guillou @michelguillou www.culture-numerique.fr 16 janvier 2019 Enseigner ne peut plus se faire comme hier, enseigner ne peut même plus se faire comme aujourd’hui.
  2. 2. Le numérique ? des outils, des applications… https://www.fcpe.asso.fr/sites/default/files/ressources/NoteCS_no12_Apprendre_avec_le_numerique_hors_ecole.pdf
  3. 3. Le numérique ? un champ de recherche complexe et très actif ● Humanités numériques ● Culture numérique ● Citoyenneté numérique ● Identité numérique ● Littératie numérique ● Création numérique ● Écriture numérique ● Inclusion numérique ● Illettrisme numérique ● Fracture numérique ● Traces numériques ● Données numériques ● Transition numérique ● Transformation numérique ● et bien sûr les outils et ressources numériques… Et demain, plus de numérique du tout ?
  4. 4. Le numérique ? des slogans pour l’école ● Un slogan vieux de plus de 3 ans qui illustre bien la transformation numérique de l’école et son engagement ● Un slogan récent qui assujettit le numérique à l’école qui l’utilise
  5. 5. Le numérique ? des images autour de nous
  6. 6. Le numérique ? de curieuses injonctions
  7. 7. Le numérique ? de curieuses questions
  8. 8. Le numérique ? un curieux substantif ● Multimédia, TICE, TIC, digital ● La difficulté est de sortir d’une dialectique « fin en soi/outil » ● Vaincre la dictature des artefacts et résister aux idéologues du numérique ● «  [Il convient de] considérer ainsi le numérique […] comme culture, écriture et cadre de production des savoirs, et non comme une addition d’outils dont il faudrait sans cesse démontrer la plus-value. » Dialogue des humanités numériques, collectif, 8-3-2017
  9. 9. Le numérique, le paysage d’aujourd’hui, la culture de ce temps ● https://www.culture-numerique.fr/?p=7593 21-6-2018 ● « Le numérique, c’est le fait social total de notre civilisation occidentale hypermoderne. » Pascal Plantard, 2011, Anthropologie des usages du numérique ● « Il devient difficile de ne pas refaire toute la sociologie de tous les domaines, car le numérique a ceci de particulier qu’il est “pervasif”, c’est-à-dire qu’il pénètre toutes nos activités, des plus intimes aux plus collectives. » Dominique Boullier, 2016, Sociologie du numérique
  10. 10. Le numérique, le paysage d’aujourd’hui, la culture de ce temps ● « Le numérique n’est pas seulement une révolution technologique. Comme le furent, en leur temps l’invention de l’écriture et celle de l’imprimerie, il est aussi un phénomène culturel et social qui imprègne les actes les plus ordinaires de notre vie et nos représentations du monde : notre perception de l’espace et du temps, notre relation aux autres, nos façons de penser, d’imaginer et de créer, nos modes de travail et d’accès au savoir, ainsi que nos manières de produire et de diffuser les connaissances. » Catherine Becchetti-Bizot, 2017, Repenser la forme scolaire à l’heure du numérique
  11. 11. Le numérique, le paysage d’aujourd’hui, la culture de ce temps ● « La culture numérique, c’est… le cadre culturel qui donne du sens à la vie de chacun, le paysage à partir duquel nous construisons nos actions, nos actes, nos tâches, à partir duquel nous élaborons nos valeurs… […] Le numérique est un fait social total au sens du concept proposé par Marcel Mauss parce que ces technologies transforment l’ensemble de la société et de toutes se institutions. » Jean-François Cerisier, 2018, Séminaire sur la culture numérique ● Une culture numérique avant tout humaniste, sociale, culturelle, citoyenne
  12. 12. Du paysage à la transformation numérique… ● Un phénomène progressif qui touche toute la société (dans les entreprises, les DRH sont davantage concernées que les DSI) ● Un paradigme plus brutal pour les institutions rebelles (tsunami ?) ● Invalidation progressive des modèles et institutions du siècle dernier, en passant de modèles d’organisation pyramidaux hiérarchiques à une organisation réticulaire qui se nourrit du flux et d’intelligence collective ● Remise en cause progressive des élites et des experts, des mandarinats, des piédestals…, et bien sûr de la représentation sociale et politique traditionnelle
  13. 13. La remise en cause des élites et des médiations ● « On n’a rien compris de la culture qui est en train de transformer la façon de travailler, de se lier. La désintermédiation remet en cause les rentes de situation, qui sont vues comme des abus. Il faut apprendre à diffuser les informations, lâcher prise, collaborer, co-créer. [...] Le droit de propriété est remis en cause, le principe même de l’autorité remis en question. Tout cela est déstabilisant pour le corps professoral. [...] Il s’agit d’un véritable défi de formation. » Laure Belot citant Dominique Boullier, Cosmopolitiques et Le Monde 16-1-2014
  14. 14. La remise en cause des élites et des médiations « On n’est pas en direct de Canal+, on est en direct de mon téléphone ! » Benjamin Mendy, 17-5-17, Monaco, à Laurent Paganelli
  15. 15. La remise en cause des élites et des médiations Peter Steiner, New-Yorker, 1993
  16. 16. La remise en cause des élites et des médiations ● Un moteur principal : la peur «  Peut-on imaginer un professeur énoncer un fait, et qu’un élève aille aussitôt “vérifier” l’assertion, le reprenant “preuve à l’appui” ? Sa crédibilité et sa figure d’autorité s’en trouveraient aussitôt délégitimées aux yeux de tous. » Eric Sadin, dans Libération, 16-11-2014 ● Un antidote majeur : la raison
  17. 17. © Olivier Got , L’Étudiant, Université de Bordeaux
  18. 18. 21
  19. 19. Les effets de la panique morale, synecdoques et entourloupes ● Les outils et les ressources pris pour le numérique ● L’informatique qui est prise pour le numérique ou s’en réclame indûment, voir « Numérique et sciences informatiques », « Informatique et création numérique » et « Informatique et sciences du numérique » ● La polémique stupide des écrans ● La cacophonie des usages ● Le trépied obsolète outils/ressources/formation ● Le « bon usage » et la responsabilité ● Filtrage, censure et surveillance
  20. 20. La panique morale : l’interdiction du téléphone mobile ● « Une nouvelle fois, l’Éducation nationale passe à côté d’une extraordinaire opportunité. C’est la première génération à se promener avec, dans la poche, un dictionnaire, une calculatrice scientifique, une encyclopédie, un atlas, une bibliothèque, une vidéothèque, un appareil photo, un enregistreur pour les cours de langues, une caméra… Au lieu d’apprendre à s’en servir, d’apprendre à trier et à garder un esprit critique sur les informations… on veut interdire, sans d’ailleurs y parvenir. » Philippe Casier, principal de collège, 2018
  21. 21. Les controverses : c’était mieux avant ● « Enseigner ne peut plus se faire comme hier, enseigner ne peut même plus se faire comme aujourd’hui. » ● « Il nous faut cesser de rêver et d’imaginer des élèves tels qu’ils pourraient ou auraient pu être, à l’image de ce que nous étions nous-mêmes ou rêvions d’être parfois, il y a quelques dizaines d’années. »
  22. 22. La critique du numérique ● Un argument central : « C’était mieux avant » ● Un corollaire : « On n’a jamais fait comme ça, on ne voit pas pourquoi on changerait »
  23. 23. La critique du numérique éducatif et autres controverses ● L’écriture manuscrite ● L’absence d’effort ● La triche aux examens ● La remise en cause violente de l’autorité et de la légitimité ● La pression sociétale, la numérisation des services ● L’absence de contacts humains ● Les inégalités sociales, l’illettrisme numérique ● L’accès à l’information et à la désinformation ● Les enjeux économiques, la dictature des plateformes
  24. 24. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/03/01016-20150303ARTFIG00007-l-ecole-face-au-defi-des-theories-du-complot.php
  25. 25. https://www.inaglobal.fr/idees/article/les-fake-news-miroir-grossissant-de-luttes-d-influences-9713
  26. 26. https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/les-jeunes-partagent-moins-de-fake-news-que-leurs-aines_3138221.html
  27. 27. Les enjeux, les défis de la transmission ● « Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé. Le transmettre à tous ? Désormais, tout le savoir est accessible à tous. Comment le transmettre ? Voilà, c’est fait. Avec l’accès aux personnes, par le téléphone cellulaire, avec l’accès en tous lieux […], l’accès au savoir est désormais ouvert. D’une certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis. » Michel Serres, 2011 https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/05/eduquer-au-xxie-siecle_1488298_3232.html
  28. 28. Les enjeux, les défis des compétences nouvelles ● Publier, commenter, exercer sa liberté à s’exprimer ● Coopérer, collaborer, co-construire ● Douter, apprendre l’incertitude, mobiliser l’esprit critique ● Expérimenter, formuler des hypothèses, donc se tromper ● Acquérir autonomie et responsabilité ● Apprendre à apprendre, acquérir agilité et capacitation ● S’engager dans la vie scolaire, collégienne, lycéenne, étudiante ● Acquérir les compétences sociales de l’Honnête homme du 21e siècle
  29. 29. Les enjeux, les défis pour l’école ● Faire évoluer les missions traditionnelles de l’école pour préparer davantage à la capacitation ou à devenir citoyen qu’à devenir employable – des nouveaux métiers, aujourd’hui inconnus –, ou usager consommateur ● Changer résolument la structure de l’école et son organisation ○ les champs disciplinaires (interdisciplinarité, transdisciplinarité) ○ les espaces d’enseignement ○ les horaires, les temps scolaires ○ les groupes et les classes ○ les missions, services et postures des enseignants et des cadres
  30. 30. Les enjeux, les défis pour la posture du maître ● Qui doit accepter de n’être qu’une source d’informations parmi d’autres ● Qui doit s’affirmer comme régulateur de la désintermédiation ● Qui doit construire une nouvelle légitimité, sans craindre de perdre la maîtrise et de passer pour un mauvais « prof. » ● Qui doit descendre de son estrade ● Qui doit mettre en place des pédagogies plus actives pour mobiliser l’attention, denrée devenue très rare aujourd’hui ● Qui doit lui aussi apprendre du groupe – on apprend ensemble
  31. 31. Les enjeux, les défis pour la société, donc pour l’école ● L’économie (dérégulation, ubérisation, distribution, données massives et personnelles) ● La politique et les corps sociaux (médiation, représentation, démocratie) ● L’information (attention, manipulation, infox, infobésité, sérendipité, bulle de filtres, médiation) ● La culture des jeunes (bain numérique, éducation aux médias, complotisme, harcèlement) ● La culture (distribution, diffusion, droit des œuvres) ● L’intelligence artificielle
  32. 32. Merci de votre attention, échangeons... @michelguillou

×