Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Avc HéMorragique

901 views

Published on

Résumés de cours pour la préparation du concours de résidanat.

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Avc HéMorragique

  1. 1. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't AVC HÉMORRAGIQUE cliniques A.Tableaux capsulo-lenticulaire (hématome profond des NGC) Hémorragie –Début brutal avec céphalées et rapidement des troubles de la conscience ; Hémiplégie + déviation conjuguée de la tête et des yeux vers la lésion –Une inondation ventriculaire peut survenir caractérisée par : hypertonie généralisée, crises convulsives, signes de décérébration –Un tableau plus progressif et moins grave peut se voir avec : obnubilation transitoire, hémiplégie capsulaire, hémianesthésie et HLH. –Une atteinte thalamique est suspectée devant : la prédominance des troubles sensitifs, un CBH homolatéral et une skew déviation (déviation des yeux vers le bas et en dedans). du carrefour Hémorragie –Hémiplégie et troubles sensitifs + HLH + aphasie de type Wernicke (si hémisphère dominant) ou anosognosie et négligence (si hémisphère mineur) –Evolution caractéristique en 3 temps : déficit + céphalées installés brutalement → régression des troubles en quelques heures (ou jours !) → aggravation secondaire par HIC (œdème autour de l’hématome). du cervelet Hémorragie –Début brutal par un grand vertige avec impossibilité de tenir debout ; céphalées postérieures et vomissements –Syndrome cérébelleux ; nystagmus ; atteintes des nerfs crâniens (VI, VII surtout). –Risque : de compression du TC ; de blocage de l’aqueduc de Sylvius ⇒ hydrocéphalie aiguë ; engagement des amygdales cérébelleuses par le trou occipital.
  2. 2. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don't B.Etiologies –HTA : la cause la plus fréquente –Etiologie malformative : doit être suspectée si sujet < 50 ans, non hypertendu, siège inhabituel de l’hémorragie (lobaire, superficiel) ; prise de contraste précoce et intense ; → une IRM et éventuellement une artériographie sont indiquées. C.Pronostic –La mortalité est plus élevée que dans l’AVC ischémique –Le pronostic fonctionnel est en générale meilleur que celui des AVC ischémiques –Le risque de comitialité secondaire est plus élevé D.Traitement –Contrôle de la tension artérielle sans la faire chuter brutalement car risque d’aggravation : nicardipine (1 à 5 mg/heure) –Mesures antioedémateuses : position ½-assise, restriction hydrique, hypocapnie en cas de ventilation artificielle, les corticoïdes sont sans intérêt, le mannitol à 20% avec relais par le glycérol. –Traitement anti-comitial : si crises convulsives → benzodiazépine –Traitement chirurgical : déviation externe du LCR en cas d’hydrocéphalie aiguë ; évacuation d’un hématome cérébelleux compressif ; traitement curatif d’une malformation vasculaire.

×