Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Transformation du riz paddy par décortiqueuses artisanales de la vfs

16 views

Published on

situation des unités de transformation artisanales dans la Vallée du Fleuve Sénégal

Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Transformation du riz paddy par décortiqueuses artisanales de la vfs

  1. 1. www.lavoixdelavallee.wordpress.com Transformation du riz paddy, un maillon très lucratif pour les unités de décorticage artisanales de la VFS Août 2017 Le maillon transformation du riz paddy dans la Vallée du Fleuve Sénégal (VFS) est devenu en un rien de temps très attractif pour les investisseurs privés, en cause les performances enregistrées sur les 2 dernières années par la chaîne de valeur riz en terme de pro- duction avec une moyenne annuelle environnant les 900 000 T de paddy. Présentement, le secteur de la transformation du paddy se modernise avec les installations successives d’unités industrielles de transformation de paddy (rizeries et mi- ni-rizeries) de dernière génération. Cette situation va da- vantage renforcer la qualité du riz blanc commercialisé au niveau des centres urbains. Précisons que ce soudain envahissement du maillon transformation par les agro-industriels est certainement dû à sa forte rentabilité. En effet, avec la structuration actuelle des prix du riz local c’est à dire un prix au pro- ducteur du paddy fixé à 125 Fcfa/Kg et un prix moyen à la consommation du riz blanc relevé à 290 Fcfa/Kg entre janvier 2016 et juin 2017 (ARM) , la marge brute potentielle du producteur de paddy oscille entre 20 et 50 FCFA/Kg et peut même être triplée si l’usinage est réalisé par le producteur lui-même. D’un autre côté, pour les transformateurs-distributeurs, la marge peut varier entre 100 et 150 FCFA/Kg et peut même aller au-delà en fonction du niveau d’intégration. Les unités de décorticage artisanales de la VFS qui ont longtemps transformé plus de 70% de la production en paddy dispose tout de même d’un avantage concurren- tiel lié à leur proximité des zones de production, à leur faible coût de transformation et surtout avec la possi- bilité pour eux d’améliorer leur paquet technologique (trieur, élevateur,etc.). La transformation du paddy étant devenue très lucra- tive, le nombre de décortiqueuses artisanales a quasi- ment doublé dans la VFS: le nombre d’unités de dé- corticage artisanales recensé est passé de 328 (SAED, 2010) à 570 (CGERV, 2015). On se demande mainten- ant si cette augmentation de l’effectif de ces unités arti- sanales est réellement bénéficiable à la chaîne de valeur riz quant à l’approvisionnement en riz de qualité et à la couverture des besoins en transformation.
  2. 2. 2 Les décortiqueuses artisanales sont apparues dans la VFS avec la libéralisation de la filière riz et dans un contexte où les prix du paddy et du riz blanc étaient très avantageux. En 1985, on en dénombrait déjà 140 qui traitaient en période de pointe pas moins de 1,2 à 1,5 T de paddy par jour (Morris, 1982). En 1992, les 300 unités réper- toriées décortiquaient entre 60 000 à 90 000 T (Tandia et Havard,1992) et en 1996/97, la capacité de transfor- mation des décortiqueuses dans la VFS était estimée aux environs de 314 000 T avec une hypothèse de fonc- tionnement annuel de 6 mois (SAED, 1996). Selon le dernier recensement réalisé par le CGERV en 2015, on dénombre 456 unités fonctionnelles con- tre 286 unités en 2010 (SAED). Il s’agit essentiellment d’unités compactes de marque chinoise qui associent décortiqueur et blanchisseur et dont la capacité de transformation théorique oscille entre 500 à 800 Kg/h. Présentement, la capacité globale annuelle de transfor- mation des décortiqueuses artisanales en activité varie entre 270 000 et 410 000 T, soit en moyenne l’équivalent de 72% de la production de riz paddy de la VFS en 2016 (472 000 T). Les pôles de transformation artisanale du paddy parmi les plus actifs sont principalement localisés dans le département de Dagana. Il s’agit pour la plupart de zones commerciales par excellence dont la principale activité économique est la riziculture et qui polarisent plusieurs périmètres de production rizicole; on peut citer par exemple les communes de Ross-Béthio, de Ross Sénégal et de Richard-Toll. Il est maintenant reconnu de tous que les unités arti- sanales de transformation de paddy seront en première ligne pour couvrir les besoins en transformation dans la VFS dont la production est en constante augmenta- tion. Néanmoins, il va falloir qu’elles améliorent leurs équipements (nettoyeur, calibreur, élevateur, trieur, etc.) et qu’elles disposent d’infrastructures de stockage pour pouvoir répondre au standard de qualité que c’est déjà créé le riz de la Vallée. Dagana Podor Matam/Kanel Dagana Podor Matam/Kanel Fonctionnel 225 160 71 Non fonctionnel 34 67 13 CGERV,octobre2015 Fonctionnel Non fonctionnel Dagana Podor Matam Bakel Dagana Podor Matam Bakel Fonctionnel 116 65 77 5 Non fonctionnel 6 21 21 3 SAED,mars2010 Fonctionnel Non fonctionnel Dagana Podor Matam Bakel Dagana Podor Matam Bakel Fonctionnel 232 79 31 9 Non fonctionnel 71 29 12 SAED,1996 Fonctionnel Non fonctionnel Les décortiqueuses artisanales dans la VFS, un mal nécessaire !!! Graphes 1,2,3: Recensement décortiqueuses artisanales de la VFS Nous analysons pour vous Août 2017
  3. 3. 3Nous analysons pour vous Août 2017 Il faut Lever les contraintes à la transformation artisanale du paddy La transformation artisanale du paddy doit être fortement encouragée car elle est pour beaucoup dans l’amélioration du taux d’occupation des jeunes et des femmes ruraux dans la région de Saint-Louis. De même, avec la concurrence des unités industrielles pour l’approvisionnement du paddy, le producteur pourra bénéficier d’un prix plus rémunérateur pour son riz paddy. Il sera très difficille d’éliminer la transformation artisan- ale dans la VFS étant donné qu’elle répond à des besoins spécifiques de décorticage pour l’autoconsommation et la satisfaction des besoins de soudure. Oui, il faut les moderniser, l’étude réalisée portant sur la place des unités de décorticage artisanal dans la transformation du paddy dans le Delta de la VFS (A.T. NIANG, Ensa 2015) estime les besoins de transformation d’une unité artisanale en une unité semi-industrielle à 8 000 000 FCFA. Pour l’instant, les contraintes à leur bon fonctionne- ment sont très nombreuses. On peut citer entre autres le manque de maîtrise des capacités techniques des uni- tés qui a une incidence sur la qualité du décorticage et occasionne des surcoûts sur la transformation du paddy. Entre les difficultés liées au coût élevé de l’électricité et le manque d’infrastructures de stockage et d’aires de séchage, le mélange des variétés de riz lors de la trans- formation a un impact considérable sur la qualité du riz blanc produit. Avec l’augmentation progressive de la production de riz dans la VFS, les unités de décorticage artisana- les ont un bel avenir. Cependant, gardons à l’esprit que les facteurs clés du succès de la transformation artisanale dans la VFS se résume dans leurs stratégies d’approvisionnement en paddy et de commercialisation du riz blanc et surtout dans leur capacité d’adaptation à un environnement commercial changeant. Graphe 4: Coûts moyens de transformation en FCFA/Kg des unités artisanales de la VFS 9,5 10,4 11,6 10,5 7,2 10,8 15,2 11,1 Dagana Podor Matam/Bakel Moy Vallée SAED-DPDR,1996 CGERV,2015 Au niveau de l’équipement, la qualité au décorticage est fonction de sa vitesse de ro- tation, la puissance motrice d’entraînement mais aussi de l’état du tamis d’évacuation du son, de la durée de séjour du produit dans la cage de décor- ticage et de la teneur en eau du produit (Bassey et Schmidt, 1990) A savoir :
  4. 4. 4 Source: Etude CGERV ; Profilage, cartographie et évaluation des capacités des petites unités de transformation de paddy de la VFS, 2015 Nous analysons pour vous Août 2017
  5. 5. Nous analysons pour vous www.lavoixdelavallee.wordpress.comcliquer ici: Marcel Matar Diouf marcel82diouf@yahoo.fr

×