Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
1
Fiche technique de la tomate
Les variétés agrées par le CNCFTI
pour la culture de la tomate dans la
Vallée du Fleuve Sén...
Le sarclage et le buttage doit être
réalisée avant chaque apport d’engrais
car ils permettent de réduire la pres-
sions de...
3CGER Vallée- Fiche technique Tomate Novembre 2016
Noctuelle de la
tomate
Acariose bronzée
Flétrissement vascu-
laire
Alte...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Fiche technique tomate sénégal

26 views

Published on

Fiche technique de la tomate industrielle dans la Vallée du Fleuve Sénégal

Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Fiche technique tomate sénégal

  1. 1. 1 Fiche technique de la tomate Les variétés agrées par le CNCFTI pour la culture de la tomate dans la Vallée du Fleuve Sénégal sont le Rio Fueguo, Rio Grande, Gempride F1, Yakii F1,Excellence,Super Star,Nadire,Gigante, Adja Ercole,Kilele. Les variétés hybrides sont réputées être plus performantes en terme de rendements et plus ré- sistantes aux maladies que les variétés fixées. La tomate se développe mieux dans des sols profonds, bien drainés et riches en matière organique. Elle pousse le mieux dans des sols où la valeur du pH varie entre 5,5 et 6,8. Une profondeur de sol de 15 à 20 cm est favorable à la bonne croissance de la tomate. Semis en pépinière Le semis en pépinière de la to- mate dans la Vallée du Fleuve Séné- gal se fait préférentiellement entre le 1er octobre au 30 novembre. Il faut prévoir 10 planches par hectare cultivé avec un dosage en semences de 25 à 30 grammes/planche de 10 m2 étant donné que la quantité de semences nécessaire pour réaliser un hectare de plantation est d’environ 250 à 300 grammes. Semez les graines à petits intervalles le long des lignes et recouvrez les graines de sable fin et de paille. Le paillage est important pour éviter le dessèchement du sol et des graines.Arrosez les lits de semis deux fois par jour afin d’assurer que le degré d’humidité soit suffisant pour la germination. Pour les variétés améliorées, la pépin- ière peut durer au maximum 25 jours. Préparation du sol Latomateestoriginaired’Amérique du Sud et fût introduite en Europe en 1544. La tomate (Lycopersicon es- culentum Mill.) est devenue un des légumes les plus importants du monde et appartient à la famille des Solanace- ae. Elle fût introduite au Sénégal vers les années 1970. Variétés On distingue 4 phases pour le cycle vé- gétatif de la tomate : -La phase de germination qui dure à peu près une dizaine de jours après le semis. -Durant La phase de croissance, on assiste à un développement aérien d’une paire de feuille et à la formation de racines fonctionnelles. Au bout des premiers mois apparaissent environ 3 à 4 paires de feuilles. La croissance dure de la levée jusqu’au stade 6 feuilles. En plein champ la tige s’allonge et le nombre de feuilles augmente. -La phase de floraison : Les boutons flo- raux donnent les premières fleurs. La première fleur, apparaît deux mois et demi environ après le semis, la florai- son s’échelonne de bas en haut. -Phase de fructification et de maturation : Elle débute durant la phase de florai- son. Les fleurs se développent, grossis- sent et atteignent leur taille définitive. Cette phase dure environ deux mois, soit de quatre à six mois après le semis. Selon le mode de croissance, on dis- tingue deux types différents de plan- tes de tomates : le type à croissance indéterminée et celui à croissance dé- terminée. Comparées aux variétés à cycle indéterminée, celles à croissance déterminée utilisées le plus souvent en culture de plein champ, n’ont pas besoin de tuteurage et arrêtent leur croissance après la floraison. En plein champ, lorsque les périodes de froid ou de chaleur perdurent pen- dant la floraison, la production de pol- len sera réduite et la formation des fruits en sera affectée. La température optimale pour la plupart des variétés se situe entre 10 et 30°C. Cycle cultural La durée du cycle végétatif com- plet de la tomate est de 4 à 5 mois en- viron pour les semis directs en pleine terre et de 5 à 6 mois pour les plants repiqués. En contre saison, le cycle végétatif s’allonge et peut atteindre 7 mois (mémento de l’agronome,2003). CGER Vallée- Fiche technique Tomate Novembre 2016
  2. 2. Le sarclage et le buttage doit être réalisée avant chaque apport d’engrais car ils permettent de réduire la pres- sions des adventices, de renforcer les jeunes plants en faisant des buttes au- tour et de favoriser le développement des racines. Un labourage profond permettra une meilleure pénétration des racines. Le labourage à 30-40 cm une fois tous les 3 ans, permet également de réduire les risques de contamination par des ravageurs et des maladies liés au sol. Effectué après la récolte de la culture précédente, il améliore la structure du sol ainsi que sa capacité de rétention de l’eau. A défaut du labour, on peut ef- fectuer deux passages d’offset dont 1 croisé à 15-25 cm. Le billonnage qui permet de contrôler plus facilement les mauvaises herbes et augmente la surface d’infiltration du sol, se fera à 1,2 m d’intervalle. En supplément on pourra effectuer un façonnage manuel pour disposer d’un billon régulier et arasé de 30 à 35 cm de hauteur et de 25 à 30 cm de largeur au sommet. Sarclo-buttage Irrigation Récolte A Savoir La longueur de l’obscurité est essentielle pour le contrôle de la croissance et le développement de la tomate. Le dével- oppement reproducteur de la tomate est fortement influencé par la quantité totale d’énergie que reçoit la plante quotidi- ennement (Kinet, 1985). La lumière intervient sur la croissance et la fructification de la tomate par sa durée, son intensité, et sa qualité; 1200 heures d’insolation sont nécessaires pendant les 6 mois de végétation. Un éclairement de 14 heures par jour est nécessaire pour une bonne nouaison. Toutefois la photopé- riode ne doit pas dépasser les 18 heures par jour (Chtiwi, 2000 in Merdaci et Atia, 2006). La tomate est très sensible à l’hygrométrie, il semble qu’une hygro- métrie relativement ambiante de 60% à 65% soit la meilleure (Laumonnier, 1979). L’humidité atmosphérique doit être de 76% lors de la germination, 75-80% du- rant l’élevage des plantes, 70-80% lors de développement végétatif, 60-80% pen- dant la floraison et 60-70% lors de dével- oppement des fruits (Benchaalal, 1983). Les exportations (fruits, tiges et feuilles), pour une récolte de 50 t, correspondent à 130 unités N, 50 unités de P2 O5 , 250 uni- tés de K2 O, 200 unités de CaO et 35 unités de MgO. (Memento de l’agronome) 2 © Hanaschwarz Repiquage Le repiquage des plants de to- mate doit se faire en fin de journée, au coucher du soleil, après une bonne irrigation. Il ne faut surtout pas trop enfoncer les plants avec la motte de terre autour de la racine afin d’éviter les pourritures du collet. Les écartements recommandés sont : 1,20 m *0,25 m soit 4 plants au mètre pour les variétés fixées et 1,5 m *0,30 m pour les hybrides. La densité recom- mandée est de 25 000 à 30 000 plants/ ha pour l’ensemble des variétés. Repiquer sur le tiers supérieur du flanc du billon ou sur le sommet du billon. La tomate est très sensible à l’hygrométrie,il semble qu’une hygro- métrie relativement ambiante de 60% à 65% soit la meilleure (Laumonnier, 1979). L’humidité atmosphérique doit être de 76% lors de la germination, 75-80% durant l’élevage des plantes, 70-80% lors de développement végé- tatif, 60-80% pendant la floraison et 60-70% lors de développement des fruits (Benchaalal, 1983). En pépinière, juste après le semis les arrosages doivent être réguliers (2 fois par jour). Notons que l’excès d’humidité augmente les risques de maladies et peut provoquer l’asphyxie racinaire. Les besoins en eau de la plante, estimés à environ 600 mm et sont dépendants des facteurs climatiques et biologiques, (Mouhouche, 1983). Les premières récoltes débutent environ trois mois après repiquage et peuvent durer jusqu’à un ou deux mois selon les variétés. Il ne faudrait sur- tout pas irriguer avant la récolte. Les tomates industrielles sont récoltées rouges et doivent être transportées en usine en moins de deux journées. Fiche technique de la tomate CGER Vallée- Fiche technique Tomate Novembre 2016
  3. 3. 3CGER Vallée- Fiche technique Tomate Novembre 2016 Noctuelle de la tomate Acariose bronzée Flétrissement vascu- laire Alternariose Pourriture du fruit Agent pathogène Heliothis armigera Aculops lycopersici Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici Alternaria Solani Rhizoctonia Solani Symptômes *Fruits troués *feuilles rongées *bouquets floraux coupés *Dessèchement rapide des plantes *Aspect brillant, huileux et coloration bronzée des feuilles et tiges *Jaunissement des feuilles du bas *Présence de racines adventives avortées *Apparitions de points bruns sur les tiges coupées *Tâches brunes sur collet et haut tige en pépinière *tâches arrondies sur vieilles feuilles en plein champ *Grandes tâches ar- rondies brun foncé qui se déchirent par fentes radiales * Zones de cercles concentriques aux zones de contact du fruit avec le sol Transmission Semences et débris de végétaux Semences et Par température élevée Semences et débris de végétaux Moyen de lutte *Rotations longues *choix variétés *étalement des semis *Détruire résidus de récolte contaminés *lutte collective *Traiter le dessous des feuilles avec un acaricide *Cultiver des variétés résistantes *Rotation des cultures *Brûler les pieds contaminés *Diminuer l’acidité du sol *Semences saines *Semis en lignes espacées *Détruire par le feu tiges et feuilles de tomate après récolte *Eviter les arrosages par aspersion *Arrosage les matins *Tuteurer les plants afin d’éviter tout contact des fruits avec le sol * Semer des variétés à fruits allongées Fongicides *acéphate, cypermé- thrine, endosulfan, huile neem, malathion, lannate, deltaméthrine *dicofol,diméthoate, endosulfan Chlorothanil, Manèbe, Mancozèbe, Iprodione Fiche technique de la tomate Maladies et ravageurs 1 : Variétés fixées 9-23-30=900 Kg Urée=200 Kg 1 : Variétés hybrides 9-23-30=1250 Kg Urée=250 Kg 2 : Variétés fixées 18-46-00=600 Kg K2SO4=350 Kg Urée=200 Kg 2 : Variétés hybrides 18-46-00=800 Kg K2SO4=450 Kg Urée=250 Kg Fond 9-23-30 : 300 Kg 9-23-30 : 400 Kg 18-46-00 : 400 Kg 18-46-00 : 400 Kg Couverture 1er apport: 30 J.A.R* 9-23-30 : 100 Kg Urée : 100 Kg 9-23-30 : 150 Kg Urée : 125 Kg 18-46-00=100 Kg K2SO4=100 Kg Urée=100 Kg 18-46-00=200 Kg K2SO4=125 Kg Urée=125 Kg Couverture 2ème apport: 45 J.A.R* 9-23-30 : 200 Kg Urée : 100 Kg 9-23-30 : 225 Kg Urée : 125 Kg 18-46-00=100 Kg K2SO4=100 Kg Urée=100 Kg 18-46-00=200 Kg K2SO4=125 Kg Urée=125 Kg Couverture 3ème apport: 80 J.A.R* 9-23-30 : 200 Kg 9-23-30 : 225 Kg K2SO4=50 Kg K2SO4=100 Kg Fertilisation Engrais foliaire Périodes de repiquage Lobbi 44 1ère application 15 jours après repiquage (2kg/ha) Grofol 20-30-10 1ère application 30 jours après repiquage (2kg/ha) 2ième application 45 jours après repiquage (2kg/ha) K-fol 0-20-55 1ère application début floraison (1kg/ha) 2ième application 15 jours après 1ère application (1kg/ha) Marcel Matar Diouf Agroéconomiste/Financier Analyste Economique marcel82diouf@yahoo.fr

×