Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
CGER Vallée- Fiche technique Oignon Novembre 2014 1
La Fiche technique de l’oignon
Plusieurs variétés sont cultivées au Sé...
Le Centre pour le Développement
de l’Horticulture estimait en mars 83,
qu’une production de 30 T/Ha de bulbes
exporte: 80 ...
3
Maladie des racines
roses
Fusariose du bulbe
d’oignon
Stemphyliose Alternariose les Thrips
Agent pathogène
Pyrenochaeta ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Fiche technique oignon sénégal

49 views

Published on

Itinéraire technique de l''oignon

Published in: Data & Analytics
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Fiche technique oignon sénégal

  1. 1. CGER Vallée- Fiche technique Oignon Novembre 2014 1 La Fiche technique de l’oignon Plusieurs variétés sont cultivées au Sé- négal, celles recommandées pour la pro- duction de bulbes sont: leViolet de Galmi, Noflay,Yaakar, Red Créole, Jaune hâtif de Va- lence, Early texas Grano, Jaune espagnol tardif, Valencia,Rouge d’Amposta,Rouge Espagnol. On peut aussi les distinguer selon qu’elles sont à jours courts (Violet de Galmi, Mer- cedes), jours longs (Rouge d’Amposta, Jaune d’Espagne) et jours intermédiaires (Orient, Jaune d’Espagne, Rouge d’Amposta, Rouge de Valence); la tubérisation étant étroitement liée à la longueur du jour. L’oignon peut être cultivée sur tous les types de sols pour autant qu’ils ne soient pas acides, le pH favorable est situé entre 6 et 7. La préparation du sol nécessite un labour (20 cm) suivi d’un offsettage et d’un bil- lonage. Dans la VFS, on observe la pra- tique du double offsettage qui se sub- stitue le plus souvent au labour. Selon l’encadrement SAED, l’oignon doit être cultivé sur billons espacés de 80 cm sur sol fondé léger et à plat sur sol sableux du Diéri. Au niveau des billons, le repiquage est ré- alisé au 2/3 supérieur de part et d’autre de ces derniers. L’oignon est le plus souvent semé en pépinière et repiqué au bout de 30- 45 jours. Il peut aussi être semé en plein champ. La température optimale du sol pour la germination se situe entre 16 et 25°C. Le semis en pépinière doit s’effectuer entre le 15 octobre et le 15 novembre pour l’oignon de CSF et peut même al- ler jusqu’au 15 décembre pour un cycle tardif. Pour l’oignon de CSC, le semis en pépinière peut se faire entre le 15 janvier et le 15 février. Le semis en ligne se fait avec un écarte- ment de 10 à 15 cm entre les lignes. Pour l’oignon repiqué, la dose de semis en pépinière tourne autour de 4 à 5 Kg pour un hectare repiqué. Semis en pépinière Concernant le repiquage, un écarte- ment de 10-20 cm entre les lignes et de 10-20 cm entre les plants sur la ligne est recommandé. Le peuplement adopté est de 200 à 250 mille pieds par ha. Le repiquage se fera pour l’oignon de CSF entre le 1 décembre et le 1 janvier et la récolte entre mi-mars et fin avril et pour celui de CSC entre le 1 mars et le 1 avril et la récolte entre fin juin et fin juillet. Repiquage Préparation du sol L’oignon est une plante bisanuelle appartenant à la famille des alliacées. Au Sénégal, il est cultivé principalement au niveau de laVallée du Fleuve Sénégal (Po- dor) et dans les Niayes, ces zones éco- géographiques présentant des conditions culturales favorables à une meilleure con- duite de la culture. La culture de l’oignon peut être menée en période de contre saison froide (CSF) et de contre saison chaude (CSC) avec des variétés adaptées. Variétés Le cycle cultural de l’oignon peut se résumer en quatre phases: - de la germination au développement des feuilles: pré-levée jusqu’au stade 4 à 5 feuilles; - la croissance végétative: phase de croissance en hauteur et en largeur des feuilles (tige principale), le bulbe commence à se for- mer ( les premières feuilles chutent); - la bulbaison: le bulbe commence à grossir, les feuilles se fanent et se dessèchent, la tunique du bulbe se forme, apparition de l’inflorescence et floraison; - la maturation: elle commence au stade de la tombaison, la sénescence s’accentue, les feuilles jaunissent, les parties aériennes de la plante meurent (feuilles et collet sont secs), la tunique est presque terminée. Il reste à récolter et à ressuyer. Cycle cultural
  2. 2. Le Centre pour le Développement de l’Horticulture estimait en mars 83, qu’une production de 30 T/Ha de bulbes exporte: 80 Kg de N, 40 Kg de P2O5, 120 Kg de K2O, 90 Kg de CaO; la formule de fond nécessaire étant de 80-70-150 Kg/ Ha, respectivement de N, P2O5 et K2O pour une formule globale de 250-100-350 Kg/Ha. Beniest estimait en 1987 que la dose par hectare de la fumure minérale préconisée pour l’ensemble du cycle cultural varie entre les 2 formules: 85-115 N, 85-115 P2O5, 170-230 K2O. Pour J Pages (1997) les ordres de grandeur suivants peuvent être retenus pour la fertilisation : 150 N, 150 P, 200 K pour des niveaux de rende- ments de 20 à 30T/Ha. Au niveau de la VFS, la SAED suggère d’apporter si possible 1 kg/m² de matière organique et d’adopter une couverture minérale de 100 N - 100 P - 200 K épan- dus en 4 apports : au repiquage, au 20 ème jour, au 40 ième et 60 ième jour après re- piquage. L’oignon est très sensible au stress hy- drique car elle dispose d’un système raci- naire superficielle.Ainsi un manque d’eau durant la phase végétative peut se traduire par un retard dans la bulbaison (Leblanc, 2004). Les besoins en eau pour l’oignon en équivalent lame d’eau sont estimés à 428 mm (Bulletin FAO n°24). Le coeffi- cient cultural se situe à 0,6 au stade 4-5 feuilles, à 1 durant la maturation du bulbe et à 0,7 à maturité; pour un cycle de 4 mois, les besoins en eau sont estimés entre 5 000 et 7 000 mètres cubes par hectare (Momento de l’Agronome, 2006). L’irrigation doit être effectuée régulière- ment durant la bulbaison jusqu’à une di- zaine de jours avant la récolte.“Pour obtenir un rendement élevé, il faut que le tarrissement de l’eau du sol ne dépasse pas 25% de l’eau du sol disponible. Quand on tient le sol rela- tivement humide, on freine le développement des racines, ce qui favorise le grossissement du bulbe.” (J. Doorenbos, 1980) Fiche technique de l’oignon Irrigation Récolte Fertilisation L’irrigation doit être arrêtée environ 10 jours avant la récolte. Une fois la sénes- cence des feuilles terminée,il faut récolter (souvent à l’aide de souleveurs au niveau de la VFS) et laisser ressuyer les bulbes pendant 2 à 3 jours en les protégeant avec des feuilles ou des pailles. A Savoir Durant la phase de grossissement et de maturation du bulbe, un déficit hydrique peut accélérer la maturation et réduire ainsi le rendement. L’oignon a besoin de chaleur pour atteindre la maturation. Selon les latitudes, la photopériode (ou du- rée du jour) nécessaire pour la bulbifica- tion est variable. Elle est de 14 à 16 heures pour les latitudes éloignées de l’équateur, et de moins de 13 heures sous les tropiques comme le Niger. Dans le premier cas on parle d’oignon de « jours longs » et dans le second on parle d’oignon de « jours courts ». (A. Moumouni, 2012) Pour que la bulbaison se réalise, il faut que les jours atteignent une certaine longueur: l’oignon est une plante de jours longs (F. Haquin, 1983) Les oignons de jours très longs poussent lentement, ce qui les rend durs et leur donne une pelure ferme. Ces oignons sont présents dans les pays situés à 48-55 de- grés de latitude comme les Pays-Bas (52° de latitude Nord donc 16 heures en moyenne de lumière du jour lors de la formation du bulbe en août et septemebre). C’est pour cette raison que les oignons néerlandais se conservent très bien. (Magazine de l’oignon Bejo n°1, 2012) 2 © Hanaschwarz CGER Vallée- Fiche technique Oignon Novembre 2014
  3. 3. 3 Maladie des racines roses Fusariose du bulbe d’oignon Stemphyliose Alternariose les Thrips Agent pathogène Pyrenochaeta ter- restris Fusarium oxysporum f.sp. cepae Stemphylium botryosum Alternaria Porri Thrips tabaci Symptômes *Coloration rose des racines *Retard de crois- sance des plantules *Taille du bulbe réduite *Jaunissement progressif des feuilles par le sommet *Brunissement des tissus du plateau et des racines *Pourriture basale du bulbe Plantes rabougries *Apparition de tâches jaunâtres de dimensions vari- ables sur la tige florale *Déssèchement de la hampe florale *Dessèchement des feuilles *Lésions blanches sur les feuilles *Lésions argentées sur la face interne des feuilles Transmission Bulbes ou semences Semences et débris de végétaux Moyen de lutte *Rotations longues *Trempage des bulbes *Traitement des semences *Solarisation *Rotations longues *Solarisation *Enrobage des semences *Trempage des bulbes *Eviter une irrigation trop abondante *Rotations culturales *Augmenter espacement entre les plants *Rotation des cultures *Enrobage des semences *Rotations des cultures *Labour profond *Irrigation intensive Fongicides *Traitement des se- mences: bénomyl, man- cozèbe, thiabendazole, thiophanate-méthyl, thirame *Trempage des bulbes: bénomyl, procymidone, thiophanate-méthyl, thirame. Iprodione, Manèbe, Mancozèbe Iprodione, Manèbe, Mancozèbe Acéphate, méthomyl, diméthoate, décis Fiche technique de l’oignon Maladies et ravageurs Tableau 1: Maladies, ravageurs et traitement pour l’oignon CGER Vallée- Fiche technique Oignon Novembre 2014 Marcel Matar Diouf Agroéconomiste/Financier Chargé des Analyses Economiques CGERV

×