Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Exercices de Gestion Financière

1,296 views

Published on

Dr TALEB Lotfi
Maître assistant ESSEC

Published in: Economy & Finance
  • Be the first to comment

Exercices de Gestion Financière

  1. 1. [Cours de Gestion Financière] TALEB Lotfi Questions de réflexions : (8 pts) Q1- Donner la définition de la capacité d’autofinancement et ses méthodes de calcul. Q2- Comment sont retraités les effets escomptés et non échus sur le plan financier? Q3- A quoi sert un tableau de financement ? Quelles sont ses différentes parties ? Q4- Donner les différents cas possibles d’une trésorerie nette négative. Laquelle des situations citées est la plus critiques ; que peut faire l'entreprise dans ce cas? Q5- Comment une entreprise peut-elle afficher un ratio de fond de roulement élevé et se trouver néanmoins dans l'incapacité de payer ses factures ? Q6- Quel est l’effet d’un allongement de la durée du crédit clients ? Q7 : Comment peut-on traiter sur le plan financier les subventions d’investissement. Problème : (12 pts) Les sociétés Alpha et Beta exercent une activité comparable. Elles commercialisent un produit de grande consommation. La croissance de leurs chiffres d'affaire a été de 12% en moyenne au cours des 3 dernières années Alpha a financé au cours du 2ème semestre une importante compagne publicitaire pour 3000. Le directeur financier vous communique les états financiers des deux entreprises pour l’exercice N. ALPHA BETA ACTIFS Actifs non courants Terrains………………………………. Constructions………………………… Matériels……………………………… Actifs courants Stocks………………………………… Clients………………………………… Liquidités…………………………….. Total 35 100 120 760 615 80 46 111 200 563 450 10 1710 1380 Capitaux propres – passifs Capitaux propres Capital social………………………… Réserves……………………………... Passifs non courants Emprunts……………………………... Passifs courants Fournisseurs…………………………. Concours bancaires………………… Total 700 40 420 430 120 450 68 680 182 1710 1380
  2. 2. Etat de résultat ALPHA BETA Ventes nettes Coût d'achat des marchandises vendues Charges du personnel Autres charges externes Dotation aux amortissements Frais financiers Résultat avant impôt Impôt sur bénéfices Bénéfice net 3360 2500 200 510 40 50 60 21 39 3040 2360 180 300 50 30 120 42 78 N.B : pour le calcul du stockinitial, on supposeque le montant des stocks est proportionnel aux ventes (même taux de croissance) TAF : 1) A l'aide d'instruments financiers appropriés analyser l'équilibre financier pour les deux entreprises. Comparer la situation des deux entreprises sur le plan de l’équilibre financier. 2) a) Rappeler la formule de calcul des ratios qui figurent dans le tableau ci- dessous. b)En déduire la valeur de ces ratios pour les sociétés Alpha et Bêta c) Analyser la situation financière des deux entreprises en se basant sur les ratios calculés. 3) a) Proposer une décomposition de la rentabilité financière. Comment appelle-ton cette décomposition et quelle est son utilité ? b) Proposer de même une décomposition du ratio de rentabilité des actifs. Interpréter votre résultat. 4) a) Rappeler la notion et la formule de l’effet de levier financier b) En déduire comment l’endettement affecte la rentabilité financière des entreprises Alpha et Bêta
  3. 3. Ratio Formule Alpha Bêta Ratio d'endettement Coût moyen de la dette Ratio d'autonomie financière à long terme Ratio de liquidité générale Ratio de liquidité réduite Délais de recouvrement créances clients Délais de règlement dettes fournisseurs Ratio de marge commerciale Ratio de marge nette Ratio de rentabilité économique Ratio de rentabilité financière Ratio de rotation des actifs Ratio de rentabilité des actifs NB : tout ratio dont la formule n’a pas été donnée ne sera pas noté
  4. 4. Questions de réflexions : Q1 : Capacité d’autofinancement : Principe et méthodes de calcul Principe : La Capacité d'Autofinancement représente l'ensemble des ressources, dégagées au cours de l'exercice, grâce aux opérations de gestion de l'entreprise. Elle définit donc le montant global des ressources que l'entreprise pourrait consacrer à l'Autofinancement Méthodes de calcul : Méthode additive Méthode soustractive : Q2 : Traitement Financier des EENE Pour se procurer des liquidités l’entreprise remet certains de ses effets à sa possession à l’escompte qui se traduit comptable ment par la diminution du compte client effet à recevoir et une augmentation du compte banque. Toutefois même si l’entreprise a reçu immédiatement le montant de l’effet par anticipation (avant son échéance normale) elle reste solidairement responsable pour un éventuel défaut de règlement de client à l’échéance. Ainsi pour le passage du bilan comptable au bilan financier on doit réintégrer les EENE de la manière suivante -Au niveau de l’actif, il y aura augmentation de compte clients et Comptes rattachées - Au niveau des CP et passifs ces EENE s’ajoutent à la rubrique concours bancaires. CAF = Résultat net de l’exercice + Charges calculées (amortissement et provisions) - Reprises sur charges calculées (amortissement et provisions) - Produits nets sur cession d’éléments d’actifs + Charges nettes sur cession d’éléments d’actifs - - Quotte part des subventions d’investissement inscrite à l’état de résultat CAF = EBE + Autres produits ordinaires (sauf produits nets /cession immobilisation, QP des subventions d’investissements, reprise/provision) - Autres charges ordinaires (sauf charges nettes/ cessionimmobilisation) - Charges financières + Produits financiers (sauf reprises sur provisions financières) + Gains extraordinaires - Pertes extraordinaires - Impôts sur les bénéfices
  5. 5. Q3 : Le tableau de financement est un tableau emplois-ressources qui explique les variations du patrimoine de l’entreprise au cours d’une période, il permet d’analyser la variation de la trésorerie nette de l’exercice en tant que résultante des variations du FR et BFRE et BFRHE. Le tableau de financement est destiné le plus souvent à mettre en évidence les conditions d’équilibre financier de l’entreprise, il met en évidence les emplois nouveaux (investissements, remboursements des emprunts….) et d’autre part les nouvelles ressources utilisées par l’entreprise pour financer ses emplois (la CAF, les emprunts, cessions d’actifs…). Le tableau de financement se subdivise en 2 parties  Une première partie permettant de donner la variation du FR et son explication à partir des ressources durables et des emplois stables de l’exercice  Une deuxième partie : Cette deuxième partie explique et analyse l’utilisation de la variation du FR en respectant la relation suivante :ΔFR = Δ BFRE+Δ BFRHE + ΔTN (0.25pts) Q4 : i) Une trésorerie négative peut être due à plusieurs cas possibles en particulier on peut citer les cas suivants :  FR > 0 et BFR > 0 mais FR < BFR Dans ce cas le besoin de CT est absorbé en partie par les ressources de LT et une partie sera comblée par des ressources de très court terme  FR < 0 et BFR < 0 mais FR (en valeur absolue) > BFR (en valeur absolue) Dans ce cas le besoin de long terme est absorbé en partie par des ressources d’exploitation (BFR) mais le reste sera comblé par des ressources de très court terme (0.5pts)  FR<0 et BFR>0 ( cas le plus critique) Dans ce cas l’entreprise recours au ressources de très court terme pour non seulement financée des besoins courants mais aussi des besoins de LT ce qui lui fait exposé à un risque d’insolvabilité important qui peut parfois entrainer si la situation ne se rétablie pas par une injection de ressources stables à un cas de faillite. Q5 : Cela est dû en fait que le FR en tant grandeur d’équilibre présente certaines limites en particulier on peut citer :  Pour juger l’importance de FR, il faut prendre en considération la nature de ses activités et la particularité de ses opérations ainsi que longueur de son cycle d’exploitation ainsi que son secteur d’activité. plusieurs entreprises apparaissent parfaitement aptes à assurer leur solvabilité malgré un FR négatif, alors que d’autre s’avèrent insolvables même avec un FR positif. (0.5pts)  Le Fonds de roulement indique à un instant donné la marge de sécurité dont dispose l’entreprise pour le financement de son cycle d’exploitation. Il ne permet
  6. 6. de juger si cette marge est suffisante, faible ou exagérée. Cet indicateur doit être apprécié par référence à d’autres indicateurs financiers notamment le BFR. Q6 : L’allongement de la durée des crédits client ne fait qu’augmenter le besoin de l’entreprise (son BFR) en effet les actifs courants deviennent moins liquides. Dans ce cas l’entreprise sera tenue pour avoir un BRF modéré soit d’obtenir des délais de paiement fournisseurs équivalents (ou plus importants) ou chercher à fiancer son besoin s’il existe par des ressources financières supplémentaires (FR ou TN). Il faut noter aussi que plus le délai accordé est important plus le risque de non-paiement serait élevé (le risque de non-paiement évolue positivement avec le temps) Q7 : Traitement financier des subventions d’investissement : D’un point de vue financier toute subvention d’équipement doit être analysée de la manière suivante : A partir du moment où elle sera réintégrée dans le résultat, elle sera soumise à l’impôt sur les bénéfices, de ce fait une partie de la subvention (35% S) va être payée à l’Etat sous forme d’impôt alors que l’autre partie (65% S) restera dans les fonds de l’entreprise. La partie qui représente l’impôt constitue un engagement que l’on peut assimiler à une dette vis-à-vis de l’Etat à payer ultérieurement. Parmi les dettes à partie qui sera payée à moins d’un an sera reclassée parmi les DCT ( PCHE) alors que la partie à payer à plus d’un sera inscrite parmi les DLT ( PNC). (1 pt) S S ( 1-t) cette partie augmente les CP St – St/n PNC St/n PCHE St
  7. 7. Problème : 1) Analyse de l’équilibre financier : ALPHA BETA CPerm. -ANC =FR 1160 255 +905 518 357 +161 AC ( sauf LEL) -PC ( sauf CB) BFR 1375 430 +945 1013 680 +333 Trésorerie actif Trésorerie passif TN 80 120 -40 10 182 -172 Interprétation :  Pour la société ALPHA : On remarque que cette société dispose d’un excédent de ressource stable relativement important (905). cet excédent de ressource permet de combler une grande partie des besoins courants de l’entreprise (BFR =945) le reste (40) est financé par des ressource de très court terme qui ne représente que 2.3% de l’ensemble des actifs de l’entreprise. Pour la société BETA : On constate que le FR de cette entreprise est positif sauf que cet excédent de long terme ne constitue que la moitié d’un besoin de court terme qui est dû essentiellement à des postes d’actifs courants (créances et stocks) non proportionnels à ceux des passifs courants. Pour combler le besoin l’entreprise recourt d’une manière relativement excessive à des ressources de très courts termes (soit 12.5% du total des actifs)  Analyse comparative : Sur le plan de l’équilibre financier pour les deux entreprises la règle de l’équilibre financier n’est pas respectée. Sauf qu’il semble que la situation semble être plus critique pour la société bêta
  8. 8. Problème : a) b) Formules et Calcul des ratios : Ratio Formule Alpha Bêta Ratio d'endettement Coût moyen de la dette Ratio d'autonomie financière à long terme Ratio de liquidité générale Ratio de liquidité réduite Délais de recouvrement créances clients Délais de règlement dettes fournisseurs Ratio de marge commerciale Ratio de marge nette Ratio de rentabilité économique Ratio de rentabilité financière Ratio de rotation des actifs passifsetproprescapTotal passifTotal . Frais Financiers Dettes Totales PNCCP proprescapitaux  SNR)( courantspassifs courantsActifs courantspassifs liqexpl)horsxpcréances(e  (Client/CA à crédit en TTC)×360** 360 TTC)(créditàAchats rsfournisseuDettes  HTaffaired'Chiffre ecommercialMarges HTaffaired'Chiffre netRésultat TotalActif BAII)(impôtetintérêtavantBénéfice BN/CP CA/TA 56.7% 10.31% 63.8% 2.64 1.26 66j 60j 25.6% 1.16% 9.35% 5.27% 1.96 f 62.5% 3.48% 100% 1.18 0.53 53j 101j 22.36% 2.56% 10.87% 15% 2.2 f
  9. 9. ** on suppose que tout le CA est à crédit c) Analyse par les ratios : Liquidité : sur le plan de la liquidité on peut dire que l’ensemble des liquidités potentielles des deux l’entreprise suffisent pour honorer les engagementsd’exploitation.Sauf que pour la société bêta on remarque que seul les créances ne représentent que presque la moitié des engagements de court terme Solvabilité : le calcul des ratios de solvabilité en montrent que pour les deux sociétés d’un niveau d’endettement représentant presque la moitié des ressources. Concernantl’autonomie financière on remarque que pour la société bêta la totalité de ses ressources de LT sont des fonds propres alors que pour la société alpha les ressources externes de LT représentent presque le 1/3 de l’ensemble de ses ressources de LT Rentabilité : sur le plan de la rentabilité on s’aperçoit en autre que la société bêta est entrain de dégagerune rentabilité financière nettementplus importante que la société alpha. 3)a) Décomposition de la rentabilité financière : Alpha : Rf =5.27% = 1.16% × 1.96 × 2.31 Bêta : Rf= 15% = 2.56% × 2.2 × 2.66 C’est la relation DUPONT DE NEMOURS qui permet de montrer que la rentabilité financière est la composante de trois variable : (1) sa politique de marge (politique commerciale) (2) sa politique de rotation des actifs (industrielles) et (3) sa politique d’endettement (structure financière) A partir de cette décomposition on peut conclure que la rentabilité financière de la société bêta est trois fois plus importante que celle de la société alpha, cela est essentiellement à une marge nette réalisée nettement plus importante pour la société bêta (2.56% pour uniquement 1.16%) malgré un chiffre d’affaire comparable. propresCapitaux totalActif TotalActif HTaffaired'Chiffre HTaffaired'Chiffre netRésultat propresCapitaux netRésultat tendettemend'TauxROA)(actifl'deéRentabilitfinancièreéRentabilit tendettemend'TauxactifsdesrotationdeTauxnettemargedeTauxfinancièreéRentabilit          
  10. 10. 4) Effet de levier financier : Notion : cet effet de levier traduit l’impact de l’endettement (ou de la structure financière) sur la rentabilité financière de l’entreprise. L’endettement peut avoir un effet amplificateur à la hausse ou à la baisse sur la rentabilité financière tout dépend du coût de l’endettement par rapport à la rentabilité économique Formule : T)-1 CP D i)RRR eef ((      Alpha Bêta Taux d’impôt D/CP Rf 35% 1.31 (9.35+(9.35-10.31)1.31)0.65 ELF<0 35% 1.66 (10.87+(10.87-3.48)1.66)0.65 ELF>0 A partir de cette décomposition on constate que la faiblesse de la rentabilité financière de la société alpha est essentiellement dû à un ELF négatif explique par une rentabilité économique relativement faible accompagnée d’un cout de la dette important 5) A partir de l’analyse de l’équilibre financier il ressort que la société bêta recours massivement à des ressources de très court terme ce qui lui fait supporter un risque d’insolvabilité plus important que la société alpha. Toutefois et toute chose étant égale par ailleurs la société bêta est nettement plus rentable que la société alpha.

×