Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Presentació de Françoise Benhamou a la UOC

Presentació de Françoise Benhamou per al IV Seminari
Els reptes de l’edició digital organitzat per la Universitat Oberta de Catalunya. Màster d'Edició Digital. http://llibredigital.blogs.uoc.edu

  • Login to see the comments

  • Be the first to like this

Presentació de Françoise Benhamou a la UOC

  1. 1. Françoise Benhamou IV Seminari ELS REPTES DE L’EDICIÓ DIGITAL Universitat Oberta de Catalunya Dijous 1 d’octubre de 2015 1
  2. 2. Remarques préliminaires  Bien de prototype, logique de prise de risque et logique de loterie, offre surabondante, poids des best sellers  Développement lent du marché, surtout en Europe. Palier aux Etats-Unis  Migration vers le numérique dans les secteurs de la musique et de la presse crée des inquiétudes et suscite des régulations ad hoc (loi sur le prix unique, encadrement strict du streaming) 2
  3. 3. 4 caractéristiques influencent la relation auteur-éditeur Caractéristique Transformation induite Révolution des usages L’auteur s’approprie l’outil numérique L’auteur dialogue avec le lecteur Nouvelles formes de prescription (réseaux) Streaming Poids des géants Conflit pour le partage de la valeur Variété des modèles d’affaires Nouveaux modes de rémunération, évolution du contrat d’auteur Disruption: éclatement de la chaine de valeur et désintermédiation Autoédition Disparition de certains détaillants Nouvelles formes de valorisation des œuvres 3
  4. 4. 4
  5. 5.  La fin de la propriété  Pas de propriété d’un bien physique  La fragmentation et le nomadisme  Enjeu: capture des attentions  La réappropriation  Brouillage de la figure de l’auteur  Les promesses de la longue traine  Exigences du consommateur: une offre quasi infinie  Intérêt pour les fonds de catalogues, les produits de niche 5
  6. 6. Longue traine? 6
  7. 7. 7
  8. 8.  Des acteurs venus d’ailleurs  Du point de vue de la nationalité  Du point de vue de l’activité  La capture de la valeur  La capture de la diffusion  Le pouvoir de marché  Verrouillage vs. Interopérabilité  L’effet de la taille  L’intégration verticale  La diversification 8
  9. 9. 9
  10. 10. •Trois modèles  La « gratuité » contenus pouvant servir de tremplin vers des accès payants de type miroir ou service. Ex.Leroutard.com : financement par la publicité. Guide rouge michelin: gratuit pour le public, payant pour le restaurateur  Le miroir :  achat par téléchargement, pérennité d'accès. Tarification unitaire, avec une décote variable par rapport au papier  Le service  le consommateur achète un service associé à un contenu éditorial plutôt qu'un livre 10
  11. 11.  Quels actes commerciaux?  achat à l’unité  vente « à la découpe »: par chapitre, par page  Location vs. achat pérenne  Achat d’un droit à un nombre limité de téléchargements  vente de bouquets  Abonnement  Abonnement illimité  Adaptation aux modèles d’affaires  Nouveaux modèles: crowdfunding, pure players  Financement publicitaire et gratuité (double-sided markets) 11
  12. 12. 12
  13. 13.  Symptôme de la désintermédiation en œuvre  Sites:  Smashwords, Lulu, Press-books, YouScribe, JePublie, BiblioCrunch, Aventine Press, Self Publishing Inc., Hillcrest Media, iUniverse, Xlibris.  Plateformes des grands distributeurs et libraires électroniques américains : Apple avec iBookAuthor, Barnes & Noble avec Publt!, Amazon avec Kindle Direct Publishing.  Author Solutions racheté par une maison traditionnelle historique, Penguin, pour 116 millions de dollars.  Quatre types d’autoédition :  l’édition des auteurs amateurs sans avenir littéraire écrivant pour des cercles étroits. Ex. le livre fabriqué par Photobox.com : le client fournit texte et photos et reçoit son livre quelques jours plus tard pour quelques dizaines d’euros.  l’autoédition comme vivier, consiste en des plateformes ouvertes, sur lesquelles les « vrais » éditeurs trouvent une offre qui ne demande qu’à être évaluée  l’autoédition ingrate, celle des stars de l’écrit qui entendent tourner le dos à leur éditeur pour empocher plus de gains.  l’autoédition spécialisée, est destinée à opérer un appariement étroit entre auteurs et lecteurs sur des marchés de niche, au sein de communautés de lecteurs partageant des centres d’intérêt communs. Elle est une réponse aux lacunes de l’édition traditionnelle. 13
  14. 14. 14
  15. 15. Le contrat d’auteur à l’heure numérique  contrat par lequel l'auteur d'une œuvre de l'esprit ou ses ayants droit cèdent à des conditions déterminées à une personne appelée éditeur le droit de fabriquer ou de faire fabriquer en nombre des exemplaires de l'œuvre, à charge pour elle d'en assurer la publication et la diffusion  comporte une partie obligatoirement distincte portant sur la version numérique de l’œuvre  Editeur tenu d'assurer à l'œuvre une exploitation permanente et suivie et une diffusion commerciale. En cas de manquement à cette obligation, l'auteur peut reprendre son droit de reproduction numérique. 15
  16. 16.  Le contrat précise ○ La durée de la cession du droit d’exploitation numérique ; ○ Les formes d’exploitation numérique envisagées; ○ Les modalités de rémunération de l’auteur ainsi que le mode de calcul retenu ; la rémunération dot être juste et équitable.  Assiette de rémunération proportionnelle: l’ensemble des produits d’exploitation de l’œuvre, yc les recettes publicitaires encaissées par l’éditeur.  Le contrat ne peut porter que sur les modèles économiques existant lors de la signature, mais toute clause excluant a priori une source future de revenus est nulle  Réexamen de la rémunération de l’auteur au titre de l’exploitation numérique: de plein droit au terme d’un délai de 4 ans. ○ La périodicité et les formes des redditions de comptes. ○ Les conditions de reprise du droit d’exploitation numérique si l’éditeur n’a exécuté aucune des obligations d’exploitation numérique lui incombant :  exploiter l’œuvre dans sa totalité sous une forme numérique ;  la présenter à son catalogue numérique ;  la rendre accessible dans un format technique exploitable en tenant compte des formats usuels du marché et de leur évolution, et dans au moins un format non propriétaire ;  la rendre accessible à la vente, dans un format numérique non propriétaire, sur un ou plusieurs sites en ligne. 16
  17. 17. 5 questions  Assiette: réduction du prix  Politiques de prix non stabilisées ○ Différentiel de l’ordre de 20%, mais appelé à s’accroitre ○ Incertitude sur le consentement à payer  Taux: quelle hausse pour un meilleur partage des coûts?  Durée? Contrats glissants? Débat rapport REDA, Bruxelles  Applicabilité :  Coûts transactionnels de recherche pour les contrats liés à la rétroconversion  Quelles protections contre le piratage?  Exceptions au droit d’auteur dans l’univers numérique (open access) 17
  18. 18. 18
  19. 19.  Le numérique ravive des oppositions d’intérêt  Modèles d’affaires mettant triplement en question le droit d’auteur ○ Par la désintermédiation ○ Par les nouveaux modes d’achat ○ Par la déconstruction de la frontière auteur/lecteur  Compromis par la durée devient fragile  Vers un rapport salarial?  L’émergence d’une économie du don (crowdfunding)  Vers une inversion de la relation papier- numérique. Le bel avenir du print on demand 19

×