La maladie de Parkinson : avancées médicales et scientifiques par Gaëtan Garraux | Liege Creative, 31.01.13

1,109 views

Published on

La maladie de Parkinson représente la seconde cause d’atteinte neurodégénérative de l’adulte derrière la maladie d’Alzheimer. Malgré les progrès des connaissances accomplis au cours des dernières années, ceux-ci restent insuffisants par rapport aux attentes des patients et des professionnels de la santé dans plusieurs domaines : identification de ses causes, fiabilité du diagnostic précoce, prise en charge clinique, et l’efficacité des voies thérapeutiques.
Dans cet exposé, nous examinerons comment les dernières avancées médicales et scientifiques, respectivement dans le domaine de la neuroimagerie et des cellules souches pluripotentes humaines, permettront d’apporter des réponses pertinentes à ces attentes.

Published in: Health & Medicine
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,109
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
187
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La maladie de Parkinson : avancées médicales et scientifiques par Gaëtan Garraux | Liege Creative, 31.01.13

  1. 1. Quoi de neuf, Docteur ?La maladie de Parkinson : avancéesmédicales et scientifiquesLaurence BORGS, GIGA-NeurosciencesGaëtan GARRAUX, Centre de Recherches du Cyclotron
  2. 2. Avec le soutien de :
  3. 3.  Nouveaux  marqueurs  neuroradiologiques     de  la  maladie  de  Parkinson           Gaëtan  Garraux       MoVeRe  www.movere.org  
  4. 4. Epidém(iolog)ie    de  la  maladie  de  Parkinson  
  5. 5. Prévisions  du  nombre  de  pa@ents  dans  40  ans   Bach et al. Mov Disorders 2011
  6. 6. Lang  &  Lozano  (1998)    N  Engl  J  Med.  339:1044-­‐53  
  7. 7. Perte  de  neurones  pigmentés  (locus  niger)  
  8. 8. Agrégats  protéiques  intracellulaires  
  9. 9. Glycosyla@on   Nitra@on   Phosphoryla@on  Interac/ng  proteins                                                PTM   Ubiqui@na@on   N-­‐Term  Acetyla@on   Sumoyla@on   Source:  S.  Wislet  
  10. 10. Stades  de  propaga@on  des  agrégats   (α-­‐synucléine)  
  11. 11. Symptômes non-moteurs1) Psychologiques & cognitifs: ex: troubles planification, dépression, anhédonie, anxiété2) Troubles du sommeil et de l éveil: ex: insomnie, RBD, fatigue, accès de somnolence diurne3) Troubles dysautonomiques: impuissance érectile, hypotension artérielle constipation4) Troubles sensitifs et sensoriels: douleurs musculaires, ostéoarticulaires (épaule gelée), paresthésies, hyposmie
  12. 12. Critères diagnostiques (UKPDSBB)1)  Critères  d inclusion  =  Parkinsonisme  =  Bradykinésie  +      rigidité  ou  tremblement  ou  troubles  de  la  posture        2)  Pas  de  d’autre  cause  décelée  à  l’anamnèse,  à  l’examen  médical    ni  lors  des  éventuels  examens  complémentaires      3)  Au  moins  3  des  éléments  suivants:    tremblement  de  repos,  symptômes  progressifs,      début  unilatéral,  asymétrie  des  signes  cliniques,  bonne      réponse  aux  médicaments  (L-­‐dopa)  >  5ans,      dyskinésies  induites  les  médicaments  (L-­‐dopa),      évolu@on  >  10  ans  
  13. 13. Incertitude diagnostique (1)  15  %  des  pa@ents  chez  qui  un  médecin  avait  diagnos@qué    la  maladie  ne  remplissent  pas  en  réalité  les  critères  UKPDSSB    19  %  de  pa@ents  qui  ont  déjà  consulté  un  médecin  et    qui  ont  la  maladie  de  Parkinson  selon  les  critères  UKPDSSB  n’ont  pas  été  diagnos@qués       Schrag et al. 2002 JNNP 73 529
  14. 14. Incertitude diagnostique (2)Durée  moyenne  d’évolu@on  entre  symptômes  d’appel    et  diagnos@c  ini@al:  1,5  ans  (0-­‐7  ans)    100  pa@ents  consécu@fs  pour  lesquels  le  diagnos@c  final  est  une  maladie  de  Parkinson  selon  UKPDSBB  è  10  diagnos@cs  erronés  (6  MSA,  2  PSP,  1  PEP,  1  VP)  à  l’examen  post-­‐mortem  (meilleur  scénario).    Diagnos@c  ini@al  de  maladie  de  Parkinson  chez  36%  des  pa@ents  chez  lesquels  le  diagnos@c  final  n’est  pas  la  maladie  de  Parkinson.  Chez  ces  pa@ents,  révision  du  diagnos@c  après  5  ans  ½  d’évolu@on  en  moyenne    (parfois  après  >  10  ans  d’évolu@on)       Hughes et al. 2001 Neurology 57: 1497 Hughes et al. 2002 Brain 125: 862-870.
  15. 15. Objec@fs  de  l’imagerie  médicale  1.  Aide  au  diagnos@c      2.  Aide  au  diagnos@c  différen@el  
  16. 16. Objectif 1: aide au diagnostic  Visualisa@on  de  l’aneinte  nigro-­‐striée:     1.   Dénerva@on  dopaminergique  progressive  du  striatum        2.  Perte  neuronale  au  niveau  du  locus  niger  
  17. 17. Tomographie à émission de positons
  18. 18. TEP scan18F-DOPATEP (« PET à la ») à la 18F-DOPA N MP N, TE, … Maladie de Parkinson
  19. 19. TEP  à  la  18F-­‐DOPA:  parkinson  vs.  N Jokinen  et  al.  2009.      J  Nucl  Med  50:893–899  
  20. 20. TEP  à  la  18F-­‐DOPA  -­‐  parkinsonismeCBD MSA PD CBD
  21. 21. Objectif 1: aide au diagnostic  Visualisa@on  de  l’aneinte  nigro-­‐striée:     1.   Dénerva@on  dopaminergique  progressive  du  striatum        2.  Perte  neuronale  au  niveau  du  locus  niger  
  22. 22. Perte  de  neurones  pigmentés  (locus  niger)  
  23. 23. IRM  conven@onnelle  MP:  normale   1   1
  24. 24. IRM anatomique haute résolutiona   b   c   d   10 mm   SN   SN   SN   RN  
  25. 25. IRM anatomique haute résolution (matière grise)Sans  transfert  de  magné@sa@on  Avec  transfert  de    magné@sa@on  
  26. 26. IRM "neuromélanine": individu N
  27. 27. IRM "neuromélanine": H (1937) tbt main droite
  28. 28. Objec@fs  de  l’imagerie  médicale  1.  Aide  au  diagnos@c      2.  Aide  au  diagnos@c  différen@el  
  29. 29. Olanow  et  al.  2009  Neurology  72  (Suppl  4):  S1-­‐S136
  30. 30. TEP  à  la  18F-­‐DOPA  -­‐  ParkinsonismeCBD MSA PD CBD
  31. 31. TEP  au  18F-­‐tropapride   MP   MSA-­‐P  
  32. 32. TEP  au  18FDG:  anomalies  cor@cales   Bakay et al. 2011
  33. 33. TEP  au  18FDG:  anomalies  sous-­‐cor@cales  
  34. 34. TEP  au  18FDG:  anomalies  sous-­‐cor@cales  
  35. 35. TEP  au  18F-­‐FDG:    anomalies  cor@co-­‐sous-­‐cor@cales  
  36. 36. Classifica@on  automa@que  des  PET  scans   z=0 z=20 z=40 x=0PD vs. APS L Garraux  et  al.  en  révision  
  37. 37. Classifica@on  automa@que  des  PET  scans  Classifica@on   Diagnos@c  final   Classifica@on   Diagnos@c  final  automa@que   visuelle   PD   APS   PD   APS  PD     39  (93)   13  (17)   PD     27  (64)     3  (4)    APS   3  (7)   65  (83)   APS   15  (36)     75  (96)     Garraux  et  al.  en  révision  
  38. 38. Classifica@on  automa@que  des  PET  scans   Garraux  et  al.  en  révision  
  39. 39. IRM  fonc@onnelle:  mesure  non-­‐invasive  du  débit  
  40. 40. Conclusions  Nouvelle  lecture  neuroradiologique  des  anomalies  cérébrales:      -­‐étape  d’acquisi@on  des  images  :        u@lisa@on  nouvelles  modalités  d’imagerie      visualisa@on  du  locus  niger  par  IRM  (aide  au  diagnos@c)    -­‐étape  analyse  des  images:      reconnaissance  de  nouveaux  mo@fs  «  discriminants  »    Futur:      Combinaison  avec  des  informa@ons      clinimétriques  quan@@a@ves      biologiques  (géné@que,  protéomique,…)      Combinaison  de  plusieurs  modalités  d’imagerie  (IRM)      Valida@on  ?    
  41. 41. Stades  moteurs  
  42. 42. Stade  «  prémoteur  »  

×