Dossier de presse Open Data CG71

2,192 views

Published on

Dossier du presse pr

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,192
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Dossier de presse Open Data CG71

  1. 1. COLLÈGES DÉMOCRATIE GESTION FINANCIÈRE TRANSPARENCE open data71 FINANCES ENVIRONNEMENT DÉVELOPPEMENT PUBLIQUES ÉCONOMIQUE SPORT TOURISME EMPLOI CULTURE COUVERTURE NUMÉRIQUE AGRICULTURE RESSOURCES PATRIMOINE INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES ÉNERGIES RENOUVELABLES FILIÈRE VITIVINICOLE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU SITE INTERNET Direction de la communication Cg71 - Imp SED Cg71 / 092011 opendata71.fr 30 septembre 2011LANCEMENT DU SITE INTERNET OPENDATA71.FRCONTACT PRESSEMaxime PARÉDÉAttaché de presse Conseil général de Saône-et-LoireTél. : 03 85 39 75 18 m.parede@cg71.fr www.cg71.fr
  2. 2. Le 30 septembre 2011, l’ensemble des données publiques détenues par le Conseil général de Saône-et-Loire sera accessible à tous sur le site Internet www.opendata71.fr. Une première en France pourun Département !Le mouvement de libération de données a pris pro- Celui-ci apparaît instantanément. Vous pouvez ajouter • travaux des bâtiments départementaux : quels travaux désormais s’appuyer sur les citoyens et imaginer avecgressivement de l’ampleur notamment dans les pays une seconde catégorie de données, affiner la recherche effectue le Conseil général dans les bâtiments dont il eux les projets d’avenir. C’est ce qu’on appelle la démo-anglo-saxons par l’impulsion d’une volonté politique. ou effectuer des comparaisons par date, par lieu, ou par a la responsabilité (collèges, centres médico-sociaux, cratie participative. Cela passe par plus de transparenceL’exemple phare est celui des États-Unis d’Amérique, sous-rubrique en jouant avec les menus et les icônes. Avec équipements culturels...) ? dans les décisions et les choix ainsi que par un espaceavec la libéralisation des données publiques impulsée par cet outil innovant et exclusif, le Département de Saône- d’expression plus important. Plus les citoyens sont infor- De nouvelles applications viendront s’ajouter à la listeBarack Obama. En France, l’agglomération de Rennes a et-Loire est la seule collectivité territoriale à permettre au més, mieux ils jouent leur rôle d’acteurs de la démocratie. existante au fur et à mesure de la mise à disposition parlancé en 2010 le premier entrepôt de données publiques citoyens de manipuler des données numériques com- Le projet Open Data 71 va dans ce sens.géolocalisées. Elle a été rejointe par Paris et d’autres les développeurs de leurs propres applications réalisées plexes sans aucune connaissance informatique, dansagglomérations françaises (Montpellier, Nantes) ainsi que avec les données publiques. Le partage des données publiques est aujourd’hui un mou- le seul souci d’offrir une transparence absolue de sespar l’État français avec le projet ETALAB. Ces expériences politiques publiques. De nouvelles données numériques Une utilisation contrôlée vement sociétal mondial. Il présente deux enjeux majeurs :restent aujourd’hui assez « timides » aussi bien en termes seront prochainement mises en ligne sur le site Internet. Chaque jeu de données est accompagné d’une « fiche • un enjeu démocratique : transformer la relation entrede volume que de types de données. Une interface dédiée aux professionnels a également été d’identité », sorte de notice donnant les informations les citoyens et l’institution en accroissant la lisibilité créée. Cette dernière permet aux développeurs d’applica- nécessaires à la contextualisation des données (la source, des missions, des actions et du rôle de l’administra-Le Département de Saône-et-Loire a décidé de participer tions et aux journalistes de bases de données (data-jour- l’obtention, la date de mise à jour, …). Comme dans tout tion mais aussi des élus. La transparence, véritableactivement à ce mouvement et se lance dans l’aventure de naliste) d’accéder aux fichiers sources et de les téléchar- travail d’analyse, l’utilisation des données libérées par le moteur de la démocratie serait non seulement unl’ouverture et du partage de données. Statistiques, études,enquêtes, recherches, toute information fiable et précise ger sous différents formats numériques (XLS, PDF, ZIP, Département ne doit pas faire oublier l’objectivité et la nouvel outil de contrôle des administrations par lesque détient le Conseil général sera désormais disponible XML, HTML, SQL, DBF, SHP, SHX, etc.). Elle accueille rigueur dans le travail d’investigation et de traitement, citoyens, mais aussi un moyen d’améliorer la qualitépour tout citoyen, du développeur à l’étudiant en passant aussi la documentation nécessaire à l’utilisation d’une indispensables à la bonne compréhension des enjeux. du service public en proposant de nouveaux services, interface de programmation (Application Programmingpar le chercheur et le chef d’entreprise. Objectifs : déve- Un comité d’éthique • un enjeu socio-économique : la quantité et la qualitélopper les innovations locales et impulser au sein du ser- Interface ou API) de l’open-data 71, permettant d’interro- Pour accompagner l’ouverture et le partage de données des données disponibles en font une source consi-vice public une nouvelle ère numérique. ger directement la base de données sans avoir à intégrer numériques, le Département de Saône-et-loire met en dérable d’informations pouvant susciter la création les jeux de données dans les applications. place un comité d’éthique. Ce dernier joue à la fois le rôle de nouveaux secteurs économiques (par exemple,OPENDATA71.FR, UN SITE CITOYEN Le Département lance le concours « Open Data 71 » le 1er développement d’applications pour smartphone, d’observateur et d’accompagnateur : il suivra le Départe- octobre 2011. Ouvert à tous, ce concours a pour objectif ment tout au long de sa démarche. Il émet un avis et/ou émergence de jeunes entreprises, création de nou- de développer à partir des données numériques libérées une recommandation sur la nature des fichiers publics et veaux services, etc.). En effet, les expériences qui de nouveaux supports numériques (web, smart phone, ont démarré depuis deux ans dans les pays anglo- s’assure de leur protection. téléphone mobile et autres), répondant aux besoins de la saxons et qui arrivent en France (Rennes Métropole, collectivité. Doté de 20 000 euros de prix, ce concours Ce comité est constitué de cinq membres : Paris, Montpellier…), montrent que les retombées récompensera par le biais d’un prix les meilleures innova- - Jacques Boucaud, journaliste économiques peuvent être chiffrées en milliards tions et leur développeurs. - Denise Lespinasse, présidente « UFC Que choisir ? » d’euros à moyen terme, selon l’Union européenne, de Saône-et-Loire DES APPLICATIONS POUR MIEUX - Moïse Mayo, directeur régional de l’Insee Bourgogne • un enjeu territorial : les territoires se dotent d’un for- midable levier de croissance, créateur d’emplois APPRÉHENDER LES DONNÉES - Jean-Philippe Buchaillard, professeur de philosophie Des applications ont déjà été développées grâce aux don- - Christine Desmaret, magistrate à la retraite et de nouveaux services. Les collectivités sont en nées libérées et sont disponibles dès la page d’accueil du présence d’une opportunité économique et sociale site Internet. Elles ont été créées par des développeurs UNE DÉMOCRATIE CRÉATIVE en renforçant et partageant les connaissances, pour le Département de Saône-et-Loire et mises gratuite- En juin 2011, la majorité départementale a amorcé une en stimulant l’innovation participative et surtout en ment à disposition des internautes. politique de l’audace et du changement. Elle souhaite mobilisant l’ensemble des acteurs de la société civile. Citons par exemple :Grâce à ce site Internet, chaque citoyen peut visualiser et • subventions départementales : visualisez toutes lesutiliser de façon simple et rapide les données numériques subventions versées par le Conseil général, par type de budget, par thème et par commune pour chaque L’OPEN DATA ?libérées par le Département de Saône-et-Loire. année depuis 2004, L’Open data est un mouvement qui a pris de l’ampleur en 2009 et consiste, pour les administrationsC’est facile : rendez-vous à la rubrique « Accéder aux don- • hébergement touristique en Saône-et-Loire : hôtel, publiques, à mettre à disposition de l’ensemble des acteurs d’un territoire local, national voire inter-nées » et sélectionnez votre profil (citoyen ou professionnel). camping, chambres d’hôte, cabane dans les arbres... national, toute donnée publique numérique non nominative, ne relevant pas de la vie privée ni de visualisez l’offre d’hébergement touristique du dépar- la sécurité et ayant une dimension territoriale. L’objectif est double : donner la possibilité à chacunCe site dispose d’un outil unique, une interface dite tement grâce à une carte interactive, d’accéder aux données, pour peu qu’il dispose d’une connexion à Internet, ainsi que la possibilité de« citoyenne ». Elle permet de visualiser l’ensemble descatégories de données disponibles sous forme de carte • arrêt des bus scolaires : trouvez le point d’arrêts des croiser, traiter et analyser des données de sources différentes pour proposer de nouveaux services bus scolaires le plus proche, sa localisation exacte et applications. Sous l’impulsion du président Barack Obama, qui en a saisi le premier le potentielou de graphique (courbe, diagramme en bâtons ou ainsi que sa photo, en sélectionnant une commune, démocratique et en a fait un des axes forts de son mandat, ce mouvement de libération de donnéescamembert) par simple glisser-déposer. Il suffit de cliquer s’est étendu progressivement : les initiatives observées dans les pays anglo-saxons sont aujourd’huisur la catégorie de données qui vous intéresse et de la reprises dans d’autres pays.déposer sur l’icône correspondant au graphique désiré.

×