Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Plantes

314 views

Published on

Les plantes

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

Plantes

  1. 1. Catherine LEYRISSOUX
  2. 2. mangeaient les plantes qu’ils ne connaissaient pas et analysent les effets sur leur organisme : les chamans Catherine LEYRISSOUX
  3. 3. c’est à dire l’extraction des principes de la plante miscibles à l’eau. Catherine LEYRISSOUX
  4. 4. vint l’extraction des principes miscibles à l’alcool et à l'eau (teinture mère).  Catherine LEYRISSOUX
  5. 5. pour obtenir une poudre et on a réfrigéré ce broyat pour ne pas perdre les principes actifs sensibles à la chaleur. mais les gélules étaient grosses  Catherine LEYRISSOUX
  6. 6.  pour avoir une concentration de poudre donc des gélules plus petites  Catherine LEYRISSOUX
  7. 7.  les huiles essentielles pour les parfumeurs et pour les aromathérapeutes.  Aromathérapie : L'aromathérapie vient du grec « aroma » qui signifie odeur et « thérapia » qui signifie soin.  Il s'agit donc d'une méthode de soin naturel par les « odeurs ».  Une huile essentielle est une substance odorante et volatile, non grasse, extraite d’un végétal sous forme liquide.  Elle provient d’une sécrétion élaborée par certains végétaux et contenue dans les cellules de la plante.  Selon l’huile désirée, on prendra tout ou une partie d’une plante spécifique pour en extraire l’essence aromatique.  Catherine LEYRISSOUX
  8. 8.  Une huile essentielle est constituée de composants possédant une structure moléculaire complexe, ce qui lui confère des vertus uniques.  Elle ne contient  pas de protéines,  pas de lipides,  pas de sucres,  pas de minéraux,  pas de vitamines  et n'est pas un aliment. Catherine LEYRISSOUX
  9. 9.  la botanique, la chimie et la physique ont progressé, il est devenu possible de vérifier :  l’appartenance à la variété voulue par des analyses de la plante  Selon l’organe producteur, l’huile essentielle peut avoir des propriétés et un usage totalement différent,  c’est le cas de l’huile essentielle d’Oranger par exemple.  la composition en principes actifs voulus (chemotype)  la date des cueillettes au moment où la plante est la plus riche et le lieu de la cueillette sont importants  la composition en parasites, en pesticides, en métaux lourds,... Catherine LEYRISSOUX
  10. 10. le bio, produit “élevé” sans pesticides” = mode de culture et l’assurance du chémotype et de l’absence de polution dans la composition des plantes  Catherine LEYRISSOUX
  11. 11.  des substances volatiles et odoriférantes extraites de fleurs, feuilles, écorces ou encore graines et racines.  La qualité des huiles varie considérablement selon  le moment de la cueillette,  la région de la culture,  le savoir-faire du distillateur et  le mode de conservation.  Les huiles essentielles sont obtenues par distillation à la vapeur d'eau ou par expression (comme les agrumes).  il faut 20 000 roses pour obtenir 1 kg d'huile essentielle de rose Catherine LEYRISSOUX
  12. 12.  La conservation des huiles essentielles nécessite quelques précautions :  - Le flacon doit être fermé hermétiquement et de couleur brune.  - ne pas conserver les huiles essentielles extraites de zestes d’agrumes (Citron, pamplemousse, Orange douce ou amère, Bergamote…) au delà de 12 mois et toujours à l'abri de la lumière et de l'air.  - Et vérifier toujours les voies d'utilisation possible pour chaque huile car elle varie d'une huile à une autre. Catherine LEYRISSOUX
  13. 13.  Les huiles essentielles sont des substances actives, très efficaces, peu onéreuses dont les vertus ont été prouvées, mais peuvent se révéler très dangereuses si on ne les utilisent pas avec précautions. (bénéfice-risque)  Elles pénètrent au plus profond de la peau et intègrent la circulation sanguine très rapidement, d'où leur incontestable efficacité. Catherine LEYRISSOUX
  14. 14.  Mais les huiles essentielles peuvent êtres toxiques : HE de thuya, absinthe, armoise, sabine, sauge officinale, hysope.  D'autres, agressives pour les muqueuses : cannelle de ceylan, giroflier, sarriettes, thym à thymol, origan.  Certaines allergisantes : cannelle de ceylan, giroflier.  Certaines irritantes : verveine citronnée, pin Sylvestre, mélisse officinale, gaulthérie, lemon-grass.  Enfin d'autres huiles essentielles peuvent être photo-sensibilisante (réactives si l'on s'expose au soleil) : citron, mandarine, bergamote, pamplemousse, orange douce, orange amère. Catherine LEYRISSOUX
  15. 15. Catherine LEYRISSOUX
  16. 16. du moins au plus dosé nous avons :  plante fraîche  plante sèches  tisane  teinture mère  broyat du totum (poudre)  Extraits de teinture mère (poudre)  huiles essentielles Catherine LEYRISSOUX
  17. 17. Catherine LEYRISSOUX
  18. 18.  les huiles essentielles sont ce qui est le plus concentré mais aussi le plus dangereux pour l’homme.  Elles ont surtout comme qualité d’être antiseptiques contre virus bactéries champignons en local comme par voie orale.  Catherine LEYRISSOUX
  19. 19.  voici l’histoire que je raconte souvent à mes patients :  avant la deuxième guerre mondiale, mon grand père est décédé d’une bronchite,  à la libération ma grand mère a été sauvée par la pénicilline apportée par les américains  elle a fait le voyage de Corrèze jusqu’à Bordeaux pour recevoir le traitement par injection.  depuis, les bactéries ont fabriqué une résistance aux antibiotiques,  elles sont de plus en plus résistantes  et certaines sont résistantes à tous les antibiotiques,  les personnes décèdent comme avant 49.  Catherine LEYRISSOUX
  20. 20.  à une molécule d’antibiotique  Il est plus difficile de résister à plusieurs molécules  c’est le cas des huiles essentielles :  elle sont composées de plusieurs principes actifs qui luttent contre les bactéries,  les bactéries ne savent pas se défendre,  Les HE sont donc efficaces sur des bactéries résistantes.  Catherine LEYRISSOUX
  21. 21.  se construit dans nos intestins  quand la flore intestinale est bonne et donc que les intestins ne sont pas inflammatoires.  A force de mal manger et de prendre des antibiotiques, la flore est bouleversée, les bactéries résistantes et pathogènes restent d’autant plus si nous arrêtons les antibiotiques trop tôt. Catherine LEYRISSOUX
  22. 22. Intolérance ou allergie (immunité) Sommeil (sérotonine Catherine LEYRISSOUX
  23. 23.  nous utilisons les huiles essentielles,  nous nettoyons nos intestins,  ils ne développent pas de bactéries résistantes  et quand la pathologie sera très grave ou en cas d’opération chirurgicale, les antibiotiques fonctionneront.  Catherine LEYRISSOUX
  24. 24.  je ne compte plus le nombre de brûlures chez les femmes qui les utilisent pour leur peau  le nombre de convulsions dues à la friction des enfants et NN par eau de cologne ou huiles essentielles.  Dont j’ai été témoin  Catherine LEYRISSOUX
  25. 25.  demandez conseil auprès de professionnels de santé  d’abord pour leur diagnostic de premier recours afin d’éviter une pathologie grave non soignée  et pour le guide dans le choix de l’huile essentielle.   ne jouez pas à l’apprenti sorcier pour reprendre l’image du chamane qui goûte ses plantes inconnues (digitale)  Catherine LEYRISSOUX
  26. 26. Catherine LEYRISSOUX
  27. 27.  a donné le nom à acetyl salicylique,  la reine des près s’appelle spiréa  elle a donné son nom à l’aspirine,  ces deux plantes contiennent de l’aspirine qui a permis à des chercheurs de synthétiser l’aspirine.  Catherine LEYRISSOUX
  28. 28. tonique cardiaque très dangereux en surdosage  Catherine LEYRISSOUX
  29. 29.  utilisé contre la grippe :  l’année de la grippe H1N1 nous avons eu une pénurie d’anis étoilé,  on n’en trouvait plus en officine  mais on en trouvait ailleurs  la qualité des plantes chimiquement pures des pharmacies avait été toute utilisée par les laboratoires pharmaceutiques,  il ne restait plus que les plantes de qualité médiocre que certains ont vendu…  et des anis étoilés d’une autre espèce ont été colorés pour les vendre pour de la badiane avec des intoxications à la clé.  Catherine LEYRISSOUX
  30. 30. Catherine LEYRISSOUX
  31. 31. Catherine LEYRISSOUX
  32. 32. Les sinus infectés secrètent des mucosités c ’est la rhinite Catherine LEYRISSOUX
  33. 33. Catherine LEYRISSOUX
  34. 34.  très contagieuse  débute par nez bouché,  rhinorrhée aqueuse avec  éternuement & larmoiements  amélioration en 5 à 8 jours Catherine LEYRISSOUX
  35. 35. Avec les gouttes aux essences, vous bénéficiez des vertus désinfectantes des huiles essentielles, comme si vous respiriez profondément les senteurs de forêts de pin, de champs de lavande ou de thym. Les huiles essentielles de Menthe poivrée, Girofle, Thym, Cannelle de Ceylan et Lavande sont connues pour leur action antiseptique sur le système respiratoire. Catherine LEYRISSOUX
  36. 36.  Bronchodilatatrice :  asthme  vaso-constrictrice & décongestionnant :  diminue la rhinorrhée et les sécrétions bronchiques  anti-inflammatoire  antitussive  hypotensive Catherine LEYRISSOUX
  37. 37.  - Ne pas utiliser avant 6 ans en automédication - Ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse et l’allaitement - En cas de fièvre, d'écoulement nasal purulent, d'expectoration purulente, consultez votre médecin - En cas d'antécédent d'épilepsie, demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Catherine LEYRISSOUX
  38. 38. Catherine LEYRISSOUX
  39. 39.  Expectorant  antiseptique respiratoire  anti-inflammatoire  anti-oxydant  anti-virale  hypoglycémiant  vermifuge Catherine LEYRISSOUX
  40. 40. SUITE GRIPPE Catherine LEYRISSOUX
  41. 41.  Anti-infectieuse respiratoire  antitussive: toux quinteuses  sédative,  antispasmodique  hypnotique  Anticonvulsivante  hypotensive  cholérétique  diurétique Catherine LEYRISSOUX
  42. 42. Catherine LEYRISSOUX
  43. 43. Catherine LEYRISSOUX
  44. 44.  Anti-inflammatoire  antipyrétique  antalgique Catherine LEYRISSOUX
  45. 45.  Anti-inflammatoire  antipyrétique  antalgique Catherine LEYRISSOUX
  46. 46.  Antispasmodique  antitussif  antimicrobien Catherine LEYRISSOUX
  47. 47. Catherine LEYRISSOUX
  48. 48.  Antispasmodique  sédative & antitussive  hypnotique Catherine LEYRISSOUX
  49. 49.  Anti-inflammatoire  anti-allergique  émolliente Catherine LEYRISSOUX
  50. 50. Catherine LEYRISSOUX
  51. 51.  Immunostimulante  antiviral Catherine LEYRISSOUX
  52. 52.  Immunostimulante  Cholérétique  hépato-protectrice  cyto-toxique donc anti-tumorale  salidiurétique Catherine LEYRISSOUX
  53. 53. Catherine LEYRISSOUX
  54. 54.  Tonique & revitalisant  stimule la synthèse protéique  hepatoprotecteur, hypoglycémiant, hypo-lipidémiant, anti- athéromateux,  anti-hypoxique cellulaire (nécrose cardiaque), anti-agrégant plaquettaire, fibrinolytique  immunostimulant DIABETE SUITE GRIPPE Catherine LEYRISSOUX
  55. 55.  Neuroleptique sédatif  antitussif central Catherine LEYRISSOUX
  56. 56. Catherine LEYRISSOUX
  57. 57. Catherine LEYRISSOUX
  58. 58. shéma Catherine LEYRISSOUX
  59. 59. fosse nasale rhinopharynx (" cavum ") cavité buccale oropharynx hypopharynx larynx oesophage trachée Catherine LEYRISSOUX
  60. 60. Catherine LEYRISSOUX
  61. 61.  Rhinites  sinusites  Trachéites  Gemmage  bronchites  état grippal  Asthme  Angine  OTITES Catherine LEYRISSOUX
  62. 62.  Anti-inflammatoires :  eucalyptus, lavande, thym, pin  antihistaminique :  plantain  antipyrétiques :  saule blanc, quinquina  antalgiques :  escholtzia  immunostimulantes :  echinacée, eupatoire, ginseng, propolis Catherine LEYRISSOUX
  63. 63. soinécouteregard Catherine LEYRISSOUX
  64. 64.  Description anatomie  SINUSITE AIGUE  Sinusite chronique  Ethmoïdite aiguë Catherine LEYRISSOUX
  65. 65. , Sinus maxillaire sinus ethmoïdaux sinus frontaux Catherine LEYRISSOUX
  66. 66. Catherine LEYRISSOUX
  67. 67.  SINUSITE AIGUE  3 à 4 jours après un corysa ou une grippe  douleur très vive frontale ou maxillaire  douleur pulsatile  aggravée en penchant la tête  obstruction nasale  mouchage purulent  fièvre et fatigue Catherine LEYRISSOUX
  68. 68. Toux tenace expectoration variable, fluide ou glaireuse dyspnée longtemps discrète, c ’est un signe d ’aggravation Catherine LEYRISSOUX
  69. 69.  REFLUX GASTRO OESOPHAGIEN  HEMMAGE  TRACHEITE AIGUE BANALE  TRACHEITE SPASMODIQUE Catherine LEYRISSOUX
  70. 70.  REFLUX  GASTRO  OESOPHAGIEN Hernie hiatale Trachée œsophage Catherine LEYRISSOUX
  71. 71. Catherine LEYRISSOUX
  72. 72. Catherine LEYRISSOUX
  73. 73. Sous ce terme des plus abstrait se cache le banal raclement de gorge. De temps à autre, il nous est tous arrivé de se racler la gorge parce que nous avions l'impression d'y avoir quelque chose d'adhérant à la muqueuse. Mais pour parler de hemmage, il faut un caractère répétitif, régulier qui flirte parfois avec un tic, le distinguo entre les deux n'étant pas toujours facile. Catherine LEYRISSOUX
  74. 74.  Le traitement a pour but de sécher les muqueuses et de les rendre moins inflammatoires, donc moins épaisses.  Des traitements par gélules, capsules et gouttes nasales sont alors le plus souvent employés. Catherine LEYRISSOUX
  75. 75.  Toux déchirante, quinteuse, émétisante  crachats rares  enrouement intermittent  ESCHOLTZIA escholtzia california  LAVANDE Lavendula vera Catherine LEYRISSOUX
  76. 76.  Toux isolée sèche, quinteuse, émétisante  de jour comme de nuit  fatigue  allergie vraie ou hypersensibilité muqueuse?  LAVANDE Lavendula vera Catherine LEYRISSOUX
  77. 77.  Laryngo-trachéo-bronchite  BRONCHITE AIGUE  BRONCHITE CHRONIQUE  BRONCHITE CHRONIQUE SIMPLE  BRONCHITE MUCO PURULENTE  BRONCHITE OBSTRUCTIVE Catherine LEYRISSOUX
  78. 78. Catherine LEYRISSOUX
  79. 79.  Origine virale ou microbienne  début : toux sèche et quinteuse expectoration faible fièvre peu élevée  ensuite : toux grasse expectoration muco-purulente  guérison en une semaine environ Catherine LEYRISSOUX
  80. 80.  Inflammation diffuse des bronches  persistant depuis 2 ans  toux expectoration 3 mois par an Catherine LEYRISSOUX
  81. 81. Avec les gouttes aux essences, vous bénéficiez des vertus désinfectantes des huiles essentielles, comme si vous respiriez profondément les senteurs de forêts de pin, de champs de lavande ou de thym. Les huiles essentielles de Menthe poivrée, Girofle, Thym, Cannelle de Ceylan et Lavande sont connues pour leur action antiseptique sur le système respiratoire. Catherine LEYRISSOUX
  82. 82. Catherine LEYRISSOUX
  83. 83.  Incubation :1 à 3 jours froid, malaise général, toux  invasion brutale : 2 à 5 jours : céphalée fièvre intense, douleurs musculaires diffuses  signes respiratoires : nez, éternuements, toux irritante, douleur thoracique  asthénie post grippale Catherine LEYRISSOUX
  84. 84.  ECHINACEE  EUPATOIRE  GINSENG Catherine LEYRISSOUX
  85. 85. Catherine LEYRISSOUX
  86. 86. Catherine LEYRISSOUX
  87. 87. Les sinus infectés secrètent des mucosités c ’est la rhinite La gorge est infectée c ’est l ’angine L ’oreille est infectée c’est l’otite Catherine LEYRISSOUX
  88. 88. Trompe d’Eustache Gorge Oreille externe Catherine LEYRISSOUX
  89. 89. Catherine LEYRISSOUX
  90. 90.  TYMPAN SAIN  PERFORATION DU TYMPAN  HYGIENE DES OREILLES  Traitements oreille moyenne Catherine LEYRISSOUX
  91. 91. Manche du marteau Partie tendue du tympan Pars flacida (membrane de Schrapnell) Triangle lumineux Catherine LEYRISSOUX
  92. 92. Catherine LEYRISSOUX
  93. 93. Catherine LEYRISSOUX
  94. 94.  L’étrier (car ressemblant par sa forme à l'étrier d'une selle de cheval) va progressivement se bloquer  et ne plus transmettre les impulsions sonores vers l'oreille interne contre laquelle il est fixé.  Il s'ossifie progressivement avec une hyperproduction d'os à ce niveau qui va le bloquer et limiter ses mouvements. Catherine LEYRISSOUX

×