Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Flore intestinale%2 fsol vivant

144 views

Published on

Flore intestinale/sol vivant

Published in: Health & Medicine
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Flore intestinale%2 fsol vivant

  1. 1. LES PLANTES SONT UTILISÉES DE TOUT TEMPS POUR AMÉLIORER LA SANTÉ DES HUMAINS COMME DES ANIMAUX. 1 Comme la terre doit être vivante pour récolter de bons légumes Votre flore intestinale doit être bien composée pour votre bonne santé.
  2. 2. Le sol est comme du pain et le BRF son levain! Jacky Dupéty HUMUS a la même étymologie que le mot humanité et le mot humilité
  3. 3. Digérer avec notre microbiote
  4. 4. intestin et microbiote Catherine Leyrissoux
  5. 5. Le corps humain est un organisme qui se nourrit et digère des aliments Aliments = Matière organique issue du monde vivant + Matière minérale issue des roches Pour avoir un corps sain, il faut un équilibre entre apports végétaux / végétaux transformés et animaux. Le corps est issu de l’assimilation des aliments
  6. 6. Nutrition de la plante La plante vit dans un “contexte” favorable ou défavorable, humus, humidité, soleil, ombre, ... C’est les microbes qui vont échanger les nutriments entre les plantes et le sol. microbes : bactéries et virus mais aussi + champignons + animaux, insectes, vers ...
  7. 7. Plante
  8. 8. photosynthèse décompositions des matières organiques du sol si la terre est riche en bactéries, champignons, insectes, animaux adaptés à ses besoins pour un humus vivant et riche.
  9. 9. les aliments sont digérés dans le tractus digestif ● La flore intestinale : bactéries et champignons transforment nos aliments si la flore est adaptée à nos besoins.
  10. 10. les aliments sont digérés dans le tractus digestif ● Les aliments sont mastiqués dans la bouche à PH alacalin, ● avalés, ● dans l’estomac acide ils sont digérés par des enzymes et malaxés mélangés ● dans l’intestin grêle, le foie et le pancréas apportent les enzymes de la la dégradation des graisses ● dans le gros intestin, le bol alimentaire poursuit sa transformation.
  11. 11. Faune épigée hypogée, broie, transforme les feuilles, les fruits, le bois tombés au sol ou sous terre
  12. 12. Bouche : ptyaline Féculents, farineux, alcalin, PH alcalin, Estomac : pepsine Protéines, viande, acide, PH bas, Foie : bile et suc pancréatique Graisses, lipases dégradation biochimique de nos aliments en nutriments dans notre tube digestif acide basique
  13. 13. peau 5.5 cellules 7 estomac 2 intestin 7 suc pancréas 8 urine 7 acide basique
  14. 14. acide basique
  15. 15. acide
  16. 16. déséquilibre acido basique Fatigue, troubles nerveux, infections problèmes digestifs, surpoids, circulation, peau, thyroïde, diabète, coeur, inflammations, reins, douleurs, fragilité osseuse
  17. 17. Agriculture et jardinage de 45 à nos jours Si on n’a pas de vie du sol, les plantes ne vont pas bien pas de vers de terre, terre compacte. Sol pauvre = plante pauvre = animaux pauvres moins de nutriments : oligoéléments et protéines et vitamines plus d’ajout de ● nitrates (carottes et nitrites) ● antibiotiques
  18. 18. Historique Pendant 500 000 ans l’homme utilise la terre sans jamais la labourer C’est parce qu’il est obligé de se sédentariser qu’il est obligé d’inventer la lutte contre la “mauvaise herbe” : cela nécessite 14 heures de travail à l’hectare Un sol est obligé de se couvrir la “mauvaise herbe” qui est hyper importante pour le sol vivant.
  19. 19. Semis direct sous couvert La forêt c’est : arrêter le labour Un champ tondu donc d’herbe rase a besoin d’herbicide au printemps car les “mauvaises herbes” vont pousser
  20. 20. Semis direct sous couvert après la moisson on ne moissonne pas la paille, on la laisse debout, on sème une culture dans la paille directement. Cette plante d’automne est choisie pour qu’elle gèle l’hiver et se décompose naturellement.
  21. 21. Semis direct sous couvert Au printemps, on utilise un semoir avec un rouleau devant, il va écraser cette plante d’automne qui va empêcher les mauvaises herbes de pousser puisqu’elle va servir de mulch, en couvrant le sol. Puis on va planter, semer directement dedans.
  22. 22. micronutrition on n’ensemence pas directement les intestins, on nettoie les intestins directement. Ces plantes sont choisies pour qu’elles n’agressent pas les intestins mais les soignent naturellement.
  23. 23. micronutrition Au printemps et à l’automne, on utilise un mélange de plantes qui, va empêcher les mauvaises bactéries et champignons de pousser. Puis on va ensemenser la flore intestinale directement grâce aux probiotiques.
  24. 24. En profondeur, les racines les microbes les bactéries attaquent la roche mère et la transforme en argile.
  25. 25. Flore intestinale La flore intestinale est nettoyée et réensemensée à chaque saison et après chaque agression alimentaire ou stress. L’alimentation est le précurseur, le vecteur de la flore intestinale que nous n’avons plus. Sans flore intestinale on ne relance pas la vie C’est une bombe de vie pour ressusciter la flore intestinale. Les fruits et légumes sont source de flore intestinale naturellement.
  26. 26. Comment respecter l’équilibre acido basique ? indice de PRAL L’équilibre acide-base de l’organisme dépend en partie de ce que l’on mange, surtout lorsqu'on prend de l'âge. Certains aliments sont « acidifiants », d’autres « alcalinisants ». Une valeur permet de les distinguer, l’indice PRAL. Potential Renal Acid Load , c’est-à-dire « charge rénale acide potentielle ».
  27. 27. Alimentation de 1945 à nos jours Si on n’a pas de vie dans nos intestins, nous n’allons pas bien pas de flore saine, flore acide. Sol pauvre = plante pauvre = alimentation pauvre moins de nutriments : oligo éléments et protéines et vitamines plus d’ajout de ● vitamines chimiques ● antibiotiques
  28. 28. Le sol c’est comme l’intestin, la flore intestinale est la faune épigé et hypogé, son mycélium, ses bactéries de l’intestin. protégeons notre intestin comme les permaculteurs protègent leur sol ! Catherine Leyrissoux
  29. 29. Au début les cueilleurs mangeaient les plantes qu’ils ne connaissaient pas ils analysaient les effets sur leur organisme 33
  30. 30. 34 Avec le feu, vint la fabrication des tisanes ⬜ c’est à dire l’extraction des principes de la plante miscibles à l’eau.
  31. 31. Puis avec l’alcool ⬜ l’extraction des principes miscibles ⬜ à l’alcool ⬜ et à l'eau ⬜ (teinture mère). 35
  32. 32. ensuite broyage des plantes sèches ⬜ pour obtenir une poudre mise dans des gélules ⬜ réfrigérer ce broyat pour ne pas perdre les principes actifs sensibles à la chaleur. ⬜ mais les gélules étaient grosses 36
  33. 33. ensuite extraction et dessiccation des principes actifs miscibles à l'eau et l’alcool ⬜ pour avoir une concentration de poudre donc des gélules plus petites 37
  34. 34. enfin on a extrait par distillati on les HE ⬜ pour les parfumeurs ⬜ et pour les aromathérapeute s 38
  35. 35. Les huiles essentielles sont ⬜ des substances volatiles et odoriférantes ⬜ extraites de ⬜ fleurs, ⬜ feuilles, ⬜ écorces ⬜ graines ⬜ racines. 39
  36. 36. ⬜ La qualité des huiles varie considérablement selon ◼ le moment de la cueillette, ◼ la région de la culture, ◼ le savoir-faire du distillateur ◼ le mode de conservation. 40
  37. 37. Les huiles essentielles sont obtenues par distillation à la vapeur d'eau ⬜ il faut 20 000 roses pour obtenir 1 kg d'huile essentielle de rose ⬜ ou par expression (comme les agrumes).
  38. 38. Attention conservation ! ◼ Le flacon doit être fermé hermétiquement et de couleur brune. ◼ - ne pas conserver les huiles essentielles extraites de zestes d’agrumes (Citron, pamplemousse, Orange douce ou amère, Bergamote…) au delà de 12 mois et toujours à l'abri de la lumière et de l'air. 42
  39. 39. Attention voies d'utilisation ! ⬜ Vérifier toujours pour chaque huile car elle varie d'une huile à une autre. 43
  40. 40. qui dit naturel... ⬜ Les huiles essentielles sont des substances ◼ actives, ◼ très efficaces, ◼ peu onéreuses ◼ dont les vertus ont été prouvées, 44
  41. 41. ne dit pas forcément "sans danger". ⬜ peuvent se révéler très dangereuses si on ne les utilisent pas avec précautions. ⬜ (bénéfice-risque) ⬜ Elles pénètrent au plus profond de la peau et intègrent la circulation sanguine très rapidement, d'où leur incontestable efficacité. 45
  42. 42. ⬜ les huiles essentielles peuvent être ⬜ toxiques : HE de thuya, absinthe, armoise, sabine, sauge officinale, hysope. ⬜ agressives pour les muqueuses : cannelle de ceylan, giroflier, sarriettes, thym à thymol, origan. 46
  43. 43. ⬜ allergisantes : cannelle de ceylan, giroflier. ⬜ irritantes : verveine citronnée, pin Sylvestre, mélisse officinale, gaulthérie, lemon-grass. ⬜ photo-sensibilisante : citron, mandarine, bergamote, pamplemousse, orange douce, orange amère. 47
  44. 44. Soyez prudents ! ⬜ demandez conseil auprès de professionnels de santé ⬜ conseil de premier recours afin d’éviter une pathologie grave non soignée ⬜ guide dans le choix de l’huile essentielle. ⬜ ne jouez pas à l’apprenti sorcier ! 48
  45. 45. ⬜ Ne pas utiliser avant 6 ans en automédication - Ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse et l’allaitement - En cas de fièvre, d'écoulement nasal purulent, d'expectoration purulente, consultez votre médecin - En cas d'antécédent d'épilepsie, demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

×