Extraits de l'ouvrage de Sebastien Henry

487 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
487
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
34
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Extraits de l'ouvrage de Sebastien Henry

  1. 1. 18  CEs décideurs qui méditent et s’engagent et The Mindfulness Revolution1 , mal­­heu­­reu­­se­­ment non tra­­duits en fran­­çais. Ce cha­­pitre met l’accent sur la dif­­fu­­sion de la médi­­ta­­tion dans les entre­­prises, les uni­­ver­­si­­tés, les écoles de commerce et le monde poli­­tique. La médi­­ta­­tion dans les entre­­prises Google a lancé en 2012 un signal fort, avec la publi­­ca­­tion par Chade-Meng Tan de son livre Search Inside Yourself 2 . Combi­­ nant le souci du concret et un grand sens de l’humour, cet ingé­ ­nieur décrit son propre par­­cours au sein de Google, ainsi que le pro­­gramme qu’il y a monté en 2006 après avoir rejoint l’équipe des RH. Ce pro­­gramme, qui donne son titre au livre, invite les col­­la­­bo­­ra­­teurs de Google à déve­­lop­­per leur intel­­li­­gence émo­­ tion­­nelle et fait une large place à la pra­­tique de la médi­­ta­­tion. Déve­­loppé par Meng avec le sou­­tien de dif­­fé­­rents experts comme Mi­ramai Bush (mindfulness) et Dan Goleman (intel­­li­­ gence émo­­tion­­nelle), il est opt-­in, c’est-­à-dire que seuls les col­­ la­­bo­­ra­­teurs qui le sou­­haitent y par­­ti­­cipent. Dans ses exer­­cices, Cheng par­­vient adroi­­te­­ment à combi­­ner la pro­­fon­­deur des ensei­­gne­­ments de maîtres de sagesse (comme la pra­­tique de Tong Len, une forme de déve­­lop­­pe­­ment de la compas­­sion issue du boud­­dhisme tibé­­tain) avec une prise en compte concrète 1.  The Mindfulness Revolution  : Leading Psychologists, Scientists, Artists, and Meditation Teachers on the Power of Mindfulness in Daily Life, sous la direc­­ tion de Barry Boyce, Shambala Editions, 2011. 2.  Search Inside Yourself: : The Unexpected Path to Achieving Success, Happiness (and World Peace) de Chade-­Meng Tan. Traduit en fran­­çais sous le titre : Connectez-­vous à vous-­même : une nou­­velle voie vers le suc­­cès, le bon­­heur (et la paix dans le monde), Belfond, 2014.
  2. 2. Plus qu’un effet de mode…   19 ©Dunod–Toutereproductionnonautoriséeestundélit. des béné­­fices pour les col­­la­­bo­­ra­­teurs et pour l’entre­­prise (créa­­ ti­­vité et pro­­duc­­ti­­vité, notam­­ment).1 Il s’agit là d’un tour­­nant, pour plu­­sieurs rai­­sons. C’est – à ma connais­­sance – la pre­­mière fois qu’une entre­­prise aussi pres­­ti­­gieuse, qui conti­­nue de domi­­ner le clas­­se­­ment éta­­bli par For­­tune des « Best companies to work for »,2 intègre de façon expli­­cite les notions de médi­­ta­­tion et pra­­tique contem­­pla­­tive dans son cur­­sus de for­­ma­­tion, ainsi que d’autres termes peu communs en entre­­prise comme compas­­sion, paix inté­­rieure et joie. Aupa­­ra­­vant, ces mots étaient peu employés et la pra­­tique de la médi­­ta­­tion, quand elle était pré­­sente dans les plans de for­­ ma­­tion, était relé­­guée aux pro­­grammes de ges­­tion du stress, par­­fois sous d’autres noms. Cette pru­­dence était cer­­tai­­ne­­ment une étape néces­­saire, mais rédui­­sait la médi­­ta­­tion à une tech­­ nique de ges­­tion de stress. Il serait ten­­tant d’écar­­ter l’exemple de Google comme peu repré­­sen­­ta­­tif, cette entre­­prise ayant déve­­loppé une culture très par­­ti­­cu­­lière. Pour­­tant Google n’est pas un cas isolé, beau­­coup d’autres ini­­tiatives inté­­res­­santes indiquent que la pra­­tique de la médi­­ta­­tion se déve­­loppe en entre­­prise. Des diri­­geants n’hésitent plus à en recom­­man­­der la pra­­tique dans une perspec­­tive de déve­­lop­­pe­­ment du lea­­der­­ship. Bill George, par exemple, qui a été PDG de Medtronics pen­­dant 1.  Créa­­ti­­vité et pro­­duc­­ti­­vité figu­­raient dans le sous-­titre de la pre­­mière édi­­ tion (« Increase Productivity, Creativity and Happiness ») mais ont dis­­paru depuis. Les béné­­fices du pro­­gramme pour les col­­la­­bo­­ra­­teurs et l’entre­­prise res­­tent tou­­te­­fois une pré­­oc­­cu­­pa­­tion constante dans le livre. 2.  Pour le clas­­se­­ment 2013, voir http://money.cnn.com/maga­­zines/for­­tune/best-­ companies/.
  3. 3. 20  CEs décideurs qui méditent et s’engagent dix ans avec des résul­­tats spec­­ta­­cu­­laires1 et qui est main­­te­­nant pro­­fes­­seur de lea­­der­­ship à la Harvard Busi­­ness School, a récem­ ­ment écrit un article inti­­tulé « Mindful Lea­­der­­ship : la compas­ ­sion, la contem­­pla­­tion et la médi­­ta­­tion contri­­buent à for­­mer des lea­­ders effi­­caces » dans la European Financial Review (une revue qui n’est pro­­ba­­ble­­ment pas la lec­­ture favo­­rite des hip­­pies contem­­po­­rains !)2 . Plus géné­­ra­­le­­ment, il devient cou­­rant, notam­­ment dans la presse anglo-­saxonne, que des diri­­geants s’expriment sur leur pra­­tique. Récem­­ment, Ray Dalio, fon­­da­­teur de Bridgewater, un des plus grands fonds d’inves­­tis­­se­­ment du monde, et Lord Myners, ancien pré­­sident de Marks and Spen­­cer, ont accepté d’être cités dans un article sur la médi­­ta­­tion du Financial Times3 . La liste des entre­­prises qui ont intro­­duit la médi­­ta­­tion dans leurs pro­­grammes de for­­ma­­tion s’agran­­dit régu­­liè­­re­­ment. En France, la presse en donne de plus en plus d’exemples. Mal­­heu­­ reu­­se­­ment, peu de détails sont four­­nis sur les pro­­grammes en ques­­tion (métho­­do­­logie, durée, busi­­ness units concer­­nées, etc.) et cer­­tains mana­­gers ou diri­­geants au sein même de ces entre­­ prises n’en ont pas entendu par­­ler. Cela ne signi­­fie pas néces­­sai­­ re­­ment que les sources de ces articles ne sont pas fiables : il est pos­­sible par exemple que la médi­­ta­­tion ait été intro­­duite par un 1.  Medtronics a mul­­ti­­plié son chiffre d’affaires par 5 entre 2001 et 2011, la période ou B. George était PDG, pas­­sant de 1 milliard de dol­­lars à 5,6 milliards. Sa capi­­ta­­li­­sa­­tion bour­­sière est pas­­sée de 3,6 à 60 milliards de dol­­ lars. Source : Authentic Lea­­der­­ship : Rediscovering the Secrets to Creating Las­­ ting Value, Bill George, Jossey-­Bass, 2003, loca­­tion 2068-2072. 2.  Bill George, Mindful Lea­­der­­ship : Compas­­sion, contem­­pla­­tion and meditation develop effec­­tive lea­­ders, European Financial Review, 16 octobre 2010. 3.  John Paul Rathbone, « Zen and the Art of Mana­­ge­­ment », Financial Times, 16 sep­­tembre 2013.
  4. 4. Plus qu’un effet de mode…   21 ©Dunod–Toutereproductionnonautoriséeestundélit. mana­­ger dans une busi­­ness unit dans un pays par­­ti­­cu­­lier sans concer­­ta­­tion ou vali­­da­­tion par les équipes du siège (cer­­taines entre­­prises laissent beau­­coup d’indé­­pen­­dance à leurs mana­­gers pour la mise en place de pro­­grammes de for­­ma­­tion). Dans ce livre, les expé­­riences pré­­sen­­tées ont fait l’objet d’entre­­tiens soit avec des concep­­teurs du pro­­gramme, soit avec des par­­ti­­cipants. Deux exemples venant de Scandinavie (Carlsberg et IF Insurance, la plus grande société d’assu­­rance de Scandinavie) sont par­­ti­­cu­­liè­­re­­ment inté­­res­­sants, pour plu­­ sieurs rai­­sons : ces entre­­prises ont impli­­qué un nombre impor­­tant de col­­la­­–– bo­­ra­­teurs (166 col­­la­­bo­­ra­­teurs du dépar­­te­­ment IT dans le pre­­mier cas, 35 mana­­gers du département Indus­­trie dans le second), par groupes de 10 ou 15, sur une base entiè­­re­­ment volon­­taire ; les pro­­grammes, cen­­trés sur la pra­­tique de la–– mindfulness, se sont dérou­­lés sur 3 mois envi­­ron, à rai­­son d’une courte ses­­sion par semaine ; ils ont été éva­­lués de façon indé­­pen­­dante–– 1 . Une telle rigueur reste assez rare, la plu­­part des initiatives consis­­tant à intro­­duire de courts modules de médi­­ta­­tion dans des pro­­grammes plus géné­­raux, sans suivi ni éva­­lua­­tion.Tou­­te­ ­fois, c’est déjà une avan­­cée consi­­dé­­rable au regard du passé. 1.  Res­­pec­­ti­­ve­­ment par le pro­­fes­­seur Jochen Reb de Cambridge University Busi­­ness School, et par Health Group, un consul­­tant indé­­pen­­dant. Pour plus de détails sur ces deux pro­­grammes, voir http://www.potentialproject. com/corporate-­based-mindfulness-training/showcases.html. Un autre pro­­ gramme qui a une solide répu­­ta­­tion est celui qui est conduit depuis plu­­ sieurs années chez Genentech, bap­­tisé Personal Excel­­lence Program (PEP). Je n’ai pas mené de recherche appro­­fon­­die sur ce pro­­gramme mais des détails peuvent être trou­­vés sur ce blog de la Harvard Busi­­ness Review : http://blogs.hbr.org/2011/12/developing-­mindful-leaders/.
  5. 5. 22  CEs décideurs qui méditent et s’engagent Si les entre­­prises dans les­­quelles de tels déve­­lop­­pe­­ments ne sont pas du tout envi­­sa­­gés (et dans les­­quelles il serait même mal­­venu de les sug­­gé­­rer) sont bien sûr majo­­ri­­taires, il est pos­­ sible de voir ces quelques exemples comme les pré­­mices d’un chan­­ge­­ment que d’autres s’apprêtent à suivre ; d’autant plus que les écoles for­­mant les déci­­deurs en entre­­prise font elles aussi une place gran­­dis­­sante à la pra­­tique de la médi­­ta­­tion. La médi­­ta­­tion dans l’ensei­­gne­­ment supé­­rieur « Nous sommes au début du déve­­lop­­pe­­ment d’un nou­­veau champ uni­­ver­­si­­taire majeur, qui va poten­­tiel­­le­­ment chan­­ger signi­­fi­­ca­­ti­­ve­­ment l’ensei­­gne­­ment supé­­rieur en Amérique du Nord. Il nous invite à repen­­ser en pro­­fon­­deur ce qu’“ensei­­gne­­ment supé­­rieur” veut dire. » Harold Roth Fon­­da­­teur, Contem­­pla­­tive Studies Ini­­tiative, Brown University, USA1 La médi­­ta­­tion et la mindfulness font de plus en plus l’objet de recherches uni­­ver­­si­­taires. Le nombre d’études publiées sur ces thèmes, qui oscil­­lait entre 5 et 20 par an dans la décen­­nie 1990, atteint main­­te­­nant plus de 300 par an (et un record de 470 en 2012).2 Le nombre d’études asso­­ciant médi­­ta­­tion et lea­­der­­ship reste toutefois limité. Paral­­lè­­le­­ment, de plus en plus d’éta­­blis­­se­­ments de l’ensei­­ gne­­ment supé­­rieur accordent une place à la médi­­ta­­tion dans leurs cur­­sus, soit sous la forme de modules courts qui pro­­ 1.  Cité dans Mindfulness revolution, op. cit., loca­­tion 4319. 2.  D.S. Black (2013), Mindfulness Research Guide, www.mindful-­experience.org.

×