Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Les nuits de_ma_ville_ne_sont_plus_sures

811 views

Published on

Nuit du 30 avril au 1er mai 2012, histoire vraie racontée par le veilleur de nuit d'un hôtel de province

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Les nuits de_ma_ville_ne_sont_plus_sures

  1. 1. Les nuits de ma ville ne sont plus sûres ? Nuit du 30 avril au 1er mai 2012, histoire vraie racontéepar le veilleur de nuit dun hôtel de province30 avril, 2h30 du matin, 1er Mai : un car sarrête devant lhôtel ou je bosse de nuit, une femmevient frapper à la porte du restaurant en demandant si on peut faire du café.Jaccepte, jouvre et je la fais rentrer. Je mets du café en route, elle veut que je lui fournisse unthermos, je lui dis que non il faut une bouteille ou quelque chose comme ça. On trouve, je fais 1,5litre de café.Entre temps quelques-uns de ses collègues sont entrés également. Lun attrape le quotidien localderrière le comptoir, lautre me demande du sucre, un troisième des gobelets…"Heu… bonjour Messieurs ?".Japprends que tout ce petit monde "monte" à Paris pour soutenir ...ils ne me disent pas qui.Au bout du compte quand je leur signifie que cest un hôtel restaurant et que cest payant ils neveulent plus de café car ils vont sarrêter sur une aire dautoroute dans 30 minutes. Je me retrouveavec mon café dans une bouteille de flotte brûlante, je me brûle dailleurs.Ils partent, seule la première interlocutrice sexcuse deux fois avec une certaine honte danslattitude. Minable.Alors la question que je me pose est la suivante : qui tous ces gens vont-ils soutenir à Paris en ce1er mai ?3 solutions soffrent à moi de la plus plausible à la moins plausible :- "Le candidat sortant" : ils ont rendez-vous demain matin : ce sont donc des gens qui dérangent unveilleur de nuit dans lexercice de ses fonctions, cest à dire un type qui ne travaille pas vraimentvisiblement, ou du moins pas assez pour mériter mieux comme traitement ;- "Jeanne dArc et compagnie" : no comment ! Non ils mauraient cassé la gueule en sus.- "Le défilé classique du 1er mai" : ce sont des gens des syndicats salariés, ou du PCF ou du Front degauche, ou encore PS bien entendu qui montent pour loccasion, etc. Et là… no comment également!Ya des nuits où on ferait mieux de rester couché plutôt que daller au boulot, franchement. …Etdire quils nétaient même pas jeunes avec des casquettes et des baskets mais plutôt bienhabillés et bien coiffés... Fraternité, mes amis !

×