Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Apprendre et former en environnement numérique

22,002 views

Published on

Concevoir et animer des situations d'apprentissages sur le web2.0 : approche, concepts, méthode et bonnes pratiques

Published in: Education

Apprendre et former en environnement numérique

  1. 1. Concevoir et animer des situatons d'apprentssages sur le web2.0 Gilles Le Page - lepagegilles@gmail.com - maj mars 2017 Former en environnement numérique Apprentissage collaboratif et web2.0
  2. 2. Gilles Le Page – mars 2017 Web « 2.0 » : le web d’aujourd’hui Avec des compétences techniques limitées, chacun peut :  partciper, contribuer, collaborer, échanger, ...  L'internaute est devenu actf sur la toile.
  3. 3. Gilles Le Page – mars 2017 Gilles Le Page - @lepagegilles - nov 2013 Former en environnement numérique ? •La posture du formateur
  4. 4. Gilles Le Page – mars 2017 Evoluton du contexte Le web2.0 met l’initatve et le pouvoir entre les mains des apprenants. Les objets d’apprentissage sont collaboratifs, multimédias et actualisés. Formateur hier Formateur demain ≠ = expert accompagnateur producteur de ressources centré sur l'apprenant « Le web2.0 fait évoluer le rôle des des formateurs/enseignants de celui d’experts et producteurs de contenus vers celui d’accompagnateurs en temps réel d’une démarche centrée sur l’apprenant. » Lucie Audet – REFAD - 2008 - http://archives.refad.ca/nouveau/Wikis_blogues_et_Web_2_0.pdf
  5. 5. Gilles Le Page – mars 2017 La 3ème révoluton culturelle et cognitve Conférence de Michel Serres sur les « nouvelles technologies » (en 2007 déjà)  Nous vivons la 3ème révoluton « cognitve »  Le mode classique du stockage, du traitement et de la transmission du savoir est aujourd’hui bouleversé.  Toute l'information est « trouvable » sur l’Internet, tout le temps Le prof de fac qui parle devant des étudiants qui écoutent est obsolète…
  6. 6. Gilles Le Page – mars 2017 La mission du formateur  Un formateur de la formaton professionnelle, c’est :  une personne qui a la culture et les savoirs faire d'un métier  une personne qui a des compétences pédagogiques   Sa mission est de concevoir, de mettre en œuvre et d'animer des situations d'apprentissages pour que d'autres deviennent employables dans ce métier :  il transmet son méter, au sens large du terme Mais alors… la mission d'un formateur ne serait donc pas de produire des supports pédagogiques ? ...
  7. 7. Gilles Le Page – mars 2017 C'est l'actvité qui forme, pas la ressource... Ce qui forme, c'est l'actvité intellectuelle générée chez l'apprenant  ...et entre les apprenants Source image : © vladgrin – Fotolia.com « On ne devient pas médecin en apprenant l'encyclopédie médicale »
  8. 8. Gilles Le Page - @lepagegilles – mai 2016 Former « online » ≠mettre des PDF en ligne Contresens pédagogique très répandu :  Numériser les ressources d'une formation classique  Pour les « poser » sur une plateforme de formation, accompagnés de quizz Source image : Innovation au Napoléon Etre pédagogue en environnement numérique :  Privilégier l'actvité des apprenants, pas les ressources,  Faire « produire » les apprenants en collaboratf, y compris à distance… en profitant des opportunités du Web2.0 Donc, ...re-scénariser chaque séance !
  9. 9. Gilles Le Page – mars 2017 Gilles Le Page - @lepagegilles - nov 2013 Former en environnement numérique ? •Le collaboratf pour apprendre Source image : blog Educpro
  10. 10. Gilles Le Page – mars 2017 Le « collaboratf » produit de l'intelligence ! Le groupe d’apprenants est une ressource pédagogique essentielle ! Ce qui rend un apprenant plus compétent « dans la vie »  Echanger avec les autres pour aboutr à une soluton  Comprendre d’autres points de vue,  Découvrir d’autres chemins  Se remettre en queston pour « fonctonner avec d’autres » Source image : probono.fr
  11. 11. Gilles Le Page – mars 2017 Faire travailler l'intelligence et l'employabilité Quand un groupe d'apprenants produit une ressource en collaboratf sur un domaine de compétence du méter, ses membres se forment :  au méter  au travail en équipe  à la geston de projet  (objectifs, délais, ressources, contraintes,  coordination, livrables, ...)  à la rédacton  à la présentaton orale Source image : Université de Moncton (CANADA)
  12. 12. Gilles Le Page – mars 2017 Exemple : un travail collaboratf sur « la mondialisaton » Un « padlet » réalisé par les élèves de TS de Matthieu CLEMENT, professeur d'Histoire Géographie au Lycée Évariste de Parny (île de La Réunion) : http://padlet.com/wall/mondialisatonTS
  13. 13. Gilles Le Page – mars 2017 Autre exemple : Une producton collaboratve de stagiaires AH
  14. 14. Gilles Le Page – mars 2017 Gilles Le Page - @lepagegilles - nov 2013 Former en environnement numérique ? •Quelques concepts à la mode Source image : Innovation Napoléon
  15. 15. Gilles Le Page – mars 2017 Flipped classroom (classes inversées) Les « Classes inversées » sont principalement mises en œuvre dans le primaire et secondaire Une logique simple et sensée :  L'élève consulte « à la maison » des ressources en ligne  (mises à disposition par l'enseignant) • Les élèves « en classe » réalisent des travaux en petits groupes,  (accompagnés par l'enseignant) C'est en fait proche de la pédagogie en formaton professionnelle..
  16. 16. Gilles Le Page – mars 2017 BYOD (bring your one device)  Le BYOD : usage d'équipements informatiques personnels dans un contexte professionnel.  Problèmes posés :  sécurité de l'information  protection des données  aspects sociaux et juridiques  Question : doit-on et peut-on surveiller chaque smartphone ou PC ?  Postulat : la confiance dans le comportement des stagiaires est un pari efficace
  17. 17. Gilles Le Page – mars 2017 Classes virtuelles La classe virtuelle simule une classe réelle. • C’est une réunion de travail • Elle est fondée sur un objectif d'apprentissage Le formateur/enseignant • Anime la réunion de travail. • Gère les activités des apprenants • Partage son écran, des ressources • Utilise les outils de communication des classes virtuelles (chat, boutons, ...) • Propose ensuite l'enregistrement de la session comme ressource. Image humanis.qc.ca
  18. 18. Gilles Le Page – mars 2017 Les « MOOCs »  MOOC = Massive Online Open Courses,  Littéralement : cours en ligne ouvert et accessible au plus grand nombre.  Les partcipants sont dispersés géographiquement (enseignants et élèves)  Les partcipants communiquent uniquement par Internet.  Des ressources éducatves libres sont le plus souvent utilisées.  Les partcipants sont très nombreux : il arrive fréquemment que plus de 5000 personnes soient réunies pour un cours.
  19. 19. Gilles Le Page - @lepagegilles – mai 2016 La « Litterate numérique »  C'est pourtant une compétence essentelle aujourd'hui  Pour trouver du travail, pour trouver la bonne info, pour se dépatouiller avec les administrations, les banques, pour apprendre ...et bien entendu pour éduquer ses enfants !  C'est une compétence toute neuve !  Il s'agit des savoirs, capacités et des attitudes propres au domaine des technologies numériques (Internet, logiciels, ordinateurs, smartphones)
  20. 20. Gilles Le Page – mars 2017 LMS : toute la formaton au même endroit  Une plate-forme de formaton en ligne (LMS) donne accès sur Internet à TOUTE la formaton, quelle que soit l'heure, même si on est en déplacement, en stage, absent, etc. :  Objectifs  Consignes  Progression  Calendrier  Ressources  Activités  Évaluations  Autres apprenants  Formateur  Administratif... Source image : ISP-Technologies
  21. 21. Gilles Le Page – mars 2017 Gilles Le Page - @lepagegilles - nov 2013 Former en environnement numérique ? •Éclairages sur quelques bonnes pratques Source image : Dolist.net
  22. 22. Gilles Le Page – mars 2017 Donner du temps au temps ! L'environnement numérique ne compresse pas le temps des apprentissages !  L’apprentssage suppose toujours essais et erreurs, et s’en enrichit  Les actvités collaboratves sont chronophages  Les actvités sur le web sont chronophage  Les actvités sur PC sont souvent émaillées de bugs, plantages, …  Les temps de capitalisaton sont essentels et incompressibles : présentations en groupe des travaux réalisés, « débriefing », etc.
  23. 23. Gilles Le Page – mars 2017 Le « e-learning » est chronophage ! 10 heures de travail pour préparer une séance d'apprentssage de 4 heures en partant de zéro.  … Mais 2 heures suffiront sans doute la fois suivante !  Préparer un MOOC de 6 semaines suppose environ 3 mois de préparation à une équipe de travail de plusieurs personnes
  24. 24. Gilles Le Page – mars 2017 Ce qui prend du temps au formateur ! ...si j’en crois mon expérience Perfectionnisme administration de la plateforme Rédaction des consignes Collecte et refonte des ressources Scénarisation des séances Animation, tutorat, assistance 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% % temps passé
  25. 25. Gilles Le Page – mars 2017 Évaluer en ligne = évaluer autrement Évaluer en ligne, c'est évaluer des personnes qui ont accès :  à l'information sur le web  Aux connaissances de leur réseau « d'amis » On ne va plus évaluer les connaissances… On va évaluer la mise en œuvre de l'intelligence et d'un savoir-faire Ceci oblige à ré-inventer de très nombreuses évaluations !Ceci oblige à ré-inventer de très nombreuses évaluations !
  26. 26. Gilles Le Page – mars 2017 Les consignes doivent être très précises Face à face : échanges synchrones, réponses immédiates, possibilité de reformuler les consignes,  S'il y a doute : remédiaton dans l'instant … Gilles Le Page - @lepagegilles - nov 2013 Consignes précises et très clairement formulées = gain de temps et d'énergie  pour les apprenants  pour le formateur/enseignant Distance : échanges asynchrones, consignes lues, comme cela se passe lors d'un examen,  Au moindre doute, la producton est bloquée !
  27. 27. Gilles Le Page – mars 2017 Ouvrir l'accès à ses ressources « Ce qui compte, ce n'est pas la recette, c'est le cuisinier... »  Partageons nos ressources sous licence Creatve Commons !  Creative Commons est une organisation à but non lucratif qui a pour dessein de faciliter la diffusion et le partage des œuvres tout en accompagnant les nouvelles pratiques de création à l’ère numérique. Une courte présentaton :
  28. 28. Gilles Le Page – mars 2017 Les licences Creative Commons Je partage  !
  29. 29. Gilles Le Page – mars 2017 Quelques liens  Educavox : Méthodes et modèles pédagogiques (F. Haeuw) : http://goo.gl/4sPBYq  Travail collaboratf en communauté virtuelle (Carte heuristque) : http://www.xmind.net/m/p2u8/  Nétquette de travail collaboratf (Carte heuristque) : http://www.xmind.net/m/KTiv/  Constructvisme et apprentssage en ligne (blog epedagogie) : http://goo.gl/mMiKi  "Socio-constructvisme", formaton professionnelle et TIC (blog epedagogie) : http://goo.gl/82IVCc  Netpublic.fr : « La boite à outl du travailleur du web » (Dossier 2015) : http://goo.gl/WSxHRW  ZDN : Le BYOD à l’école en 5 questons : http://goo.gl/m9WjzJ  Les nouveaux rôles de l’apprenant (Jack Cool) : http://goo.gl/hpsvtd  Rémi BACHELET, Comment réussir votre MOOC ? https://goo.gl/e10NzD  Educavox : Dossier « professionnalisaton : http://goo.gl/AB9tVt  Veille « Pédagogie et environnement numérique » : http://www.scoop.it/t/epedagogie
  30. 30. Gilles Le Page - lepagegilles@gmail.com - maj mars 2017 Former en environnement numérique Apprentissage collaboratif et web2.0 Merci de votre attenton :-) Concevoir et animer des situatons d'apprentssages sur le web2.0

×