Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Formation ps

1,080 views

Published on

Published in: Education
  • Login to see the comments

Formation ps

  1. 1. Formation Traitement d’images CREFOC Monastir
  2. 2. Avant de commencer LE TRAITEMENT D’IMAGES
  3. 3. Traitement d’images ? Qu’est ce qu’une image?
  4. 4. Traitement d’images ? Qu’est ce qu’une image? Une image est une représentation d’une scène 3D.
  5. 5. Traitement d’images ? Traiter les images?
  6. 6. Traitement d’images ? On désigne par "technique de traitement d'images" toutes les techniques ayant pour but la modification des caractéristiques chromatiques des pixels des images bitmap.
  7. 7. Le traitement d’images Une discipline de l'informatique et des mathématiques appliquées qui étudie les images numériques et leurs transformations, dans le but d'améliorer leur qualité ou d'en extraire de l'information.
  8. 8. Un peu d’histoire
  9. 9. Un peu d’histoire Le traitement d'images commence à être étudié dans les années 1920 pour la transmission d'images par le câble sousmarin allant de New York à Londres : la première numérisation d'image avec compression de données pour envoyer des fax.
  10. 10. Un peu d’histoire Le traitement du signal prend de l'importance vers la fin de la Seconde Guerre mondiale : l'arrivée du radar.
  11. 11. Un peu d’histoire La prospection pétrolière a participé aussi beaucoup au développement de ces techniques.
  12. 12. Un peu d’histoire Le véritable essor du traitement d'images n'a lieu que dans les années 1960 : les ordinateurs commencent à être suffisamment puissants pour travailler sur des images.
  13. 13. De nos jours Affiches publicitaires, mannequins sans défaut, effets spéciaux modernes et réalistes... On peut presque tout faire avec la technologie !
  14. 14. Passons à notre logiciel de traitement d’images PHOTOSHOP
  15. 15. Découverte de Photoshop « Photoshop est un logiciel de retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur ». Édité par Adobe Systems, il fait partie d'une longue suite logicielle touchant dans le domaine du multimédia qui est connue sous le nom d'Adobe Creative Suite (Photoshop, Illustrator, InDesign, Dreamweaver, Flash, entreautres). Il est surtout utilisé pour le traitement de photos numériques (ce que l'on appelle plus communément la retouche photographique), mais sert également à la création d'images. "Reconnu principalement par les infographistes professionnels à travers sa puissante galerie de filtres et d'outils graphiques performants, il est maintenant enseigné dans les plus grandes écoles et est utilisé par une grande majorité des studios et agences de créations."
  16. 16. Découverte de Photoshop « Photoshop est un logiciel de retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur ». Édité par Adobe Systems, il fait partie d'une longue suite logicielle touchant dans le domaine du multimédia qui est connue sous le nom d'Adobe Creative Suite (Photoshop, Illustrator, InDesign, Dreamweaver, Flash, entre-autres). Il est surtout utilisé pour le traitement de photos numériques (ce que l'on appelle plus communément la retouche photographique), mais sert également à la création d'images.
  17. 17. Première étape ACQUÉRIR PHOTOSHOP
  18. 18. Acquérir Photoshop Qu’on achète ou qu’on télécharge le logiciel, dans les deux cas, il vous faudra passer par le site internet officiel de la firme éditrice du logiciel à la plume, Adobe, par le biais duquel vous trouverez toutes les informations relatives à Photoshop ainsi que les liens menant à vos besoins.
  19. 19. L’installation est terminée ? Découvrons notre nouveau logiciel. LANCEMENT
  20. 20. L’espace de travail C'est ce qu’on peut voir en premier à l'ouverture de Photoshop : l'interface du logiciel. C’est ce fond gris et les fenêtres de gauche et de droite
  21. 21. L'espace de travail Il s'agit métaphoriquement du bureau de travail sur lequel les infographistes dessinent et là où sont disposés gomme, crayons de couleur et feuilles blanches (entre-autres bien entendu).
  22. 22. 1. Barre des menus Fichier : enregistrement, ouverture et fermeture de fichier. Imprimer un document ou importer ou exporter un document. Édition : copier, couper, coller, Annuler. Plus les transformations. Image : définir un mode à notre zone de travail (RVB, CMJN, Niveaux de gris, quelques réglages, quelques retouches, modifier la taille de nos images et zones de travail, etc. Calque : création, suppression, duplication, association, masques, réglages, remplissage, pixellisation, ... Sélection : Les outils de sélection. Filtre : choisir le filtre à appliquer, modifier ses paramétrages Affichage : les paramètres d'affichage. Fenêtre : paramétrer votre espace de travail
  23. 23. 2. Barre d'options des outils Nous permettra de définir une ou plusieurs options spécifiques aux outils de notre logiciel afin de les paramétrer.
  24. 24. 3. Boîte à outils Autrement dit la trousse dans laquelle nous trouverons paire de ciseaux, pinceaux, crayons de couleur, gomme etc.
  25. 25. Boîte à outils
  26. 26. Encore des outils
  27. 27. 4. Palettes flottantes à partir desquelles nous aurons accès à la majorité des fonctionnalités dont nous disposons avec Photoshop. Parmi elles, je peux vous citer l'historique, les calques, les couleurs, le navigateur et... la boite à outils !
  28. 28. 5. Palettes flottantes masquées (raccourcis) Ces raccourcis sont très utiles car ils permettent de gagner en lisibilité mais aussi en accessibilité : Le principe est simple : vous déposez toutes les palettes flottantes que vous désirez à l'intérieur de cette petite zone puis elles se transforment en de petites vignettes que vous n'aurez alors plus qu'à "déplier" pour leur faire reprendre une apparence "normale"
  29. 29. Passons à la pratique CRÉER UNE NOUVELLE ZONE DE TRAVAIL
  30. 30. Créer une zone de travail et la paramétrer Créer une zone de travail avec les paramètres suivants : En-tête Valeur (champs blanc) Nom Ma première zone de travail Paramètre prédéfini Presse-papiers Taille 800*600 px Résolution 72 pixels/pouces Mode colorimétrique Couleurs RVB pour 8 bits Contenu de l'arrière-plan Blanc
  31. 31. Créer une zone de travail et la paramétrer Créer une zone de travail avec les paramètres suivants : En-tête Valeur (champs blanc) Nom Ma première zone de travail Paramètre prédéfini Presse-papiers Taille 500*300 px Résolution 72 pixels/pouces Mode colorimétrique Couleurs RVB pour 8 bits Contenu de l'arrière-plan Blanc
  32. 32. Passons à la sauvegarde L'ENREGISTREMENT
  33. 33. Format Extension(s) Photoshop .PSD ; .PDD JPEG .JPG ; .JPEG ; .JPE PNG .PNG PDF .PDF EPS .EPS TIFF .TIFF GIF .GIF Petite parenthèse : les formats
  34. 34. Format Photoshop (dont l'extension la plus connue est .PSD) est le format type de Photoshop. Il s'agit du format "source" de votre travail, celui dans lequel on retrouve tous les éléments qui le composent, toutes les modifications qui y ont été apportées, l'historique, etc. Ce n'est pas véritablement une image : c'est un fichier dédié à la modification et qu'on ne peut ouvrir qu'avec des logiciels de traitement d'image, comme Photoshop évidemment ou éventuellement The GIMP par exemple. 1. Je sauvegarde mon travail au format .PSD (fichier source). 2. J'enregistre une copie de cette source. 3. Je lui attribue un format qui engendrera la transformation de cette copie en une image, c'est-à-dire un fichier qui permet de visualiser le contenu du fichier source sans passer obligatoirement par Photoshop.
  35. 35. Les formats PNG et JPEG JPEG PNG • • Bien que la technique de compression soit également utilisée ici, le PNG permet d'enregistrer une image avec une qualité nettement plus optimale. • Or, plus la qualité de l'image est bonne, plus le fichier est lourd et de ce fait, il occupera plus de place sur le disque dur de votre ordinateur. • L'autre atout du PNG est qu'il gère la transparence contrairement au JPEG. • • • Le JPEG est un format très léger qui utilise la « compression ». Cela signifie que votre machine va effectuer un calque pour que l'image sauvegardée n'occupe que très peu de place sur le disque dur de votre ordinateur. Malheureusement, la qualité de l'image s'en trouvera déteriorée. En effet, plus le fichier est léger, plus la qualité de l'image diminue. On peut toutefois noter que ce format est paramétrable, c'est-à-dire que l'on va pouvoir choisir le degré de compression de l'image, ce qui rend ce format d'enregistrement plus maniable aussi. Le JPEG ne gère pas la transparence !
  36. 36. Les formats TIFF, EPS et GIF • TIFF : ce format d'enregistrement est particulièrement adapté pour les travaux à haute résolution. Il a l'avantage de conserver la qualité initiale de l'image. Aucune compression donc, la qualité sera des plus optimales. Mais, plus la qualité de l'image est conservée, plus le fichier est lourd. • EPS : il s'agit d'un format d'enregistrement connu pour être utilisé pour les réalisations de type « vectoriel ». Elle consiste en la construction de tracés et technique de détourages. Avec l'EPS, nous allons conserver tous les tracés vectoriels et serons en mesure de les utiliser d'un logiciel à un autre. • GIF : Globalement, le GIF est proche du PNG à l'exception près qu'il est plus lourd, mais aussi moins efficace. Par exemple, il ne supporte que 256 couleurs différentes et qu'un seul niveau de transparence, tandis que le PNG est plus souple et plus fiable. C'est d'ailleurs pourquoi il est considéré comme l'antécédent du PNG. Le format GIF présente toutefois un atout : il a été étudié afin qu'il puisse stocker plusieurs images dans un même fichier. C'est ainsi que le "GIF animé" a vu le jour, il s'agit d'un diaporama affichant différentes images de manière successives.
  37. 37. Enregistrer au format PDF Ce dernier format est un peu plus particulier. PDF, tiré de l'anglais Portable Document Format (format de document multiplateforme en français), est un format créé et développé par Adobe, le créateur de Photoshop lui-même. Le pouvoir du PDF réside essentiellement dans sa capacité à conserver certaines propriétés du document enregistré. Pour faire simple, on peut dire que le fichier PDF contient un fichier image.
  38. 38. Enregistrer pour le web et les périphériques
  39. 39. Enregistrer pour le web et les périphériques
  40. 40. Paramètre Description FORMAT (GIF, JPEG ou PNG. ) Il s'agit des formats d'enregistrement, les mêmes que nous venons de voir. CHIFFRE (128, 32, 24. ) Ces chiffres représentent le nombre de couleurs supportées par le format. Plus le chiffre est important, plus le format prend en considération de couleurs. A ce titre, plus le chiffre est important, plus le poids de l'image le sera. TRAMAGE Petite parenthèse : les Le tramage correspond plus ou moins au type de transition qu'il peut y avoir d'un pixel à un autre. Si le format est non-tramé, le passage d'un pixel à un autre sera brut. Au contraire, s'il est tramé, un "fondu" apparaitra et sera paramétrable selon certaines propriétés telles que le pourcentage de tramage (moins de pourcents équivaut à un important), le type formats fondu moinstransparence, etc. de tramage (diffusion, motif, bruit), la
  41. 41. Passons à un peu de pratique CRÉATION D’UN DESSIN SIMPLE
  42. 42. Dessin simple En utilisant la fenêtres des calques, ajouter des calques avec des formes.
  43. 43. Nouvelle notion et l'une des fonctionnalités les plus fondamentales du logiciel (et de tous les logiciels de graphisme d'ailleurs)! LES CALQUES
  44. 44. Les calques On pourrait définir un calque comme étant un élément graphique qui est géré par Photoshop. On sous-entend qu'un calque représente une partie de notre projet, autrement dit l'un des éléments qui compose la zone de travail. Tout comme les vraies feuilles de calque, ils sont transparents par défaut (à part l'Arrière-plan si on lui donne un fond blanc ou un fond de "couleur d'arrièreplan" au moment de créer une nouvelle zone de travail), et on peut les superposer les unes sur les autres. Et vu l’importance des calques pour l’avancement d’un projet, Photoshop nous permet de protéger entièrement ou partiellement leur contenu.
  45. 45. Les calques On pourrait définir un calque comme étant un élément graphique qui est géré par Photoshop. On sous-entend qu'un calque représente une partie de notre projet, autrement dit l'un des éléments qui compose la zone de travail. Tout comme les vraies feuilles de calque, ils sont transparents par défaut (à part l'Arrière-plan si on lui donne un fond blanc ou un fond de "couleur d'arrièreplan" au moment de créer une nouvelle zone de travail), et on peut les superposer les unes sur les autres. Et vu l’importance des calques pour l’avancement d’un projet, Photoshop nous permet de protéger entièrement ou partiellement leur contenu.
  46. 46. On a fait le tour des principaux outils. Passons aux choses sérieuses QUELQUES EFFETS
  47. 47. Quelques effets simples (1) Utiliser les outils rectangle puis texte pour ajouter un bandeau à une image de la bibliothèque.
  48. 48. Quelques effets simples (2) Utiliser les calques et les outils de sélection pour mettre un objet en valeur dans une image désaturée.
  49. 49. Quelques effets simples (3) Incruster un drapeau dans un oeil avec Photoshop
  50. 50. Quelques effets simples (4) Comme conclusion, utiliser tous les outils déjà utilisés pour placer une image dans un texte.

×