Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
België-Belgique
P.B.
3000 Leuven Mail
2/111
Jeudi 2 juin 2016 - 83ème
année - n° 11 P309832
Journal Franco-Belge
MON BILLE...
2
La Vie Colombophile - Stationstraat 182/1, 3620 Lanaken
0479/549.658 - (0032) (0)479/549.658
Email: duivenkrant@skynet.b...
3
C’est à Leforest non loin de Douai dans le Pas de Ca-
lais que nous sommes allé à la rencontre de Fabienne,
la Championn...
4
C’est près de chez moi, à Mouland plus précisément
que je me suis rendu pour aller à la rencontre du
sympathique Jean. I...
5
D’abord je vais vous raconter une histoire qui heu-
reusement s’est bien terminée. Il était une fois une
brave dame qui ...
6
QUESTION DE LA SEMAINE
Door Jos Pellens
Avec Methionine et Choline
On utilise les acides aminés comme un tonique
chez le...
7
LE COIN DE LA SCIENCE
VETERINAIRE Dirk moens
La saison 2016 bat désormais son plein. Les con-
cours de demi-fond sont la...
8
Gennes-Ivergny est une petite commune du Nord-
pas-de-Calais située dans l’arrondissement d’Arras.
C’est un vieux villag...
9
Si les resultats sont importants!
Cet additif favorise la bonne condition de vos pige-
ons ainsi qu’une endurance optima...
10
Il y a un peu moins de deux ans, la colonie de Cédric
Delbushaye s’était déjà mise à l’honneur en rem-
portant une vict...
11
Jusqu’au 12 juin inclus, le ciel de New York sera le
théâtre d’un magnifique spectacle dans lequel les
pigeons tiendron...
12
21/05/16 Chalon sur Saone
Centre Est 2.490 Yearlings : 1er, 63, 196, 221, ... de
25 engagés
Club Fond Wallonie 1.315 Ye...
13
21/05 Trélou Grace Hollogne
vieux 191p.: 2, 3, 7, 9, 10, 19, 20, 24, 26, 32, 33, 39,
43, 46, 56, 57, 60, 63 & 18 sur 44...
Cette semaine dans La Vie Colombophile lvc 11
Cette semaine dans La Vie Colombophile lvc 11
Cette semaine dans La Vie Colombophile lvc 11
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Cette semaine dans La Vie Colombophile lvc 11

2,136 views

Published on

02/06 Cette semaine dans La Vie Colombophile

Published in: Sports
  • Be the first to comment

Cette semaine dans La Vie Colombophile lvc 11

  1. 1. België-Belgique P.B. 3000 Leuven Mail 2/111 Jeudi 2 juin 2016 - 83ème année - n° 11 P309832 Journal Franco-Belge MON BILLET D’HUMEUR ! serge.hupez@skynet.be Bravo Messieurs Les deux premiers semi-classiques de grand demi- fond Vierzon et Chalon sur Saône sont deux succès pour nos organisateurs wallons : Pierre Dries et Da- niel Stoclet. Avec la météo capricieuse de ce début de printemps on pouvait s’attendre au pire pour les contingents. C’est donc une réussite d’avoir ras- semblé une dizaine de millier de pigeons à chaque concours. Le choix du Président du Derby-Hainaut de reporter au lendemain le lâcher de Vierzon était judicieux. Je m’étais entretenu avec lui au matin du 14 mai et ses dires étaient ceux d’un homme d’expérience et colombophile averti. «  Bien que tous les autres concours sont libérés, je ne peux me permettre de compromettre la suite de la saison de 10.000 participants. Le plafond est bas, il fait cou- vert et les températures trop basses. La météo de demain s’annonce un peu plus favorable, donc nous ne lâcherons pas ce samedi  !  » Le déroulement du Vierzon ne peut que donner raison au « mentor » du Hainaut Occidental. Bravo Monsieur. Chalon allait bénéficier des faveurs d’Eole. Très vite les tempé- ratures vont passer les 15°, à O7h30 avec un peu d’Est dans le vent le contingent était libéré, un peu plus loin, avec de l’Ouest le peloton se recentrait et le temps d’avaler son apéro la messe était dite et le concours plié en deux temps trois mouvements. Félicitation Messieurs vous avez marqué des points. Cependant, on ne peut passer sous silence les com- mérages désobligeants qui sont surtout, l’apanage de ceux qui connaissent tout et qui bien souvent ne figurent pas à la première page du résultat et dont les paroles sont inlassablement toujours les mê- mes : « C’est de la faute du convoyeur, ce sont des tricheurs, des dopeurs, etc. » Bref, à tous ces détrac- teurs il est temps de dire : « apprenez à lire un résul- tat et vous constaterez que le samedi 14 mai, il n’y avait de la place aux résultats que pour les pigeons en ordre. Vous êtes peut –être à l’image de cet an- cien gendarme d’élite qui m’a dressé un « pedigree » à l’image d’un repris de justice. Je peux vous assurer d’avoir la peau dure et que le cent symbolique est prêt de tomber. Une bonne note… Félicitons notre consœur et au- teure Marie-Claire Cardinal qui a uni sa destinée à celle du Pré- sident du CFW Daniel Stoclet. Et comme dit le dicton : « Pour le meilleur et pour le … » ! Alors que les derniers pigeons du petit demi-fond re- gagnaient le colombier qu’elle n’était pas la surprise de notre amateur de voir s’afficher sur l’écran de son « constateur » : « Chalon » ! Le temps de reprendre ses esprits et d’annoncer son pigeon et surtout d’entendre le préposé lui confirmer : « première annonce ». Dès lors la tension monte, les minutes s’égrainent, les annonces défilent sur « Omar », mais il faut attendre les premiè- res vitesses des longs points. Au bout d’une heure, le verdict final tombe : plus grande vitesse vx en Wallonie et une 3e place sur le podium assurée au semi-natio- nal Centre-Est pour le 417-13 ! Il faut préciser que ce pigeon, pour garder sa place au colombier avait déjà volé avec succès dans des épreuves nationales comme Bourges, Châteauroux, Montluçon et Brive. Il est issu d’un croisement : Verspreet Joseph de Gosselies avec une femelle Van der Wegen de Feu Jacob de Houdeng. Rappel En 2009, passionné par les oiseaux et en particulier les canaris de couleur, le Sambrien va revenir à une de ses premières passions: les pigeons. En deux temps trois mouvements l’abri de jardin qui abritait les canaris est transformé en colombier. Un couloir et de part et d’autre deux compartiments qui vont recevoir 12 ca- siers. Un ancien voisin, M. Pesleux, qui venait de cesser ses activités colombophiles va lui procurer quelques jeunes ainsi que Didier Jacob de Houdeng. Le voici plongé dans le bain fin de l’été, l’écolage sera de courte durée, juste le temps de dégrossir ses volatiles et la fin de saison sonne. Pendant l’entre saison il va introduire des Decamp de Spy , des Verspreet de Thiméon et quel- ques reproducteurs du réputé joueur de demi fond à la société de Pont à Celles feu Oscar Jacob de Houdeng. D’emblée en 2010 les jeunes produits vont démontrer toutes leurs qualités en brillant dans les nationaux de bourges, Argenton et La Souterraine; le ton est donné. 2011 va confirmer la valeur des éleveurs qui sont ca- pables de mériter le nom de reproducteur. Cette saison va lui permettre de se faire une petite place au sein des amateurs du demi- fond de la société de Falisolle. Des places d’honneur dans les inter-provinciaux, semi- nationaux et des nationaux comme Châteauroux, avec 11 pigeons classés sur 14 engagés, 5/10 à Montluçon, 7/10 de nouveau à Châteauroux et un 4/6 à Argenton. C’est alors qu’un ami en fin de saison lui fait remarquer les « Van Der Wegen » qui figurent dans les pedigrees de ses pigeons et qu’il devrait les jouer plus loin la sai- son suivante. Le conseil est enregistré ! D’entrée de jeu en 2012 avec des 10 prix de 10 engagés en vitesse, il va passer très vite par Toury et Orléans et briller jusqu’au grand demi-fond à Limoges. En effet, il signera un 9/10 à Montluçon, 4/8 à Libourne et 2/2 dans la réputée ville de la porcelaine avec les yearlings. Soucieux des bruits de la concurrence vis-à-vis des pertes à jouer le fond, c’est avec prudence qu’il engagera les vieux à Orange 2/4, Brive 2/4 et Marseille 2/4. Les pigeonneaux mâles seront dégrossis jusque Toury et les jeunes femelles participeront avec succès à tous les concours nationaux dont 100% de prix sur Argenton et La Souterraine. Pe- tit amateur au regard du nombre de pigeons détenus, Christian va prouver au cours de la défunte saison qu’il peut se classer honorablement au sein de l’alliance Pont à Celles, Falisolle, Marbais, Froidchapelle et Gi- vry. Il réalisera avec les yearlings 8/12 Châteauroux, 6/12 Montluçon, 6/8 Argenton, 2/5 La Souterraine, 4/7 Châteauroux et 4/6 à Tulle sans oublier le 1er provincial sur Pithiviers. Quant aux vieux ils volaient Limoges 2/4, Montélimar 2/4, Cahors 1/3, Orange 3/4 et Tulle 3/4. Pour 2014, c’est avec une équipe de 24 pigeons (15 vx et 9 yearl.) qu’il aborde la saison et va briller jusque Montauban avec à la clé : 10e et 25e Nat. Zone. 2015, un tournant La saison dernière sera du même acabit que les précédentes. Elle con- firme que le Sambrien se forge une place au sein des meilleures colonies namuroises. Après avoir introduit un Decamp qui a volé avec succès 3 x Barcelone, 2 femelles de Jérôme Van Heede (vainqueur 2013 de Montélimar), 1 pur Van der Wegen de Luc Herbots via Daniel Jordan, 1 soeur de l’As pigeon de fond d’Italie via JJ Daneau ainsi qu’une descendante du Red Barcelone de ce dernier, des Léon Jacob via Rudi Hendrikx, et 2 mâles reçus de Henri Van Neste, il fera le choix de se séparer des pigeons de la volière des reproducteurs. La raison en est qu’il avait remarqué au fil des saisons que ses meilleurs voiliers étaient issus de ses meilleurs voyageurs. Soins et nourriture L’homme de science, le Docteur-Vétérinaire Claudy Loosen, vérifie l’état de santé des voiliers et ne sont traités qu’uniquement sur recommandation de celui-ci. Les vaccins obligatoires sont prodigués sans plus. Il se sert de différents mélanges commerciaux en fonc- tion des saisons, les pigeons reçoivent du thé commer- cial et des vitamines. En fin de saisons les colombiers sont désinfectés et passés à la flamme avant de rece- voir une nouvelle couche de peinture. Bravo et félicitation. S.H. CHRISTIAN WAUTHION (VELAINE SUR SAMBRE) Brillant vainqueur de Chalon sur Saône (CFW) vieux et 3e Centre-Est
  2. 2. 2 La Vie Colombophile - Stationstraat 182/1, 3620 Lanaken 0479/549.658 - (0032) (0)479/549.658 Email: duivenkrant@skynet.be Site internet : http://www.pitts.be - info@pitts.be Rédacteur en chef Serge Hupez +32477/25.65.63 Contact : serge.hupez@skynet.be France: Mr André BONNETAT 5 Allée de la Falaise 42600 MONTBRISON mailto:abonnetat@hotmail.fr Email abonnements: duivenkrant@hotmail.com Abonnement annuel : -Belgique.......................................47,50 euro -France et pays d’Europe.......62,50 euro -Autres pays..................................77,50 euro KBC IBAN BE56 7350 0686 7988 - BIC KRED BE BB Au nom de Duivenkrant, Stationstraat 182/1, 3620 Lanaken Reproduction interdite des articles et des rubriques sauf autorisation. Direction et éditeur responsable : Rudi Hendrikx - Stationstraat 182/1 - 3620 Lanaken MA PENSÉE ESTHERS-BLOG Esthers-blog@hotmail.com La RFCB prend ses responsabilités Enfin, dirions-nous … La semaine dernière, nous l’avions déjà anticipé avec force détails en ce qui concerne le sport colombophile. Déplacer ou reporter des concours jusqu’au moment où les mé- téorologues prévoient de meilleures conditions at- mosphériques pour que nous puissions effectuer les lâchers dans de bonnes conditions. Eh oui, le weekend dernier, le RFCB a annulé tous les concours prévus le dimanche, c’était alors aux provinces de décider quand ils pourraient bien jouer alors. Enfin ! dirais-je, à la fin on a tranché le nœud gordien. Evidemment, il a de nouveau fallu que quelque chose se passe vraiment mal. Le weekend précédent, les Flandres Orientale et Occidentale décidèrent de déplacer les concours de vitesse du dimanche au samedi. Les autres provinces qui jouèrent quand même le dimanche ont eu à faire face à de sérieuses désillusions. A certains endroits, les concours durèrent deux à trois heures pour des distan- ces d’à peine 100 km. C’est inacceptable, inadmissible surtout parce qu’il aurait suffi de faire preuve d’un peu de bonne volonté et de voir qu’il y avait une solution, c’est-à-dire jouer le samedi. Mais d’après certains prési- dents provinciaux, cela était trop difficile, ce n’était pas possible d’organiser tout cela. Ne nous faites pas rire, c’est un raisonnement ridicule, grotesque même, avec cinq minutes de bonne volonté, beaucoup de choses sont possibles. Mais pourquoi faut-il toujours qu’il y ait une erreur énorme de commise avant que l’on prenne les bonnes mesures ? Tous les mandataires de la RFCB sont quand même des amateurs colombophiles depuis de nombreuses années et ils devraient quand même sa- voir comment les choses se déroulent. C’est totalement incompréhensible mais bon, nous ne voulons pas non plus être taxé de quelqu’un qui coupe les cheveux en quatre, de quelqu’un qui critique à tout va ; les choses semblent commencer à bouger et c’est plus que positif. ‘’La maladie des pigeonneaux’’ En ce moment, dans les trois quarts des colonies de pigeonneaux, s’est déclarée ce qu’on appelle commu- nément ‘’la maladie des pigeonneaux’’. Les Allemands l’appelle la ‘’Jungtier krankheit’’, les anglais : ‘’Young bird sickness’ et nous parlons tout simplement ‘’d’adéno’’. Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai développé les ‘’vet- checks’’ pour pigeons et en ce moment, les gens qui aiment leurs pigeons en Belgique, en font usage avec un réel empressement. Et pour l’instant, ce sont surtout les problèmes concernant les jeunes pigeons qui don- nent les résultats les plus remarquables, comme vous avez probablement pu le lire précédemment dans no- tre journal. Mais ‘’l’adéno’’ semble rarement être de l’adéno ; bien plus souvent il semblerait plutôt que ce soient le ‘’circovirus’’ ou les ‘’streptocoques’’ ou ‘’l’E Coli’’ les responsables. Mon point de vue à ce sujet est mesuré. Dans le sport colombophile, bien trop souvent on suggère ; bien trop souvent, on se laisse si facilement convaincre, embobiner. Et ce qu’il faut aussi savoir c’est qu’au cours de ces 20 dernières années, on a à peine encore réalisé des recherches en faveur de notre sport. L’Université de Gand s’intéresse encore à peine aux pigeons voyageurs, là-bas dans le service ‘’volailles’’ (et volatils), presque plus personne ne connait encore vraiment le sujet. Mais en plus, presqu’aucune firme n’investit encore dans un sport en perte de vitesse ; plus rentable cela veut dire aussi qu’il n’est plus possible d’y consacrer de l’argent, avec à la clé un retour sur inves- tissement. Mais cependant, je trouve qu’il est tellement important que nous continuions à faire de la recherche scientifique dans ce domaine, il y a encore à ce niveau énormément d’imprécisions, de manque de clarté et de flou. Ne serait-ce pas là aussi une tâche à laquelle la RFCB devrait s’atteler. Parce que cela fait des années que nous poussons les hauts cris pour obtenir un vac- cin efficace contre le virus de l’adéno. Mais comme cela semble être le cas maintenant, selon nos recherches, l’adéno virus ne serait pas le plus grand danger, mais alors, qu’est-ce qui provoque tous ces symptômes dont sont victimes nos jeunes pigeons ? Rien naturellement ! Et non, je sais que mes recherches et investigations ne rendent pas heureux et ne nous ont pas encore sauvés et je sais pertinemment bien aussi qu’énormément plus de recherches seront encore nécessaires avant que nous puissions en tirer beaucoup de conclusions, mais du moins, nous faisons de notre mieux et même le maximum avec nos propres moyens, peut-être ceux- ci sont-ils bien limités, mais ce sont quand même de beaux projets à lancer dans lesquels le sport colom- bophile et les animaux, les pigeons y trouveront leur compte. Les concours Nationaux. Les concours sont de nouveau sur les rails, le premier concours National est déjà derrière nous. C’est vrai- ment un beau sport et surtout l’avenir doit nous sou- rire. La vitesse mais aussi le petit demi-fond prennent partout des coups et les contingents sont en diminu- tion, ces concours ne sont quasi plus considérés que comme préparation au grand demi-fond et fond pour de nombreuses colonies. Aux concours Nationaux, là il y a de la gloire et des honneurs à glaner ainsi que pas mal d’argent. Nombreux sont ceux parmi vous qui trouveront cela dommage et malheureux mais actuel- lement, il en est ainsi, dans notre sport mais aussi dans d’autres sports ; eh oui, même dans toute notre société. Il n’y a rien à y faire, qu’on le veuille ou non. Où est la belle époque, celle où l’on jouait encore pour une pin- te au local à boire avec nos amis. Ou pour la tarte aux fruits avec crème fraîche pour celui qui remporterait le premier prix. Ou tout simplement pour une bonne bi- ère bien fraîche…. Non, , cette époque est bien révolue. Sont-ce de vieilles histoires ? Non, pas cela, mais je suis quand même un peu nostalgique, cela oui… Prendre son élan pour aborder les premiers concours Nationaux ….. ‘’Bourges’’, chez moi aussi, c’est un de mes concours fa- voris de la saison colombophile et il approche à grands pas. Mais je n’y enlogerai que mes femelles au veuvage. Les veufs ont volé Blois et c’est ainsi que je peux les jouer en alternance et que toutes les semaines, j’aurai la possibilité d’aller enloger et ainsi pour une fois es- sayer de jouer tous les concours. Les pigeonneaux de la troisième tournée ne sont pas dans l’obscurité et doi- vent donc aussi être dressés différemment, autrement je n’aurai même pas l’occasion de les enloger pour Noyon avant qu’ils ne commencent leur mue. Après ma première victoire de la saison sur Noyon, j’ai aussi depuis lors remporté une autre victoire, cette fois sur Souppes-Sur-Loing (349 km). C’est la femelle yearling 6099201/2015 qui a remporté la victoire parmi 724 yearlings (‘’Regio Mechelen), et ainsi elle s’est aussi classée à la troisième place parmi 1800 yearlings au groupement ‘’HT/RM’’. Cette femelle est restée enfer- mée chez un ami colombophile de novembre à la fin de l’élevage de la deuxième tournée de jeunes. Cet ami a élevé avec cette femelle et ensuite, elle a pu réintégrer mes colombiers pour commencer à y être entraînée…. Ainsi, vous pouvez constater que c’est aussi quelque chose de possible. ! Les entraînements Les femelles au veuvage sont encore toujours ‘’en li- berté’’ au pigeonnier mais cela devient difficile. Il y en a une parmi celles-ci qui tente constamment d’attirer les autres femelles de leur planchette, elle les appelle dans un coin sur le plancher … elle fait aussi tout le temps la ‘’belle’’, elle veut vraiment s’accoupler. J’ai dû rapidement l’enlever de ce colombier et pendant la semaine, elle séjourne dans la volière. Lorsque les au- tres femelles font leur volée ou quand je les emmène en voiture pendant la semaine pour une courte étape d’entraînement, je la prends dans la volière et ainsi elle peut participer à l’entraînement avec les autres femel- les. Lorsque ces femelles rentreront de Bourges je suis biencurieusedevoirpendantcombiendetempsencore je pourrai les laisser en liberté dans le pigeonnier. Mon associé Hugo me dit bien souvent : ‘’un jour de trop’’ … et oui, le danger est bien présent. La semaine dernière, j’ai encore régulièrement emmené les femelles en voiture pour aller les lâcher à une petite étape d’entraînement, ceci évidemment pour essayer d’éviter les accouple- ments entre elles. Je les avais mises en panier le soir lorsqu’il faisait noir et le matin, je les emmenais directe- ment pour aller les lâcher. Dans peu de temps, il faudra enlever les planchettes de leur pigeonnier et installer les casiers de veuvage afin de pouvoir enfermer toutes ces femelles au casier, ce n’est pas possible de faire au- trement ; mais je préférerais quand même commencer à faire tout cela lorsqu’elles resteront une semaine à la maison. Ma foi, je pense quand même qu’ainsi elles auront une motivation supplémentaire ou qu’elles se- ront ‘’excitées’’ ou bien malheureusement aussi que le fait d’être enfermées provoquera chez elles une petite baisse de forme ou de leur degré d’excitation ? Les accouplements Maintenant, cela fait déjà deux semaines que les jeu- nes pigeons sont ensemble  ; mâles et femelles, tous ensembles, j’ai mis des plateaux dans les casiers, des boîtes en carton sur le sol et maintenant, je les laisse faire ce qu’ils veulent. Ceux de la première tournée sont déjà bien accouplés mais la deuxième tournée …. Ceux- ci ne savent apparemment pas encore vraiment com- ment se comporter … j’espère avoir autant de couples que possible mais en fin de compte, pour moi, ce n’est pas vraiment un ‘’must’’. J’ai déjà eu l’occasion de voir que des pigeonneaux non-accouplés, pouvaient quand même être aussi très motivés et stimulés. Qu’ont-ils vu au colombier ? Un futur partenaire, une petite place qu’ils pourront défendre aussi bien que possible, se lancer des regards ‘’amoureux’’ les uns les autres, …. qui peut bien le savoir ! Parfois cela me frappe de voir que de telles choses puissent se produire ; mais parfois les jeunes pigeons peuvent se révéler de façon si surpre- nante aussi que vous ne savez pas ce qui a bien pu les motiver, les pousser à se surpasser ! Les casiers dans le pigeonnier des jeunes mâles sont des casiers de veu- vage …. Afin que les pigeons puissent (temporairement) s’y sentir confortablement installés et se trouver dans un environnement plus intime, j’ai attaché des cartons à la devanture des casiers et de cette façon ils peuvent se sentir bien chez eux …. Et j’ai aussi découpé des morceaux de cartons que j’ai laissés çà et là ….. certains mâles sont maintenant occupés à aller ramasser ces pe- tits morceaux par terre et ils commencent à faire un nid avec ceux-ci. Esther
  3. 3. 3 C’est à Leforest non loin de Douai dans le Pas de Ca- lais que nous sommes allé à la rencontre de Fabienne, la Championne de France féminine 2015 et de son compagnon David Vermersch. Fabienne est native d’un petit village entre Douai et Cambrai et en 2005 elle rencontre David, qui était déjà Colombophile à Leforest. Fabienne connaissait notre passion par son frère aîné et un oncle tous deux colombophiles. En 2006, elle s’installe avec David à Leforest, elle accompagne ce dernier aux enloge- ments et s’intéresse à la préparation des pigeons et la colombophilie en général. A l’époque, les colombiers sont chez les parents de David et c’est sa maman qui s’occupe des pigeons car il est trop pris par ses activi- tés professionnelles. En 2007, suite à des problèmes de santé, la maman de David ne peut plus s’occuper de la colonie à 100% et les résultats déclinent. C’est à ce moment en 2008 que David décide d’arrêter de jouer à pigeons. Fabienne voyant son ami plus triste de jour en jour décide d’en parler avec lui un soir et elle lui demande de monter le pigeonnier qui est dans le vieux garage et qu’elle va s’en occuper. David lui réplique, si c’est pour me faire plaisir, ce n’est pas la peine, mais si c’est pour l’amour du pigeon, je veux bien le monter et je t’aiderai. Aussitôt dit, aussitôt fait et le colombier est installé et baptisé « Aux deux Tour- tereaux ». Fabienne prend alors sa première licence et joue avec les pigeons de David. Il m’a tout appris nous dit elle, de la naissance des pigeonneaux jusqu’à l’âge adulte, la nourriture, les volées, les entraînements. En un mot, il a su lui transmettre sa passion jour après jour et la récompense est arrivée avec ce titre bien méritée. Aujourd’hui, David est le conseiller technique, il gère la sélection, les statistiques, les résultats et les achats de reproducteurs. Quant à Fabienne, elle est licenciée à la société de Leforest, point avant du groupement de Lille. Elle s’occupe de tout, c’est-à-dire le nettoya- ge, la nourriture, les volées, les entraînements et la préparation pour les concours. Les installations. Celles-ci sont composées de 3 co- lombiers et une grande volière où séjournent les pi- geons avant l’hiver. 3 petites volières sont réservées aux reproducteurs et aux femelles de veufs. Composition de la colonie. 17 veufs, vieux et year- lings sont joués au veuvage classique dans le même compartiment. 3 compartiments abritent 8 mâles d’un an, 20 femelles et 12 veufs dont 10 yearlings et 2 vi- eux, le tout joué au veuvage total. Dans le colombier « Aux Deux Tourtereaux » sont logés les reproducteurs en élevage puis 20 femelles au naturel avec des mâles éleveurs et 5 reproducteurs. Les œufs des reproduc- teurs sont passés aux éleveurs. 80 pigeonneaux sont élevés et sont tous joués sur le perchoir, puis avec la porte coulissante. Les origines. Aux origines de David sont venus s’ajouter les Wouters par Frédéric Kostuj, les Michel Lebrun de Tourmignies qui nous a quittés l’an dernier, les Jean-Christophe Brice d’Ostricourt, les Trunet père et fils de Meurchin et les Bruno Rouzé de Nomain. En 2013, les dernières acquisitions se sont faites chez les champions de France 2015 toutes catégories, Di- dier et serge Hoflack et chez l’ancien cycliste sportif de haut niveau et vainqueur de plusieurs concours nationaux en Belgique, Dany Dusausoit de Beloeil. Ces 2 dernières arrivées ont apporté beaucoup à la qualité de la colonie. Les accouplements. Les traitements. Toute la colonie est vaccinée contre la paratyphose avant les accou- plements et les poquettes et paramyxovirose début mars. En cours de saison, traitement trichomonose et coccidiose toutes les 3 semaines. Tous les pigeons sont accouplés entre le 15 et le 20 décembre. Les veufs élèvent un seul jeune et les meilleurs veufs 2 jeunes. Les autres voyageurs élèvent 2 jeunes des re- producteurs et les yearlings un seul jeune. Les jeunes sont enlevés à 16 jours, séparation pour réaccouple- ment fin mars et après quelques jours de couvage, mise au veuvage. Le jeu. Les soins. La nourriture. Les mâles sont joués au veuvage classique et une partie au veuvage total. 20 femelles sont jouées au naturel et 20 au veuvage total. Le programme de la saison est établi en foncti- on des disponibilités professionnelles, mais la préfé- rence va aux concours de demi-fond jusqu’à 500km. Jusqu’au 15 mai, les volées sont restreintes à cause des contraintes du travail. Pas de volée le lundi, mer- credi et vendredi. Une volée le mardi matin à 10h et le jeudi. Soit 2 jours par semaine. Après le 15 mai, 2 volées par jour, le mardi et le jeudi à 10h et à 17h, le mercredi à 17h. Au retour les pigeons reçoivent du mélange dépuratif, puis mardi et mercredi 50% dépuratif et 50% sport avant de passer au 100% sport le jeudi et vendre- di. Toutes les semaines les pigeons sont engagés en demi-fond. En complément au retour, ils reçoivent des électrolytes dans l’eau, de la levure de bière sur les graines. Le lundi ils reçoivent des probiotiques et du vinaigre de cidre dans l’eau. Fabienne ne se com- plique pas la vie, elle applique une méthode simple pour le bien-être de ses protégés et elle s’y tient. La sélection. Concernant la sélection en fin de sai- son, c’est David qui gère, c’est le panier qui décide et l’observation, mais tout est noté sur un cahier. En demi-fond, les pigeons doivent faire au minimum 8 prix sur 10 engagements dès un an. Les jeunes sont gardés en majorité en fonction des résultats et de l’observation, leur état de fraîcheur au retour et la prise en main. Les résultats. En 2014, Fabienne a déjà réalisé une très belle saison, elle remporte 11 premiers prix. Au championnat aux 5 premiers inscrits à l’entente de la pévèle qui regroupe les amateurs de L’EST du groupe- ment de Lille, elle finit : 1er en vieux, 1er en femelles, 4ème en yearling et 1ère en toutes catégories. Au niveau des As pigeons : 1er , 2ème , 3ème en vieux et 1er et 3ème en femelles. Championnat de la 1ère région en demi-fond : 9ème en vieux, 8ème en yearling, 4ème en féminine et 6ème au championnat de France féminin. Victoire historique sur 4 années consécutives sur le concours de Guéret du mois d’août au groupement de Lille en 2011, 2012, 2013, 2014, avec 3 victoires au niveau de la zone centre NPDC en 2011, 2013, 2014. Sur Argenton fédéral un an 2014, en 1ère région : 5, 12, 17, 93, 17… sur 2776 engagés. La Souterraine fédéral 2014en vieux en 1ère région : 5, 33, 38, 40, 63, 79, 84, 112, 153, 287, 774, 785, 912 sur 3905 vieux et 1er , 3, 4, 5 sur 463 engagés au grou- pement de Lille. En 2015, c’est l’apothéose, Championne de France Féminine et Vice Championne NPDC féminine. 1er prix NPDC sur Guéret en doublage femelles. 1er prix NPDC zone centre sur Argenton 1 an. Victoire historique pour la 5ème année consécutive sur Guéret fédéral au groupement de Lille. 13 premiers prix réalisés aux 3 premiers inscrits. Championne toutes catégories en demi-fond à l’entente de la Pévèle 2015. Championnat de la 1ère région : 8ème en vieux et 7ème en un an. Quelques belles constatations en 2015 en groupe- ment : Bourges fédéral : 1, 3, 6, 11, 21,26, 27, 51, 65 sur 309 femelles. Saran : 1, 15, 30, 38, 47, 53 sur 387 vieux et 1, 37, 53, 77, 83, 84, 114, 119 sur 506 1 an. Ce même Saran : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 10, 12, 13, 18, 20, 24, 25, 28, 33, 38 sur 182 femelles. Le Mesnil jeunes : 1, 2, 3, 5, 8, 10, 13… sur 1007 enga- gés et 20 prix sur 43. Toury jeunes : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 10, 18, 19, 21, 22 sur 448 jeunes et 20 prix sur 40. Pontoise jeunes: les 15 premiers prix et 22 prix sur 35. En fédéral : Argenton NPDC, vieux : 3, 6, 608 sur 2922. Yearlings : 4, 10, 16, 36, 114, 126..sur 2480. Jeunes : 37, 41, 44, 69, 80, 97, 191, 426, 432, ….18 prix sur 9623 engagés. Guéret fédéral, 5, 82, 152, 260, 423, 437, 526 sur 2307 vieux et 1, 8, 16, 45, 46, 62 sur 284 femelles. Citons un crack, le 267034.12 vainqueur de Guéret et appelé : CH’GUERET. L’avenir de la Colombophilie. Fabienne pense que la FCF réalise pas mal de choses et que c’est aussi aux colombophiles d’aider la fédération. Il faut en premier lieu déjà conserver les amateurs actuels. Les heures de ramasse des pigeons sont de plus en plus tôt avec des lâchers souvent les samedis, alors Fabienne se pose la question si elle pourra continuer à jouer à cause de ses obligations professionnelles. Les retrai- tés sont disponibles à toute heure, ce qui n’est pas le cas pour ceux qui travaillent. Conseils aux débutants. Fabienne est très motivée et accrocheuse, elle conseille aux débutants de ne jamais baisser les bras. La patience, la ponctualité et l’observation sont les principales qualités d’un bon colombophile. Surtout, n’écouter que les amateurs sérieux. Son titre de Championne de France, Fabienne l’a vécu en famille, avec David qui est très fier d’elle, ses en- fants et ses petits enfants : Esteban, Ruben et Louise. Merci à fabienne et David pour l’excellent accueil qu’ils m’ont réservé. André BONNETAT FABIENNE FAIDHERBE CHAMPIONNE DE FRANCE FEMININE 2015
  4. 4. 4 C’est près de chez moi, à Mouland plus précisément que je me suis rendu pour aller à la rencontre du sympathique Jean. Il faut dire que j’avais déjà eu l’occasion de le rencontrer lors de mes visites au lo- cal de la société de Lixhe également chez son ami chez Victor Andot et bien entendu au local de la so- ciété colombophile de Visé autour d’un bon verre. Jean c’est un colombophile qui a déjà connu un im- mense bonheur dans sa carrière colombophile en remportant une victoire nationale sur le concours de Tulle en catégorie yearlings il y a quelques années de cela. Un exploit unique pour ce petit amateur au sens noble du terme. C’est aussi ces victoires qui font la beauté de notre sport dans le sens où le vainqueur n’est pas toujours issu de la colonie d’un ténor de notre sport. Petite histoire Vers 2000, Jean achète à la vente Eric Lejeune ( ki- néric pour les intimes) 3 pigeons de souche Méan de Lanaye ( un excellent amateur classé aux olympiades en Afrique du Sud). C’est 3 pigeons vont former une base pour la colonie et procurer une série de bons pigeons. Tout se passe à merveille jusqu’en 2010 avec en point d’orgue la splendide victoire sur le concours de Tulle. Jean va ensuite laisser partir son vainqueur et les parents sous d’autres cieux. Les années qui suivirent furent aux dires de notre ami beaucoup moins fructueuses mais Jean ne s’est pas découragé et il a persévéré . C’est ainsi que dans les années 2013-2014, il va acquérir 2 pigeons chez le célèbre tandem de Vreren Streel Edmond et Freddy, 2 pigeons de notre mister Narbonne local Patrice Caro et 2 pigeons à la vente de Jules Hardy de Riemst. Il faut encore ajouter des pigeons de son excellent ami Victor Andot avec la lignée de son 1er prix Prov. De Tarbes de 2005. Pour résumer on retrouve les Streel, Hardy Jules, Caro-Habets , Victor Andot et quelques pigeons de l’ancienne souche de Jean constituée de notam- ment de pigeons achetés à la vente de Michel Gof- fard de Mouland lui aussi et frère de Francis ancien vainqueur international de Bordeaux il y a quelques années de cela. Composition de la colonie On retrouve en 2016, 12 couples de producteurs ac- couplés pour un élevage hâtif pour 4 tournées de jeunes. L’équipe des voyageurs se compose de 6 vieux et 10 yearlings essentiellement destinés aux étapes de grand demi-fond et fond. A cela vient s’ajouter plus ou moins 80 pigeonneaux. Méthode et soins Les voyageurs ont été accouplé le 25 janvier et ont pu élever 2 jeunes mais à l’âge de 15 jours, les jeu- nes sont séparés et élevés par les femelles. Donc début mars les pigeons sont veufs et il n’y a plus de nouvel accouplement par la suite. Outre la vaccination obligatoire contre la paramyxo- virose par le vétérinaire Jean-François Purnode de Visé , les pigeons sont également vaccinés contre les poquettes enfin la diphtérie. Les soins se limitent à une cure tricho le premier de chaque mois et ce pour 2-3 jours Pas de cures à l’aveugle et Jean reconnait être un adversaire farou- che de l’utilisation abusive de médicaments. Les mélanges de marques Hoebregts sont distribués selon les saisons ainsi que les produits complémen- taires comme le grit et le vitamineral. Une fois par semaines les pigeons reçoivent un mé- lange avec du miel et du citron en guise d’huile de santé. Des électrolyt sont distribuées au retour ainsi qu’un supplément au casier suivant le programme des con- cours. Une seule volée par jour dès 7h30 mais une volée libre , les pigeons entrent et sortent selon leurs en- vies. Pas de volées forcées ni d’utilisation du dra- peau. La jeune génération peut effectuer sa volée, libre elle aussi de 10h à 12h00. Les objectifs Les vieux pigeons vont se diriger vers l’étape de Li- moges I plus ou moins 670 km pour Jean et pour la suite , ce sera en fonction des retours et des résultats obtenus. Pour les yearlings c’est le Bourges national I qui est au programme afin de les habituer à de grands lâchers dans plusieurs milliers de pigeons. Le vainqueur de Vierzon Il s’agit d’un mâle tardif de 2014 qui a très peu voya- gé comme yearlings pour cause d’une double mue bien avancée. Le père est de souche André Laurent de Lasne via Victor Andot , le grand-père est le 1er Prov. de Tarbes de l’ami Vicky qui lui-même était de souche Haus- oul-Florizoone. Soit de très nobles origines. La Mère est la 57/08 de souche Lardinois la 1042657/08 du couple de producteur numéro 2 dont la maman est la 09/05 grand-mère du 1er Nat de Tulle qui est elle-même issue de souche Michel Goffard lignée du premier prix de Toury X un pigeon acquis à la vente de feu Simon Stockis de Haccourt, grand champion de Barcelone devant l’Eternel. De bien belles origines pour un jeune pigeon de 2 ans encore bien frais pour entamer une carrière sportive que l’on espère fructueuse. Conclusions Une visite bien agréable chez l’ami Jean et un ac- cueil sympathique avec une mention particulière pour Madame Lardinois et son délicieux café agré- menté de savoureux bonbons. Mon côté gourmand a repris le dessus, je plaide coupable. Un entretien enrichissant à tous points de vue avec un amateur qui a su se construire une lignée de pige- ons qu’il teste avec brio comme le prouve le résultat de Vierzon avec un 1er provincial en catégorie vieux et les 5 premiers prix en catégorie yearlings au local de Visé. Un véritable strike pour Jean qui débute avec force la saison du demi-fond. Nul doute que la suite sera tout aussi bonne. Encore bravo l’ami et merci pour l’accueil même si je n’ai pas pu réaliser mon rêve une ballade sur un des magnifiques poneys de madame. Au plaisir de se revoir au local . (JFK) JEAN LARDINOIS DE MOULAND 1er provincial VIERZON Liège Une nouvelle étoile pour « Mister Tulle »
  5. 5. 5 D’abord je vais vous raconter une histoire qui heu- reusement s’est bien terminée. Il était une fois une brave dame qui habite dans un coin reculé de notre belle province. Comme vous vous en doutez, elle est colombophile dans le sens le plus noble du terme. Elle ne possède qu’une petite trentaine de pigeons et décide, en ce weekend du 21 Mai , d’enloger sa petite femelle sur position au concours de Chalons sur Saône du CFW. Pour ce faire, elle se rend dans un sympathique local de la région et voudrait jouer quelques sous sur sa petite protégée. Arrivée au local, elle s’avance auprès du préposé pour « faire sa souche » comme on dit chez nous et là, surprise, on lui répond qu’elle ne peut pas engager de mise au concours provincial . Bien entendu, elle ne voulait jouer une grosse somme , juste quelques euros mais ça lui est refusé. Vous comprendrez pour- quoi par la suite. Enfin , bien que déçue, elle enloge son pigeon et s’en retourne désabusée chez elle. Le samedi , les pigeons sont libérés en début de ma- tinée par un bon vent soufflant du sud ce qui lais- sait présager de grandes vitesses. Notre petite dame colombophile attend le retour de sa favorite et là le miracle se produit. Sa petite femelle, motivée com- me jamais, rentre à toute vitesse et se fait constater à une vitesse supérieure à 1500m/m. Elle annonce son pigeon au local d’enlogement et son annonce est la première en catégorie yearlings. Le bonheur se lit sur son visage et elle est loin d’imaginer ce qui allait se passer. Le concours suit un déroulement normal et rentrée des constateurs au local. Toujours rien d’anormal me direz-vous et pourtant le drame est entrain de se jouer. Le temps passe et arrive le dimanche et les sms de félicitations pour sa victoire qui se trouve être pro- vinciale. Que de bonheur pour notre gentille petite Dame . S’en suit la publication des résultats sur in- ternet et elle demande à un ami de regarder le ré- sultat et là surprise et désenchantement, elle n’est pas classée. Coups de téléphones pour essayer de comprendre et rien ne se passe et pas d’explication. C’’est alors qu’au environ de 14h, un reporter colom- bophile arrive au local de Visé et échange quelques mots avec notre bien aimé classificateur. Il jette un œil au résultat provincial de Chalons en instance d’impression et remarque tout de suite que quelque chose ne va pas, en effet, le petite de celle que nous appellerons Madame Jeanine n’est pas classé mais ce n’est pas tout puisqu’aucun pigeon de ce local n’apparait sur le résultat. Après vérification, il en ressort que les responsables ont oublié de transmettre les listes d’inscriptions et de constatations au classificateur et qu’ils semblai- ent ignorer qu’en concours provincial était organisé sur cette étape. Pourtant, c’était clairement indiqué dans la brochure , laquelle contenait un exemplaire de bordereau de souche provinciale qui pouvait ai- sément être photocopié . Heureusement tout est bien qui finit bien puisque Tante Jeanine pour notre abonné Kinéric est finale- ment classée première et remporte une palme plus que méritée. Voilà qui termine une histoire mais qui suscite bien des questions. Loin de moi l’idée de vouloir faire un procès d’intention à certains responsables mais il est dommage que de telles erreurs de la part de dirige- ants puisse ternir la joie d’une modeste colombophi- lie sans compter que les conséquences auraient pu être bien plus graves si cela avait été un concours national et si la première place à ce niveau avait été en jeu. Certes l’erreur est humaine mais il faut en as- sumer les conséquences. Tout cela pour nous amener à une réflexion  : est- il sage d’accorder la possibilité d’enloger pour des concours nationaux ou provinciaux à des locaux qui RIEN NE VA PLUS AU PAYS DE TCHANTCHÈS n’en ont pas les capacités sans aucune considération péjorative ? Je prends pour exemple le concours pro- vincial liégeois de Fayt qui a vu certains locaux en- loger une dizaine de pigeons avec 2 ou 3 amateurs participants. Cela n’a aucun sens dans un monde co- lombophile qui doit avant tout penser à se rassem- bler et diminuer le nombre de locaux diminuerait probablement le coût du transport. Maintenant , je ne peux qu’appeler nos mandataires à la plus grande vigilance afin d’éviter que ce gen- re de « couac » ne se reproduise et pourquoi pas si nécessaire oser prendre certaines sanctions car s’il n’est pas trop tard, il est grand temps d’y songer. Pour terminer par une note positive, une réunion avec le transporteur et le Cercle Colombophile Lié- geois a eu lieu ce lundi 23 mai preuve en est que les choses vont bouger et que nos mandataires sont proactifs et prennent les choses à bras le corps. Je ne manquerais pas de vous tenir au courant de la suite. Beaucoup de succès à tous dans vos activités colom- bophiles. (JFK) Pas un super dimanche pour le local de Tirlemont Trois prix de 31 engagés avec 2 premiers prix et un deuxième, puis plus rien. Au début, ce concours était un conte de fée pour Johan Scheepmans de Wommersom (Brabant Flamand) mais au final, ce fut un véritable cauchemar. Ses deux vieux ont été déclassés par le local de Tirlemont et ce en accord avec la RFCB.   La société a envoyé le mail suivant à ses membres   “A la demande du Comité Sportif National, l’Obrafo de Tirlemont, en se basant sur l’Art.83 du règlement sportif national, en concertation avec la RFCB, nous annonce que le résultat de Soissons du 01/05 devra être ajusté, et ce sur base du règlement. Le résultat final sera prochainement disponible en ligne.(rubri- que résultats). Nous remercions la RFCB pour sa réaction rapide.” Entretemps, Johan Scheepmans a supprimé tous les messages de félicitation de son facebook. Récit du concours Les pigeons du lâcher du Secteur 3 Brabant Fla- mand ont été enlogés le vendredi mais le concours a été remis au dimanche. Johan Scheepmans de Wommersom du local de Tirlemont a frappé fort en remportant le 1er et le 2e face à 107 vieux ainsi que le 1er prix face à 87 yearlings. Vu le contin- gent, rien d’exceptionnel mais le pigeon de Johan Scheepmans réalise la vitesse de 1557,28 mètres/ minute et ce alors que le vent soufflait du nord. Le 2e prix chez les vieux a été remporté à la vitesse de 1316 mètres par minute. Le 1er prix chez les yearlings est quant à lui remporté à la vitesse de 1165,68 mètres par minute, soit une vitesse nor- male. Des 771 engagés mis pour prix sur Soissons par les sociétés de Bierbeek, Tirlemont, Drieslinter, Rum- men et Kapellen et lâchés à la même heure, un vieux pigeon de Diepenryckx réalise la vitesse de 1196 mètres, la plus grande de la région. Des 5.070 pigeons lâchés à Soissons entre 09.10 et 09.40, le pigeon de Stefaan Steenbergen de Herk-de-Stad réalise la vitesse moyenne de 1232 mètres par minute, soit la plus grande de la région. Il reste ce- pendant une différence de 324 mètres par minutes avec le pigeon de Johan Scheepmans. Des 1.211 pigeons lâchés à Momignies entre 09.40 et 10.00 par le secteur 3, le pigeon d’Etienne La- dang réalise la vitesse moyenne de 1.272 mètres par minute, même si sa distance est plus courte de 100 kilomètres et que le lâcher a eu lieu 20 mi- nutes plus tard. Des 1.235 pigeons lâchés par Hop- pestreek à Noyon sur le coup de 09.30, le pigeon le plus rapide réalise la vitesse moyenne de 1235 mètres par minute. En bref: une rapide analyse des résultats nous ap- prend que des 8500 pigeons mis pour prix sur Mo- mignies, Soissons et Noyon, le pigeon de Johan vole pratiquement 240 mètres par minute plus vite que son 2e pigeon constaté, qui remporte également le 2e prix du même concours. (PA) LE ‘BLIKSEM‘ DE JOHAN SCHEEPMANS RETIRÉ DU RÉSULTAT
  6. 6. 6 QUESTION DE LA SEMAINE Door Jos Pellens Avec Methionine et Choline On utilise les acides aminés comme un tonique chez les pigeons voyageurs. En effet, ceux-ci con- tribuent à un bon métabolisme avec pour résultat une parfaite condition et une bonne croissance et un bon développement des jeunes. Les acides aminés sont les éléments constituants de notre corps. AminoTonic dispose d’une gamme complè- te d’acides aminés. Ce produit est tout à fait indi- qué après de lourdes épreuves ou pour favoriser une bonne récupération. Vous observez que vos pigeons présentent un bréchet bleuâtre ? Donnez leurs durant 7 jours en suivant AminoTonic. mélangé dans la nourriture. Dosage: 10ml/litre ou 20ml/kg nourriture. Plus d’info: Vanrobaeys: 056/41.24.07 info@vanrobaeysnv.be Disponible en France: Ets. Carnelet - 16, Rue Gabriel Peri - 59620 Aulnoye-Aimeries- 03 27 39 13 23 - 06 14 58 48 09 AminoTonic-Plus Nous avons une fois de plus reçu plusi- eurs questions pour cette semaine. Fientes Les fientes constituent le baromètre de la santé des pigeons. Idéalement, elles doivent être petites, ron- des et foncées, avec une petite tache blanche sur le dessus. Cette petite tâche, il s’agit de l’urine (cristaux d’urates qui sont produits par les reins) du pigeon. Plus les fientes sont petites, plus la digestion est bonne. Des fientes plus grosses peuvent être syno- nymes d’une maladie. Des fientes anormales provi- ennent suite à e.a. une infection aux vers ou à une autre infection de type bactérienne comme la para- typhose. Des fientes vertes et gluantes peuvent indiquer un problème au foie ou une mauvaise digestion. Les in- fections virales, comme l’adéno et d’autres maladies bactériennes (paratyphose) peuvent en être la cause. Il faut cependant relativiser avant de tirer certaines conclusions. L’élevage et la participation aux con- cours peuvent également mener à une production de mauvaises fientes. A cause du stress, certains veufs peuvent produire des fientes liquides. Acidifier l’eau (avec du vinaigre de cidre par exem- ple) fera moins boire les pigeons mais n’éliminera pas le problème, seulement les symptômes. Si les symptômes persistent, n’hésitez pas à envoyer des fientes chez votre vétérinaire. Après une analyse au microscope, la bactérie responsable sera identi- fiée. N’hésitez pas non plus à visiter le webshop de Pitts et notamment la partie “Vetchecks”. Allergies aux pigeons La détection d’une allergie pulmonaire à la poussière de pigeons est probablement la pire chose qui peut arriver à un colombophile. Cette allergie frappe les poumons et les muqueuses respiratoires et provoque une toux sèche, une irrita- tion des yeux, etc. A long terme, le contact avec les pigeons devient pratiquement impossible. Seuls les médicaments peuvent alors éliminer ces symptô- mes. Certains se soulagent également (temporairement ?) avec l’homéopathie et les herbes médicinales. Pour continuer à pratiquer leur hobby, certains ama- teurs, et non des moindres, ont choisi le port du mas- que à oxygène. Ces amateurs n’entrent alors plus jamais au pigeon- nier (et parfois même au bureau d’enlogement) sans leur masque. Pour éviter que la poussière ne soit importée à l’intérieur de la maison, ils utilisent des vêtements appropriés. L’utilisation d’une salopette et de chaus- sures propres à chaque pigeonnier est alors conseil- lée. Un lecteur nous a demandé si nous savions où il pouvait acheter ce type de masque. Sachez qu’il existe divers fabriquant. Certains utilisateurs nous ont confié qu’ils étaient entièrement satisfaits des masques produits par la même société: PM ATEMSCHUTZ WILLICHER DAMM 99, D-41066 Mönchengladbach. type de masque : PROFLOW 2 tel. 0049 21 61402900 http://www.pm-atemschutzshop.de (webshop) Jos Pellens. Un excellent début pour les champions de Lambermont Encore un habitué de nos championnats, la célèbre colonie de Verviers est toujours classée parmi les meilleures. Il y a des colonies qui reviennent inlas- sablement en haut des résultats et on peut dire que les frères Caro sont les dignes héritiers de feu Marcel Caro. Toujours présent sur le devant de la scène, ils ont d’emblée frappé fort en remportant la palme sur le 1er concours à plus de 450 kilomètres en catégo- rie yearlings et ce par un vrai temps de pigeons. Pour preuve des qualités évidentes des pigeons Caro, on notera qu’en l’espace de dix années, le tri- dem Vve Caro (Jean-Marc-Alain et leur mère )a gagné pas moins de 35 top 20 nationaux ! Et bien entendu pas moins de 3 victoires nationales ! La longévité et les performances sur le long terme voilà qui caractérisent la colonie des frères Caro. Si atteindre le sommet est parfois chose aisée, s’y maintenir est beaucoup plus difficile. La pratique (méthode et soins) Pas de grande révolution mais une certaine simpli- cité alliée à un savoir-faire acquis par l’expérience. Pour résumer, les mâles sont joués au veuvage clas- sique et une partie des futurs veufs élèvent avant la saison. En 2014, les pigeons furent accouplés début février. Il est intéressant de noter que 15 femelles ont été jouées au veuvage en étant accouplées à de vieux producteurs. Les femelles sont montrées au départ pendant un laps de temps qui varie selon les concours programmés. Le veuvage reste le maitre mot de la colonie Caro et la motivation des coursiers est fondamentale. Composition de la colonie : 45 vieux et 80 yearlings joués afin de les tester au maximum Les pigeonneaux (+/-) 50 sont joués sans artifice et le reste des jeunes est simplement dégrossi. La nourriture  : un mélange commercial de marque Hoebregt de Heers est distribué toute l’année. Ce n’est pas toujours le mélange le plus cher qui est uti- lisé bien au contraire. Au niveau sanitaire, le vaccin double paramyxo- diphtérie est administré par le vétérinaire. Une cure anti-tricho est donnée avant la saison et un spartrix est utilisé si besoin est durant la période des concours. Pas de cures contre les maladies respiratoires, le pi- geon doit prester en conservant une certaine rusti- cité. Les faibles s’éliminent au gré des concours et seuls les meilleurs subsistent. Une sélection naturel- le qui fonctionne parfaitement. La rusticité doit per- mettre aux meilleurs de survivre, pas de place pour les pigeons de salon à Verviers. Les origines Les vieilles origines du patriarche, feu Marcel Caro sont à la base de la formation de la souche Caro. On retrouve des descendants de de l’Olympiade, du Petit Limoges et une productrice exceptionnelle De Rauw-Sablon.Ces dernières années l’introduction de pigeons de D.Delhez complète une équipe de pro- ducteurs en or car c’est peut-être là que se cache la richesse du pigeonnier de Lambermont. Conclusions C’est une force que de posséder de tels pigeons et un gage de longévité. Les pigeons Caro sont parmi les plus complets et surtout très performants spécia- lement quand les concours sont difficiles. Nul doute que la suite de la saison 2016, ne sera pas en reste et que nous retrouverons encore sou- vent le nom de Vve Caro au sommet des résultats et dans nos championnats. Je n’ai pas de boule de cristal mais il est évident que les pigeons des deux frères sont prêts à relever les défis des concours qui s’annoncent. Nul doute qu’un prochain reportage vous ponctuera bientôt les résultats des pigeons de nos verviétois. (JFK) VVE CARO DE VERVIERS 1er Prov. Vierzon Liège catégorie yearlings
  7. 7. 7 LE COIN DE LA SCIENCE VETERINAIRE Dirk moens La saison 2016 bat désormais son plein. Les con- cours de demi-fond sont lancés. Malgré un vent de face, les concours ont connu un bon déroulement. Les vents de face ne sont plus un obstacle pour la colombophilie moderne. Les catastrophes d’hier ne sont aujourd’hui plus si craintes: cela en dit long sur l’évolution du sport colombophile. Les pigeons sont mieux préparés et mieux soignés et pratiquement tout le monde utilise un bon système de motivation, la qualité des pigeons a été rendue meilleure grâce à une meilleure sélection, les gens se spécialisent dans une certaine discipline, etc. Si vous n’en faites pas de même, vous vous ferez simplement dépasser. Le sport colombophile est devenu un sport de haut niveau ! Que pouvez-vous faire d’utile dans vos pigeonniers...? 1/ Des cures aveugles mènent à des problèmes de résistance: cela devient un sérieux problème! Lorsque les amateurs viennent me consulter, ce n’est pas toujours parce que les résultats de leurs pigeons ne sont pas bons. C’est souvent suite à des résultats de qualité un peu inférieure mais rien d’alarmant. Lorsqu’on analyse ensemble la situation, on aborde souvent les traitements antérieurs. Il y a alors 2 grou- pes d’amateurs: le premier ne fait rien ou pratique- ment rien tandis que le deuxième, beaucoup plus nombreux, a pratiquement déjà tout essayé. Vous vous rendez alors compte que certains ont une vé- ritable pharmacie à la maison. Et tous les produits contenu dans cette pharmacie se retrouvent souvent dans l’eau de boisson. Afin de remettre ces pigeons sur les bons rails et afin qu’ils reviennent en condition, il faut réaliser une analyse en profondeur, dans l’espoir d’améliorer la situation le plus rapidement possible. On peut toutefois tirer certaines conclusions: - la probabilité de pouvoir aider les amateurs qui n’ont pratiquement pas traité est bien plus grande que celle de ceux qui ont déjà cherché à tout donner. - pour les amateurs qui ont déjà traité eux-mêmes, nous aurons besoin d’une analyse bien plus pous- sée, et possiblement avec une analyse en labora- toire. Je me pose alors la question suivante: y-a-t-il une résistance développée par un certain germe en particulier? Est-ce que les produits utilisés sont-ils toujours efficaces et, si c’est le cas, ont-ils été don- nés assez longtemps? S’il y a une résistance, existe-t- il d’autres alternatives afin de pouvoir quand même traiter le problème? - Pour les amateurs qui utilisent souvent des antibio- tiques ou des médicaments, il sera également néces- saire de s’intéresser aux produits complémentaires utilisés pour amener les pigeons en condition. S’il n’y a plus d’infection ou de problème, ne plus don- ner de médicaments sera probablement beaucoup plus bénéfique que de traiter aveuglement ce qui, au final, ne fait que faire baisser le niveau de la condi- tion. Des produits de mise en condition seront bien plus efficaces et utiles. Voici les bonnes décisions à prendre: - si vous traitez, faites-le assez longtemps! - n’utilisez pas plusieurs produits à la fois, par exem- ple 2 jours du produit x, puis 3 jours du produit y et, si ça ne marche toujours pas, à nouveau 3 jours d’un autre produit... En pratiquant de la sorte, il est bien plus difficile d’optimaliser la situation. Et, au final, ça fini par ne plus marcher! - s’il n’y a pas d’amélioration significative, adressez- vous à un expert, voir à un laboratoire afin qu’il réa- lise un antibiogramme. 2/ De mauvaises fientes après un concours résolu- ment difficile Avec la succession des nombreux concours depuis plusieurs semaines et les nombreux retardataires suite à plusieurs concours irréguliers, on observe l’apparition significative de problèmes gastro-intes- tinaux. Il y a en effet plus de chance d’infection avec l’eau de boisson dans les paniers puisque l’eau uti- lisée n’est pas toujours la plus pure. Il y a donc plus de chances d’arriver à des infections au niveau des intestins. Cela se caractérise par des vomissements, de la diarrhée avec des fientes vertes, gluantes ou liquides et aussi une baisse de l’appétit. Ces symp- tômes, on les voit surtout à partir du dimanche ou du lundi qui suivent le concours. Généralement, ces symptômes se limiteront à un pigeon du pige- onnier. Si vous ne réagissez pas en conséquence, le problème pourra se propager au reste du colombier. Que faut-il faire? Ne cédez pas à la panique et ne décidez pas de traiter tout le pigeonnier avec des antibiotiques, cela ne fera que faire baisser la con- dition. Par contre, un traitement à base de probioti- ques pourra leur être fort bénéfique. Nous pensons par exemple au Probac 1000 de Brockamp, TS 6 de Backs, Enterodex de Vydex, probacto de Winner… Ces produits complémentaires renforceront la flore intestinale et les intestins. Ils aideront également à éliminer les petits problèmes intestinaux mais ils contribueront aussi à une meilleure digestion et à une meilleure remise en condition. Si vous remar- quez qu’un seul pigeon n’a pas récupéré à 100%, n’hésitez pas à le traiter individuellement avec un antibiotique adéquat. Vous pouvez également pratiquer de la sorte avec les pigeonneaux. Comme il risque d’y avoir de nombreux retardataires lors des premiers vols d’entraînements et que certains jeunes risquent de mettre 3 à 4 jours pour rentrer, vous pouvez pratiquement être sûr que certains d’entre eux développeront des problèmes intestinaux. Surtout si le temps devient plus estival d’ici là. Si vous n’êtes pas assez attentif, vous pourrez voir apparaître de mauvaises fientes après un certain temps. Vous pouvez utiliser le même traitement que celui expliqué au-dessus: d’abord des probiotiques et, si l’amélioration n’est pas significative, éventuel- lement un traitement à base d’antibiotiques. Je fini- rai par ajouter que ce sera probablement la période d’épidémie d’adéno/coli : si c’est le cas, il faudra por- ter une attention toute particulière à cela. Bonne chance et à la prochaine… Dr. Moens Dirk. ‘’DILLETANTE’’. Le sport colombophile est mon hobby Le 30 avril, j’ai fait voler Arras à mes tardifs, le dernier de leur programme. Les rentrées ont été loin d’être idéales, certains sont même restés sur mon antenne durant plusieurs minutes avant de finale- ment décider de rentrer. Je ne me formalise pas à ce sujet car une fois qu’ils participeront à des concours plus lointains, cela aura moins d’importance. Ils sont revenu un par un à la maison mais un d’entre eux n’est malheureusement pas rentré. Les vieux ont quant à eux été engagés sur Clermont et ils ont dû rester un jour supplémentaire dans les paniers. J’ai constaté mes 19 engagés en 28 minutes, ce que je trouve personnellement idéal. Par contre, je n’ai remporté que 2 prix ce qui est donc loin d’être parfait comparé à certains amateurs de mon local. Tout dépend de comment vous ana- lysez les choses! Clermont Le 6 mai, mes tardifs ont participé à leur premier Clermont. Un pigeon a remporté un prix de tête et trois autres ont également remporté leur prix. Coïncidence ou pas mais le premier et le troisième sont deux frères. Quoi qu’il en soit, le concours a été bien plus difficile pour eux puisque 7 d’entre eux étaient de retour à la maison au soir. Le dernier est finalement rentré plus tard, sans bague électro- nique et sans bague téléphone. De toute évidence, elles ont été retirées volontairement puisqu’elles se trouvaient sur les deux pattes. Je ne commenterai pas cela mais je ne pense pas moins. Heureuse- ment, mes pigeons préférés sont rentrés. Le samedi, 4 retardataires ont regagné leurs pénates mais j’ai perdu 2 beaux mâles pâles d’origines de grand fond. La diversité des couleurs dans mes tardifs en prend un coup! Les vieux ont quant à eux participé à Fontenay ce qui était pour eux leur premier vol au-delà de Paris. Le déroulement a été difficile, les rentrées étant fort espacées. Je commence au 12e prix. Je ne sais pas si vous vous en souvenez encore mais l’année dernière, j’avais écrit un article sur le pigeon que j’ai constaté en tête. Je me demandais si je n’allais jamais en tirer quelque chose. L’article avait été publié il y a exactement 1 an. Il vient donc de remporter le 12e prix sur son premier Fontenay. J’ai constaté 11 pigeons et 8 d’entre eux ont rem- porté leur prix. Les arrivées ont été spectaculaires. Mon beau-frère, qui était en visite à la maison, a été impressionné. En effet, les pigeons se laissaient tomber comme des pierres. C’était un moment su- perbe, même si quatre d’entre eux n’étaient pas à la maison au soir. Un d’entre eux n’est jamais rentré. Il s’agit de mon meilleur yearling de l’année dernière et il avait remporté son prix sur Brive et Libourne. C’était encore un mâle pâle. Heureusement, il m’en reste beaucoup de cette couleur dans mon élevage 2016, des rouges et des pâles. Je pense qu’il y a environ 8 mâles mais j’attendrai de le confirmer quand ils seront plus vieux. Ils sont avec mes tardifs et, hormis les 2 plus jeunes, ils volent déjà bien. Morts au champ d’honneur Après quatre concours d’affilée, les tardifs ont reçu une semaine de repos. Ils sont encore 11 car j’en ai déjà perdu plusieurs. Je n’ai reçu des nouvelles d’aucun d’entre eux, je pense donc qu’ils ont passé l’arme à gauche. Je ne sais pas encore ce que je vais faire avec mes veufs car après une semaine de chaleur, il va de nouveau faire froid. Il serait peut-être mieux de les laisser à la maison. Je vais encore réfléchir. Heureusement que je peux encore compter sur l’aide de Maureen pour laisser sortir les pigeons sur le temps de midi. C’est un cadeau du ciel pour moi car sans elle, la suite de ma saison serait rendue difficile. Enfin, nous sommes mainte- nant plus loin que Paris et on ne peut plus reculer. Les concours importants vont seulement arriver. J’ai également commencé mon nouveau travail. Après 29 ans passés dans l’autre société, ça va me man- quer. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, c’est comme ça. Salutations de l’amateur.
  8. 8. 8 Gennes-Ivergny est une petite commune du Nord- pas-de-Calais située dans l’arrondissement d’Arras. C’est un vieux village typiquement français dont la population n’a jamais dépassé 500 habitants. Au- jourd’hui, leur nombre est de 127, ce qui fait du vil- lage l’un des plus petits de France au niveau démo- graphique. En matière de colombophilie, le village est devenu célèbre un peu partout en Europe grâce aux prestations réalisées par un tandem père et fils. Il s’agit d’Alexandre et de Paul Margris. Depuis une petite dizaine d’années, ils se sont constitué un pal- marès exceptionnel avec plusieurs victoires fédéra- les, des titres d’as pigeons nationaux et de champi- ons nationaux et, pour couronner le tout, plusieurs as pigeons Olympiques. Ils disposent de l’un des palmarès les plus impressionnants du sport colom- bophile français, à l’image de leurs illustres prédé- cesseurs tels que Pierre Dordin, Paul & Robert Sion entres autres. Ni plus, ni moins. Margris, c’est tout simplement dix victoires fédérales (plus ou moins l’équivalent d’un national belge au niveau du rayon) remportées depuis 2010 et ce dans des contingents compris entre 2500 et 11000 pigeons. C’est aussi 12 podiums remportés dans les champi- onnats nationaux depuis 2006 (7x 1er, 2x 2e & 3x 3e) avec notamment les titres de 1ers Champions Général remportés en 2011 et 2013. Et finalement, cinq as pigeons Olympiques remportés depuis les deux dernières Olympiades (4 rien que pour les der- nières Olympiades de Budapest). Vous l’aurez com- pris, le fait de les considérer comme la meilleure co- lonie française est loin d’être usurpé. Voici d’ailleurs un aperçu des plus grandes victoires remportées par la colonie: 1er Poitiers 10.980 jeunes ‘11 (449 km) 1er St Junien 8.415 vieux ‘14 (493 km & plus rapide de 11.972 pigeons) 1er Poitiers 7.174 vieux ‘14 1er Poitiers 6.984 vieux ‘13 (plus rapide de 10.180 pigeons) 1er St Junien 6.815 vieux ‘15 (plus rapide de 10.129 pigeons) 1er Poitiers 3.689 jeunes’14 1er Poitiers 3.541 yearlings ‘14 (plus rapide de 10.715 pigeons) 1er St Junien 3.087 yearlings ‘12 1er Limoges 2.920 vieux ‘10 (489 km & plus rapide de 9.127 pigeons) 1er St Junien 2.434 jeunes ‘12 (plus rapide de 9.399 pigeons) Si les Margris ont su remporter tout cela, c’est parce qu’ils ont été capables d’élever plusieurs pigeons exceptionnels avec des palmarès à coucher dehors. Olympic Timoko, Olympic Real de Lou ou encore Turbo Jet: il s’agit de pigeons fantastiques, des vain- queurs nés capables de triompher dans des condi- tions difficiles face à plusieurs milliers de pigeons. Pour un colombophile, élever de tels sujets est un rêve. Alexandre Margris l’a fait, lui qui n’a pas encore franchi le cap des 30 ans. Car s’il a hérité du virus colombophile de son père, c’est bien lui qui est à la manœuvre dans les colombiers de Gennes Ivergny. C’est un extraordinaire qui pense et réfléchit à tout. Chaque prise de décision est analysée, comparée et nuancée. Alexandre lit, calcule, prend des notes et potasse ensuite toutes les informations dont il dis- pose avant de trancher. Il réfléchit deux fois plus que les autres, que ce soit au niveau de la nourriture, des accouplements, du schéma de soin et de vol ou en- core de la direction à donner à sa colonie. C’est un préparateur exceptionnel doté d’une observation qui infaillible: il voit tout et comprend tout. Et lors- qu’il est question de mettre la main à la poche pour se procurer du renfort, ce n’est pas un problème. La colombophilie tient une place centrale dans sa vie, cela vaut bien l’un ou l’autre sacrifice. Alors que sa base historique reposait principalement sur des ori- gines locales, Alexandre a décidé d’y incorporer les meilleures origines d’Europe avec entre autres les Verkerk et les Koopman. Rien n’est trop bon pour son cheptel qu’il tente chaque jour de rendre meilleur. C’est en pratiquant l’excellence qu’il a été capable d’élever ces cracks extraordinaires et ce en dépit de son jeune âge. Alexandre est un homme élevé à la dure. Ses pigeons doivent donc respecter ses principes et si ce n’est pas le cas, ils sont éliminés. Les pigeons ne reçoivent ainsi jamais d’antibiotiques, de sorte à augmenter leur résistance naturelle. Au moindre doute en ce qui concerne leur santé, les pigeons sont écartés. C’est aussi simple que ça. La robustesse se transmet ensuite de génération en génération et c’est ce qui explique pourquoi Alexandre dispose aujourd’hui d’une excellente souche. Côté nutritionnel, les pi- geons reçoivent énormément d’orge tout au long de la saison. D’après le maître, c’est la meilleure des graines car elle nettoie et purifie l’organisme. Pour le reste, il fait confiance aux mélanges de la firme Beyers et notamment au ‘modern system’. En ce qui concerne le jeu, sachez que c’est le veu- vage total qui est de rigueur à Gennes Ivergny. Cela implique donc que tant les mâles que les femelles participent aux concours. Ceci étant dit, les partenai- res ne partent jamais pour la même étape, sauf en début de saison. Evidemment, le programme monte crescendo en intensité avec les concours fédéraux du CALC en ligne de mire. Ces étapes, qui réunissent chaque année plusieurs dizaines de milliers de pi- geons, constituent le véritable objectif de la colonie Margris. Alexandre et Paul ont déjà brillé sur les fa- meux Poitiers, Jarnac, St-Junien, Limoges et autres. Les pigeons doivent se démarquer de la masse s’ils veulent rentrer en tête à Gennes Ivergny et c’est ce qui se produit souvent. Les pigeons les plus connus de la colonie, Timoko ou Real de Lou, se sont taillé leur réputation sur ces étapes. Faisons d’ailleurs con- naissance avec eux: Olympic Real de Lou Véritable crack de la colonie, il dispose d’un palmarès exceptionnel qui fait de lui l’un des meilleurs pigeon d’Europe de ces dernières années puisqu’il participa notamment aux dernières Olympiades de Budapest. Pigeon Olympique France Cat All-Round Budapest 2015 2e As Pigeon National + 400 km 2013 2e Europa Cup Yearlings Brno 2014 3e As Pigeon National + 400 km 2015 4e As Pigeon National + 400 km 2014 Meilleur Pigeon Français + 400 km ‘13-’14-’15 1 St Junien 6.815 pigeons et plus rapide de 10.129 pigeons 2 Jarnac 5.082 pigeons 2 Poitiers 3.206 pigeons 2 Bergerac 1.227 pigeons 2 Limoges 756 pigeons 3 Blois 968 pigeons 3 Angoulême 606 pigeons 4 Le Mans 591 pigeons 5 Tulle 539 pigeons Il provient d’un croisement entre deux pigeons pro- venant de la vieille base Margris (Casaert x Bolle x Barbris) Olympic Timoko Accolyte de Real de Lou, il s’est lui aussi constitué un solide palmarès dans les concours fédéraux, ce qui lui a permis de participer également aux dernières Olympiades. Pigeon Olympique France Cat All-Round Nitra 2013 1 St-Junien 8.415 pigeons et plus rapide de 11.972 pigeons 1 St-Junien 3.087 pigeons 1 Blois 1.208 pigeons 1 Montrichard 401 pigeons 5 Chateaudun 315 pigeons 6 Poitiers 2.063 pigeons & 10 S-Nat 7.174 pigeons 8 Poitiers 2.525 pigeons & 13 S-Nat 6.984 pigeons 8 Guéret 444 pigeons & 50 S-Nat 2.166 pigeons 9 St-Junien 1.133 pigeons & 25 S-Nat 3.576 pigeons 10 Jarnac 799 pigeons & 67 S-Nat 3.314 pigeons 16 Chateaudun 784 pigeons 21 Roullet 1.108 pigeons Voilà pour ce qu’il en est des récents résultats rem- portés par la colonie Margris. Précisons tout de même que ses meilleurs pigeons, voyageurs comme reproducteurs, ont été mis en vente au début de l’année. Mais Alexandre et Paul disposent toujours d’une équipe de jeu solide pour affronter les con- cours fédéraux de 2016. Ils se feront un malin plaisir à prouver à leurs détracteurs que le niveau de leurs résultats n’est pas prêt de baisser. Félicitations au père et au fils! S.H. ALEXANDRE & PAUL MARGRIS: ÉLEVEURS D’AS PIGEONS
  9. 9. 9 Si les resultats sont importants! Cet additif favorise la bonne condition de vos pige- ons ainsi qu’une endurance optimale durant toute la saison colombophile. Il aide également à une récupé- ration suite à des grandes fatigues. Ce produit vous offre la gamme de vitamines la plus complète pour toute la saison.Vous observez que vos pigeons ne semblent pas avoir envie de s’entraîner ? Mélanger Fly-Plus dans la nourriture ou avec l’eau de boisson durant 4 jours et vous verrez le résultat. Dosage: 2x par semaine 10ml/l ou 20ml/kg nourri- ture. Plus d’info: Vanrobaeys: 056/41.24.07 - info@vanrobaeysnv.be Disponible en France: Ets. Carnelet - 16, Fly-Plus Le 14 mai ont débutés les plus populaires parmi nos championnats. Je vous parle ici des championnats pour les jeunes pigeons. Jusqu’au 21 août inclus, nous sommes à la recherche des successeurs de Léo Smets (Morkhoven) et du ‘’crack pigeonneau’’ de José et Gu- stave Goemaere de Havinnes. Chaque année pour ces championnats, nous recevons des formulaires de parti- cipation à la pelle. La raison de ce phénomène est très simple. De toutes nos compétitions, celle-ci est de plus loin la plus accessible, la plus ouverte avec des condi- tions qui sont réalisables pour n’importe quel amateur colombophile. En ce qui concerne le championnat avec le premier marqué, nous demandons cinq fois le meil- leur résultat de votre premier marqué. Cela ne doit évi- demment pas être chaque semaine le même pigeon. La formule  : ‘’la place remportée multipliée par 100, divisée par le nombre de pigeons participants’’ déter- mine le nombre de points remportés. Evidemment, vous ne pouvez utiliser qu’un seul résultat par weekend. Donc, naturellement vous ne pouvez pas utiliser les résultats des concours de milieu de semaine ou des concours de kermesses. Dans le cas où un concours de weekend serait remis LES CHAMPIONNATS VANROBAEYS-DUIVENKRANT-LA VIE COLOMBOPHILE POUR JEUNES PIGEONS 2016 jusqu’au lundi, il est évident que ce résultat peut aussi être utilisé. Pour le reste, vous pouvez utiliser tous les concours et à toutes les distances. Donc bien évidem- ment aussi les concours Nationaux. En ce qui concerne le championnat ‘’crack pigeonneau’’, nous recherchons le jeune pigeon avec les sept meil- leurs résultats. Pour ce championnat aussi, nous pou- vons tranquillement affirmer que la plupart des ama- teurs possèdent bien au moins un pigeonneau qui aura réussi à remporter sept prix. Est-ce faisable ? Cela a bien évidemment aussi des conséquences Enormément de formulaires envoyés signifie bien évidemment aussi que pour pouvoir se trouver sur le podium, il faut sa- voir (cela va de soi) que la barre est placée très haut. Pour vous donner une petite idée, nous allons énu- mérer ici la série de résultats de Léo Smets (Morkho- ven) vainqueur de l’année dernière. Le vainqueur du championnat avec ‘’le premier marqué’’ a remporté en 2015 les résultats suivants (avec son premier marqué) : 2eme/968 ; 2eme/1189 ; 3eme/1247 ; 7eme/1535 ; et 9eme/1910. Avec un coefficient de 1,541 Léo a bien évidemment devancé tout le monde. Traditionnelle- ment, le championnat ‘’crack pigeonneau’’ se terminait en une bagarre de coefficients. Le vainqueur de 20015 est un pigeonneau exceptionnel. Le ‘’15/1005001’’ de José et Gustave Goemare (Havinnes) a réussi, avec cinq premiers prix et deux deuxième prix, à totaliser un coef- ficient de 2,497. Cinq victoires au cours desquelles ce crack a souvent laissé la concurrence à distance respec- table. On peut donc dire sans se tromper que c’est un véritable crack donc ! Participation Pour pouvoir participer à ces deux championnats, il vous suffit d’envoyer votre formulaire de participation à : Jos Van Durme -- Rijksweg 446 bus 1 -- 3630 Maas- mechelen. Ces championnats seront définitivement clôturés le 31 octobre (le cachet de la poste faisant foi). N’oubliez évidemment pas d’indiquer votre numéro de téléphone ou votre adresse e-mail. Après cette date, plus aucun formulaire ne sera admis !!! Mais vous pouvez aussi télécharger (download) ces for- mulaires pour ces deux championnats ainsi que pour tous les autres championnats du journal via notre site web : www.pitts.be, sous le lien ‘’Duivenkrant kampioen- schappen (Championnats du Duivenkrant). Vanrobaeys Pigeons crack Jeunes Championnat 2016 Nous cherchons le meilleur pigeon jeune avec 7 prix par quatre. Tous les vols sont admissibles. Cependant, aucun des vols en milieu de semaine ou de fête foraine! Dans le cas d’un vol de week-end est retardée jusqu’à lundi, ce résultat sera autorisé à être utilisé. Cela dans la période de 16/05/2015 à 23/08/2015. Participer est seulement possible en envoyant votre formulaire d’inscription à: Jos Van Durme - Rijksweg 446 bus 1 - 3630 Maasme- chelen. Ce championnat sera fermé le 31 Octobre 2016. Date Vlucht Distance 1e dessiné Nombre de pigeons 1 2 3 4 5 6 7 Nom:................................................................................................................................................................ Adresse:..................................................................................................................................................................................... Code postal:.................. Lieu:.................................................................................................................................................. Province:.............................................................................................................................................................................. Tel:....................................................................................................................... Signature: Vanrobaeys Pigeons Jeunes Championnat 2016 Un seul résultat par week-end avec votre pigeon prémier dessiné. Vos 5 meilleurs résultats pour la période de 14/05 t/m 28/08. Tous les vols sont admissibles, sauf les vols au milieu de semaine ou de la foire. Envoyez le formulaire de participation à Jos Van Durme - Rijksweg 446 bus 1 - 3630 Maasmechelen. ATTENTION: retournez pour le 31 octobre 2016. Date Vlucht Distance 1e dessiné Nombre de pige- ons 1 2 3 4 5 Nom:................................................................................................................................................................ Adresse:..................................................................................................................................................................................... Code postal:.................. Lieu:.................................................................................................................................................. Province:.............................................................................................................................................................................. Tel:....................................................................................................................... Signature:
  10. 10. 10 Il y a un peu moins de deux ans, la colonie de Cédric Delbushaye s’était déjà mise à l’honneur en rem- portant une victoire nationale sur l’étape de Cahors. J’avais eu à cette occasion le plaisir de rencontrer Cédric. Et maintenant après une saison 2016 qui l’a vu triompher au point de vue national avec plusieurs top classements dans les différents championnats RFCB, il débute fort en 2016 avec une victoire sur l’étape de Lorris en catégorie yearlings dans un vrai temps de pigeon. Un exploit qui laisse présager que cette saison sera encore excellente. Le colombophile Même si c’est le nom de Cédric qui apparait aux ré- sultats, derrière se cache son papa qui assure égale- ment un part importante du travail dans la colonie Delbushaye. Il s’agit d’une véritable équipe et il faut donc associer Monsieur Delbushaye senior à cette victoire magistrale. C’est il y a un peu plus de 10 ans, en 2002, que Cé- dric s’est intéressé aux pigeons. Il faut savoir que son grand-père avait été colombophile dans les années 80 et que les pigeonniers situés dans le fenil étaient toujours présents. Intrigués et curieux, le jeune hom- me s’est mis à faire des recherches sur notre sport et rencontra celui qu’il ne connaissait pas encore mal- gré qu’il était son voisin : Thierry Jacquemotte grand spécialiste du jeu des femelles et qui allait devenir son mentor. Très vite, il lui offrit quelques pigeons et c’est ainsi qu’il débuta sa carrière colombophile. Il reçut également des pigeons de son voisin et ami Marc Olivier, un pigeon de Vve Caro. Dernièrement, des pigeons de la terreur de la Basse-Meuse, Victor Andot sont venus compléter la base de la colonie. Cédric comme beaucoup d’amateurs s’est également procurés quelques pigeons de vitesse au marché de Lierre avec réussite puisque son « Gros » était un pi- geon redoutable jusqu’à 200km. Méthode et soins Les pigeons mâles et femelles sont joués au veuvage classique. Les mâles couvent 5-6 jours. Les femelles élèvent un jeune et sont ensuite mise au veuvage. Il est à noter que les femelles sont enfermées, nourries et abreuvées au casier durant la journée. Une seule volée quotidienne pour ces dames et ce vers 15h30. Les mélanges utilisés sont le Mariman petite France et le Hoebregts Mariano. Comme complément ali- mentaire, on retrouve les classiques huile d’ail et levure de bière. Pour les soins, on fait confiance au vétérinaire Schroëder avec la vaccination obligatoire en début de saison contre la paramyxovirose et une CÉDRIC DELBUSHAYE DE PETIT RECHAIN Déjà une performance de choix 1er provincial Liège Lorris Yearlings cure contre la trichomoniase. Jamais de cures pour les têtes et un flagyl en milieu de saison si les ré- sultats sont en baisses. Rien de bien sorcier mais un tandem père-fils qui se complètent remarquable- ment bien et un management bien étudié en vue de préparer les coursiers pour les étapes de fond et de grand demi-fond qui sont les objectifs principaux de la colonie de Rechain. C’est peut-être dans cette as- sociation que réside le secret de cette jeune et ta- lentueuse colonie. Meilleur souvenir Le week-end de Cahors probablement car outre la victoire nationale le tandem remporta sur l’étape de Montluçon 10 (59e nat), 91, 187, 193, 264, 329, 337, 487, 535, 720, 941, 993 (12/12) de 3313 yearlings Conclusions Comme je l’avais souligné précédement , lors de la victoire nationale sur Cahors, il est remarquable de constater ( Quoi de plus normal pour un colom- bophile !) qu’un jeune colombophile comme Cédric parvienne en une paire d’années à atteindre les plus hautes marches des podiums. N’oublions pas que les félicitations reviennent également à Bernard, le papa de Cédric, cheville ouvrière de la colonie. Bref, un tandem Père et fils qui fonctionne très bien et qui continue à se distinguer. On note que les résultats sont en constants progrès signe d’une gestion saine et efficace. Nul doute que les pigeons Delbushaye seront encore à l’honneur en cette saison 2016. (JFK) La saison démarre en force Nous voici donc de re- tour à Hermée pour revoir Mireille et Jean- Marc notre sympathique couple colombophile qui continue sa marche vers les sommets de la colombophilie liégeoi- se. En effet, c’est déjà une victoire provinciale 2016 qui est venue enrichir un palmarès déjà bien fourni et ce seulement deux ans après le déménagement vers ce petit village de la Basse-Meuse. Il faut dire que le ma- tériel pigeons est de qualité et la main de Jean-Marc alliée au savoir-faire de Mireille sont des gages de prou- esses et d’exploits. Méthode Il faut savoir que veuvage total est de mise car aussi bien les femelles que les mâles participent aux con- cours. Pour 2016, l’effectif sera composé de 80 voya- geurs (30Vx et 50Yls), +/- 100 pigeonneaux et 30 cou- ples de producteurs. Les voyageurs sont mis en ménage au 1er décembre pour un élevage d’un jeune. Ils élèvent la première tournée des producteurs. Ils sont de nou- veau acouplés vers le 1er Avril pour un couvage de 3-4 jours. Ensuite le veuvage proprement dit commence. Le jour de l’enlogement, ils peuvent se retrouver dans le couloir et au retour, ils restent ensembles jusqu’au soir. Les volées sont effectuées deux fois par jour, matin et soir , 1 heure chaque fois. Les pigeonneaux sont occul- tés à partir du 1er mars jusqu’au 1er juin en respectant une durée de 10 heures de jours, 14 heures de nuit. Pour les jeunes, le régime d’entraînement est identique avec deux volées par jour. Soins De la nourriture de marque Hoebregts est distribuée : élevage classique, spécial et sport. Un supplément de grit et vitaminéral est laissé à libre disposition. Nour- riture au bac commun ainsi que la boisson. Les vitami- nes d’origine Belga-Vet sont distribuées une fois par semaine de préfèrence le mercredi. Avant la saison, outre la vaccination obligatoire paramyxo, trois cures contre la tricho, les champignons et les voies respiratoi- res sont effectués et rien pendant la saison sauf si c’est nécessaire. La sélection se fait sur base des résultats obtenus et des performances en y ajoutant la main de Jean-Marc. Une méthode simple mais des soins régu- liers sont la preuve que le succès et la réussite ne sont pas à chercher dans une « potion magique ». Oupeye 2000 Depuis un peu plus d’un an, Jean-Marc est devenu le Président de la société d’Oupeye 2000. On peut dire qu’au niveau humain le bilan est plus que positif et la bonne ambiance qui règne entre les sociétaires en est la preuve. Par contre, au niveau de l’organisation du groupement Indépendante en général et du convoyage en particulier, il y a encore certaines lacunes dont Jean- Marc m’a fait part et que je me dois de livrer à mes lec- teurs. Je me permets de vous livrer à nouveau des con- statations qui sont malheureusement encore d’actualité à l’heure actuelle Constatation 1 :il y a trop de pigeons blessés aux lâchers lors de la sortie des paniers ( photos à l’appui). Constatation 2 : les pigeons arrivent complè- tement déshydratés des concours de l’indépendante ce qui n’est pas le cas lors des concours nationaux, pour- quoi ? Je ne peux que rejoindre Jean-Marc dans son analyse et je ne peux que me poser des questions. En effet, pour l’amateur au sens noble de terme qui enloge ses pigeons en toute confiance chaque semaine. C’est hallucinant et vraiment consternant. Conclusions Certes, Mireille et Jean-Marc sont connus pour avoir un certain franc-parler, ce qui peut déranger mais il faut reconnaitre qu’ils n’ont pas toujours tort. J’ai rencontré plusieurs colombophiles qui partagent la même opi- nion dans le sens où de nombreux pigeons reviennent blessés ou avec une arrière-aile arrachée alors que ce n’était pas le cas auparavant. Personnellement, je ne peux pas en témoigner malgré un pigeon rentré de Tre- lou avec une arrière aile arrachée, j’ose espérer que ce n’est qu’un malheureux hasard mais je sais également que nos mandataires ont décidé de réagir et de faire face aux critiques. Signe déjà d’une prise de conscience qui sera salutaire pour le bien-être de nos pigeons. Le sport colombophile a besoin tout le monde et il faudrait peut-être ouvrir le débat au sein des sociétés et que nos mandataires en cette année de pré-olympiade ail- lent à la rencontre des amateurs et pourquoi pas se partager la tâche en se rendant dans les différents lo- caux. En espérant être entendu encore toutes mes féli- citations à Mireille et Jean-Marc pour cette victoire mais aussi pour l’officialisation de leur union donc bravo aux jeunes mariés et pas trop de folies pour la nuit de noce. (JFK) LE TANDEM JACQUEMAIN-HUMBLET DE HERMÉE 1er Provincial Liège de Lorris /1462 V.
  11. 11. 11 Jusqu’au 12 juin inclus, le ciel de New York sera le théâtre d’un magnifique spectacle dans lequel les pigeons tiendront le premier rôle. Environ deux milles pigeons seront lâchés sur un ancien por- te-avion et ils seront équipés de petites lampes led placées sur leurs pattes: ces lumières seront contrôlées à distance grâce à une télécommande. Le résultat? Une chorégraphie improvisée dans le ciel. Le spectacle durera environ trente minutes. Les spectateurs pourront assister au spectacle de- puis une tribune.  Les visiteurs pourront rentrer gratuitement à l’intérieur mais ils devront s’enregistrer au préalable. Il y a déjà une liste d’attente. L’artiste à la base de ce projet, monsieur Riley, a choisi de lâcher les pigeons à partir d’un an- cien porte-avion. La raison est simple: au début du vingtième siècle, la marine américaine dispo- sait de plusieurs colombiers militaires sur une île toute proche. Riley a eu l’idée de ce projet après avoir lu un manuel militaire expliquant les missions spéciales confiées à des pigeons.  Avec son show, Riley espère pouvoir faire quelque chose contre le déclin de la colombophilie à New York. Dans les années 1960, il y avait encore en- viron un millier d’amateurs mais aujourd’hui, les rues de New York ne comptent à peine que 200 colombophiles. Après le spectacle final du 22 juin, les pigeons seront confiés à un amateur de Brook- lyn qui a perdu toute sa colonie il y a peu dans un incendie. Bons débuts de saison pour les amateurs de Guéret La famille BERGERON. Très bon début de saison pour la famille BERGERON, à BELLEGARDE en Marche (23190), Gilbert, le grand-père et Pierre-Yves le petit-fils jouent l’un contre l’autre dans la société de la Colombe Guéretoise. Malgré des con- ditions météorologiques pas toujours favorables, les concours du mois d’avril se sont dans l’ensemble plutôt bien déroulés. Gilbert a fêtait il y a quelques mois ses 85 ans et conti- nue de s’occuper de ses pigeons avec la même rigueur afin de battre son petit-fils chaque dimanche. A Vierzon, Gilbert fait 19 prix par 4 sur 36 pigeons enlo- gés, et Pierre-Yves en classe 26 sur 42. A Saran, 23/36 pour Gilbert et 21/40 pour Pierre-Yves. Enfin, sur le concours d’Angerville, Gilbert gagne en société et fait 3ème  et 7ème  sur 1380 en groupement. Pierre-Yves fait 5 et 6. Militaire de carrière et, à son colombier que 2 jours par semaine, Pierre-Yves fait de son mieux pour maintenir ses pigeons en forme et faire de bons résultats. Pour cela c’est Gilles, son père qui essaye au maximum d’être présent en l’absence de Pierre-Yves parti en mission sur Paris pour tout le mois de mai. Ils doivent désormais entraîner les pigeonneaux et préparer leur colonie aux concours de fond qui commencent début juin, au pro- gramme Boves, Wavre, Bruxelles, Anvers et Hoegaarden, soit 5 concours de 500 à 800km. Ils tiennent tous les 3 à remercier tous les amateurs de la société de Guéret pour la bonne ambiance dans laquelle les colombop- hiles sont contents de se retrouver chaque weekend de mi-avril à début août. La colombophile est avant tout une passion qui doit se pratiquer entre amis dans la bonne humeur. La compétition entre ces amateurs se déroule dans une bonne convivialité, les anciens se retrouvent tous les jeudis chez Gilbert pour le café du matin. Quelle surprise, le jour de ses 85 ans, les amis colom- bophiles de Gilbert, JC Gaumet, Raymond Gauthey, Claude Galateau, Michel Sionneau, Pierre Ott, Pierre Persignat, James Godard et Robert Duron sont venus avec le casse-croûte, le matin pour lui souhaiter son an- niversaire. Quelle belle image de la Colombophilie. Jean-Claude GAUMET. Le champion 2015 de Guéret, Jean-Claude Gaumet a bien débuté la saison et il est très accroché par le doy- en Gilbert Bergeron et son petit fils Pierre-Yves. Jean-Claude GAUMET réalise les prix suivants : Vierzon du 24 avril, 135 km, 820 pigeons engagés, 1, 2, 6, 7, 8 et 22 prix sur 34. Saran du 30 avril, 218km, 1920 engagés, 3, 5, 9, 10, 19 et 16 prix sur 32. Châteaudun du 7 mai, 240km, 1604 engagés, 7, 9, 11, 22, 24 et 18 prix sur 29. Ce qui fait 59% de prix pour ce début de saison. Gilbert BERGERON fait éga- lement une belle entrée en matière et réalise les prix suivants : Vierzon du 24 avril, 140km, 820 engagés, 4, 5, 21, 25, 51 et 19 prix sur 34. Saran du 30 avril, 222km, 1920 engagés, 6, 7, 17, 23, 29 et 25 prix sur 34. Angerville du 14 mai, 263km, 1389 engagés, 3, 7, 29, 32, 38 et 12 prix sur 32 et vainqueur à la société de Guéret. Soit 56% de prix sur ces 3 concours. André BONNETAT Résultats Didier et Serge HOFLACK La forme est toujours là. Le tandem Serge et Didier continue de rafler les premières places. Bourges du 15 mai 2016, 411 km, les 8 plus gran- des vitesses de 19000 pigeons. Au groupement de Boulogne sur mer, 1419 vieux pigeons enlogés : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 16, 17, 18, 36 et 29 prix de 52 enlogés.  Bourges Yearlings 411 km 453 Pigeons : 1,2,3,4,6,7,8,10,13,14,15,24,26,36 39,  19 prix de 36   Pontoise du 15 mai, 2571 Pigeons 185 km, au grou- pement: 1,2,3,4,5,7,9,10,14,19,28,31,47,50,5,68,71,73,79,82 ,85,89,91,94,97,100,101, 57 prix par 10  77 prix de 92 engagés prix par 4 André BONNETAT Martial MAINDRELLE La fête continue Au groupement du Calvados en Normandie : Le 8 mai, NIORT, 309km 2447 engagés, Martial réa- lise 42 prix sur 84 engagés, soit 50%. 8, 9, 10, 11, 15, 39, 49, 51, 63, 72, 86, 89, 90, 92, 93, 112, 114, 115, 116, 118, 135, 136, 138, 152, 153, 156, 170, 227, 229, 233, 234, 300, 314, 402, 430, 435, 454, 458, 464, 467, 483, 527. Le 15 mai, c’est rebelotte sur le concours de ST YRIEX à 416km, 1575 engagés et c’est à nouveau un carton plein avec 49 prix de 78 enlogés et 62% de prix.1, 2, 3, 4, 8, 10, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 21, 30, 31, 40, 41, 52, 58, 65, 66, 67, 70, 80, 92, 93, 105, 108, 109, 120, 134, 137, 166, 171, 174, 181, 231, 233, 234, 235, 240, 263, 265, 306, 333, 339, 388, 390, 394. Les concours se suivent et les résultats sont toujours aussi excellents, espérons que la colonie va tenir le haut du tableau jusqu’à la fin de saison qui est longue, mais nous pouvons compter sur la ténacité de Martial qui amène avec doigté ses cracks en excellente condition. André Bonnetat LES COLONIES EN FORME (FRANCE) ‘Fly by Night’: des pigeons équipés de lampes led survoleront le ciel New York
  12. 12. 12 21/05/16 Chalon sur Saone Centre Est 2.490 Yearlings : 1er, 63, 196, 221, ... de 25 engagés Club Fond Wallonie 1.315 Yearlings : 1er, 8, 53, 61, 127,... & 8 de 25 engagés  Noyau Direct  1.159 Yearlings : 1er, 8, 44, 50, 107, 148, 293, 299 de 25 engagés  Noyau 1000 Yearlings 1.132p.: 1er, 7, 41, 47, 101, 142, 285, 291 de 25 engagés Vainqueur Chalon sur Saône Centre Est 2.490 Year- lings  Vainqueur Club Fond Wallonie de 1.315 Yearlings & pigeons le plus rapide des 4.753 pigeons 21/05/16 Chalon sur Saône Centre Est 6.746 Vieux : 3, 951, 1.077 de 6 engagés Noyau Direct  2.876 Vieux : 1er, 401, 464 de 6 enga- gés  Noyau 1000 Vieux 2.718p.: 1er, 383, 444 de 6 engagés  Liége-Namur-Luxembourg  1.288 Vieux : 1er, 91, 110 de 6 engagés Vainqueur Club Fond Wallonie de 3.438 Vieux 21/05/16 Jouy - le - Châtel Local Silly: 60 juniors : 1 - 2 - 11 - 16 - 19 - 20 et 6 de 11 engagés L’Espoir : 446 juniors : 14 - 15 - 59 - 95 - 101 - 106 - 124 - 125 - 127 et 9 de 11 Entente des 9 : 1030 juniors: 14 - 16 - 105 - 220 - 236 - 248 - 299 - 305 - 312 et 9 de 11 21/05/16 Nanteuil  Pont à Celles 271 Vieux  1 -11 -15 -18 -22 -33 -42 -43 ----  et 15 de 29 engagés 252 Yearlings  6 -9 -10 -11 -14 -15 -20 -33 -----  et 20 de 25  engagés 21/05/16 Gien Pont à Celles  633 yearlings  11 -24 -42 -71 -202  et 5 de 5 enga- gés 21/05/16 Jouy L’espoir 336 Vieux : 1-14-15-18-19-34-51-66-77-80-86- 94-96-108-109-111- & 16 prix sur 29 Enlogés 446 juniors : 28-36-40-48-51-57-64-70-92-100- 118-137- 12 prix sur 32 Enlogés L’espoir + Collégial 948 Vieux :1-18-21-25-26-68-103-130-170-173- 186-198-202-260-263-268-276- 17 Prix sur 29 Enlogés 1030 Juniors: 41-61-68-84-90-98-121-131-198- 234-277-340-343- 13 Prix sur 32 Enlogés Local Silly : 64 Vieux : 1-2-3-4-5-8-12-15-16-18-19-20-21- 13 Prix de 29 Enlogés 60 Juniors : 4-5-6-8-9-10-12-13-14-18- 10 Prix de 32 Enlogés 21/05/2016 Jouy 225Km410 La collégiale 598 Vieux: 2-10-39-77 & 9 prix de 16 engagés. 577 Juniors: 2-20-46-54-55-78 & 9 prix de 16 engagés. Doublage Marche - Nivelles                                                                                                                                                235 Vieux: 1-3-18-36-37-59  & 6 prix de 16 enga- gés 314 Juniors: 1-16-38-44-45-59 & 7  prix de 16 engagés 21/05/2016 Toury 309 km Centre -Charleroi 1034 Juniors : 10-74 & 3 prix de 4 Doublage Marche - Nivelles                                                                307 Juniors: 2-25-102  & 3 prix de 4 21/05/16 Chalon sur Saone 132 vieux : 1° pr mar -5°-6°-14°-23°-31°-40° sur 12 vieux 319 juniors:  6°-23°-47°-105° C-F-W 3.438 Vieux: 25° ce pigeon a déjà étais 2 fois as pigeon provincial 21/05/16 CHALON-S-SAONE Marbaix-la-Tour 131 vx – 1er-34-37-39 & (4/12) Entente des 5 786 vx – 2-210-220-230 & (4/12) 1er Provincial Hainaut de 1.230 vx 1er EPR Hainaut Brabant Wallon de 1.578 vx 3è Club Fond Wallonie de 3.438 vx Dans le Top 15 de 6752 vx Centre & Est (femelle de 2012) 21/05/16 LAON (Courcelles)  112 vx – 21-35 & (2/3)(femelles) 21/05/16 JOUY-LE-CHATEL (Courcelles) 236 vx – 46-47-48 & (3/4) - femelles 198 y. – 36-38-39-58 & (4/4) - femelles Charleroi 2012 811 vx – 150-152-157-267 & (4/4) 684 y. – 85-87-89-153 & (4/4) 21/05/16 LORRIS (Marbaix-la-Tour) 268 vx – 2-7-18-21-22-34-36-40-41-42-49-52- 54-57-61-62-74-75-84-85-86 &  (21/34) males & femelles 195 y. – 3-8-12-17-19-35-47-64 & (8/13) – males et femelles Alliance Nouvelle 847 vx – 9-17-64-68-70-104-106-124-125-131- 153-159-166-173-193-195-229-230-273-276- 277- & (21/34) 554 y. – 6-37-55-64-70-132-164 & (7/13) Hainaut Namur 1.416 vx – 10-19-85-90-92-132-134-159-160- 178-204-210-222-232-257-262-307-309-371- 378-379-447-452-467 & (24/34) 1.106 y. – 7-54-76-87-99-192-238-310 & (8/13) 21/05/16 Jouy le châtel Local Erquelinnes 133 Vieux : 1, 5, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 16, 20, 22, 27, 33, 35, 38, 40, 41, 45 & 19 de 55 engagés 149 Yearlings  : 5 (1er marqué), 6, 11, 12, 13, 31, 32, 41, 43 ... et 9 prix de 27 engagés LES BELLES PERFORMANCES
  13. 13. 13 21/05 Trélou Grace Hollogne vieux 191p.: 2, 3, 7, 9, 10, 19, 20, 24, 26, 32, 33, 39, 43, 46, 56, 57, 60, 63 & 18 sur 44 yearlings 365p.: 8, 24, 43, 55, 63, 65, 79, & 7 sur 17  21/05/16 Toury  Yearling 275p.: 2e,3e,8e,9e,18,21,22,27,28,33,47 & 11/13 et 9 par 10 21/05/16 Nanteuil Entente Couvin-Gochenee-Presgaux-Virelles et Froidchapelle Vieux 325p.: 1.2.4.6.9.12.25.31 & 1113 Yearlings 539p. : 1.2.3.4.5 & 59  21/05/2016 Nanteuil (195 kms) Local de Florennes 92 vieux: 9 (1/1)  208 yearlings: 2 - 3 - 11 - 15 - 18 - 25 - 26 - 27 - 28 - 44 - 51 - 55 - 64 - 65 (14/26) Dinant & Florennes 150 vieux : 9 (1/1) 264 yearlings: 2 - 3 - 12 - 18 - 22 - 29 - 30 - 31 - 32 - 60 - 69 - 75 - 86 - 87 (14/26) Condroz Famenne 507 vieux: 9 (1/1) 692 yearlings: 2 - 3 - 13 - 23 - 31 - 47 - 48 - 49 - 50 - 107 - 132 - 154 - 176 - 179 - 187 - 207 (16/26) 21/05/2016 Chalon sur Saone (392 kms) Local de Florennes 101 vieux: 6 - 9 - 10 - 11 - 14 - 17 - 20 - 21 - 22 - 25 - 26 - 29 - 31 - 33 (14/38) 21/05 Baden 131.638 Km 242 pigeons : 11.12.14.15.16.17.21.23.24.24.26.30.31a.3 1b.35.36.37. et 17 prix dans les 37 premier & 33 enlogés 17 prix Le pigeon premier chez moi est le même que le week end passé 18011/15 souche Carlier X Janssen 21/05/16 Ecouen 377 Vieux : 1, 2, 17, 18, 23, 33, 47, 109, 154 & 9/9 490 Yearlings : 8, 9, 11, 35, 37, 245 & 6/6 Pointeur général dans 867 pigeons Local 89 Vieux : 1, 2, 3, 4, 7, 8, 10, 22, 31 & 9/14 76 Yearlings : 1, 2, 3, 5, 6, 33 & 6/6 21/05/16 toury 132 Vieux: 11, 12, 13 & 3/9 21/05/16 Jouy Charleroi 2012 819 Vieux : 9,10,55,61,69,137,147,177,187,196 de 25 engagés 687 Yearlings : 1,2,37,42,87,99,110,186, de 17 engagés Local 236 vieux : 3, 4, 20, 21, 23, 42, 45, 54, 60, 64 de 25 engagés 198 Yearlings : 1er, 2, 17, 19, 35, 43, 46  de 17 enga- gés 21/05 Ecouen Club 181 jaarlingen: 3-5-7-8-10-11-25-30-44  9/9 Verbond  545 jaarlingen: 6-14-21-28-35-36-102- 119-158  9/9 21/05 Toury   Club 52 oude : 1-8-13-17  4/6 Verbond: 307 oude: 2-15-59-70-95  5/6 21-05-16 Toury   Vieux 329 pigeons : 15-23-41-57  sur 5  engagés Yearling 285 pigeons : 30-33-44 sur 5 engagés  21/05/16 Le mesnil 161 km 434 vieux 2éme, 71, 100, 131 sur 10eng 504 yearling 41, 60, 103, 106, 108, 110, 132, 145 sur 13eng Vitesse des 1er 1823 mn sachant que Leforest et le point avant du sous groupement de Lille Si les resultats sont importants! Cet additif favorise la bonne condition de vos pige- ons ainsi qu’une endurance optimale durant toute la saison colombophile. Il aide également à une récupé- ration suite à des grandes fatigues. Ce produit vous offre la gamme de vitamines la plus complète pour toute la saison.Vous observez que vos pigeons ne semblent pas avoir envie de s’entraîner ? Mélanger Fly-Plus dans la nourriture ou avec l’eau de boisson durant 4 jours et vous verrez le résultat. Dosage: 2x par semaine 10ml/l ou 20ml/kg nourri- ture. Plus d’info: Vanrobaeys: 056/41.24.07 - info@vanrobaeysnv.be Disponible en France: Ets. Carnelet - 16, Rue Gabriel Peri - 59620 Aulnoye-Aimeries- 03 27 39 13 23 - 06 14 58 48 09 Fly-Plus

×