Formation incendie

10,360 views

Published on

Final du power point normalement

0 Comments
10 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
10,360
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
30
Actions
Shares
0
Downloads
715
Comments
0
Likes
10
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Formation incendie

  1. 1. FORMATION INCENDIE/ATEX
  2. 2. Triangle du feu
  3. 3. Définitions usuelles Le Point éclair Température à laquelle un liquide émet des vapeurs en quantité suffisante pour former avec l'air un mélange inflammable, mais insuffisante pour que la combustion puisse continuer elle-même Le Point de flamme Température à partir de laquelle un liquide émet des vapeurs en quantité suffisante pour que la combustion, une fois amorcée, puisse continuer d'elle-même Le point de flamme est légèrement plus élevé que le point éclair C'est ce dernier qui, déterminé à l'aide de méthodes normalisées, doit être pris en considération pour évaluer les risques d'inflammation présentés par un liquide donné
  4. 4. Le Point d'auto inflammation Température à laquelle la réaction de combustion s'amorce d'elle-même Cette température, variable suivant la méthode utilisée pour sa détermination, est influencée par la dimension, la forme et la nature des parois des récipients qui contiennent le mélange air-vapeurs inflammables, ainsi que de la pression de celui-ci et de nombreux autres facteurs
  5. 5. Point d'auto inflammation Point de flamme Point éclair
  6. 6. Propagation Plancher en caillebotis La convection  Le rayonnement    Cloison métallique Foyer initial Le déplacement de matière La conduction
  7. 7. Conduction: Quand les matériaux solides, de par leur nature plus ou moins conductrice de la chaleur, la transportent sans déplacement de matière
  8. 8. Convection: Quand la chaleur est transportée par des gaz à haute température, le déplacement se faisant normalement de bas en haut (l'air chaud monte)
  9. 9. Rayonnement: Quand les matériaux très chauds (incandescents) émettent des rayonnements qui transportent la "chaleur" en ligne droite
  10. 10. Déplacement d'objets enflammés: Quand il y a explosion, transport par le vent de flammèches (feux de forêts), chute d'objets enflammés (rupture d'un toit), écoulement de liquides en feu
  11. 11. Les Fumées Les fumées ne doivent en aucun cas être considérées comme des déchets inertes Elles sont un véritable DANGER. INFLAMMABLES TOXIQUES OPAQUES RAYONNANTES MOBILES
  12. 12. Flash-over Généralisation brutale d'un incendie à l'ensemble d'un local par auto-inflammation Signes d'alarme : - le foyer "couve" - la chaleur est intense - des flammeroles se développent à la limite fumée/air - les fumées sont stratifiées et s'abaissent fortement
  13. 13. Backdraft Fumées surchauffées, accumulées dans un volume clos, explosant lors d’un apport d’air
  14. 14. Methodes d’extinction
  15. 15. RIA (Robinet d’Incendie Armé) • Système de lutte contre l’incendie efficace par ça facilité d’utilisation • Le R.I.A est utilisable par tous, pas exclusivement aux sapeurs pompiers • Pas de formation spécifique à son utilisation Son utilisation est expliquer par un panneau à de celui ci
  16. 16. Sprinkler • Les sprinklers sont un bon premier moyen de lutte contre l’incendie : • Ils couvrent une zone plus ou moins importante en fonction de la tête de diffusion • Permet d’éteindre ou de contenir l’incendie en attendent les secours • Autonomie lié à la réserve d’eau disponible
  17. 17. • Les ampoules de verre ont plusieurs couleurs en fonction de leur résistance au feu
  18. 18. Détecteur de fumées • Le détecteur de fumées ( DAAF ) émet une alarme sonore par un dispositif intégré lorsqu'il détecte une opacité lié à la fumée. • Emplacement d’installation : il est conseillé d'en mettre au moins un par étage, Il doit être placé au plafond, à environ 50 cm de l'entrée de la pièce à protéger.
  19. 19. Une classe pour chaque feu Classe A : FEUX SECS Feux de matières solides, qui intéressent particulièrement les matériaux à base de cellulose tels que : bois, tissus, papiers, fourrage, etc. Classe B : FEUX GRAS Feux de liquides combustibles, Alcool, essence huile, etc. (Hydrocarbures ) et de solides liquéfiables, (Paraffine, graisses etc.) Classe C : FEUX DITS DE "GAZ" Ce sont des feux qui se produisent avec : le butane, le propane, le méthane, le gaz de houille, l'acétylène… Classe D : FEUX DE MÉTAUX (sodium, magnésium, aluminium)
  20. 20. Ps: le feu électrique n'existe pas C'est un feu de matériel électrique sous tension Nous pouvons trouver un feu de la Classe A (feu de câblage, moulure) ou bien de la Classe B (feu de transformateur, huile) • Le danger, que présente une intervention, sur ce genre de feu, c'est l'électrocution • Il est donc important que le matériel d'intervention soit adapté d'une part à la nature du risque (le feu) et d'autre part au danger d'électrocution
  21. 21. Homologation spéciale "DIÉLECTRIQUE" Tout extincteur prétendant à cette classification, subit un essai de conductibilité électrique L'extincteur agrée doit porter la mention: "NON CONDUCTEUR D'ÉLECTRICITÉ"
  22. 22. On distingue deux Types d'appareils extincteurs Appareil à pression permanente : Le produit extincteur est en permanence sous pression Appareil à pression auxiliaire : L'agent de propulsion est contenu dans une cartouche interne (Sparclet) Il n'est libéré qu'après percussion au moment de l'emploi Il existe 3 agents extincteurs L'EAU La POUDRE Le CO2
  23. 23. Les classes de feu et le type d’extincteur a utiliser
  24. 24. Action des extincteurs • EAU+ADDITIF: REFROIDISSEMENT • POUDRES ABC,BC,D: INHIBITION • CO2: ETOUFFEMENT
  25. 25. Portée d’un appareil portatif • PORTEE EFFECTIVES: • CO2: 1,50M • EAU: 4,00M • POUDRE: 4,00M • E50 ET P50: 12 A 14 M
  26. 26. Distances d’utilisation préconisées • CO2: 1M A 1,50 • EAU: 1,50 A 2M • POUDRE: 3M A 4M
  27. 27. Temps d’utilisation d’un appareil portatif ORDRE DE GRANDEUR: • CO2: 10 SECONDES ENVIRON • EAU: 30 SECONDES ENVIRON • POUDRE: 20 SECONDES ENVIRON
  28. 28. La durée minimale de fonctionnement des extincteurs est de: - 6 secondes pour les appareils dont l'agent extincteur a une masse inférieur ou égale à 3 kg - 9 secondes pour les appareils dont l'agent extincteur a une masse supérieure à 3 kg et inférieure à 6 kg - 12 secondes pour les appareils dont l'agent extincteur a une masse égale ou supérieur à 6 kg
  29. 29. Constitution de l’extincteur • CO2: • Un corps en aluminium ou en acier contenant du dioxyde de carbonne a l’etat liquide qui passe a l’etat gazeux au moment de l’utilisation mais celui-ci sort a une temperature de – 80°. • Un organe de mise en fonctionnement constitue d’une poignee de portage et d’un levier de commande. • Poudre et eau: • Un corps en acier • Un organe de mise en fonctionnement constitue d’une poignee de portage faisant office de levier • Un organe de projection: tuyaux et soufflette • Une cartouche de co2 ou sparklette servant d’energie auxilliaire et un tube plongeur
  30. 30. ATEX Atmosphère Explosive Directives européennes : - 94/9/CE ou ATEX 137 : équipements en zone ATEX. - 1992/92/CE ou ATEX 100A : sécurité des travailleurs. Définition du code du travail : Art. R4227-43 c. du Travail Est une atmosphère explosive, au sens de la présente section, un mélange avec l'air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la combustion se propage à l'ensemble du mélange non brûlé.
  31. 31. 2 types d’explosion • Détonation : lorsque la vitesse du front de flamme dépasse la vitesse du son des gaz brulés (supérieure à 10 km/s) • Engendre une onde de choc plus rapide que le front de flamme (supersonique)
  32. 32. • Déflagration : lorsque la vitesse du front de flamme est inférieure à la vitesse du son dans le milieu
  33. 33. Zonage Art. R4227-50 c. du Travail : L'employeur subdivise en zones les emplacements dans lesquels des atmosphères explosives peuvent se présenter Tableau récapitulatif :
  34. 34. Signalisation
  35. 35. Les limites d’explosivité LIE : limite inférieure d’explosivité LSE : limite supérieure d’explosivité DE : domaine d’explosivité
  36. 36. Equipements utilisés en ATEX Directive 94/9/CE : Cette directive concerne tous les appareils et systèmes de protection, qu’ils soient électriques, thermiques, pneumatiques et hydrauliques. Elle ne s’applique pas : - Dispositifs médicaux - Équipements domestiques et non commerciaux - Équipements de protection individuelle - Les navires de mer - Les moyens de transport publics - Le matériel militaire
  37. 37. Equipements utilisés en ATEX 2 groupes : 3 catégories :
  38. 38. Equipements utilisés en ATEX Exemple de marquage spécifique : G : Gaz, vapeurs, brouillard / D : Poussières
  39. 39. Les explosimètres • contrôle l’atmosphère entre 0 et 100% de la LIE • 2 types :  Explosimètres fixes  Explosimètres portatifs
  40. 40. Moyen de lutte  Agir sur les combustibles • Remplacer le produit combustible par un autre incombustible ou moins combustible • Jouer sur la granulométrie • Ajouter des solides inertes à des poussières combustibles • Maîtriser les paramètres du procédé (température, pression…) en fonction des caractéristiques physico-chimiques des produits • Maintenir la concentration du combustible hors de son domaine d’explosivité (captage à la source des vapeurs ou des poussières, dilution, nettoyage régulier des couches de poussières…)
  41. 41. Moyen de lutte  Mettre en place des mesures organisationnelles • Plan de prévention. • Autorisation de travail, validée par une personne compétente désignée par l’employeur. • Interdiction de fumer. • Port de vêtements de travail appropriés faits de matériaux qui ne produisent pas de décharges électrostatiques. • Formation des intervenants avec vérification de la connaissance du balisage.
  42. 42. La Sécurité dépend de vous !!!! -Connaissance des locaux -Attention aux locaux contenant les produits dangereux -Méfiance aux produits dangereux -Ou se trouve l’alarme la plus proche ?
  43. 43. - Désenfumage automatique/mécanique - Moyen d’extinction automatique - Ou se trouve l’extincteur le plus proche ? - Savez-vous vous en servir ? - Quels feux éteint-il ? - Est-il adapté au risque auquel vous êtes confronté ?
  44. 44. - Les consignes de sécurité - Point de rassemblement - Si vous avez besoin d’appeler les sapeurs pompiers, qu’allez-vous leur dire ? - Adresse exacte de votre lieu de travail
  45. 45. - Issues de secours dégagées - Accès facile aux RIA, extincteurs, organes de coupure … - Ne pas mettre d’obstacles gênant la fermeture des portes CF (Coupe-feu) - Attention aux stockages - Signaler les détériorations
  46. 46. - Ranger correctement les produits - Limiter l’utilisation de produits dangereux - Respecter les consignes et les étiquetages - Bonne ventilation des locaux
  47. 47. - Couper les appareillages si besoin le soir - Relire régulièrement les consignes de sécurité - Relire régulièrement la notice d’utilisation des extincteurs ou autre - Pas stationné son véhicule devant les poteaux d’incendie ou devant les voies d’accès pompiers pour ne pas ralentir leur intervention
  48. 48. CONCLUSION

×