Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

MDM et BI : practices similaires, complémentaires ou différentes ?

3,574 views

Published on

Cette présentation s'adresse a des responsables BI et montre l'apport d'une approche MDM dans leurs projets BI ou pour élargir l'impact de leur activité

Published in: Technology
  • Be the first to comment

MDM et BI : practices similaires, complémentaires ou différentes ?

  1. 1. Informatica Day 2011 MDM et BI : practices similaires, complémentaires ou différentes ? 6 Octobre 2011 Gad BENCHIMOL Directeur EPM / BIgad.benchimol@businessdecision.com Antoine CHAUVET MDM Practice Managerantoine.chauvet@businessdecision.com
  2. 2. Agenda Présentation de Business & Decision MDM & BI, positionnement ? Les apports du MDM à la BI 3 cas concrets où les synergies s’expriment Projets MDM – Quel rôle pour les acteurs de la BI ? 2
  3. 3. Agenda Présentation de Business & Decision MDM & BI, positionnement ? Les apports du MDM à la BI 3 cas concrets où les synergies s’expriment Projets MDM – Quel rôle pour les acteurs de la BI ? 3
  4. 4. Business & Decision aujourd’hui Business Intelligence (BI) Master Data Management (MDM) Gestion de la Relation Client (CRM) E-business (Web) Management Consulting  Modèle d’experts  Double compétence : métier et technologie.  Modèle de Delivery adaptable Accompagnement de bout en bout :  Conseil  Intégration de systèmes  Conduite du changement  Maintenance  Hébergement 4
  5. 5. Agenda Présentation de Business & Decision MDM & BI, positionnement ? Les apports du MDM à la BI 3 cas concrets où les synergies s’expriment Projets MDM – Quel rôle pour les acteurs de la BI ? 5
  6. 6. Soyons pratiques … 05/11/2011 06/11/2011 Id Client Produit Point de vente Date Montant 92584789 Jeanne ROBERT TXF98 Nanterre 05/11/2011 429 € 92585432 Jeanne GRANIER TXF98-TT La Défense 06/11/2011 419 € …. 6
  7. 7. De la transaction aux dimensions Id Client Nom client Id PdV Libellé PdV 125124 Jeanne ROBERT 454562 Nanterre 651233 Jeanne GRANIER 632297 La Défense … …Id Client Produit Point de vente Date Montant92584789 125124 66581 454562 06/11/2011 429 €92584790 651233 21877 632297 07/11/2011 419 €…. Id Produit Libellé Produit 66581 TXF98 21877 TXF98-TT … 7
  8. 8. Les données Référentielles Vs Transactionelles Quelles sont les particularités des données référentielles :  Leur cycle de vie est plus lent Clients  Elles pré-existent à la transaction  Elles ont un nombre moins élevé Fourni d’occurrences et sont organisées selon : Géo sseurs  1 niveau  nomenclature Ventes  N niveaux  hiérarchie  Les processus transactionnels ne les impactent pas Produi Temps  Elles ne sont pas propres à un métier mais ts largement partagées  … Elles sont souvent mal gérées dans les entreprises … Les Master Datas ont un impact direct ou indirect sur tous les processus et usages du SI, elles contextualisent les indicateurs BI pour leur donner du sens 8
  9. 9. Les données de référence pour la BI La BI ne s’intérresse pas particulièrement aux attributs des master data, mais prioritairement aux liens, aux rattachement hierarchiques à des fins d’analyse.
  10. 10. Agenda Présentation de Business & Decision MDM & BI, positionnement ? Les apports du MDM à la BI 3 cas concrets où les synergies s’expriment Projets MDM – Quel rôle pour les acteurs de la BI ? 10
  11. 11. Les apports du MDM à la BI • Notion de dimensions conformes : Définition de dimensions, d’attributs et de hiérarchies communes Disposer de référentiels au travers des magasins de données pour les transverses aux projets analyses cross domaines BI : un pré requis à la BI • Une approche de modélisation mature d’entreprise Qualité de données : un • Une barrière sérieuse au succès de la BI… enjeu critique qui • …qui ne peut être franchie qu’en organisant les concerne autant les contributions des « lines of business », au travers directions fonctionnelles d’une approche de gouvernance de données que l’IT • Un référentiel de données, s’il définit comme un service autonome indépendamment des usages, Une valeur ajoutée donne plus de sens et de valeur à n’importe quelle qui ne se limite pas au données : transactionnelle/décisionnelle, données seul périmètre structurées / non structurées traditionnel de la BI 11
  12. 12. Les enjeux BI liés à la mise en œuvre d’un MDM :l’exemple de la direction financière Challenges métiers Besoins Obtenir de la transversalité malgré  Cohérence cross systèmes, BU l’existence de silos et garantir une  Consolidations métiers et vue locale (autonomie d’action) et analytiques optimisées globale (contrôle)  Réduction des délais de clôture  Rapidité de rationalisation Anticiper les Fusions / Acquisitions , financière changements d’organisation et  Analyse à périmètre courant et mesurer leurs impacts constant Accroitre l’agilité  Alignement des systèmes BI avec le Ajuster la stratégie en fonction des Business résultats  Modèle référentiel souple  Propagation automatisée dans le SI  Historisation des versions de Garantir la conformité réglementaire données  Traçabilité des actions  Certifications des résultats 12
  13. 13. Agenda Présentation de Business & Decision MDM & BI, positionnement ? Les apports du MDM à la BI 3 cas concrets où les synergies s’expriment Projets MDM – Quel rôle pour les acteurs de la BI ? 13
  14. 14. Cas 1 - Amélioration de la qualité des reporting BI  Le cas : Quelques résultats analytiques : CA moyen par client : 424 €  CA du premier PdV : 429 € CA moyen sur le segment téléviseur : 424 €  CA consolidé de la DD 92 : 848 €05/11/2011 06/11/2011  Le problème, quelle pertinence dans les résultats si : 1. Jeanne ROBERT s’est mariée à Hervé GRANIER et a changé de nom en Jeanne GRANIER ? 2. Le point de vente de La Défense est rattaché à la direction départementale 75 depuis le 06/11/2011 ? 3. Les téléviseurs TXF98 et TXF98-TT correspondent au même modèle issu de deux fournisseurs différents ? 14
  15. 15. Cas 1 - Amélioration de la qualité des reporting BI Gestion Gestion MDM  Le processus d’évolution est simplifié et industrialisé DWH  Le délai de prise en compte des changement est réduitData Steward BI2 BI1  Les dimensions sont conformes et les transactions en cohérence avec ces dernières  La qualité des reporting est accrue Fonctionnalités MDM clés  Les indicateurs et TdB issus de différents systèmes BI peuvent être Modèle de données intègre comparés Références croisées  Les résultats sont auditables Lineage Gestion de versions Intégration avec l’existant
  16. 16. Cas 2 - Collaboration MDM / BI pour la pertinence descampagnes marketing  Le cas : Constats fréquents  Le SI du canal web n’a pas connaissance de l’achat réalisé en magasin et réciproquement  Le marketing ne fait pas le lien entre05/11/2011 07/11/2011 12/11/2011 Jeanne GRANIER et son mari Hervé pour affiner sa relation client  Le problème :  Les « vues » magasins et Web ne sont pas consolidées  Le rapprochement par foyer n’est pas assuré  Les données utilisées pour calculer la segmentation client et pour réaliser le ciblage sont partielles 16
  17. 17. Cas 2 - Collaboration MDM / BI pour la pertinence descampagnes marketing DWH Web Marketing /  La solution MDM consolide les deux Qualité fichier canaux (aspects qualitatif et MDM quantitatif) Marketing  Les métiers ont la main pour arbitrer les fusions, gérer les conflits & rejets  Le datamart marketing calcule les DWH Magasins scores et les fournit au MDM pour la BI MKTG classification / segmentation clients  Le ciblage est réalisé sur des données fiables multi-canal Fonctionnalités MDM clés  Les données d’adressage (email, Modèle de données intègre téléphone) & les opt-ins sont fiabilisés Fusion / Dédoublonnage  Le nombre de « bounces » est réduit, les préférences clients sont Priorisation des sources / Trust respectées Recyclage des rejets Pilotage de la qualité fichier
  18. 18. Cas 3 – Optimisation de la répartition des territoirescommerciaux Le cas : Les constats La répartition des territoires prends du temps Les objectifs ne sont pas alignés avec le budget Les discussions sont interminables pour affiner les objectifs ou retoucher les territoires affectés Le problème :  Difficulté à « simuler » de nouvelles répartitions des territoires  Les informations agrégées (budget, forecast) et de détail (employé, territoire, primes individuelles) pas toujours réconciliables  Difficulté à justifier de l’équité de la ventilation 18
  19. 19. Cas 3 – Optimisation de la répartition des territoirescommerciaux  Les données de référence sur les employés, les territoires, les comptes MDM sont gérées en central dans le MDM  Les résultats de l’exercice N sont en ligne avec les données de référence BI  Le recalcul sur une version antérieure du référentiel est possible afin de garantir la traçabilité  La simulation sur une version Fonctionnalités MDM clés postérieure du référentiel est possible Modèle de données intègre  La justification du bien fondé de la Workflow collaboratif d’administration nouvelle répartition en lien avec les simulation et le budget est possible Gestion des droits & accès ou simplifiée Gestion des hierarchies Date d’effet des liens père / fils
  20. 20. Agenda Présentation de Business & Decision MDM & BI, positionnement ? Les apports du MDM à la BI 3 cas concrets où les synergies s’expriment Projets MDM – Quels rôles pour les acteurs de la BI ? 20
  21. 21. Projet MDM – Quels rôles pour les acteurs de la BI ? Apporter une meilleure • Une approche industrielle et systématique réponse à un point • Une approche plus collaborative, impliquant à la fois les sensible des projets BI : « métiers » et l’IT la qualité des données Valoriser un savoir faire • Une discipline qui devient un pilier du SI de l’entreprise, précieux pour et non plus une de ses extensions l’entreprise au-delà de la • La capacité de traiter les problèmes en amont, donc BI plus efficacement • BI agile : permettre à certaines populations d’utilisateurs Explorer de nouveaux de construire leurs propres environnements de données horizons en termes de en mode prototype découverte de données • Donner du sens aux données non structurées en les croisant avec les données de référentiel.
  22. 22. Questions / Réponses 22

×