Maquette projet-etablissement-2014-2017

1,473 views

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,473
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Maquette projet-etablissement-2014-2017

  1. 1. 1 Date…. PROJET D’ÉTABLISSEMENT 2014-2017 Collège – Lycée – LP – EREA Nom de l’établissement : Collège Saint-Exupéry – JAUNAY-CLAN
  2. 2. 2 I - DIAGNOSTIC DE L’ETABLISSEMENT Comme prévu en 2008, le diagnostic du nouveau projet d’établissement reposera principalement sur l’évaluation du contrat d’objectifs. Des éléments complémentaires pourront être apportés dans les commentaires. A - EVALUATION DU CONTRAT D’OBJECTIFS 2008-2012 Rappel de chaque objectif du contrat Rappel des indicateurs présents dans le contrat et/ou dans la fiche synthèse établissement Degré d’atteinte de l’objectif, effets constatés (chiffres à l’appui) (cf rapport annuel et dialogue de gestion) Si l’objectif n’a pas été atteint : points de blocage/freins rencontrés 1 Le lien entre le pédagogique et la vie scolaire (le lien pédagogique est le support premier de l’établissement qu’il faut développer en particulier le travail en équipe pluridisciplinaire) 1-Rôle transversal du CDI dans les différents projets 2-Nombre d’activités pluridisciplinaires et transdisciplinaires qui impliquent les élèves et les équipes éducatives Dans l’ensemble les professeurs collaborent peu avec le professeur documentaliste. La Vie Scolaire communique très bien avec le CDI et a organisé cette année, conjointement avec le chef d’établissement, un accès au CDI en continu. Activité de remédiation, d’approfondissement. Les élèves progressent dans l’autonomie, la confiance en soi. Prise en compte des compétences et des capacités de chacun. Accompagnement éducatif avec une implication de 3 ASSEDUS, avec un niveau par soir. Environ 30 à 40 élèves en bénéficient de 16h00 à 17h00, le reste des classes étant en étude, avec des inscriptions modulables en fonction des propositions des équipes. Evolution du nombre d’inscrits de 6,3% en 3 ans (101 élèves en 2008, 138 en 2011). Suivi des absences : on constate une nette baisse des absences (7244 ½ journées en 2009, 1968 au 30 mars 2012). Un travail réel entre les différents membres de la communauté (CPE, Infirmière, Le rôle transversal du CDI, connu à la rentrée 2011, était inexistant. Ceci est dû à un changement de personnels sur 3 ans. Situation à redéfinir sur la place du CDI ; nouveaux personnels (reconversion + contractuel) qui font un véritable travail de fond sur la communication avec les équipes, l’utilisation du CDI par les enseignants et les élèves, la place du professeur documentaliste. Réorganisation de l’ATPE et de l’Accompagnement Educatif.
  3. 3. 3 3-Maintien du taux de réussite au DNB et des taux de passage en 2de GT Equipe de direction, enseignant) permet de diminuer réellement ce taux. Prise en charge des élèves dyslexiques sur les 4 années du collège avec une fluidité des parcours plutôt réussie (en termes de durée à hauteur de 80 % et d’orientation choisie). Progrès important dans l’autonomie et l’estime de soi (enquête de satisfaction auprès des familles et des enfants) Classe Ouverte : Un dispositif créé pour les élèves en difficultés, avec remédiation, travail autour de l’épanouissement de l’élève au sein du groupe et surtout en classe entière. Les objectifs sont atteints pour environ 80% des élèves. Recherche d’un projet professionnel en préparation (stage notamment) Taux de réussite du DNB en baisse (93,33% en 2008 contre 88,55% en 2011, 85,6% en 2012) Taux de passage en 2nde GT en baisse (70,2% en 2008 contre 62,60% en 2011) en contre partie augmentation de 4 points du taux de passage hors 2de GT (de 16,5 à 20,6%) Difficultés rencontrées en 4ème par le choix de la LV2 qui disperse les élèves dans différentes classes, et une plus grande autonomie est demandée. Un manque de cohérence entre les objectifs, le contenu et l’évaluation. L’implication certaine des enseignants n’est pas visible sur les résultats attendus. Baisse inquiétante du nombre d’admis au brevet compte tenu du potentiel apparent de l’établissement. 2 L’épanouissement des élèves par une éducation à la culture, aux arts, aux médias et au sport ainsi que par les échanges linguistiques (projets européens) Nombre et qualité des projets déposés par l’établissement et mise en œuvre (dont dossier unique) Participation des élèves aux actions orientées dans les domaines culturel et sportif (UNSS…) Projet Nougarologie Ed Musicale / Arts Plastiques: rencontres avec le groupe, choix de chansons dans le répertoire, thématique abordée en Arts Plastiques autour du portrait, prestation en public. Bonne dynamique autour de ce projet. Chorale Atout cœur : Réussite pour cette action qui fédère un grand nombre d’élèves (60 élèves). Le rassemblement inter- établissement est intéressant. Elargissement de l’offre de participation à un spectacle vivant (JMF) Projet avec l’architecture : Château d’Oiron et maison de l’architecture. Un travail sur plusieurs niveaux et sur 2 disciplines (Arts Plastiques et Hist. Géographie). Regret quant à la contribution des élèves au spectacle (pas assez d’implication) Un travail important est réalisé auprès de nos élèves sur la découverte artistique,
  4. 4. 4 160 élèves cette année sont dans cette action avec un lien direct sur l’étude d’œuvres pour l’histoire des Arts en 3ème . Atelier Histoire des Arts : à l’écoute des images. Niveau concerné 4ème : Réalisation d’une production visuelle et sonore, avec une acquisition de repères pour les élèves. Préparation pour l’épreuve Histoire des Arts Projet EEDD : Plusieurs actions existent. Un atelier scientifique autour de 3 thématiques qui permettent par groupe d’évaluer les compétences et de faire de la remédiation : autonomie et intérêt pour les sciences / la création d’un jardin / l’intervention d’acteurs extérieurs (Kurioz, CPIE, Ville de Poitiers) Projet devoir de mémoire : projet existant depuis de nombreuses années (Oradour/Glane), élargi cette année à la visite du mémorial de Caen. Séjour à l’étranger : Echanges existant depuis plusieurs années : Allemagne /Espagne /Pologne. Bon travail sur plusieurs disciplines malgré des difficultés financières naissantes pour nos partenaires pour aboutir. Pour l’Allemagne, cela permet de maintenir des effectifs stables et l’Allemand LV2 en 4ème (en plus des élèves bilangues). Pour l’Espagne, élargissement aux disciplines technologie et latin, avec une utilisation des TICE grandissante – Orientation des élèves de 3ème vers des sections européennes de lycée. Mobilité individuelle des élèves : Bonne dynamique avec l’échange Brigitte Sauzé et la province Castilla Y Léon. APN : Activités de pleine nature Projet Planche à voile en 4ème : Favoriser le lien entre le pédagogique et le développement de soi, donner du sens à la scolarité, prendre en compte l’élève dans sa globalité, favoriser l’accès à la pratique sportive. Les élèves participent activement aux tâches et aux activités. Peu d’absences, et les élèves prennent des initiatives.85% des élèves ont atteint un niveau d’autonomie suffisant. En fin d’année, une activité escalade est proposée. l’architecture. La transdiciplinarité joue un rôle important sur les sujets d’étude de l’histoire des arts. Reste à coordonner l’ensemble. Difficultés des homologues d’entrer dans la dynamique de projet (mode de fonctionnement essentiellement). Nécessité de rester modeste dans les objectifs. Ce sont des activités sportives qui donnent une image d’ouverture de l’établissement. Peu de lisibilité cependant sur le rendu.
  5. 5. 5 Commentaires éventuels : En particulier, gros plan sur les travaux en réseaux déjà engagés en indiquant des actions concrètes et datées, préciser le travail de liaison existant entre écoles et collège de secteur, entre collèges et lycées, entre lycées et enseignement supérieur, entre collèges, entre lycées... Le Contrat d’objectifs 2008-2012 a été plutôt bien suivi. La gestion de l’hétérogénéité existe mais pour un nombre restreint d’élèves appartenant à des « groupes » très identifiés (notamment les élèves « dys » sur l’ensemble de la scolarité, les élèves bénéficiant du dispositif CLAC (nouvelle dénomination de la classe ouverte) en 4ème , l’accompagnement personnalisé en classe de 6ème , l’accompagnement éducatif en 6ème ). Les écoles sont très impliquées dans la liaison avec le collège : transmission d’informations sur chaque élève de CM2 nécessaire pour la continuité d’une bonne scolarisation au collège, accueil des élèves de CM2 sur une journée avec un projet classe CM2/6ème sont des actions qui montrent leur efficacité notamment dans la mise en place des dispositifs d’aide et d’accompagnement dès la 6ème . Enfin, une amorce de découverte des attentes du lycée a été amorcée en 2012-2013, par la mise en place d’un stage collège Saint-Exupéry et lycée Aliénor d’Aquitaine autour des compétences attendues en lycée. UNSS : bonne dynamique (une centaine d’élèves inscrit) avec des activités diverses et des compétitions fréquentes. L’esprit d’équipe est très développé. Echange par lettres avec un collège de Pouay (56). Forte adhésion d’une cinquantaine d’élèves (attente de réponses des correspondants). Poursuite des échanges après le projet. Cette action donne du sens aux apprentissages, permet d’aider les élèves présentant des troubles spécifiques du langage. CESC : un grand nombre d’actions de prévention et de sensibilisation existent. L’ensemble des élèves est concerné. Les équipes sont bien investies dans le déroulé des actions. Des questionnaires sont en cours pour mesurer l’impact auprès de nos jeunes.
  6. 6. 6 II - Problématique(s) retenue(s) à l'issue du diagnostic
  7. 7. 7
  8. 8. 8 RENTREE 2011 Arrivée d’un nouveau chef d’établissement qui s’est attaché à consolider les dispositifs d’accompagnement, à regagner la confiance de tous les acteurs pour gommer une situation conflictuelle. Le cadre de scolarisation et de travail est redevenu favorable pour tous, le changement de chef d’établissement adjoint à la rentrée 2012 a largement contribué à ce changement. L’équipe de direction actuelle est à l’écoute de tous. Ainsi, les équipes volontaires et impliquées, menées par une direction renouvelée et à l’écoute, peuvent amener les élèves au meilleur de leurs compétences. LE CONTEXTE ACTUEL Une nette augmentation des effectifs est amorcée depuis 2011 – passage de 597 élèves à 730 prévus à la rentrée 2014. La collectivité territoriale a entamé la restructuration du collège (fin des travaux prévue en 2018), pour une capacité maximale de 750 élèves. Le nombre moyen d’élèves par classe est de 26,7% prévu à la rentrée 2014. Le taux d’élèves en retard à l’entrée en 6ème se stabilise autour des 10%. Accompagnement des élèves - Une classe ULIS existe au sein de l’établissement et l’inclusion en classe est efficiente, et en progrès sur les temps de vie scolaire. - Le nombre d’élèves repérés et diagnostiqués « dys » est en augmentation au sein de l’établissement (58 élèves en 2013). Prendre en compte ces élèves avec leurs difficultés est une réelle volonté des équipes pédagogiques. Ainsi, le dispositif d’accompagnement « dys » fait ses preuves grâce à un travail d’équipe cohérent et à l’accompagnement d’un contrat aidé (à pérenniser). - Les équipes ont souhaité pérenniser et élargir le dispositif « classe accompagnée » (nouvelle dénomination de la classe ouverte) pour les élèves de 4ème et, depuis la rentrée 2014, ceux de 3ème . Les actions mises en place permettent d’accompagner des élèves en difficulté (parfois en retard) pour rétablir la confiance en soi, mener une réflexion sur l’orientation. - Le repérage et le suivi des élèves en difficultés sont plus efficients. D’un point de vue général, l’accompagnement des élèves « en difficulté » et « à besoin éducatif particuliers » est bien intégré par l’ensemble des personnels (professeurs et agents). - Une politique d’orientation choisie a été impulsée par l’équipe de direction depuis 2012. Le taux d’accès en 2nde GT est au-dessus de la moyenne académique (70 % en 2013), et le taux de redoublement après la 2nde relativement faible. Et, en juin 2013, tous les élèves de troisième ont obtenu l’orientation qu’ils avaient choisie. Le travail mené conjointement avec les familles, la COP et les professeurs principaux a montré son efficacité. - Le suivi approfondi avec l’IEN de secteur des élèves entrant au collège est aussi à noter : reste à mettre en cohérence les PPRE passerelles et à ce que les équipes se les approprient (stage en cours). - Les équipes montrent une volonté forte de préparer les troisièmes à l’examen ; ainsi 2 DNB blancs étaient organisés mais les bilans n’étaient pas utilisés. Une baisse des résultats montre que ce n’était pas efficace. Un renversement de situation est en train de s’opérer (95% de réussite au brevet 2013) : instauration d’habitudes de travail en autonomie, remise en confiance de certains, organisation de révisions, préparation à l’oral des élèves, individualisation du parcours… sont autant d’actions mises en place depuis l’arrivée de la nouvelle équipe de direction.
  9. 9. 9 Politique éducative - L’actuelle équipe de direction s’est attachée, depuis 2 ans, à mener une politique visant à rétablir un climat de confiance entre tous les acteurs afin de créer des conditions de travail, de vie et d’apprentissage favorables à tous. Les équipes, menées par une direction renouvelée et à l’écoute, peuvent amener les élèves au meilleur de leurs compétences. - Les 2 fédérations de parents d’élèves sont relativement présentes et sont associées à bon nombre de démarches (groupes de paroles des parents « DYS », proposition de soirées conférences…). - Le FSE se développe et prend une part plus importante notamment grâce à une offre riche d’activités méridiennes et une implication plus importante des élèves. - Le renforcement du CESC a pour objectif de mettre en cohérence l’ensemble des actions existantes et de placer l’élève comme acteur de son éducation citoyenne et à la santé. - En 2011, l’élève est peu autonome la réflexion sur le CESC, la préparation à l’examen, une participation réelle des élèves à l’organisation de certains évènements (carnaval, visite des parents de CM2…) ont amorcé une évolution positive sur ce point. - Enfin, la politique éducative s’affine avec la mise en place du conseil école-collège, l’articulation entre les actions du service vie scolaire, le Centre de Culture et de Connaissances et l’équipe pédagogique, la réécriture du projet d’AS Ouverture Par ailleurs le collège Saint Exupéry a pour ambition de rayonner. - La politique partenariale se développe depuis 2 ans (communes de recrutement, associations, entreprises, collaboration avec la DP3 du collège de Neuville du Poitou sur le forum des métiers…). Le partenariat avec la commune d’implantation est bien solide : mise à disposition gratuitement de la salle de spectacle, présence des élus au conseil d’administration… - La dynamique européenne est bien amorcée : 2 échanges qui fonctionnent bien (Espagne et Allemagne), des échanges individuels qui se développent (Espagne, Allemagne et Autriche), une discussion avec les comités de jumelages de Jaunay-Clan et de Saint-Georges les Baillargeaux laisse entrevoir des possibilités de développement vers l’Irlande, la Pologne et le Portugal. Conclusion Ce collège a un fort potentiel dont il tire de mieux en mieux parti. La politique éducative, l’ouverture et l’accompagnement des élèves sont de plus en plus en cohérence. Les conséquences de la restructuration (qui se déroulera jusqu’en 2017) et de l’augmentation des effectifs fédèreront les équipes autour de la nécessité d’élaborer de nouvelles stratégies pour réaliser le potentiel du collège et de chacun de ses élèves. Dès lors, plus que jamais, l’objectif est de s’occuper de chaque élève, en difficulté ou en réussite, et d’amener chacun au meilleur de lui-même. Une consolidation de l’accompagnement individuel pour une meilleure préparation de chacun de nos élèves à sa vie future peut et doit se construire avec l’équipe : la prise en compte des compétences pour tous et par tous, l’autonomie, l’engagement de chacun dans la vie de l’établissement, l’ouverture seront les piliers de cette préparation. C’est pourquoi, les temps de concertation et de développement de stratégies communes doivent être visibles, des comités de pilotage de chaque axe seront proposés. Ces moments d’échanges et de propositions devront être choisis pour accompagner chaque dispositif et projet. Ce sera un gage de réussite du contrat d’objectifs proposé.
  10. 10. 10 La problématiques retenue : La coconstruction du projet d’établissement par une démarche participative, le pilotage de l’établissement prenant en compte les usages du numérique et l’élève acteur de ses apprentissages sont des éléments déterminants dans l’élaboration de chaque parcours de réussite éducative. Ce collège se doit d’être vu et reconnu de tous dans un contexte plus que favorable et un environnement ouvert aux multiples partenariats dans un souci de réussite de chaque élève. Ainsi, l’établissement dans son contexte actuel permet d’envisager une nouvelle gouvernance concertée et affirmée suivant les 3 objectifs suivants : - Conduire une politique pédagogique au service de tous les élèves - Ouvrir le champ des possibles pour mieux préparer l’avenir de l’élève par le suivi de son parcours de réussite du primaire au post-collège - Construire une politique éducative qui permette à l’élève de construire son projet futur Le projet se décline suivant le schéma ci-dessous :
  11. 11. 11 III - Présentation des axes du projet 2014 – 2017 (fiche à reproduire pour chaque axe) Important : dans le cadre du projet académique 2013, l’articulation du projet de réseau, des projets d’école et d’établissement devra être une préoccupation constante. Un axe du projet d’établissement 2014-2017 portera spécifiquement sur une priorité du réseau ECLORE (en particulier pour développer les relations écoles – collège : cf pages suivantes sur l’axe 3). Présentation des axes AXE N° 1 : Conduire une politique pédagogique au service de tous les élèves En quoi l’axe répond-il à la problématique exposée retenue à l’issue du diagnostic ? Faire progresser chaque élève en fonction de ses compétences par son implication dans les dispositifs pédagogiques. Valoriser les bonnes pratiques par la mise en avant sur une dynamique de projets Déclinaison de l’axe n° 1 : Conduire une politique pédagogique au service de chacun Objectifs opérationnels Effets attendus Indicateurs 2013 retenus . Perspectives de mise en œuvre (dispositifs, actions, structures, offre de formation …) Projet DYS Consolider et valoriser le dispositif existant. Pérennité du poste d’accompagnant au sein du dispositif et mise en place d’un suivi personnalisé tout au long de la scolarité Utilisation du PIODMEP Améliorer la différenciation pédagogique des élèves des dispositifs DYS Implication des élèves tuteurs Indicateurs de réussites des élèves DYS sur les 4 années du collège Indicateurs de réussites des élèves après le collège (N+1) Taux de satisfaction des familles et des élèves concernés Implication des équipes dans le dispositif Implication des élèves dans la vie de l’établissement Les élèves « DYS » au sein de la classe Travailler sur l’autonomie de l’élève Améliorer la prise en charge personnalisée Améliorer le suivi des élèves Mettre en place des temps de concertation des équipes Mettre en place des réunions de suivi des élèves école/famille Harmonisation et mutualisation des pratiques Pérennisation du poste d’accompagnant du dispositif Création d’un espace ressource avec ordinateurs
  12. 12. 12 et documents / Outils pédagogique spécifiques aux DYS Prévoir un référent surveillant DYS pour l’aide aux élèves à l’accès à l’ENT Projet JSP Consolider le projet mis en place à la rentrée 2014 et mettre en avant les jeunes des sections 4ème et 3ème dans le cadre du CESC, des compétitions sportives. Faciliter le recrutement ultérieur de sapeurs pompiers volontaires ou professionnels. Préparer les jeunes sapeurs pompiers au Brevet National de Cadets sapeurs pompiers. Etendre leur culture civique et leur engagement au sein du collège Saint- Exupéry. Participer aux différentes actions de sensibilisation dans le cadre du CESC avec les deux professeurs Sapeurs Pompiers Volontaires. Participer aux cérémonies commémoratives à la demande des élus et partenaires institutionnels. Intégration sur les bulletins des 2 rubriques « instruction et EPS JSP » Evaluation des élèves chaque année sur les cours d’instruction et d’EPS dispensés. Intégration des acquis au niveau des compétences 6 et 7 du socle. Recrutement fait par une commission dont les modalités seront définies conjointement avec le Chef d’Etablissement et le SDIS (tests physiques, sportifs et compétences mathématiques et français) 1 heure d’enseignement EPS afin de développer la culture physique, l’endurance. 2 h de cours théoriques par semaine dispensés par des sapeurs pompiers volontaires instructeurs et inclus à l’emploi du temps du collège. (Possibilité pour nos deux professeurs sapeurs pompiers volontaires de dispenser les cours d’instruction) Utilisation de la plateforme de e-learning utilisée comme support pédagogique pour l’enseignant d’EPS et les instructeurs. 1 Enseignant et 1 instructeur seront référents de la section JSP. Emploi du temps modulable pour ces élèves afin de participer à des compétitions, des stages dans les différents centres d’accueil des JSP. AP en 6ème Développer l’accompagnement personnalisé pour chaque élève en fonction de ses compétences par la mise en place de groupes Aider par les dispositifs personnalisés à l’acquisition de compétences notamment en lien avec les PPRE passerelles Progression des élèves sur les compétences attendues Taux de passage des élèves en 5ème Alignement des classes sur un même horaire Mise en place d’ateliers d’accompagnement sur projet (disciplinaire/interdisciplinaire, culturels, sportifs, artistiques) Prise en compte des PPRE passerelles pour proposer des dispositifs de remédiation /de consolidation Classe Accompagnée 4ème /3ème (CLAC) Consolider les actions déjà mises en place (tutorat, remédiation, confiance en soi) afin d’amener l’élève à prendre conscience de ces capacités. Améliorer la différenciation pédagogique des élèves des dispositifs CLAC Redonner du sens à l’école Redonner confiance et soutenir leurs efforts Comportement - vie scolaire de l’élève Bien-être et estime de soi Pertinence et réussite dans son orientation Résultats des élèves et taux de réussite au DNB Soutien en mathématiques et en français. Tutorat par un enseignant Intervention de la COPsy et d’anciens élèves Stage de découverte en entreprise Participation au salon des collègiens Projet cinéma : Ecriture et réalisation d’un film avec l’aide d’un intervenant. Mise en place d’actions avec le CNDP Formation écriture de série en lettres Formation à l’utilisation d’une caméra
  13. 13. 13 Augmenter la motivation autour de son parcours de formation et préparer une orientation choisie Utilisation du PIODMEP Intervenant extérieur pour faire le montage (projet avec la DAEC) Mode projet en classe de 5ème Mettre en place une dynamique de projets (solidaires, sportifs…) qui sera gage de cohésion, de mise en valeur des compétences sociales, citoyennes et civiques des élèves Nombre de projets proposés par les élèves. Amélioration du climat scolaire. Implication des élèves de 5ème . Mise en place d’ateliers d’accompagnement du projet avec des personnels référents. Aide à la mise en place de projet (formation) Développer des actions en direction de tous les élèves de 4 ème et de 3 ème Formation des élèves pour la médiation par les pairs pour améliorer le climat scolaire et le sentiment d’appartenance à une communauté. Nombre d’incivilités et d’incidents Nombre d’exclusion de cours Bien-être des élèves et des familles Mise en place d’une formation pour la médiation par les pairs – groupe d’élèves volontaires et groupe d’adultes du collège. Axe 2 : Ouvrir le champ des possibles pour mieux préparer l’avenir de l’élève par le suivi de son parcours de réussite du primaire au post- collège En quoi l’axe répond-il à la problématique exposée retenue à l’issue du diagnostic ? Développer les apprentissages par l’ouverture de tous sur le monde extérieur et l’implication de l’établissement dans son environnement. Utiliser l’outil numérique comme fil rouge du suivi éducatif de l’élève et préparer l’élève à la posture du lycéen (en lien avec le projet du réseau ECLORE) Déclinaison de l’axe 2 : Ouvrir le champ des possibles pour mieux préparer l’avenir de l’élève par le suivi de son parcours de réussite du primaire au post-collège Objectifs opérationnels Effets attendus Indicateurs 2013 retenus . Perspectives de mise en œuvre (dispositifs, actions, structures, offre de formation …) Mise en place d’un outil de suivi du parcours Educatif de l’élève : FOLIOS – Lien avec le parcours numérique Suivre l’élève tout au long de son parcours scolaire. En organisant son accompagnement par les membres de l’équipe éducative, il contribue à renforcer son implication dans les apprentissages, favorise une démarche réflexive à des moments clefs comme par exemple la liaison collège/lycées et le dialogue avec les familles. Expliquer aux familles l’intérêt d’enrichir ce document de toutes les expériences et engagements de leur enfant. Implication des personnels dans sa mise en œuvre sur le niveau 6ème Taux de satisfaction des familles sur l’outil FOLIOS Taux de contribution des différents acteurs Mise en place de l’outil FOLIOS et de formations des personnels. Mise en place dès la 6ème d’une formation à l’outil pour les élèves et les parents (Pourquoi, pour qui….) rentrée 2014 Implication de la COPsy dans la mise en place de l’outil. Mettre l’outil en lien avec les compétences 6 et 7 du socle
  14. 14. 14 Intégrer les actions d’orientation dans la dynamique du réseau ECLORE Meilleures connaissances des attentes (école / lycée), des méthodes et pratiques existantes. Proposer la découverte des autres environnements scolaires par des temps d’échanges de pratiques et de compétences attendues. Assurer le lien du socle entre les différents degrés. Taux de passage au sein du réseau éclore / fluidité des parcours dans le réseau Implication des personnels aux actions proposées Nombre d’élèves en visite extérieur sur les Lycées et LP Continuer la découverte des formations en LP par les mini-stage Mettre en place des informations orientation en direction de tous (en présentiel et par l’outil numérique) Continuité sur les options Mise en place de stages de liaisons inter-degrés pour les personnels Mise en place d’actions de découverte des lycées en dehors des journées portes ouvertes. Avoir une meilleure connaissance de son environnement et rendre l’élève responsable et citoyen. Inciter à développer les initiatives des élèves. Création d’un comité d’élèves permettant de faire des propositions et d’étudier la faisabilité – en lien avec le projet de vie scolaire et le projet du CCC Valoriser l’investissement des délégués élèves Nombre d’actions mises en œuvre Pourcentage de fréquentation des élèves aux réunions Mise en place d’un comité élèves – instance d’écoute et de proposition. Mettre en place une découverte pour les élèves du collège des instances lycéennes (CVL) Avoir un bagage linguistique nécessaire à la continuité de ses apprentissages Rendre les élèves capables de s’approprier différents langages. en lien avec les axes du conseil école- collège – réseau ECLORE Développer les actions linguistiques pour améliorer les apprentissages ; balado diffusion, semaine des langues, développement des partenariats européens collectifs et individuels par la coopération avec les structures existantes (Conseil Général, comités de jumelage communaux). Continuer l’offre des LV actuelle. Mettre en place une dynamique inter degrés de découverte des langues (école- collège) et de consolidation (collège-lycée). Assurer la continuité au sein du réseau sur le parcours des langues vivantes et des langues anciennes. Nombre d’élèves impliqués dans les échanges collectifs Nombre d’élèves impliqués dans les échanges individuels. Nombre d’élèves dans chaque LV. Implication des professeurs dans les actions inter degrés. Nombre d’élèves inscrits en Latin et/ou Grec Former les enseignants aux actions à distance. Consolider les actions de baladodiffusion et des outils numériques. Inciter les professeurs à développer les actions e- twinning (disciplines des LV ou autres) Proposer des séquences de découverte en primaire par les professeurs du collège et de consolidation par les professeurs de lycée Développer et asseoir les Consolider les liens existants avec les Partenariats avec chaque commune
  15. 15. 15 partenariats écoles en développant les partenariats notamment dans le cadre du parcours linguistique, culturel et sportif. Classe orchestre EHPAD Forum des collégiens Mutualiser les actions et consolider les liens entre les acteurs du réseau ECLORE Axe 3 : Construire une politique éducative qui permette à l’élève de construire son projet futur En quoi l’axe répond-il à la problématique exposée retenue à l’issue du diagnostic ? Impliquer l’ensemble des membres de la communauté éducative dans la construction du projet de l’élève par l’ouverture au monde. Déclinaison de l’axe 3 : Construire une politique éducative qui permette à l’élève de construire son projet futur Objectifs opérationnels Effets attendus Indicateurs 2013 retenus . Perspectives de mise en œuvre (dispositifs, actions, structures, offre de formation …) Mettre en place des temps d’écoute et de concertation avec les élèves et leurs représentants au sein du comité élève pour contribuer à l’amélioration du climat scolaire. Faire que l’élève devienne responsable et impliqué dans la vie de l’établissement Indicateurs de vie scolaire : Motifs concernant les punitions / sanctions Commissions éducatives Utilisation de l’outil « faits de violence » Comité élève pour la mise en place d’une charte. Comité élève comme force de propositions qui pourront être présentées en CA Solliciter les acteurs de la communauté pour l’aménagement des lieux afin d’améliorer le climat scolaire Impliquer les membres de la communauté dans la phase de restructuration des locaux Aménager les espaces en vue d’une utilisation harmonieuse et cohérente pour tous. Nombre de dégradations ?? Aménagement des espaces en lien avec la collectivité et les personnels Mettre en place tout au long de sa scolarité le Parcours d'Information, d'Orientation et de Découverte du Monde Economique et Professionnel (PIODMEP) Utiliser l’outil FOLIOS comme outil de suivi du parcours de l’élève Permettre à chaque élève d’identifier les liens entre son travail scolaire et l’itinéraire de formation qu’il souhaite. Ouvrir son horizon personnel (au-delà de sa « famille ») Développer la connaissance du système de formation Construire les connaissances et attitudes actives pour préparer ses choix quand il rencontre des périodes de transitions (scolaires mais aussi professionnelles prévention du décrochage et suivi de l’élève à N+1/N+2 (sortie du collège) Taux d’accès en 2nde GT et Pro Etat de satisfaction des familles sur le suivi avec l’outil Construire les actions à partir des ressources internes (CCC…) et externes du collège (partenaires…). Prévoir des temps de formation et de séquences d’appropriation de l’outil FOLIOS pour tous. Développer un outil « intégratif » (intégration aux disciplines) En 5ème : Exploration des secteurs d’activités et des métiers. (visites, interviews de professionnels, enquêtes…) En 4ème : Découverte des voies de formation
  16. 16. 16 tout au long de la vie) Apprendre aux élèves : ♦ à explorer dans toutes les disciplines et en orientation. ♦ à catégoriser (les secteurs professionnels par rapport à soi-même, ses goûts) ♦ à hiérarchiser, comparer, évaluer ♦ à décider (visite d’un lycée professionnel ou CFA…) En 3ème : séquences d’observation en milieu professionnel, activités liées aux métiers et aux formations pour faciliter les choix (forums, salons, séances d’info…) Notion de parcours remplace celle de projet. Construire un programme d’actions en direction des parents Impulser une démarche de coéducation avec les familles Remise des bulletins aux parents sur un temps facilitateur implication des parents dans les différentes actions en lien avec le CESC, le FSE, l’orientation Réunion avec les fédérations de parents. Nombre d’actions impliquant les parents. Nombre d’élèves cotisants au FSE Implication des parents dans le forum. Nombre d’actions dans le CESC à l’initiative des parents. Moments de convivialité et de partage avec les parents à définir. Formations aux usages du numérique pour tous les parents dès l’entrée en 6ème . Sensibiliser les parents à l’importance d’accompagner leur enfant. Définir l’établissement comme lieu d’écoute, d’échange et de propositions par et pour les parents Participation à l’organisation d’évènements (forum des métiers, soirée thématiques, fin d’année…) Proposer des temps d’change interne à l’école pour les parents. Construire un véritable CESC en tenant compte du contexte de l’établissement. Rendre acteur les élèves de leur santé et de leur citoyenneté en lien avec les axes du conseil école-collège – réseau ECLORE Développer les actions en fonction des attentes et des problématiques retenues (violence verbale notamment). Valoriser les réussites Dynamique d’équipe autour du projet d’EPS et du projet d’AS Esprit d’équipe entre groupes d’élèves Esprit de compétition et mise en valeur des lauréats Santé et bien-être en lien avec le projet CESC Nombre d’élèves inscrits à l’AS Nombre de compétitions et de lauréats Nombre d’actions croisées EPS- AS/CESC le sport scolaire : CROSS du collège Compétitions UNSS Mise en valeur de la section des JSP par leur participation active au CESC Actions santé et bien-être au collège dans le cadre du CESC et des projets EPS/AS Améliorer la communication en direction de tous en utilisant les outils numériques Développer un projet de services numériques en direction des membres de la communauté. Nombre de connexions à l’ENT Formations en direction des usagers (personnels, parents, élèves)
  17. 17. 17 Harmoniser l’utilisation des outils intra/externes (site web, ENT, Pronote….) Développer une entrée unique pour tous (messagerie de l’ENT, site dans l’ENT….) Les textes réglementaires Scolarité du socle commun - Continuité pédagogique La liaison entre l'école et le collège, dont l'importance est désormais reconnue par la loi, s'est enrichie au fil des années et s'est ancrée dans les pratiques habituelles des équipes pédagogiques des écoles et des collèges. De nombreuses circonscriptions et de nombreux collèges ont engagé une réflexion commune, souvent coordonnée aux niveaux départemental et académique, qui génère des actions de qualité pour améliorer la continuité de la scolarité obligatoire en s'appuyant sur des cultures professionnelles différentes mais complémentaires. Il importe d'accompagner les équipes pédagogiques des premier et second degrés dans la mise en œuvre d'une action pédagogique commune qui permettra à chaque élève de réussir sa scolarité au collège et de la poursuivre au lycée. Mise en place de projets inter degrés pour partager les cultures pédagogiques. Les cultures pédagogiques se partagent en se rencontrant. Au sein du conseil écoles-collège, du comité de pilotage du réseau ou du conseil de réseau, directeurs, chefs d’établissement, IEN et IA-IPR veilleront tout particulièrement à piloter les échanges et la concertation auxquels ils apporteront leur expertise. Pour renforcer la cohérence nécessaire entre l'école et le collège, il convient d'inciter à travailler en commun, d’élaborer des objectifs ou des méthodes communes pour l'apprentissage et l'évaluation, d’effectuer un suivi des élèves en difficulté, de participer à des stages regroupant des enseignants des premier et second degré, de partager des rencontres au moment de la prérentrée. L'élaboration et la réalisation de projets communs (travail de liaison en expression écrite ou orale, défis, expositions, sorties) sont à encourager, ainsi que les activités qui, tout au long de l'année, prennent appui sur les ressources pédagogiques du collège (salles de sciences, CDI, gymnases, salles de pratiques artistiques, etc.). Le principe général Dans la logique d'un parcours scolaire qui conduit l'élève de la petite section de l’école maternelle au baccalauréat et dans l’enseignement supérieur, une réflexion orchestrée entre les différents acteurs des passages intercycles et interdegrés est une composante centrale de notre système éducatif. A la fois ruptures, rituels, étapes, ces passages constituent des repères évidents dans la scolarité de tout élève, ils sont depuis longtemps installés dans la culture des familles.
  18. 18. 18 Il s'agit d'identifier, et de consolider, si nécessaire, les apprentissages fondamentaux prédictifs d'une poursuite harmonieuse du parcours de l’élève et de dissiper tout implicite dans les nouvelles règles scolaires susceptibles de le fragiliser.
  19. 19. 19 Liaison école/collège Étape 1 : Au sein du conseil école-collège, effectuer les bilans des projets d’écoles et d’établissement en cours, dans chaque école ou établissement. Étape 2 : Réaliser un document synthétisant les indicateurs qui suivent. Procéder à un diagnostic concerté (si possible au cours d’une réunion commune) en sélectionnant les indicateurs les plus pertinents qui constitueront les références des actions. Indicateurs à partager (disponibles dans l’application Tableau de bord) : Environnement local. L’évolution des CSP défavorisées. Le taux des boursiers. Résultats des élèves de l’École du socle. Les résultats aux évaluations nationales. Les taux de validations des compétences des paliers du socle. Le taux de réussite au B2i. Le taux de réussite au niveau A1 en langue. La fluidité des parcours du CE1 à la 3 ème . Les dispositifs partagés. Nombre de « PPRE Passerelles ». Nombre de SRAN organisés au collège. La relation école-collège. % d’élèves de CM2 en 6 ème . % de 6ème issus du secteur scolaire. % d’élèves en retard à l’entrée en 6 ème . % de redoublement en 6 ème . Cette liste pourra être complétée par tout autre indicateur que les équipes pédagogiques jugeront pertinent au regard du contexte local. Étape 3 : Inscrire dans les projets 2013/2017 un nombre limité d'actions complémentaires ou communes qui servent des objectifs ciblés et partagés. Les écoles et le collège, dans une perspective d’acquisition progressive des trois paliers du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, détermineront des actions communes et/ou complémentaires.
  20. 20. 20 Les actions pourront porter sur : L'articulation des apprentissages. Les modes d'évaluation, la progressivité des apprentissages. Les choix de dispositifs de remédiation visant à réduire les écarts éventuellement constatés, dont les « PPRE Passerelles ». Le travail personnel de l'élève (en temps scolaire et hors scolaire), etc. Par exemple sous la forme de participations croisées au conseil de maître de fin de cycle 3 et au conseil de classe de sixième, de visites croisées d'enseignants, de temps de réflexion partagée). L'élaboration d'outils communs (par exemple livret d'accueil pour les nouveaux élèves, terminologie partagée et continue dans une discipline, etc.). Des actions et projets communs : rencontres ou initiatives ponctuelles (par exemple, défis lecture, rallyes-mathématiques, participation à des manifestations), projets communs avec production partagée, ateliers culturels ou scientifiques, etc. L’appropriation des espaces d’un cycle à l’autre (atténuer les effets de toute rupture non souhaitable). Étape 4. Dès le début du projet et pour sa durée, prévoir l’évaluation de l’effet de ces actions sur la continuité pédagogique, et le calendrier des moments de concertation. Définir un axe collège /lycée Pour ce qui concerne les lycées, un axe au moins devra obligatoirement être commun aux collèges dont les élèves s’orientent majoritairement dans le lycée.  Préparer l’élève à la posture du lycéen

×