Successfully reported this slideshow.
Your SlideShare is downloading. ×

Les 4 relations humain - nature illustrées #noussommesvivants

Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Loading in …3
×

Check these out next

1 of 22 Ad

Les 4 relations humain - nature illustrées #noussommesvivants

Download to read offline

Nous Sommes Vivants développe une fresque des imaginaires qui questionne nos rapports au vivant afin d'imaginer collectivement d'autre façons d'être au monde et l'habiter.

La fresque des imaginaires permet de se projeter dans des modes de vie responsables et désirables en s'inspirant de 4 « visions de la relation homme-nature ». Elle est thématique, par exemple : habiter sur terre en 2030.

Nous Sommes Vivants développe une fresque des imaginaires qui questionne nos rapports au vivant afin d'imaginer collectivement d'autre façons d'être au monde et l'habiter.

La fresque des imaginaires permet de se projeter dans des modes de vie responsables et désirables en s'inspirant de 4 « visions de la relation homme-nature ». Elle est thématique, par exemple : habiter sur terre en 2030.

Advertisement
Advertisement

More Related Content

More from Jeremy dumont (20)

Recently uploaded (20)

Advertisement

Les 4 relations humain - nature illustrées #noussommesvivants

  1. 1. LES NOUVEAUX IMAGINAIRES DE L’ÉCOLOGIE Kiss the groundE
  2. 2. 4 relations humain - nature
  3. 3. 4 RELATIONS HUMAIN - NATURE Nicole Huybens psychosociologue, M.A. et Ph. D. en théologie pratique de l'Université de Montréal propose cette articulation. Les théories sont discriminées en fonction de l’entité naturelle valorisée (source) ● L’anthropocentrisme - L’HOMME hors nature : la vision anthropocentrique sépare l’humain de la nature, en fait le maître incontesté. ● Le biocentrisme - Hom-mort NATURE : la vision biocentrique sépare l’humain de la nature, et reconnaît une valeur sacrée à toute vie. ● L'écocentrisme - HOMNATURE : la vision écocentrique fait de la nature un tout dans lequel l’humain est un élément parmi les autres. ● Le multicentrisme - HOMME dans/avec la NATURE : la vision multicentrique voit l’humain comme un partenaire de la nature dans la continuité de l’évolution de l’univers.
  4. 4. INDIVIDUALISME HOLISME SÉGRÉGATION INTÉGRATION REGENERATION Des capacités du vivant pour mieux vivre tous ensemble sur terre PERMANENCE Respect de l’ordre naturel pour l’homéostasie des écosystèmes PROTECTION Respect moral du vivant face à la régression de la biodiversité . PRÉDATION Exploitation des ressources naturelles jusqu’à extinction.
  5. 5. ANTHROPOCENTRISME PRÉDATION Exploitation des ressources naturelles jusqu’à extinction.
  6. 6. Relation humains / nature : la prédation Elle est fondée sur la domination des humains sur les animaux, végétaux, eaux, sols et air…Tout se doit d’être discipliné : depuis le découpage uniforme du paysage jusqu’aux ruisseaux rectifiés pour irriguer. C’est une relation de prédation. Intégration vs. ségrégation : la ségrégation La nature, aussi appelée « environnement » a une valeur instrumentale tandis que l’Homme est le seul à posséder une valeur intrinsèque. La nature est un objet parce que seul l’humain est un sujet. La nature n'a donc pas de valeur propre. Elle est exploitée pour les besoins exclusifs des humains. Individualisme vs. holisme : l’individualisme C’est une vision individualiste. Le « Grand Partage » (la séparation « Nature-Culture ») a commencé en Europe à la Renaissance avec l’ émergence de l’individualité. La norme : le pouvoir Le pouvoir sur les non humains mais aussi les humains. Ce qui compte c’est la capacité de faire - faire toujours plus (on arrête pas le progrès). Tout est ressources pour agir. Le risque c’est de ne plus pouvoir agir, ce qui est apparenté à une perte de contrôle. Un pouvoir à l’image de Prométhée qui a symboliquement apporté la technique aux hommes, pour devenir la seule espèce libre de se réinventer en permanence. Image pour intégration : l’extraction Extraire des minéraux, travailler les sols avec des machines pour produire toujours plus. Imaginaire marqué par la puissance technique pour tout contrôle ,et le règne de l’ingénieur qui trouve une solution à tous les problèmes. ANTROPOCENTRISME
  7. 7. BIOCENTRISME PROTECTION Respect moral du vivant face à la régression de la biodiversité .
  8. 8. Relation humains / nature : la protection Chaque être vivant, quel qu’il soit, humain ou non-humain, possède en soi une valeur intrinsèque, c'est à dire inhérente et non instrumentale (sans que celle-ci ne nous rende forcément des services). Les humains de par leur position dominante et leur responsabilité morale ont l’obligation de protéger la nature. Ex : La biorégion comme entité spécifique définie par son essence et non par les activités humaines. Intégration vs. ségrégation : la ségrégation La coupure entre l’humain et la nature est maintenue comme dans la vision anthropocentrique, mais il y a inversion du lien de subordination : c’est la nature qui est "supérieure" aux humains. Individualisme vs. holisme : le holisme C’est une forme de protection de la biodiversité qui s’intéresse surtout à des entités supra-individuelles, comme les espèces ou les écosystèmes. Le bien de l’espèce ne coïncide pas nécessairement avec celui des individus qui la composent et ne se réduit pas à la somme des biens individuels. Ainsi certains économistes ont tenté de quantifier la valeur économique de la biodiversité. La norme : la liberté Cette approche va se traduire essentiellement par des interdictions pour protéger les animaux non humains au nom de la souffrance animale et considérer comme « personnalité juridique dotée de droits » des écosystèmes comme un fleuve, un glacier, un lac, une forêt, une cascade, une prairie… Image pour intégration : le paradis perdu Double mouvement : prise de conscience de la beauté du monde et de sa disparition imminente. Ainsi le rêve d'une forêt primaire en France, un paradis vierge de toute activité humaine…Créé de toutes pièces. Ou la réintroduction des ours, loups…par nostalgie d’un monde qui n’est plus. BIOCENTRISME
  9. 9. ECOCENTRISME PERMANENCE Respect de l’ordre naturel pour l’homéostasie des écosystèmes
  10. 10. Relation humains / nature : la permanence La vision écocentrique s’appuie sur les découvertes systémiques de l’écologie scientifique : les éléments vivants (biotiques), et non vivants (a-biotiques) interagissent pour former un tout qui a sa cohérence propre. Elle prône ainsi l’existence d’une « valeur systémique » des écosystèmes naturels. L'équilibre des écosystèmes est un état global à la fois cyclique et permanent. Intégration vs. ségrégation : l’intégration Le holisme moniste de l’écocentrisme conduit à ne valoriser les individus humains que dans la mesure où ceux-ci contribuent au fonctionnement harmonieux de l’écosystème. Mais ils ne forment pas un écosystème, ils sont donc intégrés à la planète terre. Individualisme vs. holisme : l’individualisme L’écocentrisme s’efforce de maintenir la composition et l’intégrité des écosystèmes et des processus écologiques, y compris si cela nécessite de sacrifier quelques individus. La norme : l’harmonie L'homéostasie correspond à la capacité d'un système à se maintenir à l'équilibre quelles que soient les contraintes. La terre nous survivra comme elle a survécu depuis des millénaires. Les lois de la nature deviennent des règles éthiques pour réguler les décisions humaines sur la nature. Image pour intégration : Gaïa Gaïa, forme un écosystème autorégulé, un «quasi-être vivant».Toujours à l'équilibre. Plus largement la circularité : économie circulaire, recyclage… ECOCENTRISME
  11. 11. MULTICENTRISME REGENERATION Des capacités du vivant pour mieux vivre tous ensemble sur terre
  12. 12. Relation humains / nature : l’entraide Cette écologie réinscrit les finalités humaines dans une perspective plus large, celle du vivant afin de prendre en compte les besoins de l’ensemble des biotopes et biosphères. La responsabilité humaine s’exerce dans le cadre d’un partenariat et d’une « communauté de destin » sur la planète. Intégration vs. ségrégation : l’intégration C'est la seule approche dans laquelle les humains peuvent être des auxiliaires de la nature pour agir en faveur de la biodiversité sans se substituer à celle çi. On parle de régénération assistée par les humains. Et de services écosystèmiques de la nature pour les humains et les autres êtres vivants. Individualisme vs. holisme : l’individualisme La vision multicentrique est individualiste dans le sens ou chaque être vivant est pensé comme entité agissante. D'ailleurs l'impact des activités humaines et non humaines est central dans l'approche. Toutefois les humains comme les non humains peuvent aussi avoir un impact positif La norme : la convivialité Une éthique multicentrique tient compte des écosystèmes ET des humains dans leur spécificité ET de la nature dans sa biodiversité. Les êtres vivants agissent en confiance, dans l’amour des autres. On parle de citoyenneté conviviale (cf : parlement des choses de Bruno Latour) Image pour intégration : la communauté Il s’agit pour les humains de travailler à construire sur leurs territoires, une manière d’être, un éthos du lien à l’Autre, à la Nature, porteur de sens en investissant leur temps, leur énergie et leur affection dans le temps long de la localité. Le tout de façon participative entre les espèces, en symbiose. MULTICENTRISME
  13. 13. Les 4 relations illustrées
  14. 14. INDIVIDUALISME HOLISME SÉGRÉGATION INTÉGRATION PRÉDATION 60 milliards de poulets tués chaque année laisseront une trace distincte dans la croûte terrestre, marquant l'ère de l'Anthropocène. PERMANENCE Des minéraux de calcite sont ajoutés dans les fenêtres avertissant ainsi par les oiseaux, d'un obstacle PROTECTION Des jambes de chèvre pour vivre dans la joie et la nature...comme une chèvre. ANTHROPOCENTRISME MULTICENTRISME ECOCENTRISME BIOCENTRISME REGENERATION « Interspecies Play » c'est un terrain de jeu où différentes espèces peuvent s'amuser et interagir entre elles autant qu'elles le souhaitent.
  15. 15. LES 4 RELATIONS HUMAIN - NATURE ILLUSTRÉES ● 60 milliards de poulets tués chaque année laisseraient ainsi une trace rose dans la croûte terrestre, marquant l'ère de l'Anthropocène. The Pink Chicken Project by Nonhuman Nonsense © the artists ● Thomas Thwaites s'est construit des jambes de chèvre pour vivre dans la joie et la nature...comme une chèvre. The Man Who Wanted to be a Goat | Nature–Design Triennial ● Des minéraux de calcite sont ajoutés dans les fenêtres afin d’envoyer des ondes UV uniquement visibles par les oiseaux, les avertissant ainsi d'un obstacle Highlight the invisible by Mathieu Andries and Athis Moris © the artists ● « Interspecies Play » c'est un terrain de jeu multi-espèces, un espace public où différentes espèces peuvent s'amuser et interagir entre elles autant qu'elles le souhaitent. « Interspecies Play »
  16. 16. 4 façons d’habiter sur terre
  17. 17. INDIVIDUALISME HOLISME SÉGRÉGATION INTÉGRATION PRÉDATION Un bunker ultraluxueux anti-Apocalypse PROTECTION Le earthship, maison "passive" très sobre et écologique. PERMANENCE Un immeuble avec son propre écosystème intégré. REGENERATION La cohabitation avec deux espèces anti rongeurs. ANTHROPOCENTRISME MULTICENTRISME ECOCENTRISME BIOCENTRISME
  18. 18. 4 FAÇONS D’HABITER SUR TERRE POUR ILLUSTRER LES 4 RELATIONS HUMAIN - NATURE ● Effondrement écologique ? Révolte sociale ? Guerre nucléaire ? Pas de souci : la société suisse Oppidum calme les angoisses des 1 % les plus riches en leur proposant des bunkers sécurisés ultraluxueux avec cette forteresse anti-Apocalypse tout confort « de qualité militaire » ICI ● Le earthship, c’est une maison enterrée construite en matériaux recyclés et/ou biodégradables qui ne consomme pas d'énergie. Une maison "passive" très sobre et écologique. ICI ● Un immeuble avec son propre écosystème intégré. Il s'appelle l'Arbre de vie et s'élèvera à Créteil en 2024. Ce bâtiment nouvelle génération hébergera une vraie forêt et permettra d'abaisser la température autour de lui. Et de faire revenir oiseaux et insectes au coeur de la ville. ICI ● La prothèse pour Habitat Dormer s'efforce d'intégrer dans l’habitat humain deux espèces anti rongeurs très utiles pour les agriculteurs : la chouette effraie et la petite chauve-souris brune (la plus redoutée). ICI
  19. 19. 4 tables du réveillon
  20. 20. INDIVIDUALISME HOLISME SÉGRÉGATION INTÉGRATION PRÉDATION Consommer et digérer des aliments avariés. PROTECTION Ramener à la vie et éventuellement manger, des espèces disparues. PERMANENCE Rable d'extérieur avec un jardin d'herbes aromatiques intégré. REGENERATION Un banquet multi-espèces avec un renard, un rat, une guêpe, un pigeon, une vache, des humains…. ANTHROPOCENTRISME BIOCENTRISME MULTICENTRISME ECOCENTRISME
  21. 21. 4 TABLES DU RÉVEILLON POUR ILLUSTRER LES 4 RELATIONS HUMAIN - NATURE ● Paul Gong, étudiant au Royal College of Art, a imaginé comment la biologie synthétique pourrait être utilisée pour modifier le corps humain afin qu'il puisse consommer et digérer des aliments avariés. ICI ● Le De-extinction Deli c'est un food truck fantastique conçu par Zack Denfeld et CATHRINE KRAMER pour mettre en évidence les risques inhérents à ramener, et éventuellement manger, des espèces disparues. Video of The De-extinction Deli ICI ● Suzanne Biaggi a conçu une table d'extérieur avec un jardin d'herbes aromatiques intégré. Outdoor table with integrated herb garden ICI ● Refuge for Resurgence c'est un banquet multi-espèces avec un renard, un rat, une guêpe, un pigeon, une vache, des humains adultes et un enfant, un sanglier, un serpent, un castor, un loup, un corbeau et un champignon. Refuge for Resurgence, Biennale Architettura, La Biennale di Venezia, 2021. ICI
  22. 22. Kiss the ground / REFUGE FOR RESURGENCE FAITES L’EXPÉRIENCE DE LA FRESQUE DES IMAGINAIRES

×