Résumé Rapport evaluation jamaity

509 views

Published on

Evaluation rétrospective du projet Jamaity
Rapport préliminaire

Published in: Government & Nonprofit
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Résumé Rapport evaluation jamaity

  1. 1. Evaluation rétrospective du projet Jamaity Rapport préliminaire Cabinet HCV Représenté par : M. Selim Kharrat Consultant Tel : +216 22 20 87 07 Mail : selim.kharrat@humancapitalvalue.com
  2. 2. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 2 Sommaire Résumé de l’évaluation………………………………………………………………………..4 Introduction………………………………………………………………………………………9 1. Historique et genèse du projet.............................................................. 9 2. Stratégie et objectifs du projet ........................................................... 10 Méthodologie de l’évaluation………………………………………………………………Error! Bookmark not defined. Résultats de l’évaluation…………………………………………………………………….Error! Bookmark not defined. Acronymes BAC : Bureau Associations Conseil BC : British Council CA : Conseil d’administration DSF : Développement Sans Frontières FAQ : Foire aux questions IADH : Institut Arabe des Droits de l’Homme IFEDA : Centre d'Information de Formation d'Etudes et de Documentation sur les Associations IFT : Institut Français de Tunisie JORT : Journal Officiel de la République Tunisienne Lab’ESS : Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire OSC : Organisation de la société civile PASC : Programme d’Appui à la Société Civile PCPA : Programme Concerté Pluri-Acteurs PTF : Partenaire Technique et Financier
  3. 3. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 3 REMDH : Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme (ou Réseau Euro-Med) RH : Ressources humaines SCT : Société civile tunisienne TIC : Technologies de l’information et de la communication UE : Union Européenne UGTT : Union Générale Tunisienne du Travail
  4. 4. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 4 Résumé de l’évaluation Le projet a su développer une réponse pertinente et adaptée au contexte national et à un besoin réel et bien étudié de ses bénéficiaires. Jamaity a réussi à prendre sa place dans un espace inoccupé, et a rapidement imposé sa consistance et sa crédibilité à remplir le rôle de fournisseur d’information et de relai de communication pour et sur la société civile. Le projet s’est monté en complémentarité avec les stratégies d’autres acteurs nationaux de soutien à la société civile. Le modèle de portage du projet par deux partenaires stratégiques importants, BC et REMDH en partenariat avec la Délégation de l’Union Européenne en Tunisie, et le choix de l’autonomisation progressive de l’équipe du projet furent très bénéfiques. Cela a garanti le bon positionnement de Jamaity dans son environnement et a également permis un apprentissage solide dans le cadre d’un projet pensé et piloté par des jeunes qui ont gagné progressivement en compétences et bénéficié des conseils et orientations de personnes plus expertes. Le travail entre l’équipe de projet et ses partenaires techniques et financiers s’est déroulé dans un climat assez innovant de transparence, de participation et de confiance mutuelle. La vision du projet, sa mission ainsi que ses valeurs de base ont été partagées par tous, et ont pu être concrétisées. Ces éléments ont permis de construire un projet sur des fondements solides et durables qui permettent à la structure aujourd’hui de s’autonomiser. Le caractère ‘jeune’ de l’équipe a également été un facteur déterminant. L’équipe s’est montrée très proche des bénéficiaires, elle a donc eu plus de facilité à répondre à leurs besoins de manière pertinente. De plus, la jeunesse de l’équipe lui a conféré un dynamisme, une accessibilité et une flexibilité saluées par la majorité des partenaires. Cette équipe jeune a su démontrer son professionnalisme, notamment en communication et en informatique, ainsi que sa crédibilité à travers le travail réalisé. Le management du projet et les méthodes innovantes employées pour y parvenir ont favorisé l’atteinte des résultats, l’esprit collectif et participatif. Le partage des mêmes valeurs, idées et idéaux entre les membres de l’équipe fut une autre clé du succès, ce qui a permis d’aboutir à un produit final dynamique, attractif, accessible, intuitif, et unique en son genre. Le fait d’avoir développé les activités de manière progressive, en veillant à être en phase avec les besoins des bénéficiaires tout en capitalisant sur les réalisations, a abouti à un projet solide et adapté, efficient, sans déperditions de ressources et de temps. Le succès du projet vient de la combinaison de la richesse de l’outil virtuel et de son contenu avec de nombreuses activités sur le terrain. L’omniprésence de l’équipe du projet aux événements de la société civile, la visite de tous les gouvernorats, et la mise en contact directe des PTFs et des associations figurent parmi les atouts de
  5. 5. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 5 l’intervention. Cela a permis à Jamaity de se démarquer d’autres organismes ou projets portant des missions similaires. Le projet n’a pas dévié de ses objectifs, et ce malgré le risque permanent de l’éparpillement. Jamaity, grâce à la vision de ses partenaires et de son équipe, a pu rester focalisé sur sa mission principale, et fournir un travail complet et de qualité sur ses deux objectifs initiaux : donner l’accès à l’information ; et créer des mécanismes de communication pour la société civile. Jamaity est désormais une association tunisienne indépendante, en phase de transition, avec des activités, une stratégie et une gouvernance à consolider. Les enjeux auxquels fait face Jamaity dans l’avenir, ainsi que les recommandations développées en conclusion de ce rapport sont les suivants :  La plateforme : Les bases de données sont à consolider, tant sur la quantité que sur la qualité, pour conserver le caractère fiable de l’information disponible. Ce travail nécessite un gros effort à fournir dans le temps, mais il reste néanmoins primordial car il est le cœur de l’intervention de Jamaity. Un travail de valorisation des différentes rubriques serait également bénéfique car certaines sont sous-utilisées alors qu’elles contiennent des ressources importantes pour les associations. Jamaity n’est pas voué à proposer des services aux associations, mais la plateforme doit être un outil d’orientation et de mutualisation sur les services déjà existants.  Jamaity sur le terrain : La présence sur le terrain de l’équipe du projet est très importante, que ce soit pour les bénéficiaires ou pour l’équipe elle-même, et contribue à ce chantier qui est de rendre plus humaine la plateforme web, et d’initier un réseautage, des synergies et une communication directe entre les acteurs de la SCT. Il est donc très important de mobiliser les ressources, le temps, et la visibilité nécessaires à ce type d’activités, et de continuer à les améliorer.  La couverture géographique : Dans le but de ne pas rester focalisés sur Tunis, et de ne pas renforcer la fracture géographique, culturelle et socio-économique qui est un enjeu et une problématique depuis de nombreuses années en Tunisie, il est important d’assurer un égal accès aux chances et aux services pour toutes les associations du territoire. La traduction de tous les supports en arabe fait déjà partie d’un effort allant dans ce sens. L’équipe a pensé à renforcer la couverture régionale grâce à la mobilisation de ‘correspondants’ ou d’‘ambassadeurs’ de Jamaity en région. Il conviendrait de mobiliser, dans un premier temps, des bénévoles qui, en échange d’une petite
  6. 6. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 6 compensation financière ou matérielle, assurent une veille continue sur l’activité de la société civile de leur région.  La gouvernance et l’organisation interne : L’association Jamaity, désormais structure tunisienne indépendante, est en phase de consolidation et de transition. C’est cette association qui va permettre d’assurer la durabilité de l’impact et de la stratégie du projet sur le long terme. Il est nécessaire de maintenir le rythme de croissance progressif et maitrisé, la bonne dynamique de l’équipe existante, ainsi que la structure transversale du travail et de la répartition des tâches par départements, et de ne pas s’éparpiller sur des tâches annexes. Cependant, si la nature du travail évolue, et que des solutions sont trouvées pour alléger les tâches actuelles de l’équipe sans influer sur la qualité du contenu, de nouvelles pistes de développement peuvent être envisagées, accompagnées d’une réorganisation des ressources humaines en interne pour s’adapter au développement du projet.  Un enjeu majeur en ce sens est l’amélioration de l’expérience utilisateur : L’idéal serait que les fiches associations, PTFs, projets, les actualités, et l’agenda soient des outils que la SCT utilise et alimente de manière autonome, et où l’équipe de Jamaity s’occuperait de la modération, de l’uniformisation et de la production de rapports sur les données collectées. Pour cela, les bénéficiaires de la plateforme doivent comprendre l’intérêt qu’elles retirent de leur présence sur la plateforme et de son utilisation. On parle ici d’un vrai changement de comportements et de mentalités, qui nécessite de se projeter sur le moyen et long terme, et de réaliser un grand effort de communication, de sensibilisation, voire d’assistance technique dans ce sens.  La contribution des PTFs : Une des pistes pour la génération de fonds propres pour Jamaity serait de proposer un ‘abonnement’ payant aux PTFs, qui deviendraient des membres contributeurs à part entière de l’association Jamaity. Ainsi, il faudrait que les relations de l’équipe avec les PTFs, jusque là amicales et assez spontanées, soient beaucoup plus professionnelles. Et il faudrait développer une offre attractive à proposer à ces partenaires.  Le traitement des données collectées Jamaity a collecté une masse importante d’informations sur la société civile. La question qui se pose est celle de l’exploitation et de l’utilisation qui peut être faite de ces informations. L’idéal serait que Jamaity mette en place des solutions technologiques pour exploiter les ‘big data’, générer des données statistiques, des
  7. 7. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 7 graphiques, des échelles, des tendances, etc. Cela pourrait aboutir à la mise en place d’un vrai observatoire de la société civile. Une autre piste pour exploiter les informations issues des données serait de collaborer avec les bailleurs, les experts et les bureaux qui réalisent des études (études de base, de diagnostics territoriaux, des cartographies, etc.) sur la société civile ou sur d’autres thématiques ciblées, et de leur fournir contre paiement des données brutes, non-analysées, mais rigoureuses, organisées et facilement exploitables.  Le développement de la communication sur la SCT : Un autre élément qui nous a été mentionné de manière récurrente est le fait que Jamaity devrait commencer à communiquer sur la société civile et non seulement pour la société civile. Jamaity est voué à être une caisse de résonnance de la vitalité de la société civile, des initiatives citoyennes, et développer ce côté dynamique en plus des répertoires statiques. Une fois les données consolidées, le rôle de valorisation de l’immense travail accompli par société civile et de ses activités devrait être renforcé. Le travail de la société civile est très souvent méconnu, voire mal interprété. Décloisonner la SC et la mettre sur le devant de la scène médiatique comme force de propositions concrètes, comme modèle à suivre en termes de bonnes pratiques, comme partenaire sérieux du développement socio-économique, coïncide avec les objectifs de Jamaity dont l’équipe a déjà démontré de très bonnes compétences en communication, et un très bon positionnement et rayonnement au niveau national. De plus, médiatiser les activités de la société civile permet de fournir une évaluation de l’impact du travail associatif sur le terrain.  La coordination avec les acteurs nationaux Il est important de consolider et de favoriser l’instauration d’une coordination avec les acteurs nationaux de la société civile pour plusieurs raisons : la mutualisation des moyens, la complémentarité des actions des différents acteurs dans le but de gagner en efficacité et d’éviter les gaspillages ; également pour que Jamaity puisse facilement recenser les ressources, les informations et les outils fournis et utilisés par les autres acteurs. Une coordination nationale entre acteurs de la SCT peut être bénéfique pour la définition d’une stratégie nationale d’accompagnement de la société civile, pour alimenter la réflexion sur les besoins, les objectifs, et les priorités de cette SC. Un volet à développer est également la collaboration avec les acteurs publics. Une meilleure relation avec les autorités publiques permettrait de favoriser la collaboration et la compréhension, ainsi que le dialogue avec la société civile au niveau local, et cela pourrait mener à l’acceptation par l’Etat du rôle de cette société civile dans le développement régional.
  8. 8. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 8 Jamaity pourrait même avoir un rôle important à jouer dans le plaidoyer sur la réforme de la loi des associations en cours, et sur les réformes en général qui sont inscrites dans l’agenda législatif en cette période de transition. Pour conclure, nous pouvons dire que le projet Jamaity a atteint ses objectifs ainsi que de très bons résultats, autant quantitatifs que qualitatifs. Il apporte une vraie plus value à la SCT dont les membres interrogés considèrent Jamaity comme acteur incontournable. Jamaity est désormais une structure amenée à évoluer davantage, sans perdre de vue ses valeurs de base, et changer progressivement en accord avec l’évolution du contexte et des besoins des bénéficiaires. Jamaity constitue un véritable outil d’une utilité indéniable pour les acteurs de la société civile tunisienne. Cet outil devrait maintenant commencer à mieux refléter l’état, les réalisations, les enjeux, les préoccupations et les dynamiques d’évolution de cette société civile mouvante.
  9. 9. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 9 Introduction 1. Historique et genèse du projet L’idée de Jamaity est née avant même la révolution, en 2010. Le point de départ vient d’un groupe de jeunes appuyés par le British Council (BC), les « Global Change Makers1 ». Il s’agit d’un programme dont l’objectif est de mettre en place un réseau mondial de projets et d’actions pouvant donner aux jeunes l’opportunité de partager des expériences, et ainsi les habiliter à mettre en pratique leurs idées et à créer des changements positifs dans leurs communautés, régions et pays respectifs. Une des idées issues du groupe de réflexion des jeunes tunisiens, et qui émergea entre fin 2010 et début 2011, fut : comment avoir une plateforme dédiée à la société civile tunisienne ? Le BC trouva l’idée pertinente et appuya son développement avec un soutien technique et des petits financements pour démarrer le travail. Le projet, à cause de la période de grands bouleversements que fut le contexte révolutionnaire ; et aussi du fait que les jeunes porteurs de projets avaient développé d’autres priorités, est resté à l’abandon jusqu’en 2012. Le coordinateur des programmes du British Council estime alors que ce projet est de plus en plus d’actualité et tente de le raviver. Il se coordonne avec le Réseau Euro-Med (REMDH) et soumet l’idée que REMDH puisse porter ce projet. C’est ainsi que quatre jeunes du Réseau se mobilisent bénévolement dans un premier temps. On leur donne des moyens basiques pour commencer le travail : un local, une ligne téléphonique et une connexion Internet. La collecte d’informations commence. Petit à petit, le projet se développe, sans financements dans sa première phase. En parallèle, les coordinateurs du BC et du REMDH apprennent que d’autres initiatives de ce type sont en train de se monter, soutenues par d’autres bailleurs ou acteurs de la Société Civile Tunisienne (SCT). Une coordination semble nécessaire, et les différents acteurs se réunissent, et discutent du projet afin de coordonner leurs efforts. Il s’avère alors que l’équipe de Jamaity était la seule à avoir déjà développé du contenu et à avoir réalisé un travail sérieux. Ainsi, l’Union Européenne décida d’accorder sa confiance à cette équipe de jeunes, sous chapeautage (institutionnel, juridique et pour le renforcement des compétences) du BC et du REMDH. Un lien est cependant gardé avec les partenaires initiaux, pour ne pas rompre la communication et pouvoir échanger avec ces derniers, et pour éviter également de créer une situation concurrentielle. Une équipe est recrutée et les activités s’intensifient. Le projet se structure. Les rôles entre partenaires sont bien répartis (voir dans la partie Efficience ci-dessous), et la gouvernance est améliorée au fur et à mesure de l’avancement du projet. Un comité 1 http://www.global-changemakers.net/
  10. 10. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 10 de suivi et d’orientation composé du REMDH, du BC et de la DUE est mis en place, et surtout, une grande communication et un climat de confiance et de partage de la même vision et des mêmes valeurs sont maintenus entre les partenaires tout au long du projet. 2. Stratégie et objectifs du projet Ainsi, le projet (objet de la présente évaluation) est initialement lancé pour 18 mois, puis prolongé de 3 mois sur une période totale s’étalant de juin 2014 à mai 2016. Il s’articule autour des objectifs suivants :  Objectif général: Etablir un cadre favorable au développement des associations en Tunisie pour permettre à la société civile d'être forte, visible, solidaire, à la fois unie et plurielle.  Objectif spécifique 1 : Collecter et diffuser les informations concernant les associations et les Partenaires Techniques et Financiers. Résultat 1 : Les informations fiables, actualisées et traitées concernant les associations et les partenaires techniques et financiers sont regroupées dans une même plateforme.  Objectif spécifique 2 : Favoriser le réseautage et la communication entre les associations et les Partenaires Techniques et Financiers. Résultat 2 : Des mécanismes de communication entre associations et Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) sont mis en place. Les activités prévues pour atteindre les résultats et réaliser les objectifs sont les suivantes : A 1.1: La mise en place d’un système de collecte de données. A 1.2: La mise en place d'un annuaire des associations et des PTFs. A 1.3: La mise d'un agenda regroupant les évènements de la société civile. A 1.4: La mise en place d’une base géo-référenciée des interventions des PTFs en Tunisie. A 1.5: La mise en place d’une base géo-référenciée des associations en Tunisie. A 1.6: La mise en place d’un centre de ressources documentaires pour la société civile. A 1.7: La création d’une plateforme en ligne interactive et facile d’accès.
  11. 11. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 11 A 2.1: La production de contenu pertinent pour la société civile (articles, Newsletter, enquêtes, supports de formation). A 2.2: La communication autour d'initiatives naissantes et innovantes de la société civile. A 2.3: Transformation de la plateforme en réseau social (pour créer une interaction continue entre les parties prenantes). A 2.4: Organisation d'un forum annuel entre les OSC et les PTFs. A 2.5: Organisation de réunions inter acteurs.
  12. 12. Human Capital Value (HCV) – Conseil en Management www.humancapitalvalue.com 12

×