Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Affects numériques

97 views

Published on

Conférence organisée par l'ADBS Pays de Loire, mars 2017

Published in: Education
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Affects numériques

  1. 1. Les affects dans les usages du numérique ADBS Nantes 14 mars 2017 Julien Pierre Audencia Business School @artxtra
  2. 2.  Parcours de recherche • Thèse en SIC, chaire Orange, postdoctorat  Le tournant affectif  Définitions • Le domaine affectif • Les émotions • Les émotions dans le numérique  L’affectivité dans la pratique du numérique • Du côté des dispositifs : Design, design attentionnel, design émotionnel • Du côté des usagers : routines, bricolage, attachement et ennui
  3. 3. Parcours de recherche Identité, réputation, affectivité
  4. 4. Parcours de recherche  Doctorat en SIC • Les apprentis et Facebook • Carnet de recherche sur Les identités numériques • Thèse sur la vie privée • Conférences URFIST, ADBS, FADBEN • Design attentionnel dans le numérique • Littératie de la vie privée, compétences et curriculum infocom • Approche interdimensionnelle • Médiations techniques, stratégies des organisations, usages situés et ancrés
  5. 5. Parcours de recherche  Doctorat en SIC  Chaire de recherche Orange / Grenoble EM • Digital natives : affectivité et numérique • Talents de la transformation digitale : compétences attentionnelles
  6. 6. Parcours de recherche  Doctorat en SIC  Chaire de recherche Orange / Grenoble EM • Postdoctorat IDEFI Promising IAE Grenoble • Innovation pédagogique au service de la pédagogie de l’innovation • Créativité, effectuation
  7. 7. Parcours de recherche  Doctorat en SIC  Chaire de recherche Orange / Grenoble EM • Postdoctorat IDEFI Promising IAE Grenoble  Projet de recherche EmotionsPlusDigital • Camille Alloing • Publications • Chantiers • Audencia, SciencesCom et le Future Laboratory
  8. 8. Le tournant affectif Sciences et émotions
  9. 9. Affectivité Capacité à affecter ou être affecté par ; Capacité à produire des stimulations ou des réponses émotionnelles
  10. 10. Travail émotionnel  Régulation psycho- physiologique des émotions • Vendeur, livreur, chauffeur, agent d’accueil, personnel de service hospitalier Travail affectif  Mise en circulation des affects • Publicitaire, community manager, storytelling, chief happiness officer
  11. 11. Le tournant affectif  Damasio  Ekman  Kahneman  Picard  Norman  Brown & Kelley
  12. 12. 5 niveaux de circulation de l’affectivité dans l’économie numérique signes données dollars discours global
  13. 13. Le domaine affectif Émotions, sentiments, humeurs, etc…
  14. 14. Affectivité Capacité à affecter ou être affecté par ; Capacité à produire des stimulations ou des réponses émotionnelles
  15. 15. préférences attitudes tempérament style affectif sentiment émotion pulsion DURÉE humeur sensation CONSCIENCE
  16. 16. Quelques applications  Mesure de l’engagement • Facebook Reactions
  17. 17. Quelques applications  Mesure de l’engagement • Facebook Reactions,  Wearables • Empatica
  18. 18. Quelques applications  Mesure de l’engagement • Facebook Reactions,  Wearables • Affectiva  Robots sociaux • Kismet, Pepper, Cozmo
  19. 19.  Kismet, MIT  Cozmo  Pepper
  20. 20. Quelques applications  Mesure de l’engagement • Facebook Reactions,  Wearables • Affectiva  Robots sociaux • Pepper, Cozmo  Panneaux intelligents • ClearChannel EmOOH
  21. 21. Quelques applications  Mesure de l’engagement • Facebook Reactions,  Wearables • Affectiva  Robots sociaux • Pepper, Cozmo  Panneaux intelligents • ClearChannel EmoOOH  Assistants virtuels • Google Assistant, Siri
  22. 22. Un exemple : le pay-per-laugh
  23. 23. Terrains d’application  Le web et les réseaux sociaux  La ville, l’habitat  Le véhicule  Le magasin  Le parcours utilisateur : patient, client, consommateur, visiteur  L’éducation : e-learning
  24. 24. L’affectivité dans la pratique du numérique Usagers et dispositifs
  25. 25. Design affectif des dispositifs numériques
  26. 26. Design patterns et dark patterns
  27. 27. Dark patterns
  28. 28. Design attentionnel Chaire Orange/GEM
  29. 29. compléments logiciels  Marché des applications-tierces • plus de 100 gestionnaires de notifications  Gestionnaire de pubs • seulement 14,6% en 2015 ! • Enquête Marsouin : 70% en 2017  Un problème d’éducation
  30. 30. Design de dispositif  Empathie • Logiques d’actions et de représentation • Biais cognitifs > Socialisation  Design pattern • Logiques techniques • Pratiques professionnelles  Business model • Logique économique • Structuration d’un marché (app store, plateformes)
  31. 31. Attachement aux marques
  32. 32. Marques d’affection  Q3 : les principales marques auxquelles vous pensez et les émotions que vous leur associez  Apple : contrainte----------------------|--------------------x-------plaisir -1 +1  1 seul opérateur • Bouygues, -0,7 de « pénible »  Très peu d’outils pro (Alfresco, ENT, Word : -1)  Des évidences oubliées et regrettées • « J’aurais dû citer Google, ou iPhone »
  33. 33. Cumul des adjectifs  44 adjectifs / 33 marques • Scores − -29,3 pour la somme des adjectifs négatifs (contraignant, inutile, angoissant) − 54,4 pour la somme des adjectifs positifs (divertissant, amical, fiable, plaisant, utile, motivant)
  34. 34. Chaque brique = 1 adjectif ≠ Largeur = Σ des points Entre contrainte et plaisir
  35. 35. Marques constructeur
  36. 36. Marques clients courrier
  37. 37. Les TICs entre contrainte et divertissement
  38. 38. Activités
  39. 39. Activités appareillées
  40. 40. ludique > pro  Q1 : sur une journée standard, comment se répartissent vos activités de connexion ? 52% 52% des usages du numérique connecté sont consacré à des activités ludiques
  41. 41. Multitâche : entre vide et info  Q4 : vous déclarez conduire vos activités sous le régime du multitâche. Cela correspond-il plus au besoin d’acquérir des informations (peur de manquer quelque chose) ou de combler un vide (tromper l’ennui) ? 57% 57% des usagers conduisent leurs activités en multitâches pour combler leur ennui
  42. 42. Ceux qui ne se connectent pas : des « boulets » ?  Q5 : comment caractérisez-vous les personnes qui se connectent moins que vous (entre exemple de liberté ou source de contraintes) ? 51%51% des usagers considèrent les infra-connectés comme des sources de contraintes « Ceux qui ne se connectent pas sont ailleurs »
  43. 43. zapping émotionnel et applicatif
  44. 44. onglétisation de la multi-activités
  45. 45. « En cours je m’ennuie, le soir je suis fatigué d’avoir trompé l’ennui »
  46. 46. Bricolages attentionnels
  47. 47. Dépendances  Q6 : dans quelles mesures vos pratiques numériques relèvent-elles de la dépendance ? Construire/Entretenir les liens sociaux Construire des connaissances/compétences
  48. 48. Valorisable en entreprise  Q8 : dans quelles mesures vos pratiques numériques sont-elles valorisables en entreprise ? Sociabilité Connaissances Pas du tout : 31,6% Pas du tout : 0% Un peu : 42,1% Un peu : 26,3% Beaucoup : 15,8% Beaucoup : 42,1% Tout à fait : 10,5% Tout à fait : 31,6% « Dans les RSN, j’ai appris à faire valoir mon point de vue »
  49. 49. Continuité ?  Q9 : dans quelles mesures vos pratiques numériques s’inscrivent-elles dans la continuité ? Sociabilité Connaissances Pas du tout : 15,8% Pas du tout : 15,8% Un peu : 26,3% Un peu : 31,6% Beaucoup : 42,1% Beaucoup : 42,1% Tout à fait : 15,8% Tout à fait : 10,5% Mais… « Avant, nos parents contrôlaient nos forfaits. J’ai pris un abonnement SMS illimité quand j’ai quitté le lycée »
  50. 50. Témoignages  « Des fois j’ai envie de lire, mais le réflexe c’est Facebook. Au final, j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps »  « Pas de réenchantement »  « C’est fatigant d’être toujours sollicité »  « En cours je m’ennuie, le soir je suis fatigué d’avoir trompé l’ennui »
  51. 51. Dans la norme  Q10 : au final, considérez-vous que vos pratiques s’inscrivent dans la norme ? 73.7%73.7% des usagers considèrent leurs pratiques dans la norme, « mais les autres se connectent plus que nous »
  52. 52. Confrontation croisée
  53. 53. Surveillance par binôme
  54. 54. Pourquoi 3h de jeu en cours ?
  55. 55. En formation
  56. 56. Aussi à la maison
  57. 57. Comparaisons 35% s’ennuient en formation et à domicile
  58. 58. Les talents du numérique
  59. 59. Gestion de la surabondance de l’information  Pas de différence sectorielle  Des bricolages, rarement institutionnalisés  Des choix de vie, pas toujours assumés • Le veilleur (toujours) éveillé  La dispersion comme compétence (Datchary)

×