Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Bien traduire pour mieux vendre

770 views

Published on

Bien traduire pour mieux vendre : comment capter les marchés internationaux.
- Pourquoi traduire ?
- Comment trouver un traducteur ?
- Comment gérer un projet de traduction ?
- Comment gérer son budget ?
- Les erreurs à éviter ?
Présenté lors de la table ronde consacrée à la traduction au DevCom Midi-Pyrénées 2013

Published in: Marketing
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Bien traduire pour mieux vendre

  1. 1. Bien traduire 
 pour mieux vendre : 
 Comment capter 
 les marchés internationaux ?
  2. 2. IDEM
 agence de traduction multilingue Plus de 300 linguistes - 60 langues - 100 combinaisons •  Entre Paris et Toulouse •  Gérée par des traducteurs •  Un large réseau •  Multilingue et multidisciplinaire •  Accompagne les institutions et entreprises dans leurs démarches à l’international depuis 30 ans •  Intervient dans une grande diversité de domaines et secteurs Nos valeurs : réactivité, flexibilité, rigueur, souci du détail et de la qualité
  3. 3. Pourquoi traduire ? La langue : une clé de l’ouverture à l’international quand les flux financiers, de biens, de services et de personnes se démultiplient. •  3 idées reçues sur la traduction : -  “Il suffit de maîtriser deux langues pour traduire.” -  “Avec les nouvelles technologies, tout le monde peut traduire” -  “Traduire, c’est trahir”, la litteralité est gage de qualité.! •  L’anglais bien que prépondérant, n’est pas suffisant : -  Au moins 50 langues pour communiquer avec la majorité de la population mondiale. -  Une mondialisation de plus en plus multipolaire avec des reconfiguration des combinaisons linguistiques (chinois, hindi...) -  Union Européenne (essentiel des échanges) : 25 langues officielles Pour une performance accrue et une image positive et maîtrisée
  4. 4. Comment trouver un traducteur ? •  Le recrutement en interne -  Traducteurs pour des besoins très réguliers et techniques. 
 ! Formation en traduction et spécialisation -  Spécialistes techniciens, filiales à l’étranger pour la préparation et la validation des projets de traductions. 
 ! Coût, délai •  Le recours à des indépendants -  Très ponctuellement ou au contraire très régulièrement pour plus de flexibilité. -  Relation directe avec le traducteur, visibilité sur la gestion du projet, moins d’intermédiaire. ! Disponibilité, champs de compétence •  Les agences de traduction -  Pour des besoins à la fois très réguliers en traduction et très divers (type de prestation, domaine, terminologie, support…) -  Privilégier l’adéquation à vos besoins (langues, spécialisation éventuelle…) et la facilité de communication ! Coût, réactivité, visibilité, proximité
  5. 5. Comment gérer un projet de traduction ? Votre traducteur : un partenaire •  La traduction : un élément stratégique de votre politique de développement marketing et commercial •  Une relation de confiance pour anticiper les difficultés, bénéficier dès le brief de lancement de projet de conseils avisés, qu’ils soient linguistiques, de mise en page, culturels, administratifs… => Un cahier des charge précis => Poser des questions => Faire relire => Des retours
  6. 6. Comment gérer un projet de traduction ? Les bonnes questions à vous poser pour une bonne préparation de vos projets de traduction et un brief réussi : •  Quel est l’objectif de votre traduction ? •  Quel est le public visé ? •  Quel est le domaine ? •  Quel est le volume ? •  Dans quel délai avez-vous besoin de votre traduction ? Avez-vous besoin de livraisons partielles ? •  Dans quel délai serez-vous en mesure de fournir les textes source définitifs ? •  De quel support avez-vous besoin ? •  Quel support pouvez-vous fournir à votre traducteur ? •  Comment allez-vous organiser la vérification de vos textes ?
  7. 7. Comment gérer son budget ? Les budgets de traductions peuvent vite s’avérer élevés. Toutefois, la traduction est un investissement.
 Votre budget est à mettre en relation avec les gains qu’elle permet d’obtenir ou les coûts qu’elle permet d’éviter. => 2 pistes : •  La gestion prévisionnelle de vos traductions - Pour mettre en place des partenariats commerciaux - Pour éviter les surcoûts et les déconvenues liés à l’urgence - Pour confier vos traductions au type d’interlocuteur le plus adapté - Pour faciliter l’amélioration constante de la qualité des travaux
  8. 8. Comment gérer son budget ? •  Le contrôle qualité - Pour éviter des re-traductions coûteuses - Pour éviter des coûts supplémentaires en termes d’image - Pour éviter de coûts supplémentaires engendrés par une mauvaise communication (erreurs dans des manuels techniques, incompréhensions lors de la négociation de contrats…)
  9. 9. Les erreurs à éviter ? •  Confier la traduction au stagiaire, surtout si sa langue maternelle n’est pas la langue cible de votre traduction •  Confier la traduction à votre logiciel ou site de traduction automatique préféré •  Confier un travail à un prestataire par un simple email, sans avoir échangé de vive voix ou par téléphone •  Ne s’intéresser à l’état d’avancement de votre projet, à son bon déroulement que le lendemain de la date de remise •  Se fier à un seul regard, même celui de votre traducteur préféré •  Ne pas anticiper les questions de “post-production” de la traduction : procédures de légalisation, mise en page par le graphiste, impression, etc.
  10. 10. Les erreurs à éviter ?
  11. 11. Où nous trouver ? contact@idem-net.com www.idem-net.com  Dans le quartier de Saint Germain, proche du Palais de Justice 57 rue de Seine
 75006 Paris
 T +33 (0)1 56 81 55 55
 F +33 (0)9 55 90 12 70 En plein cœur de Toulouse 2 place Rouaix
 31000 Toulouse
 T +33 (0)5 62 75 55 55
 F +33 (0)9 55 90 12 70 /idemtranslation @idemtranslation

×