Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

JTO2018 1 dynamiques marchés français de la viande ovine

31 views

Published on

Marie Carlier (Institut de l'Elevage - idele)

Published in: Engineering
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

JTO2018 1 dynamiques marchés français de la viande ovine

  1. 1. 8ème édition Journées Techniques Ovines Mardi 6 et mercredi7 novembre2018 ©Idele Dynamiques du marché français de la viande ovine Marie CARLIER, Service Économie des filières de l’Institut de l’Élevage
  2. 2. Le marché de la viande ovine en France 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 2 Abattoirs Importations d’ovins vivants Exportations d’ovins vivants Importations de viande ovine Exportations de viande ovine Consommation française de viande ovine Exploitations françaises
  3. 3. Un cheptel majoritairement allaitant, localisé à plus de 80% en zones défavorisées 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 3 Rayon de Roquefort Corse 70% de brebis allaitantes 30% de brebis laitières Pyrénées- Atlantiques  Entretien du paysage  Maintien d’un tissu économique et social Source : Agreste RA 2010 – Cartographie Institut de l’Elevage
  4. 4. Le nombre d’exploitations et le cheptel reculent sur le long terme 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 4 • 38 900 exploitations avaient des ovins en 2017 (-59% /2000) d’après le SSP o 34 350 avec des brebis allaitantes (-62% /2000) o 4 470 avec des brebis laitières (-26% /2000) • Cheptel = 5,21 millions de brebis et agnelles saillies fin 2017 (-29% /2000) o Brebis allaitantes : 3,64 millions de têtes (-36% /2000) o Brebis laitières : 1,58 million de têtes (-2% /2000) 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Millions de têtes Evolution du cheptel ovin reproducteur français (enquêtes cheptel de novembre) Source: GEB - Institut de l'Elevage d'après Eurostat Brebis et agnelles saillies allaitantes Brebis et agnelles saillies laitières
  5. 5. Le renouvellement des éleveurs, un vrai challenge pour la filière ovine française 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 5 25% 36% 25% 14% 27% 42% 22% 8% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% < 40 ans 40 à 49 ans 50 à 59 ans > 60 ans % des éleveurs % des brebis laitières Part des éleveurs et des brebis par classe d’âge des chefs d’exploitation Source: GEB – Institut de l’Élevage d’après le SSP – Enquête Structure 2013 15% 22% 32% 31% 23% 27% 37% 12% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% < 40 ans 40 à 49 ans 50 à 59 ans > 60 ans % des éleveurs % des brebis allaitantes  39% des éleveurs de brebis laitières avaient plus de 50 ans en 2013  63% des éleveurs de brebis allaitantes avaient plus de 50 ans en 2013
  6. 6. Des imports en vif pour compléter la production française à des périodes clés 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 6 Importations d’agneaux vivants  Agneaux lourds pour compléter la prod° française notamment pour Pâques, le Ramadan et l’Aïd  5% des abattages d’agneaux en 2017  Provenances principales = Espagne, Pays-Bas, Hongrie, Irlande, Allemagne Importations d’ovins adultes vivants  Approvisionnement du marché rituel, notamment dans le Sud de la France  5% des abattages d’ovins adultes en 2017  Provenances principales = Espagne, Pays-Bas 8 mois 2018 : 132 000 têtes +3% /2017 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 J F M A M J Jt A S O N D 1 000 têtes 2016 2017 2018 En 2017 : 180 000 têtes -24% /2016 8 mois 2018 : 38 000 têtes -15% /2017 En 2017 : 57 000 têtes +25% /2016 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 J F M A M J Jt A S O N D 1 000 têtes 2016 2017 2018
  7. 7. Des exports en vif constitués essentiellement d’agneaux légers, issus des bassins laitiers 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 7 Exportations d’agneaux vivants 8 mois 2018 : 143 000 têtes -23% /2017 En 2017 : 410 000 têtes -3% /2016 8 mois 2018 : 13 000 têtes -28% /2017 En 2017 : 28 000 têtes -23% /2016 Exportations d’ovins adultes vivants  11% des sorties d’agneaux des exploit° en 2017  Plus de 50% des envois en nov.-déc.  Destinations principales = Espagne et Italie (conso traditionnelle d’agneaux de lait en fin d’année)  10% des sorties d’ovins adultes des exploitations françaises en 2017  Destinations principales = Italie et Espagne 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 J F M A M J Jt A S O N D 1 000 têtes 2016 2017 2018 0 20 40 60 80 100 120 140 160 180 200 J F M A M J Jt A S O N D 1 000 têtes 2016 2017 2018
  8. 8. La production abattue est relativement stable depuis 2009 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 8 81 000 téc abattues en 2017 (-2% /2016) Facteurs influençant le niveau des abattages :  Évolution du cheptel reproducteur  Gestion du renouvellement (taux de réforme et taux de renouvellement)  Évolutions du commerce en vif  Évolution de la productivité numérique des brebis  Évolution des poids carcasse
  9. 9. Des saisonnalités différentes selon les types d’animaux 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 9 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 J F M A M J Jt A S O N D 1 000 téc "Où va l'agneau?" Ovins adultes importés vivants Ovins adultes France Agneaux importés vivants Agneaux de lait Agneaux SIQO Agneaux Standards France Agneaux Lacaune engraissés Dont CCP et marques commerciales 45% 15% 13% 1% 8% 16% 2% Saisonnalité des abattages français d’ovins Source: Estimations GEB – Institut de l’Élevage d’après étude « Où va l’agneau? » (chiffres 2014)
  10. 10. La production sous signe de qualité progresse 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 10 8% 4% 4% 0,1% 2% 82% Abattages français d'agneaux en 2017 (en têtes) Source: Fil Rouge 18% des abattages d’agneaux français en 2017 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 12 000 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 Tonnes Bio AOP IGP Label Rouge + IGP Label Rouge Part SIQO dans les abattages français Evolution des tonnages commercialisés sous SIQO Source : GEB - Institut de l'Elevage d'après Fil Rouge
  11. 11. Les importations de viande ovine baissent sur le long terme 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 11 92 000 téc importées en 2017 (= /2016) >95% viande ovine réfrigérée ¾ carcasses d’agneaux réfrigérées  envois en 2018 en raison de la météo ≈ 90% viande ovine réfrigérée ≈ 1/3 carcasses d’agneaux réfrigérées ≈ 45% découpes  envois en 2018 en raison de la météo 80% viande ovine réfrigérée ≈ 1/3 carcasses d’agneaux réfrigérées ≈ 40% carcasses d’ovins adultes réfrigérées  envois en 2018, notamment vers la France > 55% viande ovine congelée 100% découpes dont 40% gigots  envois début 2018 ( envois vers l’Asie) ROYAUME-UNI : IRLANDE : ESPAGNE : NZ :
  12. 12. Les importations de viande ovine: des volumes, mais aussi des prix! 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 12 4,0 4,5 5,0 5,5 6,0 6,5 7,0 7,5 J F M A M J Jt A S O N D €/kgéc Prix des carcasses fraîches d'agneau importées du Royaume-Uni et d'Irlande rendues France Source: GEB - Institut de l'Élevage d'après Eurostat Irlande 2017 Irlande 2018 Royaume-Uni 2017 Royaume-Uni 2018  Prix des importations plus élevé début 2018 qu’en 2017 Moins de pression sur le cours français de l’agneau  Retour à la baisse des prix des carcasses d’agneaux britanniques et irlandaises à partir de juillet Plus de pression sur le cours français
  13. 13. La France est également exportatrice de viande ovine 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 13 39% 15% 14% 5% 4% 4% 4% 2% 5% 8% Destinations des exportations françaises de viande ovine Source: GEB - Institut de l'Élevage d'après les douanes françaises Italie Belgique Royaume-Uni Espagne Danemark Portugal Allemagne Pologne Autres UE Pays tiers • ≈ 11% des abattages français • ≈ 5% des disponibilités françaises en viande ovine • ≈ 80% viande réfrigérée • ≈ 45% de carcasses d’ovins adultes réfrigérées Italie: débouché privilégié pour les brebis grasses françaises Effets frontière Un peu de ré-export après découpe 9 000 téc exportées en 2017 (+2% /2016)
  14. 14. La consommation française de viande ovine est orientée à la baisse Baisse des disponibilités françaises Prix élevé au détail et concurrence avec d’autres sources de protéines – chères Vieillissement des consommateurs Aspect festif de la consommation Image (viande grasse, beaucoup de déchets, difficile à cuisiner, goût prononcé, beaucoup d’os) Messages prescripteurs de santé/environnement Campagnes anti-viandes 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 14 0 50 100 150 200 250 300 1960 1963 1966 1969 1972 1975 1978 1981 1984 1987 1990 1993 1996 1999 2002 2005 2008 2011 2014 2017 Évolution des abattages et de la consommation française de viande ovine Source: GEB - Institut de l'Élevage d'après le SSP et les Douanes françaises Consommation Abattages français Déficit 1 000 téc 164 000 téc consommées en 2017 (-1% /2016)
  15. 15. Origine de la viande ovine consommée en France 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 15 Source: Estimations GEB – Institut de l’Élevage d’après le SSP et les Douanes françaises (Chiffres 2017) 42% 2% 25% 12% 10% 5%5% 44% ABATTAGES FRANÇAIS 56% IMPORTATIONS DE VIANDE OVINE Ovins issus des exploitations françaises Ovins importés vivants Royaume-Uni Irlande Nouvelle- Zélande Espagne Autres (import)
  16. 16. Le cours de l’agneau est très saisonnalisé 06 et 07/11/2018 8èmes JTO 16 Plusieurs facteurs influencent l’évolution de la cotation : Prix des peaux et du 5ème quartier Consommation française Prix et volumes à l’import Concurrence entre les opérateurs Abattages français Semaine 43 (du 22 au 28 octobre 2018) PMP = 6,23 €/kg de carcasse -3% /2017 (-18 centimes) -4% /2016 (-27 centimes) 5,0 5,2 5,4 5,6 5,8 6,0 6,2 6,4 6,6 6,8 7,0 J F M A M J Jt A S O N D € / kg de carcasse Cotation de l'agneau français - Prix Moyen Pondéré des régions Source: GEB - Institut de l'Elevage d'après FranceAgriMer 2016 2017 2018
  17. 17. 8ème édition Journées Techniques Ovines Mardi 6 et mercredi7 novembre2018 ©Idele Merci pour votre attention Pour + d’infos: marie.carlier@idele.fr

×