Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

[Ege hauts de france] synthèse ateliers

759 views

Published on

Etats Généraux de l'Elevage - Hauts de France 9 juin 2016

Published in: Engineering
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

[Ege hauts de france] synthèse ateliers

  1. 1. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination parEn collaboration avec Journée de lancement des Etats généraux de l’élevage 10 juin 2016 Siège de Région Hauts-de-France 1
  2. 2. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 2 Synthèse des ateliers
  3. 3. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 3 Pilotage stratégique des exploitations (Atelier 1) Didier HALLEUX (CA de l’Aisne) Jean Michel Serres (Région) Philippe Chotteau (Idèle) Mathieu Merlhe (CRA Bretagne) Emmanuel Béguin (Idèle) Stéphane Verscheure (CA Somme) Sébastien Daguenet (CER France Somme) Juliette Faure (Région)
  4. 4. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 4 Pilotage stratégique des exploitations • Quelles sont les stratégies des entreprises et des filières ? • Quelles sont les attentes des consommateurs en terme de type d’atelier, de mode d’alimentation…? • Comment l’élevage s’implique sur le défi climatique et en garde la valeur ajoutée ? • Quelles compétences demain pour les éleveurs : produire pour vendre, relations humaines, analyse du coût de production ? • Comment aider les éleveurs à se remettre en question ? • Quelles sont les systèmes les plus efficaces, quelles stratégies développent-ils et comment les vulgariser ? Les questions prioritaires par rapport à la thématique
  5. 5. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 5 Pilotage stratégique des exploitations • Besoin de discussion filière pour asseoir la stratégie des exploitations • Accompagner aux moments clés de l’évolution du système, • Renforcer les groupes de réflexion d’éleveurs, qui favorise une meilleure capacité d’adaptation des éleveurs • Favoriser la prise de temps pour prendre du recul et réfléchir à sa stratégie • Faire évoluer la formation initiale et continue des éleveurs • Promouvoir des stratégies de commercialisation des produits • Développer et communiquer sur les références sur des stratégies efficaces • Promouvoir des formules de stratégies collectives pour réduire les coûts • Accompagner plus fortement l’investissement en élevage • Prévoir des dispositifs d’aides spécifiques aux zones d’élevages plus difficiles. Les premières pistes d’action identifiées
  6. 6. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 6 Maitrise et rentabilité des atelier d’élevage (2) C. Cuvillier (CA) JF. Théret (Région) C. Dusannier (Pdt URGPP) N. Maréchal (ACE) S. Fourdin (IDELE) N. Maréchal (ACE) B. Cousin (CA) V. David Legley (Région)
  7. 7. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 7 Maitrise et rentabilité des ateliers d’élevage • Comment encourager au calcul de ses coûts de production et la valorisation collective ? • Comment mettre en lumière la valeur ajoutée de la connaissance de ses chiffres ? • Comment améliorer la résistances aux aléas économiques ? • Comment encourager et faciliter les complémentarités élevage-cultures ? • Comment passer de producteur à chef d’entreprise-gestionnaire ? • Comment encourager les contractualisations au sein des filières permettant un partage équitable de la valeur ajoutée ? • Comment intégrer le volet humain dans les phases de changement ? (croissance ou décroissance) Les questions prioritaires par rapport à la thématique
  8. 8. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 8 Maîtrise et rentabilité des ateliers d’élevage Former et accompagner les hommes et les entreprises, la force du collectif • Instaurer la synergie entre organismes de conseil • Encourager la formation, sur le calcul des coûts ; mais surtout sur la compréhension des chiffres et leur analyse Innover, oser oser ! • Mettre en place un centre de référence et d’études collectif = centre d’innovation et de transfert • Etudier la pertinence des races mixtes Maîtriser les charges, il y a des leviers possibles Les coûts alimentaires • Organisation d’une filière de valorisation des sous-produits • Autonomie alimentaire aider les FAF • Cadres techniques et juridiques de la complémentarité élevage-cultures (contrats-type, ex : céréalier-éleveur) Les charges de structure • Encourager l’organisation collective des moyens de production • Location de matériel (récolte stockage) Développer le chiffre d’affaire, l’autre moyen d’augmenter la valeur ajoutée • Reconnaître et rémunérer le service environnemental rendu par l’élevage, exemple aide aux surfaces en herbe, crédit carbone • Reprendre la main sur la commercialisation des produits Liste non exhaustive ! Les premières pistes d’action identifiées
  9. 9. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 9 Les conditions d’exercice du métier d’éleveur (atelier 3) Françoise Crété (CA) Sophie Merlier (Région) Gérard Heumez (Gènes diffusion) Frantz Caron (CA) Florence Kling-Eveillard (IDELE) Alice Martinet (CA) Carine Quentin ( Région)
  10. 10. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 10 Les conditions d’exercice du métier d’éleveur • Comment assurer le renouvellement des générations? • Comment proposer des conditions de vie qui permettent aux éleveurs de vivre comme les autres? • Place-t-on l’humain comme une priorité? Considère t on l’Homme comme source de valeur ajoutée? • Les éleveurs délèguent-ils suffisamment leur travail? Se font ils suffisamment remplacer? • Comment faire entrer les automates, les capteurs et le numérique dans les exploitations? Comment forme-t-on à l’usage de la robotique? • Les éleveurs sont-ils fiers de leur métier? Le montrent-ils? • Comment forme-t-on les conseillers à l’approche humaine? • La formation initiale est elle suffisamment réactive à l’évolution du métier et aux valeurs humaines? Les questions prioritaires par rapport à la thématique
  11. 11. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 11 Les conditions d’exercice du métier d’éleveur « Être comme les autres dans la Société et pas à côté » • En bénéficiant d’une qualité de vie - Dans tout projet travailler l’aspect économique ET humain sans les mettre en opposition dans une approche globale - Remettre l’Homme au cœur de l’exploitation: bénéficier d’un accompagnement sur la dimension humaine - Se libérer du temps -> service de remplacement, les nouvelles technologies, travailler à plusieurs, déléguer, emplois partagés… - Prendre en compte la dimension santé au travail (pénibilité, gestes répétitifs, ergonomie) - Sortir de l’isolement: communiquer sur le métier d’aujourd’hui • En bénéficiant du progrès comme les autres - Par accompagnement financier à l’investissement pour équipement dans les automates, capteurs, numérique… - Par la formation en ressources humaines, en informatique, en gestion, en développement personnel - Pas de zones blanches: couverture de tout le territoire pour pouvoir utiliser les nouvelles technologies • En travaillant avec d’autres -mettre en place un réseau pour repérer les personnes en difficultés et pour les accompagner - élargir les partenariats entre le monde agricole et la formation Les premières pistes d’action identifiées
  12. 12. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 12 Développer la valeur ajoutée par une diversification rémunératrice au sein des exploitations (Atelier n°4) Hélène Beaudoin – Elue Chambre d’Agriculture 60 Christian Vannobel (Elu Région) Jacques Blarel (CA59-62) Damien Devienne (Eleveur 80) Daniel Platel (CA 80) Simon Fourdin (Idele) Mélanie Santune (CA 59-62) Marie Vandewalle (ARVD) Magalie Quillico et Julie Sierakowski (Région)
  13. 13. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 13 Développer la valeur ajoutée via une diversification Si l’on veut développer la diversification dans la région : - Quels sont les objectifs ? - Quels sont les freins à lever ? - Quelles actions concrètes à mettre en place ? - Quelle communication ? - Quel accompagnement ? Les questions prioritaires par rapport à la thématique
  14. 14. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 14 Développer la valeur ajoutée via une diversification Quels freins lever ? • Diversification = autre activité  nécessité d’acquérir de nouvelles compétences (techniciens, agriculteurs, salariés) • Vente directe = proximité  besoin d’outils de transformation de proximité (abattage, découpe…) • Aspects financiers : - poids des investissements (transformation, méthanisation) - incertitudes liées au prix de rachat des ENR • Réglementation : abattoirs mobiles, transport d’animaux, valorisation des sous-produits issus de la restauration collective (méthanisation), etc. Les questions prioritaires par rapport à la thématique
  15. 15. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 15 Développer la valeur ajoutée via une diversification Quelles actions concrètes mettre en place ? • Formation initiale et continue pour les étudiants, agriculteurs et salariés : transformation / commercialisation / communication / RH… • Leur faire connaître le champ des possibles en lien avec leur territoire : témoignages, exemples, références techniques… • Accompagnement technique des projets (montage, suivi) • Communication (citoyens, scolaires, professionnels de la RHD) • Aides financières : apport de trésorerie, soutien à l’investissement • Portage de messages politiques et réglementaires aux niveaux national et européen Les questions prioritaires par rapport à la thématique
  16. 16. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 16 Développer des valeurs ajoutées par un plus fort développement des filières régionales (5) Présentation de la restitution : Laurent VERHAEGHE Elu région : Denis PYPE Intervenant 1 : Didier HUE Salaisons des Terroirs Intervenant 2 : Thierry VROMAN Bergers du Nord Est Responsable technique 1 : Adélaïde GROS Institut de l’élevage Responsable technique 2 : Jocelyne MACHEFER Chambre régionale Hauts de France Chargée de mission région : Marion BLONDEL
  17. 17. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 17 • Comment créer et garder de la valeur ajoutée pour chaque maillon de la filière - Avoir des engagements réciproques et dans la durée des différents acteurs des filières (producteurs, transformateurs, distributeurs) - Besoin de coordination et de contractualisation entre les différents acteurs sans oublier le maillon de la distribution (appui région nécessaire) • Comment maintenir des filières fortes avec des spécificités propres à chacune - Prise en compte de la diversité des territoires et races régionales - Créer une nouvelle identité régionale et réfléchir à une marque régionale ombrelle qui pourra être ensuite déclinée - Soutenir les producteurs notamment dans les zones à handicaps naturels Des pistes d’actions pour maintenir des filières régionales dynamiques ?
  18. 18. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 18 Des pistes d’actions pour maintenir des filières régionales dynamiques ? • Maintenir des outils de transformation compétitifs / productifs - Accompagner les mises en conformité et développer l’attractivité régionale pour des transformateurs. • Avoir des filières structurées pour fédérer les différents acteurs et avancer ensemble - Accompagner les AOP transversales, faire travailler ensemble bio et conventionnels (pour développer la filière AB)…  Savoir s’adapter au marché et aux consommateurs - Partir du besoin du consommateur, besoins divers adaptation et choix du segment - Accompagner les études de marché pour connaitre les besoins et produire en conséquence • Développer l’approvisionnement en local pour les restaurations collectives : Restauration scolaire, restauration hors foyer…
  19. 19. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 Animation et coordination par 19 Bâtir la stratégie de conquête agricole et agroalimentaire des Hauts-de-France sur le marché national et à l’exportation (Atelier 6) Luc Desbuquois, élu à la Chambre d’agriculture des Hauts-de-France Cyrille Leveaux, Business France Xavier Lemaître, Bigard Gilles Desgrousilliers, Prospérité fermière Hélène Grandclaudon, CA du Nord Pas de Calais Michel Rieu, IFIP Hubert Fleury, Région Hauts de France Nathalie Hendrycks, Région Hauts de France
  20. 20. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 20 Bâtir la stratégie de conquête agricole et agroalimentaire des Hauts-de-France sur le marché national et à l’exportation Les questions prioritaires • Les entreprises régionales sont-elles dimensionnées et organisées pour exporter ? • La filière régionale dispose-t-elle de l’autonomie stratégique et décisionnelle nécessaire pour s’organiser et se structurer ? • Notre filière régionale répond-elle aux besoins du marché (régional, national, international) et à ses débouchés conséquents ? •Déficit de transformation par rapport aux volumes produits : comment inverser cette tendance ? •Problème d’adéquation offre et demande : volumes et qualité
  21. 21. Etats généraux de l’élevage en Hauts-de-France – Journée de lancement 10/06/2016 21 Bâtir la stratégie de conquête agricole et agroalimentaire des Hauts-de-France sur le marché national et à l’exportation • Capitaliser sur nos débouchés : 100 millions d’hab. dans un rayon de 300 km / 3ème bassin de consommation mondial après Tokyo et New York  Différencier et valoriser nos produits régionaux par une marque régionale Hauts-de- France pour les différents marchés (régional, national, international) • Avoir une « stratégie de cheval de Troie » : Inciter nos PME à conquérir les marchés à l’export : ex. des marchés africains et asiatiques en pleine expansion  Outils Business France • Inciter à l’investissement pour structurer nos filières production-transformation pour passer d’une stratégie d’offre à une stratégie de demande  Développer la contractualisation • Une nécessaire simplification administrative • Complémentarité de toutes nos filières agricoles et agroalimentaires  Céréaliers / éleveurs / sous-produits / transformateurs Les premières pistes d’action identifiées : « Faire de nos lacunes d’aujourd’hui nos atouts de demain »

×