Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Conditions de travail dans les elevages turlot a

280 views

Published on

Les conditions de travail dans les élevages : analyse transnationale des approches du conseil

Published in: Career
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Conditions de travail dans les elevages turlot a

  1. 1. Les conditions de travail dans les élevages : analyse transnationale des approches du conseil Turlot A., Chauvat S., Correa P., Kling-Eveillard F. , Nettle R., Dockes A.-C.
  2. 2. Introduction • Le travail est un enjeu majeur  impact direct sur la qualité de vie – la pérennité • Evolutions actuelles  détérioration réelle ou perçue des conditions de travail • Nouvelles visions du métier  changement • Le travail en élevage, un sujet de conseil complexe et intime • Comment aborder cette thématique dans le conseil? Quelles sont les particularités ? 2
  3. 3. Quatre situations 3 Australie  120.000 fermes dont 5.700 en élevage laitier  260 VL/ferme  4,3 temps plein par ferme laitière  Bcp de salariat dont du saisonnier  > 120 conseillers en ressources humaines France  300.000 fermes dont 60.000 en élevage laitier  60 VL/ferme  2,1 temps plein par ferme laitière  +/-100 conseillers en organisation du travail Wallonie (Belgique)  13.000 fermes dont 3.800 en élevage laitier  55 VL/ferme  1,8 temps plein par ferme laitière  5 conseillers en organisation du travail Uruguay  45.000 fermes dont 4.500 en élevage laitier  100 VL/ferme  3,3 temps plein par ferme laitière
  4. 4. Techniques Organisation du travail Adaptation aux attentes sociétales Economique et stratégique Différents types d’actions de conseil 4 D’après Dockes et al., 1999 P. Rondia
  5. 5. Différents méthodes d’actions de conseil 5 Conseils individuels « Diffusion de masse » Conseils de groupe Conseils intégrés Adaptation aux besoins individuels Durée du conseil D’après Dockes et al., 1999 P. Rondia
  6. 6. Les différents rôles du conseiller 6 CONSEILLER INSTRUCTEUR PARTENAIRE « Vous le faites, je serai votre table d’harmonie » « Vous l’avez bien fait, vous pouvez ajouter ceci la prochaine fois » « Nous le ferons ensemble et apprendrons l’un de l’autre » FACILITATEUR FORMATEUR MODELE « Vous le faites : je vous assisterai dans le processus. » « Voici certains principes que vous pouvez employer pour résoudre des problème de ce genre. » « Je le ferai, vous observez afin d‘apprendre en me regardant. »« OBSERVATEUR REFLECTIF CONSEILLER TECHNIQUE EXPERT « Vous le faites, je vous surveillerai et vous dirai ce que je vois et entends. » « Je répondrai à vos questions au fur et à mesure que vous progresserez. » « Je le ferai pour vous, je vous dirai quoi faire. » D’après Champion et al., 2010 Responsabilité du conseiller augmente face aux résultats du projet Responsabilitéduconseilleraugmentefaceau développementprofessionnelduclient P. Rondia
  7. 7. Le conseil travail -illustrations • Méthode Bilan travail, un outil – permettant de faire du référentiel (France et Wallonie) – de conseil ind. (France et Uruguay) • Ateliers de discussion entre agriculteurs : – Mise en commun des problématiques et réflexion pour trouver des solutions. – Synergie entre l’expérience des agriculteurs et les connaissances techniques des conseillers  Conduit à des changements concrets adaptés aux réalités individuelles Conseils individuels France, Wallonie et Uruguay Conseils de groupe Uruguay
  8. 8. Le conseil travail-illustrations • Conseil collectif associant conseils individuels et groupes participatifs (programme VIP) : – Enquêtes sur la perception et les attentes  comprendre la situation et cibler les actions 8 Conseils intégrés France Sensibilisation pour légitimer les questions de travail Aider les éleveurs à exprimer leurs préoccupations et aspirations Offrir plus d’informations sur le thème – Public cible (1) les conseillers, désormais organisés en réseau de compétence et (2) les agriculteurs – Evaluation du programme positive : support, réseau de partenaires, importance de l’organisation collective pour aborder ce sujet.
  9. 9. Formations de conseillers • Développer les compétences des conseillers « experts » • En Wallonie : formation de 7 jours (théorie/pratique) – 4 parties : les différences facettes; formation à l’entretien semi-directifs/posture; conception d’un outil d’audit; repères et solutions pour le conseil – Mise à disposition d’outils : annuaire personnes ressources, trucs et astuces,… – 5 conseillers • En Australie : module dans la formation diplômante « People in Dairy » - 4*3 jours(théorie/pratique) – Surtout les questions autour de la MO : l’intégrer dans la vision stratégique; avoir une MO efficace et productive; attirer et retenir la MO; répondre aux exigences légales – 150 conseillers 9 Wallonie et Australie
  10. 10. Conclusions • Le conseil travail est particulier, car il aborde des sujets personnels et complexes • Mise en place d’outils, de questionnaire amènent les agriculteurs à donner leur point de vue. • La formulation d’une demande d’aide en matière de travail est compliquée  nécessiter d’utiliser les différentes méthodes • Au niveau des conseillers, il est pertinent de mettre en place des formations qui répondent à leur besoin. 10
  11. 11. Merci de votre attention 11 P. Rondia

×