Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.
Les communs du savoir

& 

la bibliothèque participative
lionel.dujol@gmail.com
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoirs ?

    - Les caractéristiques d'u...
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoir ?

    - Les caractéristiques d'un...
(Biens) communs : contours et repères
Une dnion ?
Des contours
Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013
Les ...
Contours des (biens) communs : la ressource
Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013
Au cœur de tout (bien) ...
Contours des (biens) communs : la ressource... mise en commun
Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013
La re...
Contours des (biens) communs : la communaut
Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013
La communaut gère les
c...
Contours des (biens) communs : la ressource... mise en commun
Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013
La co...
(Biens) communs : Les faux amis
Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013
→ Les biens communs ne sont pas les...
Source : Made with Creative Commons
Une notion ancienne
Source : Made with Creative Commons
Droit de glanage
Jean-François Millet - Des glaneuses
Droit de vaine pâture
Source : Made with Creative Commons
La Magna Carta en Angleterre – 1215.
Source : Wikimedia
Source : Biens communs et bibliothèque - T. Fourmeux, L. Maurel

S...
En 1723, le Parlement anglais adopte une loi,
le Black Act, qui punit de pendaison le
braconnage des cerfs dans les forêts...
Fin XVIIème en Angleterre : Mouvement des enclosures avec la montée de
la propriété individuelle avec le capitalisme



Un...
le code Napoléon sanctuarise le seul droit
de propriété privée et exclusif et reste
muet sur toutes les formes de propriét...
L'accès libre à une ressource limitée
pour laquelle la demande est forte
mène inévitablement à la
surexploitation de cette...
Source : Made with Creative Commons
1980 - 2018 : Une renaissance des communs
Elinor Ostrom. Prix Nobel d’Economie 2009
« Elinor Ostrom a mis en place un cadr...
La connaissance envisagée comme bien commun
Celui qui reçoit une idée de moi reçoit un
savoir sans diminuer le mien  ; tou...
«Quand on partage un bien matériel, il se divise. 

Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie»

Serge Soudoplat...
Understanding Knowledge
as a Commons
From Theory to Practice
Understanding Knowledge as a Commons
From Theory to Practice
...
Wikipédia, exemple emblématique des communs du savoir
- Une ressource partagée

- Une communauté

- Des règles de
fonction...
Le World Wide Web (http, html) a été mis dans le domaine public en 1993
(inventé en 1989)  par le CERN
Image : CERN
L’enjeu n’est pas la surexploitation de la ressource
mais sa sous-utilisation
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoir ?

    - Les caractéristiques d'un...
La connaissance, un bien commun fragile
Source Wikipedia
http://www.flickr.com/photos/23658497@N00/4423375434/
Un second mouvement d’enclosures.
Dispositifs d’ordre juridique, tec...
DRM : Les contenus ne peuvent être lus qu’avec des logiciels
ou des supports autorisés. Acopie
Nous ne possédons plus les ...
Un copyfraud est une fausse déclaration de possession de droit d'auteur faite
dans le but d'acquérir le contrôle d'une œuv...
«  David Bollier propose la notion de communs
sous garantie publique. Il l’applique aux
ressources partagées à une échelle...
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoir ?

    - Les caractéristiques d'un...
Les bibliothèques donnent effectivement accès à des ressources
informationnelles qui dans le cas des ressources tangibles s...
Les bibliothèques : tout un corps de règles et de pratiques ( la durée de prêts, le
nombre de documents empruntables, veil...
«  Les bibliothèques publiques sont des services publics qui gèrent
des ressources collectives, dont certaines sont des bi...
La Déclaration universelle des droits de l'homme
Article 27
1. Toute personne a le droit de prendre part librement à
la vi...
La bibliothèque lieu de proximité où exercer ce droit
fondamental
« La bibliothèque publique est le centre local d'informa...
« Nous soussignés, signataires de la présente déclaration,
estimons que l’amélioration de l’accès à l’information et
aux c...
Understanding Knowledge
as a Commons
From Theory to Practice
Understanding Knowledge as a Commons
From Theory to Practice
...
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoir ?

    - Les caractéristiques d'un...
« Leur rôle peut-il se résumer à celui de passeur autorisé par l’édition officielle à faire
exister des objets sélectionnés...
Permettre la libre réutilisation des oeuvres du domaine public numérisé
Le « copyfraud » est la « bonne pratique » par défaut.
Concilier soutenabilité budgétaire et libre utilisation des documents numérisés ?
L’intégralité des images, payées ou non ...
Sélection de 65 œuvres numérisées
diffusée par le Metropolitan Museum of
Art via une licence Creative Commons
Public Domain...
Un contrat à travers lequel le créateur accorde des droits de partage et de réutilisation
de son oeuvre.
Proposer des œuvr...
BY
NC
SA
ND
BY
BY - ND
BY - NC - ND
BY - NC
BY - NC - SA
BY - SA
« Même si les bibliothèques ont un réel intérêt à l'ajout de telles
ressources, il semble y avoir peu de volonté à intégre...
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoir ?

    - Les caractéristiques d'un...
Placer sous licence libre les contenus originaux produits par la bibliothèque
Diffuser sous licence libre les captations d’événements, conférences, débats
Editathon : journée contributive Wikipedia
Les journées contributives sont des activités où des contributeurs de Wikipédia...
• Amener les participants à mieux connaître un sujet.
• Améliorer significativement un article de Wikipédia et ses sujets c...
Journée contributive du projet Québec à l'Université Laval.

Article cible : Jean Talon, premier intendant venu en Nouvell...
Le réseau des Bibliothèques de Montréal organise mensuellement des ateliers Wikipédia, Wikisource
et OpenStreetMap Montréa...
Dans le cadre du projet « Phœbus », des Wikimédiens ont photographié des
objets de la collection préhistorique dans les ré...
Source : Le projet PhotosNormandie - Patrick Peccate
Description lacunaire
Appel à participation
En 2004
Toujours une description
lacunaire
Toujours un appel à
participation
En 2018
Ressource libres de droit

téléchargeables
Pendant ce
temps ...
Les
communautés
d’intérêt
enrichissent et
valorisent
Et remixent ...
Ce projet n’est pas une création 100% NYPL Lab. Elle a été développé par un amateur qui s’est appuyé sur l’API
de Google M...
Source : Quelles réciprocités autour des communs ?
Régime dérogatoire des données culturelles et de recherche
La loi prévoit un régime dérogatoire pour les établissements et...
Faire de la gratuité le principe
Une analyse fine du marché de la donnée publique dans le secteur
culturel met en exergue ...
128
Les écrits scientifiques doivent devenir des
biens communs. 



En effet, les connaissances scientifiques et
résultats de la ...
Promouvoir
Les textes sont gratuits.
Les services autour sont payants.
Souscription à des offres supportant des démarches en faveur du...
Art.30

Un auteur/chercheur peut désormais « mettre à disposition gratuitement
dans un format ouvert par voie numérique » ...
Rôle des bibliothécaires est d’accompagner des
chercheurs-auteurs afin de les inciter à publier de manière
ouverte les rés...
La bibliothèque joue un rôle
actif dans le soutien aux
circuits de la publication
académique en accompagnant
les enseignan...
Accompagner les chercheurs-auteurs afin de les inciter à publier de
manière ouverte les résultats de leur recherche.
Les communs du savoir et la bibliothèque participative
- Que sont les communs du savoir ?

    - Les caractéristiques d'un...
«Les bibliothèques se transforment peu à peu de lieux documentaires en
lieux participatifs, où citoyens, étudiants et comm...
Christophe Robert : Actions de médiation des collections : petite typologie
Les usagers forment une communauté de création...
Source : L'innovation en bibliothèque : hacker, détourner, remixer, partager, participer - P. Desfarges
« Il arrive que le résultat le plus important n’est pas le service qui
en résulte mais le sens qu’acquièrent les membres d...
Accueillir les pratiques collaboratives
Des livres retirés des collections,
équipés d’un bandeau bleu identifiant
et installés dans mobilier conçu et
fabriqué dans...
Source : La bibliothèque comme tiers lieu ludique - Marie D. Martel -Thierry Robert
• Mettre en capacité, être acteur plut...
Source : Espaces collaboratifs, labs : quels liens avec les bibliothèques ? Coline Blanpain
La bibliothèque, un espace de co-working
Un espace de coworking est un espace partagé qui rassemble des
communautés de tra...
La bibliothèque, un espace de co-working
L’Espace 3C de l’Ecole de Technologie Supérieure de Montréal est un modèle d’espa...
Makerspace à la bibliothèque de Westport
Mettre à disposition des tiers lieux
Les ruches d’art
Une ruche d’art est un atelier ouvert pour la pratique artistique.
Le fonctionnement est simple: il n’y a...
Les ateliers créatifs participatifs
Ces ateliers reposent sur le principe suivant : les usagers proposent de partager leur...
Le design de services
«On ne cherche plus à imposer des services, mais à comprendre les attentes et les besoins des utilis...
Source : Du design au co design - Nicolas Beudon
Des espaces pour les enfants avec les enfants
3 semaines de résidence
30 enfants

3 ateliers avec les architectes

Source ...
« Imagine et dessine tes espaces »
« Imagine et dessine ton mobilier »
« Imagine et décide du classement »
«Tous les grands peintres sont morts, donc les livres sur l’art
doivent se trouver dan...
Une hausse de 25% des prêts.

Une hausse de 15% des jeunes inscrits.
Le temps moyen passé dans l’espace jeunesse est passé...
Une méthode pour conduire des projets innovants, centrée sur l’usager, qui accorde une place centrale
à la construction et...
Espace de création
et de partage
Espace de partage
Espace de co-working
Des collections pensées comme un
commun du savoir
Source : Copy Party : le kit pédagogique
Favoriser
l’accès à un
internet ouvert
Ni la loi anti-terroriste, ni la loi Hadopi
n’obligent ces établissements à
identif...
Les bibliothèques publiques s’affirment ainsi
comme des maisons de proximité des communs du
savoir où les citoyens qui la pr...
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Communs du savoir et Bibliothèques
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Communs du savoir et Bibliothèques

762 views

Published on

Quelles articulations possibles entre la communs du savoir et les bibliothèques.

Published in: Education
  • DOWNLOAD THIS BOOKS INTO AVAILABLE FORMAT (Unlimited) ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... Download Full PDF EBOOK here { https://tinyurl.com/yyxo9sk7 } ......................................................................................................................... Download Full EPUB Ebook here { https://tinyurl.com/yyxo9sk7 } ......................................................................................................................... ACCESS WEBSITE for All Ebooks ......................................................................................................................... Download Full PDF EBOOK here { https://tinyurl.com/yyxo9sk7 } ......................................................................................................................... Download EPUB Ebook here { https://tinyurl.com/yyxo9sk7 } ......................................................................................................................... Download doc Ebook here { https://tinyurl.com/yyxo9sk7 } ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... ......................................................................................................................... .............. Browse by Genre Available eBooks ......................................................................................................................... Art, Biography, Business, Chick Lit, Children's, Christian, Classics, Comics, Contemporary, Cookbooks, Crime, Ebooks, Fantasy, Fiction, Graphic Novels, Historical Fiction, History, Horror, Humor And Comedy, Manga, Memoir, Music, Mystery, Non Fiction, Paranormal, Philosophy, Poetry, Psychology, Religion, Romance, Science, Science Fiction, Self Help, Suspense, Spirituality, Sports, Thriller, Travel, Young Adult,
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here

Communs du savoir et Bibliothèques

  1. 1. Les communs du savoir & la bibliothèque participative lionel.dujol@gmail.com
  2. 2. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoirs ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Communs du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  3. 3. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoir ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Communs du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  4. 4. (Biens) communs : contours et repères Une dnion ? Des contours Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013 Les biens communs (ou simplement « communs ») sont des ressources, gérées collectvement par une communaut selon une forme de gouvernance qu'elle dé(nit elle-même.
  5. 5. Contours des (biens) communs : la ressource Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013 Au cœur de tout (bien) commun, il y a une ressource, qui peut être matrielle ou immatrielle Une rivière, un potager urbain, une machine-oul, une semence, ... un savoir, un code génétque, un logiciel, un morceau de musique, ...
  6. 6. Contours des (biens) communs : la ressource... mise en commun Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013 La ressource seule n’est pas un commun. Pour qu’il y ait commun, il faut qu’il existe.... Une communaut locale (ex. autour d'un jardin partagé) ou globale (ex. Wikipedia)
  7. 7. Contours des (biens) communs : la communaut Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013 La communaut gère les conditons d’accès à la ressource, organise sa maintenance et la préserve contre les éventuels risques qui la menacent. Libre ou rserv à la communaut Limit ou illimit Gratuit ou payant ● Enclosure (privatsaton) ● Comportements de « passagers clandestns » ● Usage abusif de la ressource
  8. 8. Contours des (biens) communs : la ressource... mise en commun Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013 La communauté s'auto-organise en reprenant ou en inventant son mode de gouvernance Des licences pour dé(nir le régime de droits de la ressource (immatérielle en partculier) : Creave Commons, GPL, Odbl... Un ensemble de règles de fonctonnement formelles (code, charte, règlement...) ou informelles. Une organisaton totalement horizontale ou comportant un certain degré de dlgaon Au cœur des communs, il y a l'acon collecve ¬ ¬ ¬ ¬ ¬ ¬
  9. 9. (Biens) communs : Les faux amis Réseau francophone autour des biens communs – mai 2013 → Les biens communs ne sont pas les biens publics → Les communs ne sont pas une zone de non-droit → Les biens communs ne sont pas LE bien commun En économie, les biens publics sont des biens non (ou an)rivauxet non excluables, gérés ou non par la puissance publique. Par exemple, la lumière d'un phare ou la beauté d'un paysage... L'accès aux (biens) communs peut être rgul et protg. La communauté qui gère un bien commun peut me9re en place un certain nombre de règles d'usage de ce commun. LES (biens) communs peuvent être un des apports au bien commun (entendu comme l'objectf d'une socit : bonheur collecf, intrêt gnral) mais certainement pas le seul. Le service public ou le marché peuvent également contribuer à l’intérêt général.
  10. 10. Source : Made with Creative Commons Une notion ancienne
  11. 11. Source : Made with Creative Commons
  12. 12. Droit de glanage
  13. 13. Jean-François Millet - Des glaneuses
  14. 14. Droit de vaine pâture
  15. 15. Source : Made with Creative Commons
  16. 16. La Magna Carta en Angleterre – 1215. Source : Wikimedia Source : Biens communs et bibliothèque - T. Fourmeux, L. Maurel Sauvegarde du droit coutumier sur les biens et ressources partagées contre l’arbitraire royal
  17. 17. En 1723, le Parlement anglais adopte une loi, le Black Act, qui punit de pendaison le braconnage des cerfs dans les forêts royales et les parcs seigneuriaux. La peine de mort est bientôt étendue au simple fait de venir y ramasser du bois ou de la tourbe. L’atteinte à la propriété est ainsi criminalisée à l’extrême. Des usages attaqués et vite en crise.
  18. 18. Fin XVIIème en Angleterre : Mouvement des enclosures avec la montée de la propriété individuelle avec le capitalisme
 
 Un acte d’enclosure au XVIIIème siècle. Source : Biens communs et bibliothèque - T. Fourmeux, L. Maurel
  19. 19. le code Napoléon sanctuarise le seul droit de propriété privée et exclusif et reste muet sur toutes les formes de propriété «communales», qui alors étaient légion.
  20. 20. L'accès libre à une ressource limitée pour laquelle la demande est forte mène inévitablement à la surexploitation de cette ressource et finalement à sa disparition. […] Solutions pour éviter la surexploitation des ressources : La nationalisation, la privatisation Wikipedia. Tragédie des communs. Garret Hardin –The Tragedy Of The Commons, Science, 1968. Théorie de la tragédie des communs - Garret Hardin Source : Biens communs et bibliothèque - T. Fourmeux, L. Maurel
  21. 21. Source : Made with Creative Commons
  22. 22. 1980 - 2018 : Une renaissance des communs Elinor Ostrom. Prix Nobel d’Economie 2009 « Elinor Ostrom a mis en place un cadre d’analyse et de développement institutionnel destiné à l’observation des communs. De ses observations concrètes elle a tiré huit principes d’agencement que l’on retrouve dans les situations qui assurent réellement la protection des communs dont ces communautés d’acteurs ont la charge : 
 — des groupes aux frontières définies ; 
 — des règles régissant l’usage des biens collectifs qui répondent aux spécificités et besoins locaux ; 
 — la capacité des individus concernés à les modifier ; 
 — le respect de ces règles par les autorités extérieures ; 
 — le contrôle du respect des règles par la communauté qui dispose d’un système de sanctions graduées ; 
 — l’accès à des mécanismes de résolution des conflits peu coûteux ; 
 — la résolution des conflits et activités de gouvernance organisées en strates différentes et imbriquées. »
  23. 23. La connaissance envisagée comme bien commun Celui qui reçoit une idée de moi reçoit un savoir sans diminuer le mien  ; tout comme celui qui allume sa bougie à la mienne reçoit la lumière sans me plonger dans la pénombre. Que les idées circulent librement de l’un à l’autre partout sur la planète. » Thomas Jefferson Biens non rivaux
  24. 24. «Quand on partage un bien matériel, il se divise. 
 Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie» Serge Soudoplatoff - Les vraies ruptures d’internet Le numérique renforce le caractère additif du savoir.
  25. 25. Understanding Knowledge as a Commons From Theory to Practice Understanding Knowledge as a Commons From Theory to Practice edited by Charlotte Hess and Elinor Ostrom Knowledge in digital form offers unprecedented access to information through the Internet but at the same time is subject to ever-greater restrictions through intellectual property legislation, overpatenting, licensing, overpricing, and lack of preservation. Looking at knowledge as a commons—as a shared resource—allows us to understand both its limitless possibilities and what threatens it. In Understanding Knowledge as a Commons, experts from a range of disciplines discuss the knowledge commons in the digital era—how to conceptualize it, protect it, and build it. Contributors consider the concept of the commons historically and offer an analytical framework for understanding knowledge as a shared social-ecological system. They look at ways to guard against enclosure of the knowledge commons, considering, among other topics, the role of research libraries, the advantages of making scholarly material available outside the academy, and the problem of disappearing Web pages. They discuss the role of intellectual property in a new knowledge commons, the open access movement (including possible funding models for scholarly publications), the development of associ- ational commons, the application of a free/open source framework to scientific knowledge, and the effect on scholarly communication of collaborative communities within academia, and offer a case study of EconPort, an open access, open source digital library for students and researchers in microeconomics. The essays clarify critical issues that arise within these new types of commons, and offer guideposts for future theory and practice. UnderstandingKnowledge asaCommonsHessandOstrom,editors edited by Charlotte Hess and Elinor Ostrom TLFeBOOK La connaissance envisagée comme bien commun […] le savoir qui réside dans mon cerveau n’enlève rien au savoir qui se trouve dans le vôtre. Aujourd’hui cependant, l’idée de connaissance comme bien public disparaît de plus en plus. Les savoirs empaquetés sous forme numérique sont infiniment plus vulnérables aux enclosures, plus fragiles face aux risques de perte, et davantage susceptibles d’altération que les savoirs exprimés dans des livres et des journaux imprimés. Si les formats numériques facilitent l’accès aux contenus, ils permettent également de s’approprier ce qui fut longtemps « intangible ». Charlotte Hesse.
  26. 26. Wikipédia, exemple emblématique des communs du savoir - Une ressource partagée - Une communauté - Des règles de fonctionnement et de gouvernance
  27. 27. Le World Wide Web (http, html) a été mis dans le domaine public en 1993 (inventé en 1989)  par le CERN Image : CERN
  28. 28. L’enjeu n’est pas la surexploitation de la ressource mais sa sous-utilisation
  29. 29. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoir ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Communs du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  30. 30. La connaissance, un bien commun fragile Source Wikipedia
  31. 31. http://www.flickr.com/photos/23658497@N00/4423375434/ Un second mouvement d’enclosures. Dispositifs d’ordre juridique, techniques économique pour restreinte la circulation et le partage des savoirs.
  32. 32. DRM : Les contenus ne peuvent être lus qu’avec des logiciels ou des supports autorisés. Acopie Nous ne possédons plus les oeuvres que nous achetons.
  33. 33. Un copyfraud est une fausse déclaration de possession de droit d'auteur faite dans le but d'acquérir le contrôle d'une œuvre du domaine public ou libre de diffusion. Le Copyfraud
  34. 34. «  David Bollier propose la notion de communs sous garantie publique. Il l’applique aux ressources partagées à une échelle si vaste qu’il est très difficile d’en imaginer une auto- gestion sans l’intervention de la puissance publique. Il cite les exemples du climat, de l’atmosphère mais aussi de la recherche scientifique et plus globalement celui des savoirs. Cette puissance publique qui n’est pas elle même propriétaire ultime de ces ressources, endosserait un rôle à la fois de garant d’un accès ouvert et pérenne à ces biens partagés en sécurisant notamment les droits d'usage des commoners et celui de facilitateur d’un engagement à faire en commun ». Une puissance publique garante des communs du savoir Source : La bibliothèque, une maison des communs du savoir. L.Dujol
  35. 35. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoir ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Communs du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  36. 36. Les bibliothèques donnent effectivement accès à des ressources informationnelles qui dans le cas des ressources tangibles sont sorties de la sphère marchande pour en permettre un usage collectif. L’essentiel des documents disponibles dans une bibliothèque sont la propriété de la puissance publique et ne peuvent être considérés comme des biens communs qui par définition, ne sont soumis ni au régime de la propriété privée et ni à celui de la propriété publique. Seules les ressources patrimoniales appartenant au domaine public et conservées par les bibliothèques sont des biens communs. La bibliothèque publique : un commun du savoir ? Les communs : Source : La bibliothèque, une maison des communs du savoir. L.Dujol
  37. 37. Les bibliothèques : tout un corps de règles et de pratiques ( la durée de prêts, le nombre de documents empruntables, veiller à l’état du document …) assure la durabilité de ces ressources dans le temps et empêche de les soustraire de manière définitive à cet usage collectif. Les règles d’usages et la gestion des ressources d’une bibliothèque ne sont pas définies ou du moins de manière significative, par la communauté des usagers. Si nous mesurons néanmoins l’effort actuel de nombreuses bibliothèques pour faire participer l’usager à la vie de leur établissement, celui-ci est rarement considéré comme un « commoner » prenant activement part à la gouvernance. La bibliothèque publique : un commun du savoir ? Les communs : Source : La bibliothèque, une maison des communs du savoir. L.Dujol
  38. 38. «  Les bibliothèques publiques sont des services publics qui gèrent des ressources collectives, dont certaines sont des biens communs, au nom de l’intérêt général et de l’égalité d’accès à la connaissance et à l’information. Si ces bibliothèques ne peuvent donc être considérés comme des communs stricto sensu, elles participent néanmoins de par leurs missions, à garantir le développement de ces communs du savoir. » La bibliothèque publique : un commun du savoir ? Source : La bibliothèque, une maison des communs du savoir. L.Dujol
  39. 39. La Déclaration universelle des droits de l'homme Article 27 1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent. 2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.
  40. 40. La bibliothèque lieu de proximité où exercer ce droit fondamental « La bibliothèque publique est le centre local d'information qui met facilement à la disposition de ses usagers les connaissances et les informations de toute sorte nécessaires à l'apprentissage à tous les âges de la vie, à la prise de décision en toute indépendance et au développement culturel des individus et des groupes sociaux » Manifeste de l’Unesco sur la bibliothèque publique - 1994
  41. 41. « Nous soussignés, signataires de la présente déclaration, estimons que l’amélioration de l’accès à l’information et aux connaissances à tous les niveaux de la société, associée à la disponibilité des technologies de l’information et de la communication (TIC), contribue à favoriser le développement durable et à améliorer la vie des gens ». Déclaration de Lyon sur l’accès à l’Information et au Développement - IFLA - 2014
  42. 42. Understanding Knowledge as a Commons From Theory to Practice Understanding Knowledge as a Commons From Theory to Practice edited by Charlotte Hess and Elinor Ostrom Knowledge in digital form offers unprecedented access to information through the Internet but at the same time is subject to ever-greater restrictions through intellectual property legislation, overpatenting, licensing, overpricing, and lack of preservation. Looking at knowledge as a commons—as a shared resource—allows us to understand both its limitless possibilities and what threatens it. In Understanding Knowledge as a Commons, experts from a range of disciplines discuss the knowledge commons in the digital era—how to conceptualize it, protect it, and build it. Contributors consider the concept of the commons historically and offer an analytical framework for understanding knowledge as a shared social-ecological system. They look at ways to guard against enclosure of the knowledge commons, considering, among other topics, the role of research libraries, the advantages of making scholarly material available outside the academy, and the problem of disappearing Web pages. They discuss the role of intellectual property in a new knowledge commons, the open access movement (including possible funding models for scholarly publications), the development of associ- ational commons, the application of a free/open source framework to scientific knowledge, and the effect on scholarly communication of collaborative communities within academia, and offer a case study of EconPort, an open access, open source digital library for students and researchers in microeconomics. The essays clarify critical issues that arise within these new types of commons, and offer guideposts for future theory and practice. oyle, James C. Cox, Shubha Ghosh, Charlotte Hess, Nancy Wendy Pradt Lougee, Elinor Ostrom, Charles M. Schweik, Peter ut, Donald J. Waters blishing The MIT Press Massachusetts Institute of Technology Cambridge, Massachusetts 02142 http://mitpress.mit.edu UnderstandingKnowledge asaCommonsHessandOstrom,editors 08357-7 edited by Charlotte Hess and Elinor Ostrom TLFeBOOK Charlotte Hess, co-auteure, est bibliothécaire
  43. 43. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoir ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Communs du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  44. 44. « Leur rôle peut-il se résumer à celui de passeur autorisé par l’édition officielle à faire exister des objets sélectionnés dans une offre commerciale ? Est-on capable de faire connaître des biens communs de la connaissance, des pépites sous licences libres comme on a « valorisé » l’édition commerciale de qualité ? La focalisation exclusive d’une partie de la profession sur les ressources numériques payantes indique une profonde tendance à légitimer des contenus par l’existence commerciale, alors même que les obstacles d’accès en rendent toute médiation problématique. » Les bibliothécaires sont-ils les médiateurs exclusifs du monde marchand ? Silvère Mercier, « Les bibliothécaires, médiateurs dans l’océan du web »
  45. 45. Permettre la libre réutilisation des oeuvres du domaine public numérisé
  46. 46. Le « copyfraud » est la « bonne pratique » par défaut.
  47. 47. Concilier soutenabilité budgétaire et libre utilisation des documents numérisés ? L’intégralité des images, payées ou non par un lecteur, est mise à disposition sous une licence libre, c’est-à-dire la licence ouverte préconisée par Etalab. Cependant ces solutions alternatives ne pourront jouer qu'un rôle d'appoint aux indispensables financements publics de la numérisation patrimoniale qui positionnent l’Etat et les collectivités locales comme les garants publics d’une préservation de la connaissance au sein des biens communs.
  48. 48. Sélection de 65 œuvres numérisées diffusée par le Metropolitan Museum of Art via une licence Creative Commons Public Domain (CC0). L’exposition est installée sur 4 médiathèques, et ce pendant 4 mois. Le public est invité à admirer les œuvres bien entendu, comme dans toute exposition mais out le monde peut repartir avec les œuvres de son choix. Trois options : soit venir avec son papier -du papier épais, genre papier aquarelle- et repartir gratuitement avec l’œuvre imprimée, soit nous fournissons la reproduction déjà imprimée à prix coûtant, soit 30 centimes d’euro. La dernière possibilité est de charger toute l’exposition sur clé USB à l’accueil des médiathèques. Source : Exposer le domaine public à emporter, une idée à copier ! Bibliobsession
  49. 49. Un contrat à travers lequel le créateur accorde des droits de partage et de réutilisation de son oeuvre. Proposer des œuvres sous licence libre et participer à leur curation
  50. 50. BY NC SA ND
  51. 51. BY BY - ND BY - NC - ND BY - NC BY - NC - SA BY - SA
  52. 52. « Même si les bibliothèques ont un réel intérêt à l'ajout de telles ressources, il semble y avoir peu de volonté à intégrer ces ressources dans les stratégies des bibliothèques de développement des collections. [L’intégration] repose en grande partie sur une base informelle plutôt que sur une politique institutionnelle qui dicterait comment les bibliothèques doivent traiter les ressources numériques. Cette relation mixte entraîne une intégration aléatoire des ressources numériques gratuites. » Heather Hill, Jenny Bossalier, « Public library use of free e-resources », Journal of Librarianship and Information Science
  53. 53. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoir ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Communs du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  54. 54. Placer sous licence libre les contenus originaux produits par la bibliothèque
  55. 55. Diffuser sous licence libre les captations d’événements, conférences, débats
  56. 56. Editathon : journée contributive Wikipedia Les journées contributives sont des activités où des contributeurs de Wikipédia, des étudiants ou quiconque est intéressé à contribuer à Wikipédia, se rassemblent pour améliorer collectivement un sujet prédéterminé. Ces rencontres ont lieu généralement dans des bibliothèques où la documentation est facile d'accès et où la communauté étudiante est plus présente. 
 
 Source : Wikipedia
  57. 57. • Amener les participants à mieux connaître un sujet. • Améliorer significativement un article de Wikipédia et ses sujets connexes. • Élaborer une bibliographie de ce sujet et ajouter des références. • Numériser et téléverser des images du domaine public dans Wikimedia Commons afin d'illustrer un ou plusieurs articles. • Mettre en valeur une ou plusieurs collections d'archives. • Tisser des liens entre les contributeurs locaux. • Tisser des liens avec des institutions à vocation éducative. • Initier de nouveaux contributeurs à l'édition de l'encyclopédie. • Démystifier les licences libres et la culture libre. Plusieurs objectifs collatéraux
  58. 58. Journée contributive du projet Québec à l'Université Laval.
 Article cible : Jean Talon, premier intendant venu en Nouvelle-France.
  59. 59. Le réseau des Bibliothèques de Montréal organise mensuellement des ateliers Wikipédia, Wikisource et OpenStreetMap Montréal. Source : Le café des savoirs libres à Montréal : Wikipédia et Open Street Map en bibliothèque- Bibliomancienne.
  60. 60. Dans le cadre du projet « Phœbus », des Wikimédiens ont photographié des objets de la collection préhistorique dans les réserves du Museum de Toulouse, encadrés par un professionnel du musée.
  61. 61. Source : Le projet PhotosNormandie - Patrick Peccate
  62. 62. Description lacunaire Appel à participation En 2004
  63. 63. Toujours une description lacunaire Toujours un appel à participation En 2018
  64. 64. Ressource libres de droit
 téléchargeables Pendant ce temps ...
  65. 65. Les communautés d’intérêt enrichissent et valorisent
  66. 66. Et remixent ...
  67. 67. Ce projet n’est pas une création 100% NYPL Lab. Elle a été développé par un amateur qui s’est appuyé sur l’API de Google Map. De son côté, la NYPL a apporté la matière première mais sans participer directement à l’élaboration du projet par la mise en place d’une politique volontariste de réutilisation des documents qu’elles conservent. Source : OldNYC.org ou comment valoriser un fonds de photos patrimoniales de bibliothèque - Biblionumericss
  68. 68. Source : Quelles réciprocités autour des communs ?
  69. 69. Régime dérogatoire des données culturelles et de recherche La loi prévoit un régime dérogatoire pour les établissements et les institutions d’enseignement et de recherche ainsi que pour les établissements, organismes ou services culturels qui fixent, le cas échéant, leurs conditions de réutilisation de leurs informations publiques. Ces établissements ainsi que les collectivités territoriales et les personnes de droit public ou de droit privé chargées d’une mission de service public peuvent, s’ils le souhaitent, mettre à disposition leurs informations publiques sur le portail « data.gouv.fr ». Dans ce cas, une convention fixe les conditions de réutilisation de ces informations.
  70. 70. Faire de la gratuité le principe Une analyse fine du marché de la donnée publique dans le secteur culturel met en exergue qu’à l’exception des grand projets de réutilisation menés par de grands établissements publics, le plus souvent des établissements publics à caractère industriel et commercial, le bénéfice financier reste faible ou représente des revenus marginaux.A ce titre, une mise en balance des intérêts de l’Institution doit être réalisée entre les revenus financiers réalisés en matière de réutilisation de ses données et la stratégie numérique de dissémination, de visibilité et d’économie de notoriété qui peut être développée par une ouverture plus grande des données. Recourir aux licences ouvertes Un contrat de licence de rétilisation consenti à titre gratuit a été élaboré dans le cadre d’un groupe de travail conduit par la mission Etalab. . Ce contrat, qui s’appuie sur les dernières versions des licences libres et gratuites élaborées par les Administrations, a vocation à bénéficier aux réutilisateurs qui disposent ainsi d’un outil juridique adapté à la réutilisation gratuite et au souhait de favoriser l’innovation et le développement de l’économie numérique. Le recours à ce contrat de licence est fortement recommandé en ce qu’il permet de fixer par écrit les conditions de réutilisation des informations publiques.
  71. 71. 128
  72. 72. Les écrits scientifiques doivent devenir des biens communs. 
 
 En effet, les connaissances scientifiques et résultats de la Science sont des biens communs destinés à un usage universel dans l’intérêt de l’humanité. Les écrits scientifiques ne peuvent être un moyen d’interdire ou restreindre l’accès à la connaissance scientifique. Les données scientifiques (à financement majoritairement public) doivent devenir un bien commun informationnel. L’objectif est d’autoriser le dépôt en même temps que des articles, des données de base de la recherche. Un tel dépôt faciliterait la reproductibilité de la recherche en même temps qu’il favoriserait l’innovation dans la société civile.
  73. 73. Promouvoir
  74. 74. Les textes sont gratuits. Les services autour sont payants. Souscription à des offres supportant des démarches en faveur du libre accès.
  75. 75. Art.30 Un auteur/chercheur peut désormais « mettre à disposition gratuitement dans un format ouvert par voie numérique » la « version finale de son manuscrit accepté pour publication » pour tout article « scientifique issu d’une activité de recherche financé au moins pour moitié » par des fonds publics publié dans une revue, quel que soit […] Délais d’embargo prévus par la loi : 6 mois pour le domaine des Sciences, de la Technique et de la Médecine, 12 mois pour les Sciences Humaines et Sociales.
  76. 76. Rôle des bibliothécaires est d’accompagner des chercheurs-auteurs afin de les inciter à publier de manière ouverte les résultats de leur recherche.
  77. 77. La bibliothèque joue un rôle actif dans le soutien aux circuits de la publication académique en accompagnant les enseignants chercheurs dans leur démarche. Conseil, instruction de dossier, formation initiale, administration d’un outil, la bibliothèque agit en soutien de projets
  78. 78. Accompagner les chercheurs-auteurs afin de les inciter à publier de manière ouverte les résultats de leur recherche.
  79. 79. Les communs du savoir et la bibliothèque participative - Que sont les communs du savoir ?
     - Les caractéristiques d'un commun du savoir.     - Fragilité et enclosure des bien communs du savoir. - Commun du savoir et bibliothèques : quelles actions possibles ?
     - Préservation et valorisation des communs du savoir.     - Contribuer à une co-production de biens communs du savoir.     - Faciliter une co-gestion des communs du savoir.
  80. 80. «Les bibliothèques se transforment peu à peu de lieux documentaires en lieux participatifs, où citoyens, étudiants et communautés de toutes sortes pourront travailler, créer, collaborer, et organiser des activités d'échange de connaissances au sein d'espaces flexibles, invitants et agréables.» Source : Vers une bibliothèque participative - Vincent Chapdelaine https://www.flickr.com/photos/paolomazzoleni/5570769324
  81. 81. Christophe Robert : Actions de médiation des collections : petite typologie Les usagers forment une communauté de création et d’échange des savoirs. L’institution héberge, stimule et canalise.
  82. 82. Source : L'innovation en bibliothèque : hacker, détourner, remixer, partager, participer - P. Desfarges
  83. 83. « Il arrive que le résultat le plus important n’est pas le service qui en résulte mais le sens qu’acquièrent les membres de la communauté de leur propre importance dans la cité, de leur droit à contribuer, de leur capacité à participer. » Empowerment / capacitation
  84. 84. Accueillir les pratiques collaboratives
  85. 85. Des livres retirés des collections, équipés d’un bandeau bleu identifiant et installés dans mobilier conçu et fabriqué dans les ateliers de la Ville.
 Les livres nomades sont installés dans 65 lieux de proximité, des commerces (cinéma, bar, salon de coiffure, hôtel ….) des équipements sportifs, des structures municipales, des centres médicaux … Un suivi des bibliothécaires. Gratuit et sans inscription. Possible mettre en Livres nomades ses propres livres. Dépôt dans une bibliothèque du réseau afin d’être estampillés aux couleurs du dispositif. Les livres nomades de la BM du Havre Source : Nouveaux espaces et pratiques émergentes : Lire au havre . F. Legendre
  86. 86. Source : La bibliothèque comme tiers lieu ludique - Marie D. Martel -Thierry Robert • Mettre en capacité, être acteur plutôt que consommateur • Mettre en valeur l’innovation ascendante • Fonctionnement horizontal • Accès libre • Pas de hiérarchie des usages • Créer, documenter, partager • Licences ouvertes Les tiers lieu de savoirs et savoirs faire
  87. 87. Source : Espaces collaboratifs, labs : quels liens avec les bibliothèques ? Coline Blanpain
  88. 88. La bibliothèque, un espace de co-working Un espace de coworking est un espace partagé qui rassemble des communautés de travailleurs.
  89. 89. La bibliothèque, un espace de co-working L’Espace 3C de l’Ecole de Technologie Supérieure de Montréal est un modèle d’espace conçu afin de favoriser la collaboration, la créativité et l’échange de connaissance en bibliothèque. Nous croyons que l’Espace 3C, et les services associés de soutien des pratiques collaboratives des usagers, font partie des éléments clefs de la bibliothèque participative du 21e siècle, et plus largement des espaces publics de participation citoyenne qui composent nos villes. Source : Espaces 3C - Un réseau d'espaces de collaboration, créativité et échange de connaissances en bibliothèque.
  90. 90. Makerspace à la bibliothèque de Westport Mettre à disposition des tiers lieux
  91. 91. Les ruches d’art Une ruche d’art est un atelier ouvert pour la pratique artistique. Le fonctionnement est simple: il n’y aucun formateur, les participants apprennent l’un de l’autre, et c’est gratuit pour tous.
  92. 92. Les ateliers créatifs participatifs Ces ateliers reposent sur le principe suivant : les usagers proposent de partager leurs talents et savoir-faire.
 La bibliothèque met à leur disposition des créneaux horaires, organise la communication et la logistique. Une partie du budget pour l’action culturelle est dévolue à l’achat de matériel (laine, papier, aiguilles à tricoter, perles…) en fonction des besoins et des ateliers proposés. L’animation de la séance est assurée par le ou les habitants à l'initiative de l’idée. Ces ateliers se tiennent au milieu de la bibliothèque, sans inscriptions préalables, invitant ainsi tous les usagers à y participer.
  93. 93. Le design de services «On ne cherche plus à imposer des services, mais à comprendre les attentes et les besoins des utilisateurs. Ceux-ci ne sont d’ailleurs plus perçus comme de simples consommateurs, mais comme des acteurs à part entière. L’objectif est de rendre ces utilisateurs co-concepteurs des projets, dans un processus ascendant : l’information doit venir de la base. Le design est obligatoirement social, puisque le designer s’intéresse aux situations de vie, et tente d’y apporter des améliorations.» Source : Quand le design veut permettre de mieux vivre ensemble - Regards sur le numérique
  94. 94. Source : Du design au co design - Nicolas Beudon
  95. 95. Des espaces pour les enfants avec les enfants 3 semaines de résidence 30 enfants
 3 ateliers avec les architectes
 Source : Children's participation in the architecture of the library - Corbiere, Miranda - Enssib
  96. 96. « Imagine et dessine tes espaces »
  97. 97. « Imagine et dessine ton mobilier »
  98. 98. « Imagine et décide du classement » «Tous les grands peintres sont morts, donc les livres sur l’art doivent se trouver dans les rayons «Histoire»
  99. 99. Une hausse de 25% des prêts.
 Une hausse de 15% des jeunes inscrits. Le temps moyen passé dans l’espace jeunesse est passé de 7 mn 45 mn. Des espaces pour les enfants avec les enfants
  100. 100. Une méthode pour conduire des projets innovants, centrée sur l’usager, qui accorde une place centrale à la construction et au test de prototypes, et qui nécessite une organisation propice à l’expérimentation et à la créativité. Source : Qu’est-ce que le design thinking ? - Nicolas Beudon Le design thinking ou la pensée design
  101. 101. Espace de création et de partage
  102. 102. Espace de partage
  103. 103. Espace de co-working
  104. 104. Des collections pensées comme un commun du savoir
  105. 105. Source : Copy Party : le kit pédagogique
  106. 106. Favoriser l’accès à un internet ouvert Ni la loi anti-terroriste, ni la loi Hadopi n’obligent ces établissements à identifier les utilisateurs des ordinateurs mis à leur disposition, ni à conserver des informations nominatives pour les remettre lors d’une enquête diligentée par un juge au titre de la loi Hadopi, ou d’une personnalité qualifiée placée auprès du ministre de l’Intérieur au titre de la loi anti-terroriste, ni même à filtrer à titre préventif les accès à l’internet. Analyse juridique complète sur le site de l'IABD
  107. 107. Les bibliothèques publiques s’affirment ainsi comme des maisons de proximité des communs du savoir où les citoyens qui la pratiquent, imaginent et construisent l’espace politique des communs et en deviennent les gardiens vigilants.

×